Top 14 - Le Racing-Métro champion des JIFF alignés en 2014-2015
Top 14 – Le Racing-Métro champion des JIFF en 2014-2015.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Encore en lice pour décrocher le Brennus en Top 14, le Racing-Métro peut déjà se targuer d’être champion…du nombre de JIFF alignés cette saison.
Encore en lice pour décrocher le Brennus, le Racing-Métro peut déjà se targuer d’être champion…du nombre de JIFF alignés cette saison. Depuis le début de l’exercice 2014-2015, le Midi Olympique s’est amusé à comptabiliser chaque Jeunes Issus des Filières de Formation couchés sur les feuilles de match de Top 14. Et c’est le club francilien qui arrive premier à l’issue de la phase régulière avec une moyenne de 15,2 JIFF sur chaque feuille de match sur l’ensemble de la saison. Les Ciel et Blanc sont donc au-dessus du quota qui sera imposé par la LNR dès la saison 2015-2016, à savoir 12. Arrivent ensuite le Stade Toulousain puis Clermont. C’est l’USO, qualifié comme le Racing pour les phases finales du championnat, qui ferme la marche avec une moyenne de 10,9.

ClubsMoyenne de JIFF / saison 2014-2015
Racing-Metro15,2
Stade Toulousain14,7
ASM14,1
Stade Français13,7
Castres Olympique13,6
UBB13,3
Toulon12,5
Montpellier12,4
La Rochelle11,7
Bayonne11,5
Brive11,4
Lyon11
Grenoble11
Oyonnax10,9

Du côté du Racing, ce chiffre ne fait que confirmer une réalité : les stars recrutées pour concurrencer Clermont ou encore Toulon n’ont clairement pas eu l’impact escompté. Un constat d’échec symbolisé par les Gallois Dan Lydiate, d’ores et déjà rentré au pays, et Jamie Roberts, en partance pour les Harlequins, ou encore Jonathan Sexton, qui n’a jamais réellement su faire son trou et qui rentrera en Irlande dès la fin de la saison. À l’inverse, des joueurs comme Henry Chavancy, Luc Ducalcon ou encore Wenceslas Lauret se sont imposés alors que Casey Laulala ou encore Mujati ont ciré le banc (2 titularisations chacun). Une bonne chose pour le rugby français et le XV de France diront certains alors que la tendance veut que l’on recrute à tour de bras à l’étranger.

Le Racing-Métro a d’ailleurs changé son fusil d’épaule pour la saison qui arrive en recrutant notamment deux internationaux français, Rémi Tales et Yannick Nyanga. Des choix réfléchis puisqu’il est très peu probable qu’ils jouent une autre Coupe du monde après celle de septembre. Les anciens internationaux sont d’ailleurs les joueurs les plus recherchés sur le marché. La réussite du RCT en est la preuve. Le club francilien a d’ailleurs fait le pari de Dan Carter. Il en attend beaucoup, ne serait-ce que pour prodiguer des conseils aux jeunes comme a pu le faire Jonny Wilkinson du côté de la Rade. Le Toulonnais Chris Masoe, impérial cette saison malgré ses 35 printemps, devrait également être attendu au tournant.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

tout change

  • Harry
  • il y a 5 ans

@NoComment;non je n'oublie pas, ils n'ont joue que 13 et 15 matchs ,ça ne change pas grand chose a la moyenne des 26 matchs …ce n'est quand même pas leur faute ni celle du RCT si le DTN a juge qu'ils n'étaient pas assez bons pour jouer en sélection française !!En revanche il y a aussi dans les autres clubs bien d'autres JIFF,iliens en particulier , qui eux n'ont jamais et ne seront jamais selectionnables en edf …Si tu veux dire que le concept JIFF est absurde et sera de plus en plus contourne jusqu'à ce qu'il soit interdit par le législateur,j'en suis convaincu depuis le début…c'est fait pour protéger l'emploi et des salaires élevés de joueurs français jeunes et vieux qui font le nombre administrativement sans besoin d 'avoir le niveau sportif requis, et c'est pour ça qu'ils sont recrutes ou conserves

Au final on se rend compte qu'on veux faire de bien belles choses à la fédé mais on ne donne absolument pas les armes aux clubs pour appliquer quoi que ce soit, surtout les petits, soit presque la moitié des pensionnaires de l'élite.

