VIDEO. Super Rugby. Nemani Nadolo mélange Messi et Jordan pour un très bel essai
Super Rugby. Nemani Nadolo régale face aux Cheetahs.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Si vous cherchez Nemani Nadolo, vous allez le trouver. Les Cheetahs l'ont appris à leurs dépens en Super Rugby lors de la déculottée infligée par les Crusaders.
Si vous cherchez Nemani Nadolo, vous allez le trouver. Les Cheetahs l'ont d'ailleurs appris à leurs dépens la semaine passée en Super Rugby lors de la déculottée que leur ont infligée les Crusaders à Christchurch (57-14). Tout avait pourtant bien commencé pour les Sud-Africains, en tête aux citrons (14-10) après les réalisations de Venter et Sadie en l'espace de trois minutes aux abords de la demi-heure. Et l'on se disait que les Néo-Zélandais n'allaient sans doute pas avoir la vie aussi facile que face aux Lions (34-6). Mais à la faveur d'une deuxième mi-temps totalement folle à l'instar de celle du Pays de Galles en Italie, Carter and co ont fait exploser leurs adversaires.

Quatre essais se sont en effet succédé entre la 50e et la 56e, l'ouvreur international sonnant la charge dès la reprise pour une action d'envergure marquée par le gros raffut de Colin Slade sur Clayton Blommetjies. Puis c'est Nadolo qui a pris le relais quelques instants plus tard, obligeant Willie Le Roux à défendre de manière illégale juste devant sa ligne avec un plaquage haut. Mais il en faut plus pour stopper le meilleur marqueur d'essai de la saison passée. C'est ainsi que sur un ballon perdu parfaitement exploité à la 56e, le surpuissant ailier a enfin débloqué son compteur en mystifiant la défense avec un petit intérieur du pied un poil chanceux. Parti vers le centre du terrain, le ballon a en effet décrit une courbe pour revenir devant le Fidjien. Ne lui restait alors plus qu'à le saisir pour aplatir avec rage à la manière d'un basketteur plantant un dunk.



Malgré une avance confortable (38-14) avant même la 60e, les Crusaders n'ont laissé aucun répit aux Cheetahs en ajoutant trois nouveaux essais en moins de 10 minutes par Taufua (69e) puis Carter (78e), tous deux auteurs d'un doublé, et Havili (75e). Les Zaders ont actuellement 4es de la conférence néo-zélandaise et 7es au classement général.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • M4xime
    346 points
  • il y a 5 ans

C'était le deuxième match de Nadolo depuis la reprise du Super Rugby donc le pépère est déjà bien intégré dans le groupe. Il me semble qu'il était au Japon et le staff n'a pas poussé son retour.
Comme Carter, Read, S. Whitelock ou Dagg, les "gros joueurs" sont petit à petit intégrés au squad au cours de la saison. Ça permet à tout le monde de jouer sans user les plus forts : K. Fonotia, L. Whitelock, Tom Taylor ou Scott Barrett font bien le taf.
Comme dit PteroN, la poule NZ est encore très dense cette année : Hurricanes (enfin!) et Chiefs (quel match contre les Stormers) au top tandis que Highlanders et Crusaders seraient quasi leaders dans les autres poules. Seuls les Blues sont à la traîne : manque de réalisme et de chance (matches face aux Lions et aux Cheetahs par ex).

Belle action et bel essai!!!!

  • Nbat64
    8565 points
  • il y a 5 ans

Deuxième mi temps de bonne qualité, j'avais peur qu'il se plante comme pendant la première journée. Comme dab leur démarrage de saison est poussif mais ils finiront surement dans les qualifiés. La pool NZ va encore être relevé cette année, à par les Blues qui sont à la rue les 4 autres peuvent finir dans les 6. Et leur petit nom c'est Saders.

Mouais....

Dire que ce joueur a joué à Bourgoin-Jallieu !!
N'empêche que sur sa première action il mange un 3 contre 1 et d'ailleurs il se fait punir par Le Roux juste après ! 😊

Putain, la qualité des transmissions, passes dans la course sans être obligé de sauter en l'air, de s'arrêter ou même de se retourner, appels de balle dans le timing parfait, vision du jeu du 1 au 15 (sauf Nadolo sur le 1er extrait ...), il y a encore du boulot pour les concurrencer, le combat est-il notre seule planche de salut ?

Ce qui est impressionnant, c'est la vitesse de l'enchaînement réception de passe-coup de pied rasant.
Je crois que le mec ne baisse même pas les yeux et continue simplement sa course.

Y'en a qui ont le rugby dans le sang.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News