Aviron Bayonnais : fumigène, envahissement des supporters et nouveaux présidents dans une ambiance houleuse
L'AG de l'Aviron Bayonnais, ce vendredi.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'assemblée générale de l'Aviron Bayonnais s'est déroulée dans une ambiance... particulière.

"Aviron Bayonnais : l'assemblée générale part en sucette", c'est le titre d'un article publié ce vendredi par Sud Ouest. Mais que s'est-il donc passé au sein du club basque ? La brasserie de l'Aviron - privatisée pour l'AG - a été envahie par une centaine de supporters, comme l'explique le journal. Fumigène craqué, Francis Salagoïty (le président sortant, ndlr) "pris à partie"... Bref, une ambiance houleuse.

Si la réunion devait se tenir aux alentours de 17h30, elle n'a pu commencer qu'à 20h15 "après que les supporters ont été sortis par le service de sécurité du club", comme l'explique Sud Ouest.Au final, Philippe Tayeb et Pierre-Olivier Toumieux sont les nouveaux présidents de l'Aviron Bayonnais, espectivement du directoire et du conseil de surveillance. Information confirmée dans un communiqué publié sur le site du club, qui précise : 

L’assemblée générale a été informée que les membres du conseil de surveillance ne mettront en œuvre aucun projet de fusion ou de rapprochement avec le Biarritz Olympique.

L’assemblée générale a également été informée qu’une nouvelle assemblée générale sera convoquée dans les mois à venir. Elle aura pour but de procéder à une augmentation de capital.

La composition du conseil de surveillance pourrait à cette occasion évoluer avec, entre autres, la nomination ès qualités d’un représentant de la Ville de Bayonne et celle du représentant des supporters. 

L’assemblée générale a pris acte de la décision de la société AB Lagunak de mener un processus de dissolution dans les plus brefs délais.

Le nouveau président du directoire recevra l’ensemble des salariés du club, à commencer par le staff sportif et les joueurs, dès les premiers jours de son entrée en fonction.

Pas de fusion, donc, tandis que le déficit de 700 000€ doit être comblé.

Crédit vidéoSud Ouest

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La force des argumentaires présentés dans la vidéo m'a renversé.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Effectivement, le respect, ça se gagne, ça ne se réclame pas.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos