Top 14 : quels joueurs dominent le classement des étoiles du Rugbynistère ? #3
Kini Murimurivalu peut applaudir les internautes du Rugbynistère.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Quels joueurs vous ont impressionné depuis le début de la saison en Top 14 ? C'est l'heure de faire le point.

Plus le Top 14 avance, plus il est intéressant d'analyser vos choix sur la durée pour déterminer les meilleurs joueurs (3 par équipes) de ce championnat. Après quatre journées, l'exploit d'un match s'est forcément dilué entre plusieurs performances : par exemple, si Geoffrey Doumayrou domine le classement du Stade Français, c'est autant pour son gros match face à Clermont qu'à sa régularité depuis août.

Quid des évolutions ? Côté rochelais, Kini Murimurivalu confirme son début de saison impeccable et arrive directement à la 1ère place de son équipe. Noa Nakaitaci est également en haut du podium de l'ASM : entre son essai salvateur contre Montpellier et son match de haute volée contre le Racing 92, quoi de plus normal ? Baptiste Serin continue de régaler : le voilà second à l'UBB, derrière Loann GoujonPlusieurs changements, donc, par rapport à la semaine passée.

Top 14 : quels joueurs dominent le classement des étoiles du Rugbynistère ? #2

Ils entrent : 

Steve Mafi, Arthur Iturria, Camille Lopez, Armand Battle, Kini Murimurivalu, Jérome Porical, Conrad Smith

Ils sortent : 

Thomas Combezou, Peceli Yato, Aurélien Rougerie, Chris Farrell, Pierre Aguillon, Michael Harris, Louis Dupichot

Le classement complet (après trois journées) :

Aviron Bayonnais

La fiche du club : en cliquant ici

  • Jean Monribot : 21% (des étoiles données aux joueurs de l'Aviron)
  • Grégory Arganèse : 15%
  • Martin Bustos Moyano : 10%

UBB 

La fiche du club : en cliquant ici

  • Loann Goujon : 20%
  • Baptiste Serin : 18%
  • Ian Madigan : 14%

Brive 

La fiche du club : en cliquant ici

  • Gaëtan Germain : 28%
  • Julien Ledevedec : 21%
  • Sisa Koyamaibole : 15%

Castres

La fiche du club : en cliquant ici

  • Antoine Dupont : 22%
  • Alex Tulou : 12%
  • Steve Mafi : 11%

Clermont

La fiche du club : en cliquant ici

  • Noa Nakaitaci : 16%
  • Camille Lopez : 13%
  • Arthur Iturria : 11%

Grenoble

La fiche du club : en cliquant ici

  • Gio Aplon : 23%
  • Jonathan Wisniewski : 18%
  • Armand Battle : 9%

La Rochelle

La fiche du club : en cliquant ici

  • Kini Murimurivalu : 14%
  • Zack Holmes : 12%
  • Steeve Barry : 11%

LOU

La fiche du club : en cliquant ici

  • Carl Fearns : 12%
  • Virgile Bruni : 12%
  • Jérôme Porical : 8%

Montpellier

La fiche du club : en cliquant ici

  • Bismarck du Plessis : 15%
  • Benjamin Fall : 11%
  • Pierre Spies : 9%

Racing 92

La fiche du club : en cliquant ici

  • Brice Dulin : 25%
  • Maxime Machenaud : 13%
  • Daniel Carter : 12%

Section Paloise

La fiche du club : en cliquant ici

  • Steffon Armitage : 19%
  • Colin Slade : 16%
  • Conrad Smith : 12%

Stade Français

La fiche du club : en cliquant ici

  • Geoffrey Doumayrou : 22%
  • Hugh Pyle : 15%
  • Sergio Parisse : 14%

Stade Toulousain

La fiche du club : en cliquant ici

  • Gaël Fickou : 15%
  • Richie Gray : 13%
  • Julien Marchand : 7%

RCT

La fiche du club : en cliquant ici

  • Charles Ollivon : 27%
  • Leigh Halfpenny : 20%
  • François Trinh-Duc : 11%
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je prends cet exemple mais il y en a d'autres, le classement prend en compte sans le vouloir aussi l'absence sur blessure ou choix des entraîneurs; Yato sort du classement alors que s'il n'était pas absent il y serait sûrement resté.
C'est donc plus facile pour un mec jouant dans une petite équipe (sans offense aucune) qu'un gusse qui évolue chez un cador ayant 3 bons joueurs par poste.
Je parle même pas des cracks étant au rugby championship comme Goosen.

Pour compléter le commentaire de Pedromino, je tiens à préciser que le score maximal que peut atteindre un joueur est virtuellement 100%, mais que, dans les faits, si tout le monde répartit ses trois étoiles sur trois joueurs, on arrive à un maximum de 33% (j'ai essayé de donner deux étoiles à un joueur, mais ça n'a pas marché). Chiffre à comparer aux scores de Gaëtan Germain (28%) et Charles Ollivon (27%). Très fort !

@Yann Béli

Salut Yann,

les stats prises en compte dans l'article représentent le % des votes depuis le début de la saison pour l'équipe, il s'agit d'un % sur l'ensemble des votes obtenus par les joueurs depuis le début de la saison. Ce n'est pas comme sur un match, où il est possible d'atteindre les 100% si tous les votants votent au moins une fois pour lui 🙂

@Clément Suman

C'est à peu près ce que je disais, mais j'ai dû mal m'exprimer 🙂

Si tout le monde vote pour le même joueur d'une équipe donnée, celui-ci aura 100%. Mais si tout le monde vote pour le même joueur ET pour d'autres joueurs en répartissant les trois étoiles, le score maximum atteint par cet ûber-joueur est 33%.

Chaque utilisateur dispose de trois étoiles, et ne peut pas toutes les donner au même joueur. Donc si chacun utilise ses trois étoiles, le max c'est 33%

Ce qui est aussi intéressant c'est de voir les scores maximum, ainsi ollivon et germain sont tous deux plébiscités, par la plèbe donc 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News