Angleterre - Un rapport inquiétant sur les blessures pousse le rugby anglais à prendre des mesures
Les commotions sont de plus en plus récurrentes dans le rugby.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'augmentation des blessures en match mais aussi à l'entraînement, des commotions et des absences obligent le rugby anglais à réagir.

La BBC rapporte cette semaine la volonté du rugby anglais dans sa globalité de rendre le rugby plus sûr pour ses acteurs. Un plan en huit points va être mis en place dans ce sens suite au rapport annuel sur les blessures en 2016-2017. Celui-ci a mis en avant plusieurs réalités. La principale est que la commotion est la première cause d'absence des joueurs, et ce pour la sixième années consécutive. Celles qui nécessitent plus de trois mois de repos sont d'ailleurs en augmentation. À ce titre, 47 % des blessures en match proviennent du plaquage. Mais le rapport met aussi en exergue l'augmentation des blessures contractées à l'entraînement - lesquelles représentent 36 % du total des blessures - ainsi que sur les terrains synthétiques.TÉMOIGNAGE. Après six commotions à 20 ans, un jeune rugbyman amateur tire la sonnette d'alarmeC'est le 14e rapport de ce type, mais c'est selon le site anglais le plus inquiétant. Du côté de la Premiership, on n'hésite pas à parler de défis de taille en ce qui concerne la santé des joueurs. "Les données renforcent le sentiment que le rugby est à un tournant quand il s'agit de blessures et de sécurité dans le monde professionnel". Le problème lié aux surfaces artificielles est lui embarrassant pour la Fédération anglaise de rugby compte tenu de l'argent investi. Aussi, une enquête va être menée sur les blessures rencontrées sur synthétique et sur une pelouse naturelle. C'est une des huit mesures annoncées cette semaine. Les autres étant :

  • Une plus grande collaboration avec World Rugby concernant l'application du réglement sur les plaquages dangereux
  • Une analyse complète avant l'été des plaquages dangereux, hauts et autre pénalités mais aussi des gestes qui n'ont pas été sanctionnés
  • La mise en place de conseil aux joueurs par des experts médicaux sur les matchs, l'entraînement, la vie quotidienne mais aussi sur la gestion de l'effectif
  • Mise en place d'ateliers avec des entraîneurs, des joueurs et des préparateurs de Premiership et d'Angleterre cet été en vue de développer une meilleure compréhension des risques de blessures à l'entraînement
  • L'identification des changements techniques qui pourraient être possibles pour limiter les risques de commotion lors des plaquages
  • Déterminer s'il y a assez de personnnes en place pour réduire les risques de blessures
  • Analyse du jeu et risque de blessures - augmenter les ressources d'analyse la saison prochaine pour évaluer les changements dans le jeu

Pour le boss de la Premiership Phil Winstanley, ces problèmes ne concernent pas que le championnat anglais. "C'est aussi un problème pour le rugby mondial et nous sommes impatients de collaborer avec World Rugby pour identifier des solutions qui profiteront à tous." L'instance internationale prend les commotions cérébrales très au sérieux et penche de son côté sur des solutions pour réduire le risque de blessure. Le Telegraph rapporte que la Fédération anglaise de rugby aurait demandé à ce que cette dernière envisage de réduire la hauteur légale du plaquage sous la ligne des épaules, parce qu'à l'heure actuelle, "la marge d'erreur est très faible".COMMOTION. World Rugby réfléchit à une réduction du nombre de matchs par an

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 2 ans

On aime ou pas les anglais (tout au moins dans le rugby)
ils prennent ce problème à bras le corps.

