Ecrit par vous !
Ces 5 tests-matchs qu'il ne faut pas manquer en novembre
L'Irlande avait battu la Nouvelle-Zélande en 2016.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Chers fans de rugby, profitez-bien de ce mois de novembre car les réformes à venir vont signer la mort des tournées... Voici les gros matchs à ne pas rater.

Cet automne, les nations du sud voyagent en Europe pour une série de tests internationaux qui s'annoncent très intéressants. Surtout à un an de la Coupe du Monde au Japon. Voici le top 5 des matchs à suivre.

Irlande - Nouvelle-Zélande (17/11 à Dublin)

C'est LE choc des tests de novembre. Le face-à-face des deux meilleures équipes du monde, classées première et deuxième au World Rugby Ranking. Le champion du nord, vainqueur du dernier Tournoi, Grand Chelem à la clé, contre le champion du sud, vainqueur du Rugby Championship, tenant du titre mondial. L'Aviva Stadium accueillera ce qui ce fait de mieux actuellement sur la Planète Ovale. Un choc des Titans où chacune des deux équipes cherchera à marquer psychologiquement son adversaire pour la Coupe du monde à venir. Rappelons qu'en 30 rencontres depuis 1905, les Irlandais n'ont battu qu'une seule fois les All Blacks. C'était en 2016 à Chicago. Devant un peuple vert en folie, gageons que le Trèfle va mener la vie dure aux champions du monde.Crédit vidéoAll Blacks

France - Argentine (17/11 à Lille)

II y a six mois, les Pumas étaient au fond du trou mais depuis l'arrivée de leur nouveau coach, Mario Ledesma, ils ont retrouvé de leur superbe. Ils ont empoché deux victoires lors du Rugby Championship (avec un succès historique en Australie) et développé un jeu attractif et efficace. Dans un an, l'Argentine affrontera la France au sein de la poule la plus relevée de la Coupe du monde (avec l'Angleterre, les Tonga et les Etats-Unis). Cette rencontre sera déterminante pour l'avenir des deux équipes dans la compétition et un an avant ce choc, le match du 17 nombre à Lille permettra de jauger les deux nations. En fin connaisseur du rugby français, il y a fort à parier que Mario Ledesma saura préparer ses troupes pour contrecarrer les ambitions tricolores...

Italie - Géorgie (10/11 à Florence)

Doit-on laisser la Géorgie entrer dans le Tournoi à la place des Italiens ? C'est l'éternelle question. Ddès le 10 novembre prochain, on y verra beaucoup plus clair. Pour la première fois de l'histoire, ces deux nations vont s'expliquer sur le pré et les enjeux sont énormes. Pour des Lelos qui réclament à corps et à cri une intégration dans le 6 Nations, l'occasion est magnifique de marquer les esprits et de frapper un grand coup en gagnant en Italie... Pour la Squadra Azzura, il est vital de l'emporter pour faire taire les critiques et légitimer leur participation au Tournoi après plusieurs campagnes catastrophiques.

Angleterre - Japon (17/11 à Londres)

La seule fois que les deux pays se sont affrontés, c'était en 1987 lors de la 1ère Coupe du Monde. L'Angleterre l'avait emporté 60-7 à Sydney. Le XV de la Rose accueille rarement des nations du Tier 2 sur ses terres et cette invitation à jouer dans le temple de Twickenham sonne comme une reconnaissance des progrès récents accomplis par les Japonais. A un an de leur Coupe du monde, les Brave Blossoms ont là l'occasion de s'évaluer contre une des meilleures équipes de la planète. Personne n'a oublié qu'il y a un an, lors des tests de novembre 2017, les Nippons faisaient match nul face aux Bleus à l'U Arena de Nanterre.Crédit vidéo : FF Rugby

Ecosse - Afrique du Sud (17/11 à Edimbourgh)

