Un recrutement ambitieux à venir pour le Stade Français
Le président du club parisien est déçu par les résultats.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le président du club de la capitale évoque les difficultés du Stade Français cette saison et les ambitions liées au recrutement pour le prochain exercice.
Pour la quatrième année consécutive, le Stade français ne participera pas aux phases finales du Top 14. Une déception pour ses joueurs mais aussi pour son président, Thomas Savare. « C'est décevant car je pense qu'on a l'effectif pour être dans les six. » Une place aujourd’hui inatteignable selon lui : « Je crois qu'on a fait une croix sur la 6e place, même sur la 7e pour être franc. Ce serait hautement miraculeux si l'on arrivait à accrocher la 7e place » confie le dirigeant. Actuellement neuvième avec 46 points, le club de la capitale est à douze unités de la cinquième place occupée par le Racing métro. Les espoirs de qualification pour jouer le Brennus ont donc été rangés au placard depuis quelques temps déjà. Ceux de pouvoir être européen la saison prochaine semblent prendre le même chemin.

Aux chapitres de regrets, le manque de résultat par rapport à l’investissement du président mais aussi des hommes. « Je trouve que l'équipe a progressé par rapport à l'année dernière en termes d'état d'esprit. On a eu beaucoup de blessés derrière, jusqu'à huit ou neuf en même temps. » Reste que Thomas Savare avait espéré mieux compte-tenu de l’effectif en présence : « Par rapport à la masse salariale qu'on a aujourd'hui, le rendement n'est pas extraordinaire. » Pour la saison prochaine, le président veut voir plus loin dans le recrutement. Si celui-ci avait été raisonnable l’an passé, il va être « plus ambitieux » sans pour autant revoir les objectifs à la hausse : « Ça fait deux ans qu'on rate les barrages, ce n'est pas le moment d'augmenter les ambitions. »

« Le club n'est pas mort, il n'est pas passé loin mais il n'est pas mort. »

Pas question cependant pour lui d’aligner les Euros comme il a pu le faire lors des deux derniers exercices. « Ça ne me semble pas envisageable. » Thomas Savare, dans son optique d’« investissement-passion », va certainement revoir son apport à la baisse même si comme beaucoup d’autres clubs de Top 14 « le Stade Français est en déficit ». Pour compenser, le club et son dirigeant tablent sur le retour du public dans son nouvel écrin, le stade Jean-Bouin : « C'est son outil de travail. C'est essentiel pour le développement du club. Je pense que le Stade Français va retrouver une partie de son public et en développer une autre. » Une condition sine qua non pour l’avenir de cette équipe passée pas loin de la rétrogradation administrative en 2011. « Le club n'est pas mort, il n'est pas passé loin mais il n'est pas mort. »

Source : francetvsport.fr

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

PS : Evidemment, au sujet de la pression populaire, je ne parlais pas de mon expérience personnelle. Ma modeste aventure au Stade Français s'étant arrêtée en Crabos, mais j'y garde encore de nombreux potes

Qu'on arrête un peu de taper sur le Stade Français.

D'une part, sur le papier, c'est peut-être le 6ème ou 7ème effectif du Top14.

Ensuite, et Savare le dit assez justement, les lignes arrières ont été décimées toute la saison : Cantepomi, Gurruchaga (4 nations et blessures longues durées) Camara, Nayacalevu, Bonneval, Danty, Plisson. Tous ont été suspendus ou blessés au cours de la saison.
Une mi-saison avec Warwick à l'ouverture, je peux vous assurer que c'est pas drôle.

Un effectif plus que limite en 1ère ligne, et pourtant la mêlée a plutôt bien fonctionné, avec un talonneur qui joue à gauche.

Je tiens juste à rappeler que depuis 3 ans, les joueurs, même pros, prennent le tramway pour passer de Charléty (muscu), accessoirement le stade le plus glauque de l'hexagone, pour aller s'entraîner en bordure du périph. Ca va changer, heureusement, mais les installations sont indignes.

En plus de ça, croyez-moi, je connais ce club pour y avoir joué jusqu'en 2007, il est très difficile, en terme de motivation, de n'avoir aucune pression populaire, comparé aux autres clubs du top14. Les jeunes joueurs sont livrés à eux-mêmes, ils ont toutes les tentations du monde. Encore plus quand ils sont blessés. Être blessé à Paris et être blessé à Clermont, je peux vous assurer qu'on ne le vit pas pareil, en tant que joueur pro.
Et c'est valable pour des joueurs plus expérimentés.

Vous allez me répondre "Et le Racing?". Le Racing a des installations exceptionnelles, et un "😜ouvoir d'achat" sans commune mesure avec le Stade Français. Depuis plusieurs saisons le SF fait ce qu'il peut pendant le "mercato" (je rappelle que Missoup et Porical sont les deux "têtes d'affiche" du dernier recrutement), tandis que le Racing se paie des Szarzewski, Ducalcon, Matadigo, Machenaud, sans parler de ce qui arrive l'an prochain.

On a chié sur la gueule du SF pendant plus de 10 ans, les paillettes, l'argent de Guazzini, etc. Ce club est parti de pas grand chose. Des Dominici, Comba, Marconnet, Juillet, Moni, Auradou ont connu leurs sélections grâce à ce club. C'est aussi ce club qui a lancé Hernandez, et à moindre échelle, un Liebenberg, un Rémy Martin.

Après des titres, bien sûr que le SF a pu payer des joueurs ultra confirmés, des Pichot, Mike James, Penaud, Brouzet, Glas. Mais rien à voir avec ce que fait le Racing aujourd'hui.

Pour finir, j'ajouterai que le stade a eu une politique dégueulasse pendant de longues années avec les jeunes, et la diminution des moyens financiers aura au moins permis de changer (un peu) ça. Les espoirs sont trimbalés dans toute la région pour s'entraîner et disputer leurs matchs. Malgré tout, le stade a aligné beaucoup de jeunes joueurs en top 14 cette saison : Plisson, Slimani, Flanquart, Bonneval, Bézy, Camara, Danty (purs produits), Sinzelle, Doumayrou, Lavalla, Bonfils... qui ont joué régulièrement.

Foutons la paix au SF, par pitié

PS : J'ai senti une certaine ironie (assez douce cela dit) dans les deux derniers commentaires. Je dis maintenant ce que je pense depuis des années.

@Bebz : Qui sera comblé par M.Savare...

  • bebz
  • il y a 7 ans

Je croyais qu'ils avaient un trou de 6M€?...

  • bernard
  • il y a 7 ans

des bons joueurs, on en a déjà
ce dont nous avons besoin, c'est de retrouver un esprit !!
Thomas Savare saura-t'il l'insuffler ?

espérons le !!! les phases finales commencent à manquer

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News