XV de France féminin. Grisez intenable, une défense de fer, les chiffres marquants du quart contre l'Italie
La grosse défense du XV de France féminin face à l'Italie en quart de finale de la Coupe du monde.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'équipe de France féminine de rugby s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde contre la Nouvelle-Zélande en battant l'Italie.
Ce samedi, l'équipe de France féminine de rugby n'a laissé que des miettes à l'Italie en quart de finale. Dominatrices, les Bleues ont avancé sur plus de 600m avec le ballon contre 223 pour les Italiennes.
633
68%
C'est le taux d'occupation des Françaises dans cette partie où elles ont également eu 61 % de possession. Leurs adversaires ont eu toutes les peines du monde à sortir de leur camp. Surtout dans le second acte avec le vent de face. Elles ont manqué de longueur au pied et n'ont que très rarement pu prendre la défense tricolore à défaut.
21
Les Bleues ont parfois manqué d'efficacité et de maîtrise, comme c'est le cas depuis le début de la compétition. Le score aurait pu être plus lourd dans ce quart où elles ont battu 21 défenseurs et réalisé 14 offloads.

Grisez s'affirme

Une joueuse a particulièrement brillé dans cette partie : Joanna Grisez. Avec trois essais au compteur, elle a parfaitement su terminer les actions tricolores. La numéro 14 a avancé sur 162 mètres et battu 4 défenseurs. Elle est la principale arme offensive du XV de France féminin. Lequel peut aussi s'appuyer sur Émilie Boulard (106m, 3 défenseurs battus).
Course
Les Bleues ont beaucoup moins plaqué que leurs adversaires avec 116 plaquages contre 201, mais elles ont su être efficaces (91 % de réussite). Une joueuse s'est illustrée dans ce domaine, Charlotte Escudero. La numéro 8 aurait pu être récompensée de ses efforts en défense par un essai, mais il a été refusé pour un en-avant.
14
8
L'autre satisfaction dans cette partie c'est la discipline des Tricolores, seulement pénalisées à 8 reprises. Il sera important de conserver cette dynamique en demie face à la Nouvelle-Zélande. Le moindre ballon rendu à l'adversaire sera une occasion pour lui de marquer des points. Aussi faudra-t-il également être appliqué en touche (72%) pour ne pas perdre des munitions trop facilement. Face à l'Italie, on a vu que la mêlée était performante, ce qui est une bonne chose en vue du match au sommet qui attend le XV de France féminin.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • oscarbp
    2471 points
  • il y a 4 semaines

Je vois mal la demi-finale avec ce type de jeu.
Pour attaquer il faut que les passes soient assurées et que la balle arrive aux ailes, arrêtez ce jeu de bourrins : que d'essais ratés par manque de réalisme.
Boulard va vite, mais est incapable de faire une passe : remettez Trémoulière contre les blacks, elle est rugby, elle.

  • Jak3192
    66554 points
  • il y a 4 semaines

Tout ces chiffres là, c'est bien gentil, mais faudra surtout gagner en finale contre les anglaises...
...
Ah ! Et pi aussi en 1/2 contre les "All.e Black.e" 😄
Bon sinon elles les ont bien laminé
Et c'est une joli perf d'échauffement pour la suite
Allez les filles !

  • jojo7
    7740 points
  • il y a 4 semaines

Un politique , il y a quelques années , a dit ; " les discours ont perdu la nation "
Aujourd'hui il pourrait rajouter ; " ainsi que les statistiques " ..

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Sponsorisé News
News