Une Coupe du monde des clubs... tous les 4 ans ? La LNR et l'EPCR contre-attaquent
Une Coupe du monde des clubs... tous les 4 ans ? La LNR et l'EPCR contre-attaque.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Dans un communiqué, l'EPCR a réagi à la proposition de Bernard Laporte dans les colonnes du Midi Olympique.

Un modèle calqué sur celui de la Coupe du monde des pays. Soit quatre poules de cinq équipes, et une phase finale à partir des quarts de finales. Des formations venues de la Premiership, du Top 14, du Super Rugby, mais aussi de la Top League et de la Major League Rugby. Six semaines d'une compétition annuelle. C'est la proposition de Bernard Laporte dans les colonnes du Midol.

Un projet qui va bientôt atterrir sur le bureau de World Rugby.

Se dirige-t-on vers l'organisation d'une Coupe du monde des clubs pour faire face à la crise ?Se dirige-t-on vers l'organisation d'une Coupe du monde des clubs pour faire face à la crise ?Conséquence de ce Mondial de clubs : la disparition pure et simple des coupes d'Europes. En charge de la Champions Cup et de la Challenge Cup, l'EPCR a forcément réagi, via un communiqué : 

Des discussions ont déjà été entamées de manière officielle entre l’EPCR et ses actionnaires à propos d’un tournoi mondial de clubs qui pourrait compléter la Champions Cup et la Challenge Cup et qui pourrait avoir lieu une fois tous les quatre ans. Les formats possibles sont actuellement à l’étude, en tenant compte principalement de la santé des joueurs et en adoptant une démarche collaborative entre les parties prenantes. L’EPCR estime qu’il n’est pas approprié de mettre en avant de telles discussions alors que la crise sanitaire liée au COVID-19 continue. Actuellement, sa priorité est d’essayer de reprogrammer les phases finales des tournois 2019/2020 dans le respect des directives des autorités locales et gouvernementales.

Ce projet existerait déjà, donc, mais sous la forme d'un tournoi organisé tous les quatre ans. Ce que révèle également Paul Goze, interrogé par RMC. Le président de la LNR explique :

Nous étions en discussions depuis plusieurs mois avec les autres ligues pour proposer une Coupe du monde des clubs envisagée tous les quatre ans pour éviter de surcharger les calendriers et ne pas dévaloriser la Coupe d’Europe. Nous devions présenter une première ébauche aux clubs français dans le courant de ce printemps, ce n’est évidemment plus d’actualité, a expliqué le président de la LNR. Le sujet reviendra dans quelques mois, lorsque la crise sanitaire sera derrière nous [...] Je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse évoquer ce genre de sujet à l’heure actuelle, alors que nous avons des sujets problématiques plus urgents à traiter, que la priorité est de sécuriser l’organisation actuelle, nos Championnats, nos clubs, qui sont durement touchés. 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • adourAB
    5100 points
  • il y a 4 mois

Est il moins indécent de parler tous les jours de la façon de terminer le championnat et la CE comme le font de nombreux Pdts? Est il indécent de parler de l’après confinement et avenir financier du rugby, car le cas se posera? Est ce le rôle des responsables de la FFR, de la Ligue et des clubs de s’y préparer? Quand la crise sera finie, ils feront comment pour redémarrer s’ils n’ont rien préparé? Ils accuseront les responsables de n’avoir rien fait, et les forums se déchaîneront.

"Et vous qu'en pensez vous ?"
Ben j'en pense qu'il y en a marre de voir apparaître tous les 4 mois de nouveaux projets de compétitions au détriment de celles qui existent déjà.
Un coup on veut nous supprimer le tournoi des 6 nations, un coup la coupe d'Europe, un coup nous coller le Japon et l'Afrique du Sud dans le tournoi...
Je n'arrive pas à comprendre que ces types élus pour quelques années seulement discutent seuls dans un bureau de la manière de révolutionner le rugby. Le rugby pro n'existe que parce que des millions de gens à travers le monde s'y intéressent.
Il me semble que ce genre de révolution devrait être discuté par tout le monde, clubs pros et amateurs, joueurs et arbitres, clubs de supporters, diffuseurs TV, etc.
Le rugby n'appartient pas à un petit groupe d'élus temporaires qui se l'accapare, mais à tous.
Il n'y a pas un moment ou d'autres que ces quelques privilégiés peuvent exprimer leur avis ?
Non ? Ah pardon, j'avais cru...

Super le bilan carbone...

@La petite Huguette

??????
Si j'ai bien lu le début des propositions de Laporte à ce sujet, il y aurait moins de clubs engagés et la compétition aurait lieu sur un seul pays !?
Si c'était le cas je pense que le bilan carbone ne serait pas pire que pour la CE.
D'autre part les clubs en lices utilisent des vols commerciaux qui de toute façons voleront !!!