Vous avez dit politiciens ?

je ne vois pas en quoi un étranger formé en af sud ou ailleurs coûte moins cher qu'un jeune joueur formé en france? ou même un joueur pas jeune formé en france?

juste y a des clubs qui veulent des résultats et font confiance aux joueurs étrangers
Comment Montpellier va t il remplir les quotas JIFF l'an prochain 19 départs dont pas mal de français
pour une arrivée massive de pacifiques Sud ...

@ harry
tu oublies volontairement que le RCT a les Armitage comme Jiff
ce qui est une vaste blague

Très content pour Barba, formé à l'Avenir Castanéen (31) puis au Stade toulousain...

@Glas.Wegian Rien que la loi de l'offre et de la demande, comme l'évoque Sapiac finalement, vient corroborer cette théorie.

Le vivier de JIFF vs le reste du monde est restreint. Donc techniquement, un JIFF est rare. Ce qui est rare est cher. De plus, une loi vient "forcer" les JIFF en clubs, augmentant par la même leur valeur face à un joueur du même niveau qui ne serait pas JIFF.
Derrière le salaire moyen du Top14 est supérieur à celui des îles par exemple. Donc un îlien du niveau d'un JIFF acceptera un salaire inférieur pour le même rendement. CQFD.

S'ajoutent derrière les coûts de formation pour le club. Tu te retrouves donc, pour un JIFF, avec un joueur qui t'a coûté de l'argent et qui t'en coûtera encore un peu plus que si tu prenais un joueur non JIFF (hors stars donc).

Le calcul est vite fait. Là où tu as raison c'est que la question financière supplante l'humain/sportif/national/etc. Mais comme déjà dit, comment reprocher à un promu de maximiser son budget afin de ne pas redescendre immédiatement ?

C'est notre système qui est mal fait et chaque équipe essaye de s'adapter avec ses moyens pour faire du mieux possible.

J'espère donc voir un jour cette équipe de Toulon avec une majorité de gamins du club comme MB en parle. Avec du temps c'est possible. A voir si ce dernier sera rassasié des titres remportés et s'orientera bien vers la formation. Affaire à suivre....

Et finalement, la seule stat intéressante selon moi est bien le nombre de JIFF par clubs qui viennent réellement du centre de formation du club et n'ont pas été recrutés ailleurs. Et je pense que là, personne n'est exemplaire.

Crois moi que si tu es 10 ou pire pilier droit c'est jackpot
Si en plus de ces postes tu es jiff
c'est doublé jackpot
pour le même prix tu as 3 géorgiens qui tiennent largement la route en mêlée

Personnellement je ne crois pas en l'argument qui dit "un bon JIFF coûte autant qu'un très bon étranger".

Premièrement on n'en sait rien, et deuxièmement, la majorité des étrangers recrutés en Top14 ne sont pas des "très bons", plutot des seconds couteaux (les stars, hormis à Toulon sont quantité négligeable par rapport aux étrangers "moyens"😉.

Au milieu de ces seconds couteaux il y a parfois des bonnes surprises, parfois des mauvaises, souvent c'est juste moyen.

Pour moi c'est un argument de président de club qui refuse tout simplement de faire confiance aux jeunes, qui voit la chose uniquement sous un aspect "risque financier". C'est tout.

On discute beaucoup mais au final même oyo qui est dernier n'est qu'a 1,1 jiff par match de la limite, avec le budget hcup l'an prochain nulle doute que le recrutement compensera sans souci ce retard.

Après l'éternel souci c'est qu'un bon jiff coute le prix d'un très bon étranger, donc quand tu as un faible budget et que tu es récent en top 14 avec un centre de formation inexistant ou qui commence juste à tourner tu n'as pas trop le choix, alors que bayonne présent depuis très longtemps n'a aucune circonstance atténuante.

Mouais sur ce plan je la mettrai en veilleuse
parce prendre des jiffs formés par les autres c'est pas forcément mieux

Le hic c'est simplement la loi
et que le jiff est supposé contourner le fait qu'on ne peut pas empêcher la libre circulation des travailleurs

  • Harry
  • il y a 5 ans

Tout le monde aura note que le dernier qualifie fait jouer moins de JIFF que le premier, champion sortant et triple champions d'Europe …voila qui devrait clouer une fois pour toutes le bec a tous ceux qui nous racontent que le RCT nuit a l'éclosion de joueurs formes en France puisque c'est le contraire !!!

Ou même mieux, le nombre de Joueur Sélectionnable par la France * minutes jouées serait parfait. Le concept de JIFF étant un peu bancale.

