Tournoi des 6 Nations. Les 5 points à retenir de la victoire galloise en Italie
Le Pays de Galles bat l'Italie 33-7 et prend la tête du tournoi des 6 nations.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Les gallois s'imposent en Italie 33-7 après une deuxième mi-temps largement dominée. Mais ils ont laissé filer le point de bonus offensif dans les toutes dernières minutes du match.

Italie - Pays de Galles, Tournoi des VI Nations 2017

Le Pays de Galles échoue à quelques mètres du bonus offensif

Dernière action du match, les Italiens sont déjà mentalement au vestiaires après le contre assassin de George North. Mais les Gallois ne veulent pas se contenter de ce 30-0 qu'ils sont en train d'infliger aux coéquipiers de Sergio Parisse. Suite à une remontée incroyable de 80 mètres, l'ailier gallois Liam Williams  récupère le ballon du bonus et part petit côté se jeter dans l'en-but. Malheureusement, il est trop court et laisse échapper le ballon. Le XV du Poirot ne prendra pas le bonus offensif au Stadio Olimpico di Roma. Au classement ils occupent tout de même la première place grâce à la différence de points. 

L'Italie solide en première mi-temps

Fort d'une belle victoire contre l'Afrique du Sud lors de la tournée de Novembre, les Italiens espéraient continuer leur progression en remportant leur première rencontre dans le tournoi contre le Pays de Galles. En première mi-temps, en tout cas, ils ont mis tous les ingrédients nécessaires pour remporter ce match. Du combat, de l'agressivité et du réalisme, face à une équipe galloise un peu trop sûre d'elle à l'image d'une triple pénaltouche en début de match qui aboutira sur un effort à 0 points. Les italiens, comme à leur habitude, font preuve de courage et de bravoure et inscrivent un essai qui leur permet de virer en tête à la pause 7-3. Les avants italiens ont pris le dessus sur les gallois. La mêlée, secteur clé de cette première mi-temps sera dominée par l'Italie. 

L'indiscipline italienne, tournant du match

Au retour de la pause, c'est une Italie amorphe qui prend place sur le terrain. Certainement fatigués physiquement de leur première mi-temps très solide, les Italiens n'avancent plus à l'impact et manquent de lucidité. Il n'en faudra pas plus au Pays de Galles pour se servir de ces erreurs. Au total, l'Italie a été sanctionné 16 fois pour seulement 5 pénalités sifflées contre les hommes de Warren Gatland. Cette indiscipline poussera même l'arbitre du match à sortir un carton jaune envers le pilier italien, Andrea Lovotti, fautif 4 fois auparavant. Petit à petit le Pays de Galles a pris le contrôle du match avant de mettre complètement la main sur la partie. 

Parisse répond présent

Les entraîneurs du Stade Français ont dû se frotter les yeux plus d'une fois lorsqu'ils ont vu la prestation de Parisse dans cette rencontre. Omniprésent dans le jeu de l'Italie cette après-midi, Sergio Parisse a livré une prestation de très haute volée. Il est l'italien qui a parcouru le plus de terrain (63 mètres) juste derrière l'arrière Padovani (103 mètres). Un seul plaquage manqué, il a cassé deux plaquages et a clairement porté l'Italie en première mi-temps. À l'image de toute son équipe il s'est un peu effacé en seconde période.

Le banc gallois, atout fatal

Là où l'Italie n'a pas réussi à trouver un second souffle, même en faisant entrer ses remplaçants. Les Gallois, eux, ont effectué un coaching plus que positif. Dominés en mêlée, durant l'intégralité de la première mi-temps, le Pays de Galles a ressucité avec la rentrée de ses remplaçants. Même le maître à jouer, Dan Biggar, a dû céder sa place à la pause, touché, mais son remplaçant Sam Davies a été largement au niveau de son aîné. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Personnellement, j'ai trouvé vraiment vilain le jeu de gallois, tellement restrictif...
Alors que la plupart des équipes se tournent vers un jeu de mouvement (dont ils étaient les adeptes à l'époque de Shane Williams), eux tapent dans le mur tout le match.

Point n 6/ Mon gendre etait content...

2 points à retenir pour moi:
- les Gallois pratiquent tjs un jeu de destruction. Ca fonctionne. C'est propre, pas très inventif, mais à force d'user l'adversaire, les failles finissent par apparaître. Il faudra compter avec eux encore cette année, comme chaque année.
- Les Italiens ont lâché physiquement et mentalement. Et se dirigent vers une belle cuillère de bois. Ils m'ont beaucoup déçu. J'attendais nettement mieux.
Bilan général:
A part la sensation écossaise et la confirmation que les Bleus peuvent vraiment revenir sur le podium, rien de nouveau sous les Tropiques. Il va falloir se fader les autres équipes britanniques, et chaque match sera (très) difficile.

Que pense poireau de l ubb du XV du Poirot?

  • Higelm
    15583 points
  • il y a 3 ans

Les Gallois ne méritaient pas le bonus offensif au vu de leur prestation. Ils ont pris les italiens de haut pendant la 1ère mi-temps et ils ont oublié que le rugby ça se gagnait surtout avec du combat et de l'envie. Faletau a manqué, malgré un match correct de Moriarty. Alun-Wyn Jones a été dantesque. Bonne rentrée de Davies qui a bien orienté le jeu.
Les Italiens méritaient un peu mieux mais leur deuxième mi-temps a été très compliqué, avec énormément de fautes de disciplines mais aussi techniques et tactiques. Gori a fait des passes qui auraient mérité une pendaison en place publique. Campagnaro aurait du être titulaire aussi. Padovani aurait du tenter plus de relances balle en main. Agréablement surpris par les troisièmes lignes Mbanda & Steyn, assez complémentaires et efficaces (je serais intéressé de savoir combien de plaquages a réalisé Mbanda). Parisse a surnagé mais son caractère est toujours aussi compliqué.
Bref, toujours encore beaucoup de travail chez les Italiens pour monter le niveau de jeu. Mais je suis optimiste, j'ai été surpris par quelques joueurs. Chez les Gallois, va falloir aussi sérieusement hausser le niveau de jeu pour inquiéter les autres nations.
Un petit mot sur l'arbitrage, évidemment, avec notre ami JP Doyle, auteur d'une prestation pas aussi dramatique que l'australien hier mais peu réjouissante.

@Higelm

Celle là aussi Lartot aurait pu la faire : "Epuisé par son match, j'ai trouvé le jeune MBanda mou ! "

Bah match assez peu surprenant, mis à part le fait que les Gallois ont eu du mal à débrayer.

  • AKA
    50525 points
  • il y a 3 ans

Il y avait le "courageux" M Brown de CJP il y a maintenant le "talentueux" S Williams de M Lartot!!! Ce n' est pas possible, il n' y a pas un collègue ou un proche pour leur dire qu' ils sont pathétiques?

Petit message à Mathieu Lartot : c'est dommage que tu aies oublié celle là " Le N°10 italien Canna, n'est pas à la noce aujourd'hui " !

@BramaÏre

Clair, ils m'ont saoulé avec tous les jeux de mots bidons sur les joueurs... pffff

@maitrederf

ils picolent avant le match, non ? c'est pas possible !

@maitrederf

C'est vrai qu'ils sont vraiment pénibles Lartot/Galthier, mais la palme de l'incompétence revient à L. Bellet chez les U20. C'est insupportable !!
Et là pas possible de mettre la radio. Un vrai calvaire. Si on comptabilise le nombre de fois où il se trompe d'appellation de noms ou d'équipe c'est effarant. Quel manque de respect pour le rugby. Quant à Estelle Sartini, sa voix de crécelle monocorde encore moins enthousiaste qu'un croque-mort (même si j'en connais de très rigolos) est vraiment insupportable. Je crois qu'un kidnapping durant les prochains w-e devrait se mettre en place ou alors les mettre sous lsd au moins on rigolera...

  • mimi12
    79781 points
  • il y a 3 ans
@maitrederf

A force, on n'y fait plus attention ! Sinon, j'ai une petite astuce : Je coupe le son et je mets SudRadio ! (j'adore quand le poète Daniel H. prend la parole ! )

@mimi12

@mimi12 : Je testerai la prochaine fois

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News