XV de France : Yoann Maestri titulaire face aux Pumas
Le sélectionneur a misé sur la continuité, seul Maestri revient.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le deuxième ligne toulousain Yoann Maestri est le seul changement opéré par PSA pour la rencontre de samedi face à l'Argentine.
Pour le match face à l’Argentine, Philippe Saint-André a donné priorité à la continuité et alignera le même XV de départ que face à l’Australie, à une exception près, la titularisation de Yoann Maestri de retour de blessure.

Pas de révolution dans les plans du sélectionneur, la rencontre face aux Pumas se doit d'être le Test de la confirmation après une belle victoire face à l’Australie. Pour éviter de tomber dans les travers de l’inconstance, PSA a misé sur la reconduction quasi intégrale de son XV titulaire. Un seul changement par rapport à Saint-Denis, le retour dans la cage de Yoann Maestri. Le deuxième ligne toulousain, remis de son lumbago, étrennera des galons de titulaire tandis que Jocelyno Suta glissera sur le banc. Une décision logique du point de vue du « goret » : "Face aux Argentins, on va avoir besoin de la masse physique de Maestri, souligne le sélectionneur tricolore. Même si on a aucun doute que Suta va nous amener pas mal quand il va rentrer en tant qu’impact-player. (...) Je crois que Yoann nous amène beaucoup non seulement dans la densité physique, mais aussi au niveau de la touche, il connaît tous les systèmes parce que, comme Wesley Fofana, il est avec nous depuis le début de l'aventure. En plus, il a pu se reposer un petit peu, il a démontré beaucoup de fraîcheur en ce début de semaine et je pense que c'est cohérent qu'il débute au côté de son capitaine Pascal Papé.".



Le match de samedi se jouera à Lille et offrira la possibilité aux Bleus de jouer couvert. En effet le Grand Stade est la seule enceinte en France à posséder un toit, une donnée qui intéresse particulièrement le sélectionneur français qui verrait d’un bon œil la fermeture du chaudron : "J’avais refusé l’an dernier au Pays de Galles (Millennium de Cardiff) parce qu’on avait besoin de jouer avec les GPS. Là, ça fait huit matches d’affilée, donc on dispose de pas mal de données. J’ai donné l’autorisation de fermer le toit par souci de confort pour le public parce qu’il fera apparemment froid, pour vous aussi les journalistes ". Un PSA d’humeur badine qui sait que ciel ou toit, l’intensité devra de toute façon être la même pour que ses joueurs prennent le meilleur sur la formation argentine.
Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos