En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous fournir une meilleure expérience de navigation Plus d'info.

Serge Blanco parle de l'agrandissement d'Aguiléra (+ bonus chambrage)

Serge Blanco parle de l'agrandissement d'Aguiléra (+ bonus chambrage)

Publié le 30-09-2012 à 13h14 - Mis à jour le 30-09-2012 à 13h14 // Par

La relocalisation de BO-AB à Biarritz a relancé le débat sur l'intérêt des délocalisations de matchs du Top 14. Si certaines sont un franc succès à chaque fois (on pense au RCT au Vélodrome et au Stade Toulousain au Stadium), d'autres en revanche font plutôt réfléchir.

Le problème est simple : si ces rencontres attirent plus de monde (et de recettes) que dans les enceintes habituelles, elles se disputent souvent dans des stades à moitié vides, comme ça a été le cas avec l'USAP à Montjuïc il y a peu. Serge Blanco s'est rendu compte de ce fait en milieu de semaine et a (sagement) rendu à Aguiléra ce qui appartient à Aguiléra : un derby basque "à la maison".

À cette occasion, le président du Bého s'est entretenu dans le journal Sud Ouest au sujet d'Anoeta et de l'agrandissement du Parc des Sports :

Jouer à Aguilera plutôt qu'à Anoeta, est-ce une mauvaise surprise pour vous ?

Non, il n'y a aucune raison pour que ce soit une mauvaise surprise. Comme tout joueur de rugby, il faut savoir s'adapter. On s'adapte. Le seul problème, si on peut considérer ça comme un problème, c'est la marge de bénéfice que l'on va faire, c'est tout.

Pourquoi ça n'a pas fonctionné ?

Il y a les résultats sportifs des uns et des autres... Et puis il y avait aussi un souci d'horaire et de jour. Jusqu'à maintenant, Canal+ n'avait jamais fixé ces horaires-là. C'est nouveau. Jouer un dimanche à 17 heures était malvenu. On le saura pour une prochaine expérience. Mais ça ne me traumatise pas plus que ça et plus que ça ne vaut. C'est un match, et on va le jouer, et chez nous.

Est-ce que cette relocalisation plaide un peu plus pour l'agrandissement du stade Aguilera ?

Oui, bien sûr, parce que le fait d'avoir un stade qui soit plus grand donne des possibilités pour un certain nombre de matchs. Sur les deux premiers cette année, on a refusé du monde. Et si on habitue les gens à être dans de bonnes conditions, à ne plus être debouts mais assis, il y aura de plus en plus de monde. Jamais on ne remplira 30 000, ce n'est pas vrai. Mais sur de bons matchs, on pourrait atteindre 17 ou 18 000 spectateurs, 3 ou 4 fois dans l'année. Et tourner, si l'équipe marche bien, à une moyenne de 15 000. Le tout est une question de confort, on doit aller dans ce sens. On ne peut plus vendre des places debout.

Au niveau du timing, on évoquait déjà des plans pour la fin d'année dernière, où en êtes-vous ?

On avance…

Qu'est-ce qui bloque ? Des lenteurs ou lourdeurs administratives ?

Comme vous dites, il y a des chemins qui sont incontournables. Ce sont des verrous à faire péter.

Pour retrouver l'intégralité de l'interview, c'est par ici que ça se passe.

...

Ah oui, autre chose. On vous parlait d'un "bonus chambrage" dans le titre de l'article. Une pure réussite biarrote :



Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
Fait N°3 : Jonny Wilkinson a passé 100% de ses commentaires. Et vous ?

Club de Rugby inconnuTolosa31
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 02.10.2012 à 11h35

@Filochard: Ne monte pas en pression trop vite! à part l'essai de Lacroix qui est magnifique, l'AB est loin d'être sorti du merdier. Mais bravo quand même aux bayonnais., Biarritz pour moi est quand même au-dessus.

Club de Rugby inconnuFilochard
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 01.10.2012 à 18h12

Alors les chanteurs chambreurs du BO ? Ils vous font toujours autant rire Lanta et Deylaud après la défaite dans le derby basque ?

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.