Il était temps que quelqu'un agisse réellement.
Dommage que ce ne soit pas les "froggies"

Que l'on parle de commotions ou de cervelles éclatées le débat ne porte pas uniquement sur la commotion cerebrale mais sur la protection du joueur avec la multiplication des blessures !
Et la tête en fait partie quelque soit le type de lésions !
Et donc le casque même s'il n'est pas une garantie à 100 pour cent reste le seul moyen de se protéger et combien de motards ou ou de skieurs ont reconnus que s'ils n'avaient pas eu le casque ils seraient morts !
Après sur l'aspect psychologique il est vrai comme pour la sécurité routière plus on sécurise un passage moins les usagers font attention !
Mais il en résulte quand même que le nombre d'accident grave baisse significativement !

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Reminane

D'une part le rugby n'est pas la moto, d'autre part tu fais l'amalgame entre différents types de blessures.
Il est évident que si tu tombes sur la route à cent à l'heure sans protection, les conséquences sont graves en terme de lésions externes : brûlures, coupures, écorchures, peau arrachée...
En ce qui concerne la tête, je suppose que la fonction du casque est aussi de limiter les dégâts en cas de fracture du crâne, en maintenant en place jusqu'à intervention médicale.
Au rugby ce type de blessures n'est pas le principal problème, les fractures du crâne sont rarissimes et les coupures et écorchures ne présentent pas le même caractère de gravité que sur la route. C'est pourquoi on s'intéresse essentiellement à la question des commotions, qui présente une problématique radicalement différente. Et les commotions...eh bien je n'y reviens pas, ça a été déjà abondamment expliqué ici.

Je conseille à tous les incrédules du casque dont je respecte les analyses hautements scientifiques
de pratiquer la gamelle en moto à poil sans casque integral pour sentir la différence !
Pour ma part sans vouloir relancer le débat ayant pratiqué la boxe en plus du rugby je conseille à tous ceux qui doute des protections de se manger quelques bonnes chapates avec et sans casque avant de dire non! non et non!
à moins que cela comme pour le froid ne soit que du ressenti !!!

  • AKA
    49554 points
  • il y a 2 ans
@Reminane

Rien à voir, le casque moto est un moindre mal! Une bonne commotion vaut mieux qu' une cervelle éclatée sur la route; de plus ce n' est pas un "doute" c' est une certitude que le casque n' est pas un: « Si les joueurs sont mentalement ou psychologiquement convaincus que le casque qu'ils portent est le meilleur possible, ils ont tendance à être moins prudents voire téméraires car ils se sentent plus protégés », explique Erik E. Swartz, professeur de kinésiologie à l'université du New Hampshire, également consultant pour le comité de la NFL spécialisé dans les blessures au cou, à la nuque et à la colonne vertébrale.

Swartz a longtemps étudié l'impact des équipements de protection sur la perception de leur sécurité. Et il a conclu de ses travaux qu'ils avaient une grande influence sur le rapport des joueurs au risque. Lorsqu'ils portent un casque, affirme le chercheur, « ils ne se rendent pas compte que même s'ils peuvent donner des coups de tête contre un mur sans ressentir de douleur, leur cerveau souffre malgré tout. » L'accumulation de ces chocs peut causer des dommages très graves à long terme, même si le joueur ne présente aucun signe de blessure ou de mauvaise santé."

  • ARI
    7029 points
  • il y a 2 ans

La plupart des commotions sont liées au mauvais placement de la tête lors du plaquage, le seul moyen d'endiguer ça c'est d'éduquer les joueurs dès le plus jeune âge.
Les coudes en avant devraient être sanctionnés là c'est l'arbitrage qui doit agir.
Le reste est souvent dû au choc et là un casque peut aider, même si les joueurs à casque sont aussi victimes de commotion. De plus le casque donne l'impression d'être protégé et favorise des comportements inappropriés. Le FB américain en est la preuve des joueurs sont caparaçonnés et pour autant ils y ont un gros problème de commotions.
En ce qui concerne la surface rapide et dure seule la volonté politique peut faire quelque chose. C'est un très bon outil mais il devrait être réservé pour les entraînements techniques. Le calendrier est aussi en cause l'hiver devrait permettre aux joueurs de récupérer une vraie récupération et pas du temps libre rempli par les clubs qui en profitent pour caler des matchs teste... dans cet inventaire à la Prévert il y a de la marge de progression rapide alors où et qui est le problème?

