''Sur le plan mental, en équipe de France, on part de zéro'', Anthony Mette, Psychologue et préparateur mental

Ecrit par vous !
''Sur le plan mental, en équipe de France, on part de zéro'', Anthony Mette, Psychologue et préparateur mental
Anthony Mette, psychologue et préparateur mental. Crédit photo : Anthony Mette
Anthony Mette étudie depuis 10 ans le mental des sportifs. Auteur du livre « Préparation mentale du sportif », passé par le CDF de l'UBB, il continue de suivre plusieurs joueurs, dont des internationaux.

Un esprit sain, dans un corps sain. Voilà un adage qui colle parfaitement à la peau de certains sportifs aujourd'hui. Il faut dire que depuis quelques années, le mental a pris une part importante dans les performances des athlètes. Anthony Mette fait partie de ceux qui aident les sportifs, et en particulier les rugbymen a construire leur avenir plus sereinement. « J'étais très sportif étant enfant, et très rapidement j'ai compris que le mental pouvait influer sur mes résultats. »

Une fois le bac obtenu, le Bordelais a donc tenté de chercher des formations concernant le mental des sportifs. Docteur en psychologie avec des formations dans la psychologie du sport, il rencontre de nombreux athlètes depuis une dizaine d'années. Dont des rugbymen. « Je suis basé à Bordeaux, et j'ai été embauché par l'UBB dans mes débuts, en 2010. J'étais en charge du suivi des jeunes du centre de formation. Je ne m'occupais que des jeunes et je n'étais pas en contact avec les professionnels car, déjà à l'époque, cela était un peu tabou. »

Pas du tout habitué au monde du rugby, Anthony a appris sur le tas.

Ce fut une très belle expérience. Mais c'était un sujet tabou surtout dans le rugby. Ce sont des sportifs qui ne veulent pas avouer leurs faiblesses. Pour eux, tout ce qui est de l'ordre du mental est une source de faiblesse. 

Si aujourd'hui, cela a beaucoup évolué, c'est plutôt du côté des staff que cela n'a pas vraiment bougé. Déjà, à l'UBB, Anthony Mette était contraint d'exercer, mais à moitié quasiment. « Les entraîneurs et les managers avaient l'ambition de gérer le domaine psychologique et ne voulaient pas que quelqu'un d'extérieur s'occupe de ça. » Bridé, Anthony Mette décide de quitter l'UBB après cinq années. « J'ai la double casquette : psycholoque et préparateur mental. À l'UBB, j'avais la casquette de psychologue, mais l'aspect préparateur mental ne passait pas. À l'époque, ils ne voulaient pas en entendre parler et n'étaient pas encore à ce niveau d'expertise. Ils pensaient faire sans. » Il a alors décidé de continuer son activité dans son cabinet, et à sa grande surprise, c'est à ce moment-là que les joueurs de rugby ont commencé progressivement à venir le consulter.

Des efforts à faire

« C'est compliqué de travailler avec un joueur lorsqu'on est dans le club. Il est souvent soumis à la pression de la concurrence et ne souhaite pas que ses faiblesses apparaissent aux yeux du staff, reconnaît le psychologue. Dès que je suis sorti de l'UBB, j'ai eu des demandes de joueurs qui ont afflué. » Aujourd'hui, Anthony Mette continue de s'occuper de nombreux joueurs de Top 14 (UBB, Stade Toulousain, Agen), voire même de Pro D2 (soumis au secret professionnel, il ne donnera pas de noms). Il détecte trois problèmes principaux. 

Le premier c'est que les rugbymen se rendent compte que le rythme est épuisant physiquement et mentalement et ils passent par des émotions positives à négatives en l'espace de trois jours, pendant une saison entière. Ils savent que s'ils souhaitent faire une longue carrière, ils doivent être dans la prévention de leur corps mais aussi de leur tête. Je les aide donc à trouver un équilibre. Ensuite, j'aide particulièrement les joueurs qui passent par des phases de blessure. Et enfin, parfois, je rencontre des joueurs qui sont dans une vraie phase de préparation mentale et qui veulent être plus concentrés en match, gérer leur stress. 

Mette s'attèle donc à faire des séances d'environ 45 min / 1 heure à son cabinet, sur Skype, mais aussi directement sur les terrains de rugby, où il tente d'appliquer tout ce qu'il a vu en théorie avec le joueur.

Crédit photo : Anthony Mette

Préparateur mental de certains joueurs de l'équipe de France actuelle, Anthony Mette a forcément un point de vue sur le cas particulier de ce XV de France que beaucoup ont jugé, et enfermé dans une spirale négative. « Ce que je constate c'est qu'à ce niveau-là, dans une équipe nationale, il n'y a pas de préparateur mental officiel, ni de psychologue ou du moins un référent. À ce niveau-là, les exigences sont extrêmes et cela demande de la stratégie aussi au niveau mental. Mais les managers ont peur qu'on prenne leur travail et je trouve cela dommage. »

Sans aucun doute, la marge de progression dans ce domaine est très grande. « Sur le plan mental, en équipe de France, on part de zéro, déclare Anthony. Des tonnes de choses pourraient donc être mises en place. » Faudrait-il maintenant que quelqu'un prenne ce soucis au sérieux.

Jessica Fiscal
Jessica Fiscal
Cet article est rédigé par Jessica Fiscal, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !