COUPE DU MONDE. Pourquoi Franco Mostert est devenu indispensable dans le pack des Springboks ?
Franco Mostert et Bongi Mbonambi seront titulaires lors de la finale de Coupe du Monde face aux All Blacks ce samedi. Crédit image : Screenshot Youtube Green and Gold Army News
Franco Mostert sera titulaire avec les Springboks face à la Nouvelle-Zélande en finale de Coupe du Monde. Une habitude pour le seconde ligne sud-africain depuis 2019.

Le joueur de la franchise japonaise Mie Honda Heat s’est progressivement installé dans le XV titulaire de l’Afrique du Sud, au point d’être devenu indispensable.

De remplaçant à titulaire

Pourtant, tout n’a pas été simple pour l’ancien seconde ligne des Lions en Super Rugby. Finaliste de la compétition à trois reprises (2016, 2017, 2018) aux côtés de Faf de Klerk et Elton Jantjies.

Franco Mostert n’a jamais réussi à remporter le Super Rugby, échouant à trois reprises face à des franchises néo-zélandaises (les Hurricanes en 2016, puis les Crusaders en 2017 et 2018).

Malgré ses bonnes performances en club, il sera cantonné au poste de remplaçant, derrière la paire Eben Etzebeth et Lood De Jager, titulaires lors de la finale de la Coupe du Monde face à l’Angleterre en 2019.

Profitant des blessures à répétition de Lood De Jager, Franco Mostert a su s’imposer dans l’équipe de Jacques Nienaber et Rassie Erasmus.

Son profil de seconde ligne très mobile, fort en touche, avec une grosse activité défensive, s’intègre parfaitement dans le système des Springboks. Il complète le pack d’avants avec deux autres secondes lignes de formation : Eben Etzebeth et Peter-Steph Du Toit en troisième ligne aile.  

97% de plaquages réussis

Lors de cette Coupe du Monde, Franco Mostert s’est illustré par ses performances défensives. Permettant aux coéquipiers de Siya Kolisi de remporter des matchs de phases finales très serrés, comme face à la France et l’Angleterre.

Le natif de Welkom (Afrique du Sud) a déjà effectué 57 plaquages dont 4 offensifs. Même s’il n’est pas le meilleur plaqueur de la compétition (l’Argentin Marco Kremer a en réalisé 74), le seconde ligne s’est montré hyper efficace avec 97% de plaquages réussis. Il n’a d’ailleurs manqué aucun de ses 19 plaquages en demi-finale face à l’Angleterre.

Des qualités défensives que l’on peut associer à ses bonnes performances en touche, notamment en défense, avec 3 contres.

Duels de géants en seconde ligne

Eben Etzebeth et Franco Mostert feront face à la paire néo-zélandaise Brodie Retallick / Scott Barrett. Un affrontement entre deux des meilleurs deuxièmes lignes au monde, que l’on surveillera spécifiquement sur le secteur de la touche et de la défense.

Si l’ancien seconde ligne du RCT a déjà effectué 8 plaquages offensifs dans le mondial, Scott Barrett possède lui aussi de bonnes stats, avec 94% de plaquages réussis.

Des joueurs particulièrement mobiles, capables de porter le ballon à multiples reprises comme Eben Etzebeth ou d’inscrire des essais de grande classe comme Brodie Retallick.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mostert est un gros défenseur, utile en conquête. Mais Rettalick et Barrett sont bien au-dessus dans le secteur offensif, sur les skills et le sens du jeu...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News