Ces deux nations sont en plein renouveau et leur affrontement promet de faire des étincelles dans un Murrayfield chauffé à blanc. Les Sud-Africains sortent d'un prometteur Rugby Championship où ils furent les seuls à tenir la dragée haute aux All Blacks : victoire (36-34) à Wellington et courte défaite (30-32) à Pretoria. Les Springboks s'affirment comme une des seules équipes capable d'empêcher la Nouvelle-Zélande de remporter un troisième titre mondial d'affilée. Quant aux Écossais, ils sont eux aussi sur une trajectoire ascendante. Lors du dernier Tournoi, le XV du Chardon terrassa l'Angleterre et la France en développant un jeu plein de panache. En juin dernier, malgré une défaite aux Etats-Unis avec une équipe bis, l'Écosse s'est aisément imposée en Argentine (15-44). Les hommes des Highlands n'ont pas battu les Sud-Africains depuis près de huit ans (21-17 en 2010 à Édimbourg).Crédit vidéo : TheScrumy9

Doc Geopolitik
Doc Geopolitik
Cet article est rédigé par Doc Geopolitik, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

« Personne n’a oublié »
Ah si si, moi j’ai oublié ce match, vous êtes chiants de me le rappeler d’ailleurs, je ne vous remercie pas

euh...Angleterre-NZ non ?? ça vaut pas le coup d'après vous.?? Je suis curieux de voir ce que peut faire le Japon contre les anglais,mais voir les Black contre nos "amis" anglais 😉 ,je trouve le "challenge" plus qu'intéressant..non..?

@pascalbulroland

Angleterre-NZ c'est pourtant le match le plus intéressant après Irlande-NZ. Mais bon il faut faire un peu de social et parler des matchs des petites équipes, comme Italie Géorgie ou France.

C’est pas sympa de nous remontrer les images de France-Japon... vous me direz qu’on a fait pire mais bon

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 1 an

Et Rosebifle vs tout noir, ca vaut pas tripette?

@oZbeck

Apparement les voir contre les nippons fait plus b***** certains....

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

La bandaison ça ne se commande pas, comme dirait l'autre...

  • Tragon
    4684 points
  • il y a 1 an

N'oublions pas également qu'à la dernière CdM, l'ecosse aurait dû se trouver dans le carré finale ! Ça fait quelques temps qu'ils font trembler le tier 1.

@Tragon

N'oublions pas qu'à la dernière coupe du monde, sans un arbitrage scandaleusement en leur faveur et un calendrier démentiel pour les Samoa et le Japon, l'Ecosse n'aurait pas du se qualifier pour les 1/4 et faire peur aux équipes du tier 1...

@quentin2dakar

C'est ce qu'on appelle l'indignation sélective. En plus les gens parlent d'arbitrage honteux alors que la "faute" d'arbitrage en question c'est juste un arbitre qui n'a pas vu un contact que quasiment personne n'avait vu avant que les ralentis n'arrivent, et qui n'a pas fait appel à la vidéo parce que le règlement lui interdisait de faire appel à la vidéo. On a vu des arbitrages bien plus polémiques que ça, mais bon celui-là doit donner l'impression aux gens de défendre une noble cause.

@Team Viscères

si ce n'avait été que cette seule faute, je ne me serais pas permis cette remarque... Les Japonais se sont fait enflés, et les Samoans tout pareil.

Deux matchs que les Ecossais doivent perdre car ils jouent visiblement bien plus mal que leurs adversaires mais que l'arbitrage fait basculer en leur faveur.
Pas un match, mais deux.

@quentin2dakar

Je parle de l'indignation des gens pour Australie-Écosse et du contact involontaire qui annule le hors-jeu sur la pénalité de la fin de match.
Pour les autres matchs je n'ai pas de souvenir particulier de Écosse-Japon si ce n'est que les Japonais étaient lessivés par contre Écosse-Samoa cela avait été du grand n'importe quoi, un vrai match à l'ancienne entre un gros et un petit.

@Team Viscères

du coup, on est d'accord, donc j'aime bien quand on est d'accord

@quentin2dakar

N'oublions pas non plus que si Monsieur et Madame Hogg n'avait pas bu une bière de trop le 24 septembre 1991, le petit Stuart ne serait jamais né et l'Écosse n'aurait pas pu faire trembler les équipes du tier 1...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News