  • Yonolan
    74529 points
  • il y a 4 mois

Je profite du confinement pour beaucoup lire ,surement comme beaucoup d’entre nous

Et donc je lisais plusieurs articles sur le financement du rugby et son évolution
Juste pour comprendre les risques et je vais essayer de résumer ce que j’ai lu

Avant les années 60, le modèle fondateur est dit ASSL (Adhérents, Spectateurs, Subventions locales)

Qui va évoluer des années 60 à 90 vers le modèle SSSL (Spectateurs, Subventions et Sponsors d’origine locale )

Pour adopter lors de son passage au professionnalisme depuis 20 ans environ le modèle dit SATI (Sponsors, Actionnaires, Télévisions, International).

C’est le modèle actuel qui régit notre Top 14

Aujourd’hui ont sait que les financiers ont pris le pas sur le sportif

La majorité des clubs du Top 14 sont très endettés et on assiste chaque année à des réinjections d’argent parce que les budgets ne sont pas tenus

Les stades ne sont pas toujours pleins ( sauf La Rochelle) , les droits télé même en augmentation ne couvrent pas les besoins et au final cette bulle économique peut imploser

Ce n’est pas anodin que Bernie demande son avis à Altrad, principal sponsor de l’EdF sur la nomination du manager de l’Edf …

Mais on risque de regretter bientôt cette époque si les fonds d’investissement arrivent dans le rugby comme ils l’ont fait dans le foot

Voilà ce qu’en dit Jacky Lorenzetti qui dit être venu dans le sport pour le sport.

L’arrivée des fonds d’investissement dans le rugby ? elle aboutira selon lui à un rugby commercial, un peu aseptisé, sans descente, ni montée. A terme, c’est le spectacle qui gérera le sport, pas l’inverse, lui ôtant au passage une bonne part de sa dimension humaine.

Et c’est ce qui se joue actuellement entre ces deux propositions qui ne sont pas simplement des différences de format mais des différences de système financier et chacun se fera son avis

Il suffirait que le rugby regarde son grand frère le foot pour voir tous les risques qu’il aurait à se donner à ces fonds d’investissement et se poser la question de savoir ce que cherche réellement BB ( Bill et Bernie)

@Yonolan

La demande de laporte à Altrad, est seulement due à un antécédent entre Altrad et Galthier !!!!!
Même si il n'avait pas à lui demander l'autorisation ton exemple ne colle pas vraiment à ton argumentaire je trouve!

  • Yonolan
    74529 points
  • il y a 4 mois
@math1907

Qu'il y ait eut un antécédent entre Altrad et Galthié ok
Mais en quoi cela concerne Laporte dans sa nomination de l’entraîneur de l'EDF ? en rien donc il n'a pas à demander à Altrad son avis
Donc si il demande son avis avec veto possible à Altrad c'est bien que c'est au sponsor (donc aspect financier) qu'il s'adresse et qu'il ne veut pas fâcher
Penses-tu que si Altrad n'était pas le sponsor de l'EDF il lui aurait demandé son avis ??
Surement pas et donc mon exemple est bien choisi

@Yonolan

Je dis que ça ne colle pas vraiment dans le sens où si il n'y avait pas eu précédemment de conflit entre Altrad et Galthier, tout sponsor qu'il est Laporte ne lui en aurait même pas parlé !!!!!!!!!!

On ne peut pas faire semblant de ne pas comprendre, que Laporten demande à Altrad beaucoup d'argent pour sponsoriser la FFR vous via l'EDF, et quelques mois plus tard ils mettent à la tête de cette équipe un entraîneur avec qui ça c'est très mal terminé au MHR!

Alors je précise, que pour moi, il était normal de prévenir Altrad avant qu'il ne l'apprenne par presse interposé, pour des raisons de courtoisie eu égard au fric qu'il leur donne, par contre je n'approuve pas du tout que Laporte lui ai dit qu'il ne le prendrait pas si Altrad le souhaitais!

Bref pour moi, cet exemple est très particulier et ne reflète, à mon avis, pas du tout une pratique courante.
Voilà pourquoi je pense que ça ne colle pas trop dans ton message.

Je peux me tromper.

  • Yonolan
    74529 points
  • il y a 4 mois
@math1907

Qu'il le prévienne est une chose mais qui lui donne un droit de veto montre le poids du financier et que celui-ci prime sur le reste et ça c'est absolument pas normal

@Yonolan

C'est plus au mieux une maladresse, au pire de la bêtise révélatrice de son niveau de direction.
Parce que Altrad ne pouvait pas se désengager sans frais à mon avis de son sponsoring pour cette raison.
Donc c'est pas forcément le poids du sponsoring en général qui me semble en cause sur ce cas, mais plutôt une initiative totalement inapproprié d'une personne.

Bonne journée.