@ARI

" Le calendrier est aussi en cause l'hiver devrait permettre aux joueurs de récupérer une vraie récupération et pas du temps libre rempli par les clubs qui en profitent pour caler des matchs teste".

A quel moment les clubs organisent-ils des tests en hiver ?

  • ARI
    7029 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Je veux dire une récupération totale et pas un break type "d'été" caviardé par des tests avant les retours au top 14. Les joueurs seraient au travail et à récupérer des bobos divers sans pour autant en faire des vacances.

@ARI

"Le reste est souvent dû au choc et là un casque peut aider"

Non.
Non.
Non.
Non.
Non.
Non.
Et non.

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Rien que pour te faire plaisir, j'ai réussi à retrouver cet article d'une prestigieuse revue scientifique que tu vas adorer.

www.lequipe.fr/Football/Actualites/Bientot-le-casque-obligatoire/476836

@Ahma

Merci de me rappeler pourquoi je lis ce site le moins souvent possible...

  • ARI
    7029 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

mais encore?

@ARI

Il n'y avait pas assez de "non" pour comprendre?

Tu fais une intervention assez intéressante mais au milieu tu écris une énorme connerie qui revient malheureusement souvent et qui est nuisible, je le fais remarquer de façon visible. Si ne serait-ce qu'un lecteur arrête d'associer "casque" et "commotion cérébrale" grâce à ça, cela vaut le coup.

@Team Viscères

je ne sais pas si je préfère ça ou le "il n'y a pas de hors-jeu dans l'en-but".

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Ce qui est quand même vrai quant aux rucks et aux mauls, si j'ai bien compris.

@Ahma

Techniquement il y a toujours une ligne de hors-jeu pour les rucks et mauls, qui est la ligne d'en-but.

@Team Viscères

Et non non non non.

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Je vous pouce tous deux car hormis ces quelques mots le reste ne semble pas idiot.

@Ahma

Le reste est même intéressant.

Je ne serais pas aussi catégorique en ce qui concerne le port du casque même si ça dérange ! car ça reste malgré tout le seul moyen de protéger la tête des différentes blessures possibles je ne vois rien d'autres ? pour les commotions s'il est vrai comme il a été écrit que le casque n'est pas une garantie suffisante il faut préciser que certaines matières actuelles ont un pouvoir d'absorption des coups qui pourraient au moins atténuer les ondes de chocs au niveau du cerveau car aucune statistiques à ce jour
ne montrent les séquelles que ce sport a pu engendrer auprès des pratiquants et c'est sur que si on compte sur Sergio le mytho on est pas près de trouver une solution !

@Reminane

Pour avoir des casques "absorbant les chocs", il faudrait pouvoir utiliser la technologie utilisée pour les casques motos, avec une sorte de coque souple qui épouse plus ou moins le mouvement du liquide céphalo-rachidien en cas de choc... Donc à moins de voir des joueurs avec des integraux...

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@ginobigoudi

Apparemment, même les casques de moto ne font qu'atténuer un peu la gravité des commotions, sans les empêcher.

@Reminane

Le casque protège des blessures à la surface de la tête, mais son utilité pour la commotion c'est 0. Sa capacité d'absorption des chocs est dérisoire par rapport aux chocs qui ont lieu.
Pour faire une image plus parlante, ton cerveau dans ta boite crânienne c'est un conducteur sans ceinture dans une voiture et ton casque c'est du papier bulle autour de la voiture. Le papier bulle t'empêchera de rayer ta carrosserie en percutant un mur, mais cela n'empêchera jamais le conducteur de passer à travers le pare-brise.

  • WebDiv
    17349 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Belle analogie, très juste physiquement et très parlante!

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Chacun sa philosophie. Pour certains la carrosserie est plus importante, ça ne se discute pas.

