XV de France : poste par poste, qui sont les... 97 joueurs utilisés depuis le Mondial 2015 ?
Le XV de France a utilisé 97 joueurs lors de ses 37 derniers matchs.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le XV de France ne disputera plus de matchs d'ici la prochaine Coupe du monde. C'est l'heure du bilan, poste par poste.

97, c'est donc le nombre de joueurs utilisés depuis la dernière Coupe du monde. Depuis l'élimination en 1/4 de finale contre les Blacks, et jusqu'à ce week-end venu clôturer le Tournoi des 6 Nations 2019, les Bleus ont disputé... 37 rencontres officielles, pour un bilan peu flatteur : 12 victoires, 1 match nul, et 24 défaites ! L'équipe de France a également connu deux sélectionneurs, Jacques Brunel succédant à Guy Novès en janvier 2018. 

Sous l'ère Brunel, les Tricolores ont disputé un total de 16 rencontres. Pour cinq victoires face à l'Italie (2 fois), l'Angleterre et l'Argentine (en 2018) et l'Ecosse il y a un mois. Sportivement, les Bleus ont peu de repères. Et alors que la France ne disputera plus de rencontres d'ici l'annonce de la liste pour la Coupe du monde au Japon, quels joueurs seront retenus pour prendre l'avion ? C'est l'heure du bilan :

Quelques points :

  • Nombre de joueurs utilisés depuis la dernière Coupe du monde : 97
  • Nombre de joueurs utilisés par Jacques Brunel : 61
  • Top 5 des joueurs les plus utilisés depuis la dernière Coupe du monde : Guilhem Guirado (30), Gaël Fickou (30), Rabah Slimani (29), Baptiste Serin (27), Louis Picamoles et Jefferson Poirot (26)
  • Top 5 des joueurs les plus utilisés par Jacques Brunel : Dany Priso et Gaël Fickou (13), Guilhem Guirado (12), Jefferson Poirot (12), Sébastien Vahaamahina (12), Mathieu Bastareaud (12)
  • Le poste avec le plus de joueurs utilisés : 3ème-ligne aile (18)
  • Le poste avec le moins de joueurs utilisés : Demi de mêlée (6)

Avant de voir le XV Type des joueurs les plus utilisés, notons que parmi les 97 joueurs utilisés, certains ont démarré un match à des postes différents : 

Le XV Type depuis la dernière Coupe du monde :

(en se basant sur le nombre de matchs disputés)

Médard

Huget - Fickou - Bastareaud - Vakatawa

Trinh-Duc - Serin

Lauret - Picamoles - Gourdon

Maestri - Vahaamahina

Slimani - Guirado - Poirot

Remplaçants : Chat, Priso, Atonio, Gabrillagues, Y. Camara, Machenaud, Lopez, Doumayrou

Le XV Type depuis l'arrivée de Jacques Brunel :

(en se basant sur le nombre de matchs disputés - en gras, les joueurs qui changent)

Médard

Penaud ou Huget - Doumayrou - Bastareaud - Thomas

Belleau - Serin

Lauret - Picamoles - Iturria

Gabrillagues - Vahaamahina

Slimani - Guirado - Priso

RemplaçantsChat, Poirot, Gomes Sa, Maestri, Y. Camara, Dupont, Lopez, Fickou

Poste par poste :

Les arrières

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les ailiers

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les centres

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les ouvreurs

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les demis de mêlée

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel.)

Les n°8

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les flankers

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les 2ème-lignes

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel. En gras/italique, les joueurs ayant évolué à un autre poste)

Les piliers droits

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel.)

Les talonneurs

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel.)

Les piliers gauches

(Dans la colonne de droite, le nombre de matchs joués depuis le Mondial 2015. Entre parenthèses, le nombre de matchs sous l’ère Brunel.)

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Superbe travail, et édifiant

putain 8 ouvreurs en 4 ans.
Faut remonter à quelle année dans les autres nations pour avoir le 8eme ouvreur utilisé?

Voilà voilà... A attendre l'homme providentiel, faute d'identité, on se retrouve dans un cercle vicieux avec un goublibouga de 97 bonshommes utilisés tels des consommables tous sur siège éjectable!

