VIDEO. Top 14 - Castres. Dans l'intimité de Rodrigo Capo Ortega avec Romain Magellan
Top 14 - Castres. Dans l'intimité de Rodrigo Capo Ortega.
Plus de 1300 personnes étaient réunies mardi à Castres pour honorer Rodrigo Capo Ortega à l'occasion de la remise de son Oscar Midi Olympique.
Plus de 1300 personnes étaient réunies mardi au sein de la salle Gérard-Philipe de Castres pour honorer Rodrigo Capo Ortega à l'occasion de la remise de son Oscar Midi Olympique. Une distinction honorifique qui vient saluer le gros travail du deuxième ligne cette saison mais également sa formidable carrière au sein du club. Cela fait 14 années que l'Uruguayen, débarqué à Millau à 21 ans en provenance de Montevideo, sue dans le Tarn. Les premiers temps n'ont pas été faciles pour lui, très famille. "Je me retrouvais tout seul, sans la maman qui faisait le lit et à manger. J'ai craqué deux fois à Millau, je me demandais ce que je faisais là", confie Capo Ortega à La Dépêche. Un guerrier au grand cœur comme le décrivent ses coéquipiers.

Crédit vidéo : Romain Magellan

Mais il n'a pas vraiment eu le temps de s’apitoyer sur son sort alors que plusieurs équipes professionnelles comme Béziers et Narbonne se sont rapidement intéressées à lui. Il signe finalement à Castres en 2002 un contrat d'un an plus un an à condition de faire 10 feuilles de match. Après deux rencontres avec les Espoirs, il est titulaire contre Grenoble au poste de 3e ligne aile par Christophe Urios. "Je n'avais jamais joué là, j'avais joué en 8 et en deuxième ligne, et finalement ça s'est bien passé." Si bien qu'après la réception de Biarritz, son président lui propose un contrat de quatre années.

Très croyant, le plus Castrais des Uruguayens vous dira certainement que ses prières envers Santa Teresa de Los Andes, Thérèse des Andes, ne sont pas étrangères à sa bonne fortune. Elle qui l'avait déjà sauvé de la mort lorsqu'il s'était noyé à seulement deux ans au Chili. Mais s'il est présent à ce niveau à 35 ans, c'est aussi en partie grâce à sa femme, Julie, avec qui il a eu deux enfants. "Elle prend soin de moi, je crois que si j'étais resté célibataire je ne serai plus au rugby." Ce n'est donc pas une surprise s'il a refusé de jouer la dernière Coupe du monde pour rester à ses côtés lorsqu'elle était enceinte.

Crédit vidéo : Romain Magellan

Il n'y a pas que le rugby dans la vie alors que la fin de sa carrière approche. Il ne se voit cependant pas quitter le monde de l'ovalie ni la France et encore moins Castres, avec qui il a connu l'un de ses plus beaux moments avec le titre en 2013. "J'ai pratiquement vécu autant de temps en France qu'en Uruguay, je me considère Français, j'aime la France, c'est le pays qui m'a ouvert ses portes et m'a permis de grandir et d'évoluer." Il se destine à devenir entraîneur et débutera la formation dès l'année prochaine. Mais avant ça, il y a une saison à terminer et une place de barragiste à sécuriser dès ce samedi face à Pau.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Lex
    38505 points
  • il y a 3 ans

Félicitations à Capo pour ce prix !

C'est beau de voir un mec qui exprime son attachement à notre club, notre ville et notre pays comme ça.

...

Et en plus c'est un mec super adorable, simple et d'une grande gentillesse avec un gros coeur.

Des fois on oublie de dire merci à toutes les Julie's....Demain, je n'amènerai pas le Muguet car y'a Rugby et on part tôt....Merci ma "Julie" de me laisser continuer à vivre ma (et maintenant "nos" avec les Garçons) passion......

Derniers articles

News
News
Transferts
Transferts
News
Transferts
News
News
Vidéos
Transferts
News