  • Bagnar
    7002 points
  • il y a 2 ans

Question.

A-t-on le même genre de rapport en France ? Le même type d'étude sur la population des joueurs évoluant en Taupe 14 ?

Il faut reconnaitre que les anglais saisissent le taureau par les cornes et c'est une excellente chose.

A votre avis, quels seraient les meilleures actions concrètes pour éviter les commotions ? (les limiter)
Diminuer la hauteur légale du placage ?

@Bagnar

La hauteur du plaquage est sûrement une bonne piste, même si elle n'excluera pas les chocs tête-hanches, genoux, pompes... Idem pour l'éducation technique du plaqueur... Il y a aussi les charges avec manchettes, à interdire... Surtout, il faut lâcher le logiciel du combat frontal et revenir, dans les écoles de rugby, aux plaisirs de l'évitement, des appuis, de la vitesse de balle... Et puis, évidemment, observer, en cas de commotion, les temps de repos indispensables et le suivi médical poussé qui va bien...

@Bagnar

Il me semble qu'il y a un suivi des blessures, les clubs font remonter leurs blessures à la Ligue qui compile tout ça. Ensuite je ne sais pas si l'on en fait des camemberts sur un présentation Powerpoint ou si l'on fait vraiment quelque chose avec .

@Team Viscères

Les camemberts sont sur le buffet de la ligue.

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Pas longtemps, avec Goze les camemberts restent très peu de temps sur le buffet.

@Bagnar

Le jeune clermontois, qui a pris un ko magistral, a plaqué au niveau du bassin. Donc interdire les bûches au dessus de la hauteur des épaules n'est pas intéressante pour ce qui est des commotions, car c'est très souvent le plaqueur qui s'éteint.

Une meilleure formation aux bases de notre sport, et notamment au placage peut-être ?

  • bayan
    14467 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Par contre, il a plaqué le Racingman (Vakatawa) qui l'a percuté avec le coude en avant pour avoir plus d'impact et moins de prises pour être plaqué ! Ilc faudrait interdire ça !

@bayan

C'est le bas du corps qui percute le clermontois, ce n'est pas le coude "à la Picamole "

@bayan

Vakatawa a mis les bras devant lui pour se protéger de l'impact. Testez de prendre dans le buffet un mec de 95 kilos lancés, vous allez voir où vous mettez vos bras...

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

C'est un cas assez particulier parce qu'il y a un réflexe de Vakatawa, qui est un peu pris de court. Je crois que tu es d'accord toutefois pour dire que sur un plan général n'autoriser que le raffut bras tendus serait déjà un gros progrès.

@Ahma

Oui 9.

@Ahma

Totalement.
Le raffut uniquement bras tendu, main ouverte et sous la ligne des épaules.
Interdiction des percussions coudes en avant type Picamoles (ce n'est pas le seul ni le pire).

Et dire que les Anglais n'ont pas la chance d'avoir Serge Simon dans les hautes instances pour prodiguer des conseils sur les façons de diriger des commissions dont on ne verra jamais les rapports

Ben moi j'ai la solution : la commotion, c'est le cerveau qui heurte la boîte cranienne ..... alors il suffit de sélectionner des joueurs sans cet outil ! comme dans les années 70 80 ! Et hop plus de soucis (y)

@allélégros

Pascal Papé n'a pas souvent subit de commotion d'ailleurs.

@allélégros

pb : il n'y a pas beaucoup de joueurs sans boîte crânienne

@Dormeur 15

alors que *sans cerveau* on doit pouvoir trouver 😎

  • AKA
    49554 points
  • il y a 2 ans
@allélégros

Papé n' a jamais eu de commotion?

@AKA

Tu m'as devancé de 5 minutes !