Super boulot et très édifiant, mais y'a pas une erreur sur Lambey?

Quel travail ! merci et respect a l'auteur !

Bon globalement on fait une équipe par rapport au nombre de titularisations dans un groupe qui ne gagne pas... Pas persuadé de la méthode....

C'est comme prédire la météo avec un indice de 2 sur 5...y'a 3 chances sur 5 que le temps soit différent de la prevision. Donc on a plus de chance de gagner avec des joueurs qui n'étaient pas ou peu présents qu'avec ceux qui accumulent les défaites...
Sérieusement il vaudrait mieux mettre poste par poste des indicateurs de perf cohérent et classer les joueurs selon ces perf....

On peut lire ce tableau sous les angles suivants.
1/ Comparativement aux autres, bcp plus de joueurs ayant porté maillot edf (de l'ordre de 25%).
Pourquoi ?
A considérer que le calcul s'effectue au sortir de CDM 2015 considérée comme cata, avec un socle de certitudes proche du néant, sous l'égide d'un nouveau staff, qu'il convenait de reconstruire avec son lot de tests, d'essais en début de mandature.
A considérer qu'il s'est opéré un changement de Staff en milieu de mandature BL (ce qui n'est le cas nulle part ailleurs) et qu'on entre par conséquence une seconde fois dans la logique (ou l'illogique) nouveau cycle = nouveaux tests, essais et cie ! On y trouve généralement dans cette logique de mutation, le sacro-saint principe bien Français que de détruire ce qu'a pu commencer à mettre en oeuvre le prédécesseur !!!
2/...Sous JB, proportionnellement la courbe de la valse des joueurs qui non-seulement ne se stabilise pas mais s'accélère ! (à considérer sur périodes de référence comparatives, une tournée estivale en moins qui sont traditionnellement pourvoyeuses de sélectionnés "météorites" !).
Pourquoi ?
J'imagine (ce n'est que pure spéculation mais enfin il y a qd-mm qqs indices..) en vrac...Un Staff adoubé "dans l'urgence" (voire par défaut) sans nécessairement avoir une vision, une perspective générale, un temps d'analyse préalable de la situation. Une direction Fédérale qui s'immisce plus que de raison dans les choix qui peuvent ètre opérés par le Staff. Un stress inhérent à la fonction de staff "Pompier de Service" (à considérer qu'il y avait plus le feu qu'il n'y en a aujourd'hui !) et le climat nauséabond autour de EDF (à qui ? à Quoi la faute ?) qui fait que toute décision sportive se prend sans perspective lointaine mais plutôt au coup par coup, avec pour seul horizon faire acte de résistance au jour le jour = Par extension, la politique de "l'homme en forme" (je dirais plutôt la politique de l'homme sous le projecteur des médias) qui s'impose...Enfin, peut-ètre des carences, des limites dans la compréhension du jeu qui s'impose dans un rugby moderne qui séduit, accessoirement qui gagne (les choses évoluent tellement vite, que le CV "d'avant-hier" aussi épais soit-il, n'est pas forcément gage de compétence aujourd'hui !!!!).
3/ Les " En gras/Italique qui ont pratiqué à plusieurs postes" à partir de 3èmes lignes (dans la cat Ouvreurs on peut y rajouter NTamack, Belleau, FTD qui ont eu "l'occasion" de pratiquer en cours de match au centre pour les 2 premiers à l'arrière pour le 3ème).
Je comptabilise 75 sélections à partir de 3 ligne/Aile pour 32 qui rentrent dans le cadre : " Qui ont pratiqué à plusieurs postes". Soit en moyenne 38 % !!!
Pourquoi ?
Bien sûr on doit considérer la construction d'un collectif, d'un banc, qui nécessite des joueurs adaptables de par les aléas liés aux blessures en cours de match. On peut aussi considérer des choix tactiques (avec plus ou moins de succès) qui consistent à casser les codes habituels (par ex/ les 3x8 de GN, un centre collé à l'aile pour alimenter l'axe du terrain, un 5/8ème pour rajouter une dimension créatrice & pieds au Centre etc...). Tout ça fait partie du "Jeu" de coaching !
Mais enfin, tout est question de mesure de dosage...S'approcher de 40% de mecs qui pratiquent à un poste différent de leur poste quotidien et habituel en Club signifie que exception faite des mecs du 5 de devant sur les 10 autres joueurs alignés = tu en a en moyenne 4 qui jouent les dépanneurs de service !!! Je veux bien que dans le Rugby moderne les mecs doivent ètre en capacité de remplir plusieurs rôles mais les choses doivent être pensées dans une proportion raisonnable. Là, à ce point, on n'est plus dans l'adaptation "de circonstances" ou dans le coup de poker "tactique" mais bel & bien dans une approche de "choix des hommes" plutôt que "choix d'un Jeu qu'on souhaite voir pratiquer"...
Cette approche priorisant "l'homme" sur le "système" a pu en de nombreuses occasions montrer ses limites tactiques et techniques pour les joueurs concernés (comment les blâmer ? Puisque n'opérant pas dans leur jardin quotidien!).
C'est à mon sens une des causes principales de nombre de déboires de l'Equipe de France.

@MARCFANXV

Oui à manger et à boire et déboires. Plus sérieusement je suis d'accord a mon sens, c'est une des causes.

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 2 ans

Houla ça pique.

Est ce que le fait d'avoir changé de staff n'aurait pas tendance à augmenter le nombre de joueurs utilisé ?
On voit bien que depuis l'arrivée de Brunel c'est 61 joueurs utilisés.
Le 97 semble indiquer une vision très différentes entre Brunel et Novès.

ne concernant que les 3/4, tellement de noms absurdes.. qui n'ont jamais été les meilleurs a leurs postes :
Spedding Ducuing Fall..
Camara Nakaitaici Vakatawa
Doumayrou Rey Bastareaud
Machenaud Doussain

ou d'anciens dépassés :
Mermoz Trinh-Duc Beauxis

ou de noms de bons joueurs éphémères ayant comblés des trous
Bonneval Rattez Palis
Mignot Lacroix
Danty Chavancy
Couilloud Jalibert

imaginez si depuis 2015 nous avions tourné avec seulement :
Médard Dulin (puis Ramos)
Thomas Grosso Huget
Fofana Fickou Lamerat puis Penaud
Lopez Plisson (puis N'tamack)
Parra Bézy (puis Dupont)

le gain de temps, d’automatismes, de complémentarité, de régularité..
et ce n'est pas qu'a cause des blessures qu'il y a eu temps de turn-over. des mauvais choix, c'est tout.

après 2019, tu remplaces les Parra Lopez Fofana Médard Huget vieillissants par Couilloud Jalibert Rattez Mignot et Lacroix c'était un gain de temps et une cohérence des sélections de générations optimale.

@Chronicoeur31

C'est exactement ça!! C'est à ça que doit servir la continuité... Tu as une équipe type et le sélectionneur intègre des nouveaux de telle manière que le jour où il y a blessure ou que certains joueurs sont sur la fin on sait qui est à la relève!! Et quand je dis "on", je parle des joueurs eux mêmes et surtout eux les premiers (nous on s'en fout, toute façon on sera jamais content on critiquera toujours les choix du selectionneur. C'est et ce sera toujours le cas... Cocorico!! 😉 ).
Chacun a sa place et même les jeunes joueurs font déjà partie du système. C'est à mon avis comme ça qu'on devrait intégrer la relève et que les autres nations du haut de tableau IRB récitent leur rugby.

@Chronicoeur31

Dehors les étrangers, comme d'habitude !
Plisson, Bezy ou encore Dulin dans l'équipe type. Très drôle. À part Bezy qui retrouve du jeu cette année il était à la ramasse complet début son passage raté en bleu
Quand aux "éphémères" tu oublies un peu qu'ils sont blessés de longue date pour certains...
Bref...

@Chronicoeur31

Tu parles un peu des joueurs comme s'il s'agissait de marques de savons.

Dans ta 1ère catégorie notamment, il y a des joueurs qui auront marqué l'histoire des Bleus, Bastareaud en fait partie ne l'oublie pas.
Spedding avait des qualités indéniables, tout comme Machenaud, Vaka, Nakaitaci (grand talent lui aussi, un des hommes du formidable match de Twickenham en 2015)...

La vérité, c'est que le sport de haut niveau est fait d'instants de lumière et de moments de doute, voire d'échecs qui permettent parfois de rebondirs, sans parler des blessures qui touchent chacun, souvent quand ils sont au max de leur potentiel (ex. Ghiraldini que je n'avais jamais vu aussi bon cette année, Dupont l'année dernière ou J.Marchand qui allait s'imposer).

Les sélectionneurs font parfois de mauvais choix, c'est sûr, qu'ils prolongent contre toute attente mais c'est aussi très facile d'asséner comme tu le fais ce qu'il aurait faire,a posteriori. Personne n'a de boule de cristal avec soi... Certains joueurs que tu cites dans ta grande "épicerie" méritent un peu plus de considération, la plupart auront fait de belles carrières.

  • Kad Deb
    33391 points
  • il y a 2 ans
@Chronicoeur31

D'accord pour presque tout. Sauf Plisson et Vakatawa.
Plisson est un espoir qui n'a jamais confirmé et il est aujourd'hui ouvreur n°3 dans son club.
Vakatawa venait du 7, devait s'adapter au XV et il était mal utilisé à l'aile. Depuis qu'il a été replacé au centre, il est excellent au Racing.

  • Seyfr
    4495 points
  • il y a 2 ans
@Chronicoeur31

Pourquoi tu viens dire des choses sensées ? On est en France. Dans le rugby en France on aime faire n'importe quoi depuis plus de 15 ans.
Laisse nous dans la médiocrité et remporte tes idées logiques et constructives dans un pays où on sait jouer au rugby.

  • breiz93
    72188 points
  • il y a 2 ans

Bravo
Sacré boulot de concaténation ..!

Vakatawa a fait deux matchs sous Brunel ?

T'as dû en chier un peu pour compiler ça Clem. Beau boulot !

@Marc Lièvre Entremont

Il doit probablement employer des petits chinois lui aussi.

@Team Viscères

Merci @Marc Lièvre Entremont !

Du boulot mais surtout du plaisir ! La partie 2 arrive très vite 😉

Mon Dieu que de joueurs qu'on s'y perd !
Certains ont même des noms qui rentrent pas dans les cases !
Et pis que des belles couleurs avec du gras pis de l'italique en plus de ça...
C'est pas les Irlandais qu'ont dû utiliser 40 ou 50 joueurs à tout casser qui pourraient se vanter de faire d'aussi beaux algorithmes ça c'est sûr...

Bref rien de clair

  • breiz93
    72188 points
  • il y a 2 ans
@charly le vrai

@CHARLY LE VRAI
Rien de clair...! Pourtant Clément a pensé à toi en ne mettant pas de vert.
Ingrat.

Ce serait intéressant d'avoir la même chose pour les autres nations du Tournoi, par exemple, pour voir...
C'est affligeant de discontinuité

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@Alex1263

Irlande 75
Pays de Galles 70
Angleterre 67

@Ahma

Merci. La différence est énorme, plus de 20% !

Très intéressant comme stats.
Qu'en est-il du nombres de joueurs utilisés pendant cette même période par les nations majeures ?

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@Saucisse 1er

Pour la Nouvelle-Zélande j'en compte 68.

@Saucisse 1er

Ou moins majeures, comme l'Italie par exemple. Comme ça, d'instinct, j'ai l'impression que l'Italie est plus proche des nations majeures que nous, à ce niveau-là. D'où mon commentaire ci-dessus

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans
@Alex1263

Et 74 pour l'Italie.

@Ahma

Ahurissant...

  • Ahma
    101204 points
  • il y a 2 ans

Si ça ne vous fait rien je vais attendre la liste des joueurs qui n'ont pas été sélectionnés, le gain de temps à la lecture sera appréciable.

Derniers articles

News
News
Sponsorisé Blog
News
News
News
News
News
News
News
News