VIDEO. Super Rugby - Quand la vidéo pousse l'arbitre à retirer un essai aux Crusaders
Super Rugby - Crotty pensait avoir marqué pour les Crusaders.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Lors de la rencontre entre les Lions et les Crusaders en Super Rugby, l'arbitre, qui avait accordé l'essai, est revenu sur sa décision après l'usage du TMO.
À l'instar des nouvelles règles en mêlée, la vidéo a ses partisans et ses détracteurs. Lesquels changent parfois d'avis d'un week-end à l'autre. Il est vrai que depuis l'instauration de l'usage étendue du TMO, les critiques ont été nombreuses. La première étant que l'arbitre se repose trop sur le ralenti pour faire un choix au lieu de prendre de ses responsabilités. Néanmoins, il est des moments où la prise de décision immédiate se révèle ne pas être la meilleure option et où la vidéo démontre tout son potentiel. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé le week-end dernier lors de la deuxième mi-temps de la rencontre entre les Lions et les Crusaders en Super Rugby. Sur un ballon contré aux abords des 22 mètres sud-africains, le centre Ryan Crotty se saisit du cuir et va à l'essai.

Certain de ce qu'il a vu, l'officiel l'accorde. Mais alors que Colin Slade s'apprête à le transformer, une discussion entre arbitres débouche sur l'utilisation de la vidéo. Sur le ralenti, on distingue clairement que Crotty n'a en effet pas aplati dans l'en-but, mais avant sous la pression des défenseurs Warren Whiteley et Jaco Kriel, excellents sur ce qui s'avère être un très beau sauvetage. Alors que les points avaient déjà étaient ajoutés au compteur des Crusaders, l'arbitre de champ est de fait revenu sur sa décision.



Ce qui a laissé Todd Blackadder, le boss des Crusaders, quelque peu pantois via Planet Rugby : « Je ne suis pas très au fait des règles, mais il semblait qu'une fois qu'un essai avait été accordé, on ne pouvait pas revenir en arrière. C'est une première pour moi. » Une première également pour Van der Westhuizen, débutant en Super Rugby, qui a par la suite refusé un autre essai aux visiteurs en fin de partie pour un en-avant dans l'en-but peu évident. Malheureusement pour les Lions, tout cela n'a fait que repousser l'inévitable. Disposant de 11 points d'avance après un premier essai de Crotty à la 45e minute de jeu, les Néo-zélandais ont fini par prendre le large quelques minutes après cet événement grâce à Andy Ellis puis à Kieron Fonotia (7-28).
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • RuzRevr
    18566 points
  • il y a 6 ans

Le problème de l'arbitrage devient "indémerdable"!

Un nouveau cas, qui fera jurisprudence sans nul doute, qui fera l'objet d'un nouvel alinéa de l'IRB certainement se présente.

Dans cette exemple, je me pose 2 questions générales:
-Pourquoi les arbitres adorent se précipiter dans l'en-but en sifflant et en levant le bras de'une manière ferme et définitive? (... je ne suis pas psy)
-Le TMO, s'il tend à déresponsabiliser l'arbitre (c'est un fait), n'a t'il pas totalement fait disparaître le rôle d'auxiliaire des arbitres de touches (j'aime pas ce terme, ayant beaucoup été "joueur de touche"! 😉 )

Ici, si j'ai bien compris, ce sont les assesseurs qui lèvent le problème... Pourquoi, les arbitres ne devraient pas attendre l'approbation des deux chefs de gare?

Pourtant, il existe dans le règlement tout un panel de gestes permettant aux assesseurs de signaler à l'arbitre de champ des événements qu'il ne peut observer!

Il faut donner plus de responsabilité aux juges de touche... ou alors, on puce le ballon et les chaussures, le gps fera le reste et on gagne 2 salaires!

  • Maubec
    4045 points
  • il y a 6 ans

Pour moi, ce n'est pas une si bonne initiative de l'arbitre.
Il a sifflé, c'est trop tard. La règle me paraissait pourtant claire.
Son erreur, c'est d'avoir sifflé trop tôt.
Il vaut mieux trop utilisé la vidéo avant (parfois 10 secondes de replay suffisent) que de devoir revenir sur un essai accordé.
Là, c'est incompréhensible pour les équipes et les spectateurs.
Ensuite, ça ne change pas le résultat du match donc c'est relativement sans conséquence mais quand même.
Car sur l'action suivante, tu n'as pas le même influx nerveux, quand tu es prêt à enchaîner sur une mêlée ou quand tu es retourné dans ton camp pendant que ton botteur s'apprête à transformer.

Le même cas, exactement identique, se serait passé en HCup avec un essai français refusé, tous les fans français sur les forums se seraient déchaînés contre l'arbitrage.

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Super sauvetage en tous cas !!!

  • lipps
  • il y a 6 ans

@Wollfhound c'est justement pour éviter des cas comme ceux là que l'arbitrage video a été mis en place. Très bonne initiative de l'arbitre, rien n'est pire que de se prendre 7 points dans les fesses qui n'ont pas lieu d'être.

Bientôt, ils regarderont le match en différé à la maison, et ils changeront le score le lendemain...

Bonne initiative de l'arbitre. La capacité de remise en question et le soutien des arbitres assistants sont des éléments fondamentaux !

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News