À 35 ans, Nicolas Mas va prendre sa retraite en fin de saison
L'ancien pilier du XV de France, Nicolas Mas, bientôt à la retraite.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'ancien emblématique pilier droit du XV de France, Nicolas Mas, va prendre sa retraite en fin de saison, selon le Midi Olympique.
Si vous êtes fans de Nicolas Mas, profitez bien de cette fin de saison 2015-2016... Ce sera la dernière pour l'ancien pilier droit du XV de France ! À 35 ans et 85 sélections sous le maillot bleu, le "Bus" raccrochera les crampons en juin à la fin de son contrat avec Montpellier, comme le révèle ce lundi le Midi Olympique. Petite déception pour les supporters de l'USAP, qui ne reverront donc pas leur ancien capitaine emblématique sous les couleurs catalanes. Retour sur la carrière d'un grand nom du rugby français, qui n'a sans doute pas perdu l'espoir de terminer sur un deuxième Brennus.

Début à l'USAP et première sélection

La saison 2001-2002 est la première de Nicolas Mas chez les professionnels. Très vite, Mas s'impose comme l'un des grands espoirs français. En 2003, il dispute la finale - perdue - de la H Cup et décroche sa première sélection chez les Bleus face à la Nouvelle-Zélande, mais se blesse au bout de onze minutes. Mas ne dispute pas le Mondial, trois mois plus tard, et patientera jusqu'en 2005 pour revenir en sélection. Il se fait une place dans la rotation, remporte le 6 Nations 2007 et joue sa première Coupe du monde la même année, en se contentant du statut de remplaçant.

La nouvelle référence

La retraite de Pieter de Villiers, conjuguée à l'arrivée de Marc Lièvremont est un tournant pour Nicolas Mas. Inamovible en club, le "Bus" le devient avec les Bleus et formera avec Thomas Domingo et William Servat, LA MEILLEURE PREMIÈRE LIGNE DU MONDE (c). Capitaine à l'USAP, il est aussi l'un des leaders des Bleus, avec qui il remporte le Grand Chelem en 2010 et atteint la finale de la Coupe du monde 2011.

Brennus historique avec l'USAP

Respecté sur toutes les pelouses du monde pour son talent en mêlée fermée malgré une taille et un poids souvent inférieurs à ceux de ses adversaires, Mas soulève en 2009 le bouclier de Brennus avec l'USAP, son club de toujours. L'année suivante, les Catalans échouent cette fois en finale du Top 14, face à Clermont.

Une nouvelle aventure

En 2013, le peuple catalan tombe des nues en découvrant que Mas les quitte pour le rival, Montpellier. Dans L'Independant, il se défend d'être "un mercenaire", indiquant simplement ne plus se retrouver dans le jeu pratiqué par l'USAP de Marc Delpoux. Parfois ménagé en club au MHR, Mas reste l'un des lieutenants de Thierry Dusautoir chez les Bleus, même s'il a subi l'émergence de Rabah Slimani en fin de mandat de Philippe Saint-André. En 2015, il dispute tout de même son 3ème Mondial. Terminant tristement en 1/4 face aux All Blacks, qui resteront donc ses premiers et derniers adversaires sur la scène internationale.

Et maintenant ?

Nicolas Mas continuera-t-il dans le rugby ? Le verra-t-on entraîneur de la mêlée ? Attention, il reste au pilier quelques mois avant de raccrocher définitivement. Blessé au genou et indisponible quatre semaines, son retour sera à scruter de près. Un deuxième Brennus est-il possible ?

Bonus : la famille

N'oublions pas une chose en rappelant que Nicolas Mas est aussi le cousin de l'illustre Jérôme Schuster, dont la carrière en équipe de France n'a rien à envier à celle de Daniel Kotze.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mimi12
    76227 points
  • il y a 4 ans

Bon vent le Bus !

Une légende du rugby Français tout simplement. Un véritable exemple pour les jeunes par son attitude, son tempérament, son humilité.

Puis c'est le pilier le plus capé du rugby Français alors quand même ça pose un peu la longévité du gars au niveau international.

Effectivement un tres bon joueur, peut-etre le meilleur 3 au monde a une epoque.
En esperant que Slimani reprenne le flambeau et aide l'EDF a atteindre le sommet.
Boone retraite au bus

  • ced
    100168 points
  • il y a 4 ans

"En 2003, il dispute la finale - perdue -"
petite précision, il ne jouait pas à l'ASM

sans deconner la photo, Bonnaire Mas Servat, 3 super joueurs que j'adore... ça avait de la gueule !!!

@loufenec

Surtout Bonnaire avec le casque delicatement fourre dans le slip, ca pose son bonhomme!

"Le pilier droit le plus difficile à jouer" selon Andrew Sheridan, un hommage parmi d'autres pour ce grand champion. Puisse Slimani devenir son successeur !

C'était le meilleur du monde à son poste pendant de nombreuses années. Il a tellement tordu de cous qu'ils airaient dû lui coller une étiquette 'dangereux pour la santé' sur ses maillots. Un vrai bon pilier à la française, et le plus grand cru de son époque.

Bravo au Bus ! Notre n°3 n°1 durant de nombreuses années. Il fut en tous points exemplaire pour caler les mêlées, et a toujours su se rendre disponible par une belle activité sur le pré.

Je ne sais pas ce qu'il en pense, mais il fera un parfait entraîneur des avants. Nul doute qu'on le reverra dès l'année prochaine intégrer un staff, que ce soit à Montpellier, Perpignan ou ailleurs.

Le bus dit STOP !!!

Un grand pilier qui a été un des meilleurs mondiaux si ce n'est le meilleur.

  • ladesh
    22945 points
  • il y a 4 ans

il va y avoir des embouteillage dans le sud, la ligne n°3 Perpignan-Montpelier s'arrête en juin: encore merci Chauffeur

Un grand pilier, un grand capitaine et un grand joueur du rugby mondial. Une référence à son poste. Toutes les bonnes choses ont une fin, dommage qu'elle soit arrivée si vite, on aurait voulu que ça dure un peu plus.

Bonne chance pour la suite Nico !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News