Ecrit par vous !
Comment l'élimination prématurée des Pumas est-elle jugée par la presse en Argentine ?
Argentine - Angleterre vue par la presse locale.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Après la défaite cinglante face à l’Angleterre, l’heure est à la reconstruction pour les Pumas argentins.

« Un calvaire » pour La Nacion, « Par terre » titre Olé : les journaux argentins sont unanimes après la deuxième défaite concédée par l’Argentine lors de la Coupe du Monde 2019 face à l’Angleterre (10-39), qui élimine les Pumas de la compétition avant même leur dernier match face aux Etats-Unis. Alors que les Pumas étaient contraints de gagner pour continuer à rêver dans ce Mondial, la mission quasi-impossible face à l’Angleterre, candidat au titre, est devenue inatteignable après l’expulsion de Tomas Lavanini à la 17e minute de jeu, pour un plaquage haut sur Owen Farrell.

Lavanini veut punir Owen Farrell mais c'est lui qui trinque avec un carton rouge [VIDÉO]Lavanini veut punir Owen Farrell mais c'est lui qui trinque avec un carton rouge [VIDÉO]Le deuxième ligne argentin a ainsi pris son deuxième carton rouge en sélection, un record pour un joueur qui avait déjà un lourd passif en matière de plaquages dangereux (5 sanctions pour jeu dangereux depuis 2014 comme le fait remarquer Olé). En devant jouer à 14 pendant 63 minutes de jeu face au XV de la Rose, la marche était trop haute pour les Pumas qui sont donc éliminés dès la phase de poules d’un Mondial pour la première fois depuis 2003.

Pour le quotidien La Nacion, la cause de cette élimination précoce est à rechercher bien avant cette Coupe du Monde. En effet, si l’Argentine nourrissait de grands espoirs pour ce tournoi, les Pumas ont joué très peu de bons matchs depuis leur quatrième place à la Coupe du Monde 2015, remportant une seule partie face à une équipe européenne, la France en 2016. Depuis 2015, de nombreux changements ont eu lieu, au sein du staff et de la Fédération, avec la volonté de donner la priorité à la franchise locale des Jaguares au détriment des internationaux jouant en Europe. Pour Olé, le sélectionneur Mario Ledesma, en poste depuis 2018, a été incapable d’imposer un jeu et une constance pourtant nécessaires face à des équipes d’élite comme l’Angleterre et dans une moindre mesure la France.

COUPE DU MONDE : trop forte pour l'Argentine, l'Angleterre file en 1/4 de finale !COUPE DU MONDE : trop forte pour l'Argentine, l'Angleterre file en 1/4 de finale !Même son de cloche chez l’ancien international Patricio Albacete, qui dans les colonnes de la Nacion dit ne pas avoir compris le plan de jeu des Argentins durant ce Mondial. La Nacion relaie aussi des rumeurs faisant état de relations tendues entre les joueurs et le sélectionneur, signe que tout n’allait pas très bien au sein de cette équipe qui devait jouer les premiers rôles dans cette compétition.

Dans l’optique de la prochaine Coupe du Monde en 2023 en France, une profonde autocritique est nécessaire estime La Nacion : construire une infrastructure professionnelle dont ne dispose toujours pas l’Argentine, mettre de côté les égos, les fortes personnalités…. En conférence de presse d’après-match, Mario Ledesma a qualifié ce Mondial raté « d’apprentissage » en vue de redresser la barre pour 2023, prenant exemple sur l’Angleterre qui avait été également éliminée dès le premier tour en 2015. De fait, la clé de la reconstruction est toute trouvée pour Olé : changer de sélectionneur, comme l’avait fait la fédération anglaise il y a 4 ans.

Vous avez loupé Angleterre - Argentine ? Voici les 7 essais du match en vidéo !Vous avez loupé Angleterre - Argentine ? Voici les 7 essais du match en vidéo !

Mathieu Mousset
Mathieu Mousset
Cet article est rédigé par Mathieu Mousset, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • spir
    17561 points
  • il y a 7 mois

J'arrive pas àa intuiter si Ledesma est juste un homme d'orgueil et de pouvoir, ou s'il a aussi les qualités nécessaires ou utiles pour un sélectionneur, à commencer par les qualités relationnelles, humaines, sociales.

