XV de France : pour Jean-Pierre Rives, ''quelque chose doit clocher au niveau de l'encadrement''
Jean-Pierre Rives partage aujourd'hui son temps entre sa famille et la sculpture.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

S'il avoue suivre l'actualité du XV de France avec détachement, l'ancien 3ème-ligne international s'est confié au Parisien.

"Les résultats [du XV de France] nous déçoivent, il faut le reconnaître. L’attente du public n’est pas comblée. Il y a pourtant de très grands et magnifiques joueurs, même chez les jeunes." Interrogé par Le Parisien en marge de la rencontre opposant Pontault-Combault au Creusot en Fédérale 2, l'ancien 3ème-ligne du XV de France s'est confié sur les derniers résultats peu reluisants des Tricolores.

Malheureusement le jeu ne leur appartient pas, alors qu’ils devraient être les patrons sur le terrain. Quelque chose doit clocher au niveau de l’encadrement.

Rives a porté le maillot bleu à 59 reprises, réalisant à deux reprises le Grand Chelem en 1977 et 1981. Depuis, le rugby a bien évolué. Interrogé sur l'avenir de son sport, il répond : "Il faut encourager les enfants dans tous les clubs amateurs en leur disant : "Vous voyez ce ballon ? C’est le vôtre." Le rugby a cette faculté de devenir plus grand, plus vite. À tous ces petits, je pourrais leur raconter mon histoire, celle d’un gamin qui n’était pas fait pour ça et qui a trouvé des valeurs dans le rugby, comme l’humilité. Il faudrait que ceux qui pensent tout savoir comprennent qu’ils ont tort."

Favorable aux nouvelles règles mises en place à partir de la rentrée, Rives n'est pas non plus fermé à l'arrivée d'un sélectionneur étranger à la tête des Bleus. Warren Gatland serait le premier choix de la Fédération.

Que faut-il retenir du symposium de World Rugby qui s'est déroulé à Marcoussis ?Retrouvez son interview dans le Parisien ici.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Merci Jean-Pierre.

J'ai un voisin qui a été pillard dans les années 70 qui m'a dit la même chose il y a un mois.
Pourtant lui personne n'a repris sa déclaration.
En même temps a l'époque il ne donnait son maillot à personne, ça coûtait trop cher.

  • Yonolan
    129708 points
  • il y a 2 ans

Un jour de 1983, lors d'un France Galles ,la vision de Rives avec son maillot boueux et ensanglanté l'a fait définitivement basculer dans la mythologie du rugby français ; maillot qu'il a offert à Roger Couderc car c'était la der de ce commentateur aussi mythique et qui l'avait surnommé Casque d'Or en référence à sa tignasse blonde et aussi surement à Simone Signoret
Et dire que ce sang était celui ..de Blanco
Alors un mythe ça s'écoute parce qu'il n'y a en pas beaucoup et que sa parole rugbystique reste rare..
Et qu'il a raison en plus
Mais ça on le savait tous
sauf.....

Même s'il déclame une lapalissade il n'a pas tout à fait tort ....

Son jugement est sans appel !!!
Allo MOUSTACHE allo bernie vous avez entendu ?

@charly le vrai

Alors McFlan espèce de crème anglaise
Y'a quelqu'un au bout du fil ?

@Vae Victis Brennos

???

"Il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark".

@Paulo Quenelle

Et la FFR, elle se meurt ? (pour shakeaspiriens only).

Ils ont ce recul sur les choses les Artistes...

  • No2
    6811 points
  • il y a 2 ans
@MARCFANXV

T'es sûr qu'il n'est pas marin?

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@MARCFANXV

Il y a une toute autre réalité derrière cette image qu'il a réussi à se construire : le vrai Rives, c'est ce patron sans scrupule qui exploitait une vingtaine de sans-papiers dans l'un de ses restaurants, et qui a demandé leur expulsion quand ils ont occupé l'établissement dans l'espoir d'obtenir leur régularisation.

@Ahma

On me dit qu'en plus il servait de la viande d'hippopotame de Spanghero mais quelle honte !!

@Ahma

Ils ont ce recul sur les choses les Artistes !

@Ahma

peux-tu apporter quelques précisions sur ce que tu écris à propos de J-P Rives....

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@yandelug

Tu peux te référer aux liens fournis par Jonathan Sextoy dans son commentaire.
Rives y plaide la bonne foi et proclame ses préoccupations humanitaires, il faudrait être extrêmement naïf pour gober ses arguments. Un patron qui surexploite des immigrés sait pertinemment à quoi s'en tenir quant à leur situation réelle, on n'accepte pas de telles "conditions de travail" si on n'y est pas contraint par une situation administrative irrégulière.

@Ahma

Ah ? Je ne savais pas !!! Info ou intox ?

@Ahma

Tu es juste jaloux de sa réussite, espèce de gauchiste.

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Pas exactement... en fait je l'ai toujours envié parce que le sang ne se voit pas sur les cheveux roux.

@Ahma

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine/jean-pierre-rives-contre-l-expulsion-de-ses-salaries-06-06-2008-3298548415.php
http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine/je-ne-suis-pas-un-negrier-04-06-2008-3298544381.php

@Jonathan Sextoy

Quand tu emploies une vingtaine de sans-papiers dans ton restaurant ce n'est pas un accident mais un choix. Cela peut totalement être un choix fait par conviction parce que tu veux leur venir en aide, mais dans ce cas tu ne te retrouves pas juste après à les licencier parce qu'ils n'ont pas de papiers et les assigner en justice. L'autre choix c'est celui de payer au black pour faire des économies et éviter la paperasse (ça tombe bien, leur situation aurait posé problème)... mais on tombe à la fois dans l'illégalité et l'immoralité. Alors oui employer des sans papiers au black pour réduire les coûts ce n'est pas être un négrier, mais on s'en approche quand même dangereusement.

Tant mieux qu'il ait changé de position en cours de procédure, cela a permis de régulariser la situation de ces sans papiers et de leur redonner du boulot. Mais cela ne doit pas faire oublier la situation à l'origine de cette affaire, ni le peu de crédit à apporter aux prises de position finales. C'est un peu comme le joueur qui déclare devant la commission qu'il regrette et qu'il ne recommencera jamais après avoir essuyé ses crampons dans le visage d'un adversaire au sol : il y a plus de chances que ce soit calculé que sincère.

@Team Viscères

@ahma
Sais pas quoi penser, j'envie vos certitudes... J'ai connu JPR , c'est vrai il y a longtemps,
mais j'ai beaucoup de mal à l'imaginer exploiter des sans-papiers
Ça ne cadre vraiment pas avec l'homme que j'ai connu. Mais bon, à mon âge on n'est plus sûr de rien...

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Sans aller jusqu'à reprendre l'allusion-boutade à Hitler faite par Yandelug - on n'est pas exactement dans la même catégorie - le fait est que l'humain est fort complexe. Lieu commun, certes, mais qu'il faut avoir à l'esprit pour comprendre le décalage entre l'homme que tu as connu et celui dont je parle. Je ne doute pas qu'il s'agisse de quelqu'un de très bien dans la plupart des contextes, non seulement à l'époque mais probablement aujourd'hui encore. Il est certainement un ami fidèle et fiable, et quand je l'entends dans les médias je le trouve sympa et intéressant.
Mais le fait est que la face cachée fait aussi partie de sa réalité. Et si ces pratiques sont loin d'être rares (elles constituent quasiment la norme dans certains secteurs professionnels), de part ma sensibilité je n'arrive pas à les accepter.

@Ahma

Tout homme a ses part d'ombres c'est en les connaissant et les acceptant qu'il évolue

@lelinzhou

même réaction pour ma pomme.....mais tu sais,certains disent aussi,qu'Adolphe H.avait la gentillesse chevillée au corps.....

@lelinzhou

Je ne connais pas l'homme. Mais je n'arrive pas à croire que tu puisses embaucher 20 sans-papiers par accident sans t'en rendre compte, surtout avec toute les démarches qu'impliquent un recrutement. Sauf si tu contournes ces démarches en embauchant au black, mais on retombe au point de départ et au statut d'exploiteur (aucune trace légale de l'emploi pour protéger l'employé, pas de cotisations versées par l'employeur donc pas de sécu/mutuelle/retraite pour l'employé, sans parlé des tarifs illégaux pratiqués).
Il y avait aussi eu des histoires pas très net sur son bar-tapas à Toulouse (des histoires de permis et de normes de sécu non respectées, de la magouille avec la mairie, de nombreuses plaintes des riverains, etc.). Cela donne plus l'image d'un mec qui vient pour faire du business que du mec bienveillant. Ce qui ne l'empêche pas d'être peut-être un chic type le reste du temps, mais son activité dans la restauration n'est pas vraiment reluisante.

@Team Viscères

Pour y avoir joué, tu sais à quel point le rugby est révélateur dans une équipe : tu ne mets pas longtemps pour savoir qui sont tes coéquipiers : du petit salopard au bon con de base, limité mais super sympa jusqu'à celui que tu aurais aimé avoir pour frère. C'est un révélateur infaillible sur la valeur humaine des hommes. JPR était pour moi au top, le gars à qui tu aurais pu sans hésiter confier ce que tu avais de plus précieux. Alors pitêt que je répugne à une grosse désillusion, mais je pense, connaissant le bonhomme à une autre explication : je ne crois pas qu'il ait effectivement dirigé son restau, mais plutôt que le gérant au quotidien de l'affaire est responsable de ces embrouilles profitant de l'absence sur le terrain de JP. En tout cas m'arrangerait...

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@Jonathan Sextoy

Il a d'abord demandé leur expulsion, puis à changé de discours par opportunisme.
Quant au "je ne suis pas un négrier"... évidemment, si c'est lui qui le dit, c'est forcément qu'il est innocent.

@Jonathan Sextoy

Oula Le Parisien c’est une source sûr alors!

@HookAHooker

Ah ça c'est sûre ! ?

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos