RUGBY. TOP 14. La France, nouvel incubateur de l’équipe d’Italie ?
Garbisi et Capuozzo, qui évoluent en Top 14, portent l'Italie à bout de bras.
Surprenante dans ce Tournoi des 6 Nations 2023, l’Italie peut s’appuyer sur un vivier de joueurs évoluant en Top 14. Qui devrait s'agrandir l'année prochaine.

Comptez : Ange Capuozzo, Paolo Garbisi, Pietro Ceccarelli et désormais Martin Page-Relo. Ils sont donc 4 joueurs du Top 14 à avoir été appelés par l’équipe d’Italie dans ce Tournoi des 6 Nations 2023. Auxquels vous pouvez rajouter le solide ailier bordelais Federico Mori, pas convoqué cette année mais déjà retenu avec la Squadra par le passé. Autrement dit, presque exclusivement des jeunes joueurs qui parfont leur apprentissage du haut niveau en France, dans le championnat le plus homogène de la planète. Et dont l’arrivée en Top 14 coïncide, hasard ou non, avec le regain de forme de la Squadra Azzurra depuis près d’un an maintenant.
RÉSUMÉ VIDÉO. En Angleterre, la jeune Italie de Capuozzo perd mais continue d’impressionnerRÉSUMÉ VIDÉO. En Angleterre, la jeune Italie de Capuozzo perd mais continue d’impressionnerEt ce n’est pas fini ! L’an prochain, l’ouvreur des Harlequins Tommaso Allan va revenir dans l’Hexagone tandis que le surpuissant 3ème ligne de Gloucester, Jake Polledri, pourrait s’engager à Bayonne. Deux autres membres importants et réguliers du groupe italien qui devrait disputer le Mondial en France en septembre. Alors qu’il convient aussi de ne pas oublier le jeune Giovanni Santé, recruté l’été dernier pour évoluer avec les Espoirs de Montpellier et qui garnira probablement les rangs des Transalpins dans les années à venir. Une recrudescence d’Italiens dans notre championnat qui s’affirme comme une tendance depuis 2 ans désormais.
RUGBY. 6 Nations. La presse transalpine impatiente face à la naissance d’une grande équipe d’ItalieRUGBY. 6 Nations. La presse transalpine impatiente face à la naissance d’une grande équipe d’ItalieEt un incubateur incroyable pour la jeune garde italienne, donc, qui n’est pas sans rappeler celui qu’avait offert la France aux Azzurris au milieu des années 2000. L’on pense à Sergio Parisse, à Gonzalo Canale, aux frères Bergamasco, avec la réussite qu’on leur connaît… Et un développement face aux meilleurs joueurs de l’Hexagone qui avait déjà permis à cette équipe d’Italie de s’appuyer sur des clients rompus aux joutes de très haut niveau pour faire évoluer cette la Nazionale. Plus de 15 ans plus tard, la donne est complètement différente et l’Italie peut certainement s’appuyer aujourd’hui sur la meilleure équipe qu’elle a jamais eu. Pas uniquement grâce à ses joueurs qui évoluent en France, certes, mais en grande partie quand même. Et il se dit, de l’autre côté des Alpes, que le meilleur reste à venir…

TOURNOI DES 6 NATIONS. Un Toulousain appelé avec l’Italie, et ce n’est pas Ange Capuozzo !TOURNOI DES 6 NATIONS. Un Toulousain appelé avec l’Italie, et ce n’est pas Ange Capuozzo !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

c'est plutôt avant qu'on avait les italiens dans notre championnat. aujourd'hui au contraire, ils évoluent plus avec les franchises italiennes qui ont élevé leur niveau depuis quelques années. ce qui a permis à certains d'ailleurs de se faire recruter par des formations britanniques.
alors bien sur, on en a quand même quelques uns, la france est pas loin, capuozzo est même à moitié francais.
mais par rapport à une autre époque, où c'était une grosse partie de l'équipe italienne qui jouait en france... les franchises italiennes se faisait ramasser en CE et très peu de joueurs de ces équipes avaient le niveau pour l'équipe nationale.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
Transferts
Transferts
Transferts
News