Comme cela a été dit il y a des JIFF qui ne sont pas sélectionnables en équipe de france et inversement il y a des non-JIFF qui le sont, donc faire un lien entre JIFF et équipe de France est trop rapide.
Si cela incite juste les clubs à recruter des joueurs étrangers plus jeunes pour les former mais qu'ils ne jouent pas en EDF, cela ne fera pas avancer les choses..
La preuve, le Racing champion des JIFF mais pas le club qui pourvoit le plus de joueurs en équipe de France.

J'aurais bien vu le nombre de "JIFF * minute" plutôt. Parce que la feuille de match c'est bien mais la réalité des minutes jouées peut peut-être changer des choses...

le probleme pour les petits clubs, c est que, quand tu as 12 millions de budget, difficile de jouer sur 2 fronts, l avenir avec la formation et l immediat avec une equipe competitive en top14. quand, en plus, tu vois les joueurs que tu as formé migrer vers les grands clubs des qu ils ont un peu de notoriété, l envie de prendre du fidjien clé en main devient tres forte.

Peut être que de renforcer les prêts de joueurs comme au football serait une solution.

Si ça peut permettre à des petits jeunes de se forger...

Maintenant quand je vois un JEDRESIAK qui fini la saison comme titulaire en seconde ligne, je pense qu'il y a aussi la qualité du joueur qui est à prendre en compte dans son éclosion.
Même si la blessure de CUDMORE lui profite, mais il passe devant un Julien PIERRE et un Loïc JACQUET pourtant des joueurs plus aguerri.


Et pourquoi ne pas accorder en fin de saison 1point comme le point de bonus offensif ou défensif au club le plus vertueux

Sur une saison comme cette année 1 point aurait pu avoir une importance capitale pour le maintien ou la qualification ou un barrage à domicile

Comme dit plus bas, le championnat espoir ne semble pas au niveau afin de fournir, plus tôt, des joueurs compétitifs en Top14. La pression du résultat étant trop grande.

Le jour où les têtes pensantes du rugby Français s'intéresseront au nerf de la guerre, c'est à dire l'argent, alors la formation pourra s'améliorer. Imposer une part du budget des clubs pour les centres de formation, avec une augmentation de celle-ci en fonction peut-être du nombre d'années de présence en Top14 (avec un seuil max ?) afin de ne pas couler les promus ?

J'ai l'impression que le problème est prit à l'envers : limiter le nombre d'étrangers dans les équipes plutôt que donner les moyens aux JIFF d'être meilleurs, plus compétitifs et donc présents au plus haut niveau.

Ce qui me plairait comme analyse à la place ou en plus des JIFF ce serait les JFC : joueur formé au club.

J'ai jamais trop compris l'intérêt du JIFF à part pour montrer la qualité des formateurs.
Si on veut voir une montée au niveau national, il faut en plus du JIFF mettre un quota mini de sélectionnables vieux ou non en comptant les remplaçants.
Mais disons qu'on envoie tous nos jeunes se former en NZ et qu'on les récupère après... On a 0 jiff mais que des sélectionnables.

On est pas champion des Jiffs mais tant qu'on est une des équipes qui fait jouer le plus de joueurs du centre de formation ca me va

  • 6592
    31776 points
  • il y a 5 ans

@PepitoMagico

Je suis bien obligé d'admettre que ton idée est encore plus lumineuse que la mienne.

Si on combine ces deux ratios, je pense que le rugby pro reprendra un peu de couleur.
Et pour couronner le tout, ont rajoute un ratio sur le nombre de bières bu par les joueurs après le match (avec un coefficient supérieur pour les JIFF, cela va sans dire) : là on retrouvera vraiment un esprit champêtre 🙂

@Sanchopancha & consort: Attention à ne pas confondre JIFF et EDF. Le principe des JIFF est pour encourager la formation en France, pas pour augmenter le nombre de joueur sélectionnables par l'EDF (même si forcement, ça implique de mieux former nos minots "EDFisable", et donc de bénéficier aux bleus).

@6592: Il serait aussi amusant d'indexer les points par le nombre de bières bues dans le stade, ainsi que de saucisses ingurgitées. Avé les copaings, on essaye de faire gonfler le chiffre mais la fédé ne veut rien entendre...

C'est finalement assez symptomatique que les équipes de bas de tableaux soient celles qui alignent le moins de JIFF... pas moins de 6 équipes sur 14 sont en dessous du quota et parmi elles les promus et les relégués.

Ça traduit deux choses, le besoins de joueurs formés "😜eu chers" pour des résultats immédiats comme dit @Vevere mais aussi le fait que la formation représente un coût et un investissement à long terme...