Un peu dur de leur tirer dessus à boulets rouges : leur élimination se joue à un drop de dernière minute, c'est quand même pas grand chose même si la conséquence est énorme.
D'autre part leur politique de sélection des joueurs m'étonne : pourquoi certains bons joueurs ne sont pas sélectionnés sous prétexte qu'ils jouent en France (c'est le cas d'Imhoff) et d'autres le sont quand même comme Sanchez ? C'est étrange quand même non ?
Si quelqu'un a des réponses, j'ai peut être loupé quelque chose...

@Flo Menot

Il y a de la concurrence locale au poste d'Imhoff ; pas à celui de Sanchez. C'est tout con en fait, on établit des règles mais on les contourne quand il le faut

  • spir
    17561 points
  • il y a 7 mois
@Yann Béli

C'est tout à fait ça...

@Yann Béli

Oui j'avais bien compris ça comme ça alors...

  • Snark
    6682 points
  • il y a 7 mois

Super Mario ne serait-il pas en train d'essayer de nous piquer le concept de "défaite encourageante" qui reste la marque de fabrique de notre EDF selon Moustache ?

En gros, il y a les Britanniques et consorts et les autres...

Y a Moustachman qui est bientôt libre ! Et le docteur Simon

"a été incapable d’imposer un jeu et une constance" bah déjà le faire en 2018 pour une coupe du monde en 2019 c'est pas facile. Jones lui a eu 4 ans comme toutes les équipes qui sont arrivées bien préparée pour cette coupe.

La différence entre les Jaguares et les Pumas est trop flagrante et même le passage à l'international ne peut expliquer la baisse de qualité de l'équipe. A l'image d'un Lavanini qui est peut être un des meilleurs 2e ligne du monde, qui arrive à contrôler son tempérament avec les Jaguares et qui redevient débile avec les Pumas.

Durant 4ans on a sentit qu'il y avait quelque chose à faire avec cette équipe, de grandes choses et ça a été gâché par des problèmes de relation humaine. Terrible gâchis qui ressemble à ce que fait la France depuis 2011.

  • spir
    17561 points
  • il y a 7 mois
@coupdecasque

Pas trop d'accord. Les équipes des jaguares et des pumas jouent bien toutes les deux dans leurs compètes de l'hémisphère sud. Le club, qui joue des clubs (provinces), gagne pas mal, et de plus en plus, ce qui montre une progression. La sélection qui joue des sélection perd beaucoup, et ne semble pas progresser *en résultats*. C'est pas pareil de jouer les Hurricanes ou les All Blacks, si ? Les deux sont loués par les observateurs en terme de qualité de jeux. D'où 2 questions :
* Pourquoi les Jaguares montrent une progression et pas les Pumas ?
* Pourquoi les Pumas *en coupe du monde* sont-ils si décevants par rapport à ce qu'ils montrent ces dernières années, en terme de niveau, enthousiasme, et qualité de jeu ?

@spir

Et bien si c'est le problème.

Les Nz jouent de la même façon chez les minis poussins ou chez les Blacks. Le problème c'est que malgré les mêmes joueurs, les Pumas ne jouent pas comme les Jaguares. Leur style de jeu était censé être plus restrictif pour le niveau inter mais c'est surtout humainement que l'alchimie ne s'est pas faite. Le joueurs n'ont pas adhérer au projet de jeu de Ledesma et il avait trop peu de temps pour le mettre en place.

On ne sait même pas vraiment ce qu'il voulait, une sorte de mélange entre le jeu des Jaguares mais avec des avants plus ferrailleurs peut être ? Plus de combat et de jeu au pied ?

Les Pumas c'est l'Edf mais avec un projet de jeu un peu plus construit. Problème de liant, problème entre le staff et les joueurs, dommage, espérons qu'ils se trouve une âme d'ici 2023 !

Tiens, chez eux aussi la solution miracle c'est de changer d'entraineur ? Dans 4 ans, ils auront plus de membres dans le staff que sur le pré ?

@Yann Béli

Pour eux c'est différent, la différence entre les Jaguares et les Pumas est trop forte, à l'image de Lavanini qui était devenu très bon et discipliné et qui retombe dans son impulsivité avec les Pumas.

Nous concernant, c'est la première fois depuis très longtemps que l'on va avoir un staff compétent, expérimenté et complémentaire et qui je l'espère de toutes mes forces faire les 4 ans jusqu'à la coupe du monde.

Lavanini a fait une énorme faute professionnelle sur ce match. Le mec a encore fait perdre un match international à son équipe à cause de son attitude.

  • kob
    3494 points
  • il y a 7 mois
@Les courses en houle

Faute professionnelle, je suis d'accord. Mais le match ils l'auraient probablement perdu quand même.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
Vidéos