  • AKA
    49554 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Pour une fois! D' habitude ce sont les autres qui me l' enlèvent de la bouche, heu non du clavier! 😉

  • bayan
    14467 points
  • il y a 2 ans

Pour améliorer la sécurité sur les placages, il faudrait interdire les percussions avec le coude/avant-bras en avant. Ca prendra du temps pour avoir ce réflexe, mais ça en vaut la peine.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 2 ans

Ce qui a de bien avec les anglais c’est qu’ils semblent être plus réactif que les français .... ou du moins on les voit réagir et mettre en place des mesures pour chercher les solutions.
Alors qu’en France il me semble pas voir quoi que ce soit à part des commissions et des affaires Laporte, mal grès la présence de Simon le docteur on voit pas grand chose ou du moins en entend pas parlé de problème.

Certaines mesures peuvent améliorer la sécurité sur les placages et déblayages notamment
La tenue avec le port du casque obligatoire peut aussi aider !
Mais le plus gros problème restera la puissance avec le rapport poids vitesse et il me paraît impossible au rugby de faire des catégories de poids comme à la boxe ?

@Reminane

Faux pour le casque, études à l'appui. C'est même le contraire.
Un joueur casqué se sent protégé et fait moins attention.
Sauf que le bulbe n'est pas moins apte à taper le bocal avec ce bout de tissus légèrement molletonné.

  • AKA
    49554 points
  • il y a 2 ans
@Reminane

le casque n' est d' aucune utilité pour çà (au contraire), les catégorie par poids existent chez les minots en NZ!

@AKA

Décidément ! Je suis à la ramasse...

@Reminane

alors il faut faire des catégories de vitesse

@Dormeur 15

Avec un truc comme ça, j'aurais joué en catégorie Maestri toute ma carrière...

@Team Viscères

ce n'est que le pluriel de maestro

@Reminane

le casque n'a aucune incidence sur le risque de commotion : la commotion, c'est le cerveau qui heurte la boîte cranienne ; à moins de le mettre entre les deux ou d'utiliser un casque de moto capable d'absorber les chocs, le casque ne sert qu'à protéger le cuir chevelu.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Tain, je fais le même commentaire plus de 4 heures après toi...
Note pour plus tard : lire tous les commentaires avant de poster...

@Grand Sachem aux sages commentaires

J'en peux plus d'entendre le mot "casque" à chaque fois que le sujet est abordé...

  • Pianto
    36225 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

casque.

@Pianto

Ça compte moyen, car en fait il te lit plus qu'il ne t'entend.

  • Pianto
    36225 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

ouais ben les autres aussi, il les lit, hein ?

(casque)

@Marc Lièvre Entremont

J'ai des voix qui parlent dans ma tête.

@Team Viscères

mets un casque audio

@Team Viscères

C'est bon signe, ça prouve que tu en as une.

@lelinzhou

Donc il peut potentiellement être commotionné.
Depuis longtemps.

@Marc Lièvre Entremont

Ce n'est qu'une possibilité, faut attendre l'autopsie pour en être sûr.

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Tu devrais te réjouir d'avoir un renouvellement régulier des Rugbynisterreux. Si c'était toujours les mêmes tu n'aurais plus personne à instruire.

@Grand Sachem aux sages commentaires

comme la plupart des mecs laisse leurs cerveaux au vestiaires pas de problème!

  • epa
    36788 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Je suis d'accord, les protections ne sont pas la solution cf le foot US

C'est curieux cette étude sur le synthétique. J'ai pas l'impression que ce soit quelques chose de nouveau et je crois déjà avoir entendu ça plus d'une fois...

  • breiz93
    57584 points
  • il y a 2 ans

Si les anglais se posent des questions, je parie que les règles vont évoluer.

Le côté blessures sur synthétique est interréssant vu le nombre de clubs ayant investi. Le gymnaze de Nanterre va devoir modifier son toit pour avoir de la vraie pelouse 😉

@breiz93

le synthétique est le collimateur en ce moment entre l'augmentation du nombre de blessures et le côté cancérigène des petites billes noires, ceux qui n'en ont pas encore vont peut être attendre la fin des études avant d'investir.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
News
Vidéos