En revanche le statut même de JIFF introduit un biais dont se servent allègrement les clubs qui forment (et je ne me voile pas la face, l'ASM en fait partie) de jeunes joueurs étrangers (les fidjiens de Nadroga) qui en effet sont JIFF sans être pour autant sélectionnables en EdF (Nakaitaci est le contre-exemple)...

On voit aussi un autre effet qui n’apparaît pas dans les chiffres, c'est que les clubs formateurs historiques (le CSBJ, Massy ou Bayonne entre autres) se font piller sans vergogne par des clubs plus riches d'une part, et que d'autre part le championnat espoir n'est pas à la hauteur pour faire progresser suffisamment de jeunes joueurs jusqu'en Top14 où il se font presque systématiquement doubler par d'anciens internationaux français mais le plus souvent étranger...

Donc, OK 12 JIFF par feuille de match... maintenant pas sûr que ça résolve le problème... 🙁

  • 6592
    31776 points
  • il y a 5 ans

C'est sympa de voir que les 4 premiers sont dans les 6 clubs participant aux phases finales.
Comme quoi...

Sinon, je viens d'avoir une idée aussi lumineuse qu'innapliquable 🙂 :
A chaque match, les points accordés pour une victoire (voir comme bonus défensif) en partie indexé sur les ratio de jiff présents sur cette feuille en particulier.

Exemple :
Victoire avec 3 essais d'écart et 22 JIFF sur la feuille : 6.3 points.
Victoire avec 1 essai d'écart et 12 JIFF sur la feuille : 3.5 points.
Défaite avec moins de 5 points d'écart et 19 JIFF sur la feuille : 1.3 points.

Infaisable mais amusant 🙂

plaisir de voir que certains clubs arrive a avoir des resultats tout en formant des joueurs pour l'EDF

tu as aussi des non-JIFF qui sont sélectionnable pour l'équipe de France...

Je trouve que la notion de jiff n'est pas parlante dans le sens ou un jiff n'est pas forcement sélectionnable pour l'équipe de France, car des joueurs sélectionnables ne sont pas forcement JIFF, et vice versa donc ce qui serait, d'après moi intéressant c'est d'avoir ce chiffre mais sur le nombre de sélectionnable. AInsi cel adonnerai une idée du "😜otentiel" de chaque équipe a "alimenter" notre bonne équipe de France. 🙂

  • Kris
    595 points
  • il y a 5 ans

Sanchopancha,

J'ai pas compris. Les frères Armitage sont JIFF car formé en France.. Car c'est la definition même des jiffs ! On devrait remercier qui ?
Sans trop me risquer, je pense que tous JIFF de Toulouse ont été formé... En France ! Non ? 🙂
Et même quelqu'un à Toulon 🙂

  • MM83
    122 points
  • il y a 5 ans

@Sanchopancha, en même temps jusqu'à preuve du contraire Nice reste une ville française. Et vu que les Armitage remplissent les conditions des JIFF c'est logique qu'ils soient JIFF !!!?

  • vevere
    51769 points
  • il y a 5 ans

@PAcolito : pénalité financière 😉

Pas supporter du tout de ce club, je dis tout de même bravo au Racing même si comme le fait judicieusement remarquer l'article, cela est aussi du aux contre-performances des recrues "étrangères".

Pour moi, le vrai sujet reste le fait que l'ensemble des clubs qui jouent la monté/le maintien sont hors des clous...conséquence directe du besoin de résultats immédiats...et ça c'est une vrai mauvaise nouvelle 🙁 🙁 🙁

  • TPhib
    49267 points
  • il y a 5 ans

@PAcolito : En fait, le quota sera applicable dès la saison prochaine. Mais ça montre que ceux qui sont en-dessous des 12 vont devoir faire un effort.

C'est logique que les clubs a petit budget aient peu de JIFF. Les étrangers demandent souvent moins d'argent pour jouer.

  • BoboXV
    12617 points
  • il y a 5 ans

Moins t'as de Jiff moins t'as de points...

  • VivaRCF
    17889 points
  • il y a 5 ans

Notre formation va bien, comme le montre la signature d'un contrat pro pour Barba et Gomes Sa, et ça fait plaisir ! 🙂

Et encore Toulon peut remercier les deux frères Armitage considérés comme JIFF..!

Juste une question, que se passe-t-il pour les clubs n'ayant pas respecté le seuil imposé par la LNR?

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News