  • Yonolan
    74529 points
  • il y a 4 mois
@Yonolan

@lebonbernieCGunther
j’espère que ça aidera ceux pour qui ce n'est pas aussi évident que pour toi ou moi...au moins à réfléchir à l'écran de fumée

@Yonolan

Merci pour cette belle analyse qui traduit de façon brillante l'évolution du mode de financement du rugby. Merci de proposer une vision réaliste et intelligente qui nous change des commentaires du type TPPF-TFC-CEMA-ETC (tous pourris par le fric, tout fout le camp, c'était mieux avant, etc.).
Le modèle SATI est un bon modèle quand le BBB (Billetterie, Buvette et Boutique du club) fonctionne à bon régime. Si ce n'est pas le cas, c'est le A de SATI qui doit mettre systématiquement la main à la poche. Et au bout d'un moment, il s'essouffle et se lasse…
Si le I de SATI de développe bien, c'est tout bonus pour le T qui devient plus abondant financièrement.
Enfin, le A investit par passion en demandant de trouver rapidement l'équilibre des comptes si c'est un mécène.
Et si le A est un fond de pension, il doit rémunérer ses petits épargnants qui financent bien souvent leurs retraites grâce à lui. Or, la technique du fond de pension c'est le plus souvent d'entrer dans le capital, réduire au maximum les coûts de façon à réaliser rapidement des bénéfices à distribuer puis repartir vers de nouveaux cieux.
Moralité :
- On soigne son ou ses S en jouant bien et en gagnant.
- On cultive son BBB en jouant bien et en gagnant.
- On choisit bien son A (plutôt un mécène passionné qu'un aventurier en mal de reconnaissance) et on évite de tout donner à un fond de pension pour ne pas se retrouver à poil un beau matin.
- On travaille son I (d'où l'intérêt de prêter une oreille attentive à une éventuelle coupe du monde des clubs champions), de façon à doter les revenus du T.
Une table de mixage à 4 curseurs pour un dirigeant de club…

  • Yonolan
    74529 points
  • il y a 4 mois
@Bachibouzouk

j'ai juste essayé de donner des éléments compilés à la réflexion de chacun
Je n'en suis pas l'auteur; juste le passeur

je vois pas en quoi la crise COVID 19 empêche de discuter de ce genre de chose.
Alors oui il y a d'autres sujets sur la table certes (les différents scénarios de reprise de championnat, indemnisation des clubs, etc)... mais pour autant est ce que ca veut dire qu'il faut tout stopper ?? On ne fait plus rien parce qu'il y a le COVID ? on ne parle plus rien d'autre ??
Il n'y a que des hommes qui ne savent faire qu'une seule chose à la fois à la LNR ?
M.GOZE soyons sérieux 😉

@hukhukhukleTroll

tu as raison soyons sérieux !

comment veux-tu parler de coupe du monde des clubs, sans savoir comment le top14 et les coupes d'Europe vont se jouer (si elles peuvent encore se jouer) cette saison et comment les organiser la saison prochaine selon les "possibilités sanitaires" ?
Parler de coupe du monde des clubs seraient manquer de respect aux compétitions aux joueurs et staff, ainsi qu'aux annonceurs et spectateurs ! Je ne parle même pas de la santé financières de certains clubs qui vont "morfler" !
P. Goze a tout dit : on a commencé à en parler mais on fait une pause pour le moment. Point final.

@amoureuxdubeaujeu

dis moi que le "point final " est un clin d'oeil !

@hukhukhukleTroll

ah non désolé, je pense que le boss de la LNR a tout à fait raison ! et sans être un grand spécialiste de médecine, on peut convenir rapidement que cette saison est totalement finie. Il ne sert à rien de faire quinze mille scénarios, surtout quand on verra que peu d'amateurs de rugby prendront le risque de se serrer dans des tribunes avant un bon moment...

@amoureuxdubeaujeu

là en l'occurence on ne parle pas de la saison en cours ... mais d'une potentielle coupe du monde des clubs dans un avenir plus ou moins proche ... donc je vois pas pourquoi on ne pourrait pas y penser !
mais bon si, sous prétexte qu'il y a le corona on ne peut rien faire d'autre ... alors le vieux GOZE a raison

@hukhukhukleTroll

l'un pense à se faire élire, l'autre essaye de réfléchir à sauver les clubs et les coupes d'Europe.
le vieux GOZE a raison, désolé !

  • Caesar
    1665 points
  • il y a 4 mois

J'en pense que la préoccupation du chef d'escadrille c'est le pognon pognon pognon pognon

  • cahues
    120205 points
  • il y a 4 mois

L'horizon de Laporte c'est les prochaines élections à World Rugby en mai.Alors autant proposer des compétitions qui ne verront jamais le jour vu les conditions inappropriées.

Plus de droits télé, moins de supporters qui peuvent se déplacer, des déplacements ridicules pour les équipes, des matchs à des heures débiles avec les décalages horaires, l'introduction de clubs qui à ce jour n'ont clairement pas le niveau (USA, Japon)...
Bref encore une fois l'argent gagne et le sport perd.

Voilà le nouveau serpent de mer

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News