STATISTIQUES. Les centres de première division ont pris 12 kilos en moyenne en 20 ans
Mathieu Bastareaud est le centre le plus physique du Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'excellent travail de Frédéric Bonnet nous permet de voir à quel point le gabarit des joueurs a changé depuis 1996 en s'intéressant à l'IMC des joueurs.
Pour préparer le Tournoi des 6 Nations 2016, le sélectionneur du XV de France Guy Novès a choisi en accord avec ses adjoints de se passer des services de Mathieu Bastareaud. Le centre toulonnais, pierre angulaire de l'attaque de Philippe Saint-André, n'est pas pour autant mis au rebut comme l'a indiqué l'entraîneur des arrières bleus Jeff Dubois cette semaine. Cependant son profil ne correspond pas à l'heure actuelle au projet de jeu que veulent mettre en place Novès, Bru et Bubois. "Simplement, et je dis ça en toute humilité, nous avons peut-être l'intention de pratiquer un rugby différent que lors de ces dernières années", déclarait le sélectionneur début janvier. Et ce, même s'il a retenu l'un des centres les plus solides du Top 14, à savoir Rémi Lamerat.
STATISTIQUES. Les centres de première division ont pris 12 kilos en moyenne en 20 ans
La tendance veut en effet qu'on utilise de plus en plus les centres dans un rôle de perce-muraille, et non plus comme un élément destiné à cadrer puis à donner. De fait, on est désormais en présence de joueur de plus en plus imposants physiquement. Si le rugby est un sport ouvert à tous, les petits gabarits sont de plus en plus rares, surtout à haut niveau, et quel que soit le poste. Un constat également fait par Frédéric Bonnet sur son site "Le rugby en mélée". Pour le montrer, ce dernier s'est intéressé à l’indice de masse corporelle (IMC) - utilisé notamment par les médecins pour déterminer si une personne est en surpoids, voire obèse - des joueurs de première division du championnat français en 1996/1997 (première année de professionnalisme) et en 2015/2016. Il précise cependant :

L’IMC a lui seul ne peut pas évaluer l’explosivité, la vitesse ou la détente des joueurs. Elle n’est donc qu’une indication de la puissance musculaire d’un joueur. Sa formule est simple : poids (kg) / taille au carré (cm). Appliqué aux sportifs en général et aux rugbymen en particulier, il va me permettre de quantifier la masse musculaire des joueurs (les muscles pesant plus lourd que la graisse, il n’est donc plus question de surpoids). Bien entendu, l’IMC ne peut pas quantifier les progrès fait depuis 19 ans en terme de rapport force/vitesse.

Le constat est simple : il y a eu une augmentation de l'IMC, et donc du poids, à chaque poste. Au centre, cela se traduit par une différence moyenne de plus de 12 kilos entre les joueurs alignés en 96/97 et ceux de 2015/2016. À la fin des années 90, Christophe Pomme (Dax) était le centre plus le imposant avec un IMC de 27,9 correspondant à une taille de 1m 80 pour 90 kilos. Aujourd'hui, la plupart des centres dépassent le quintal. Mais comme le montrent les chiffres ci-dessous, les ailiers ont aussi pris de la masse (+2 points d'IMC soit 7 kilos de plus) à l'instar des 3es lignes (+ 8 kg), des talonneurs (+ 9kg) et des piliers (+ 10kg).
STATISTIQUES. Les centres de première division ont pris 12 kilos en moyenne en 20 ans
Retrouvez l'intégralité de l'excellent travail de Frédéric Bonnet en cliquant ici.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Que les sportifs de haut niveau ait une masse graisseuse inférieure au reste de la population, je veux bien... Mais rien ne prouve que les 120k de Bastareaud soient du pur-muscle... La ceinture abdominale, par exemple... Fritz, ça paraissait évident, la prise de poids, mais 100k, tout de même !... Bon sinon, dans la famille centre en-dessous de 30, franchisseur et casseur de défenses, il y a Conrad Smith...

Mouais. .. Je comprends pas pourquoi vous opposez physique et technique
Les centres de demain comme sonny bill savent simplement tout faire et avec vitesse
Les centres que physiques n'ont pas leur place et les centres d 1m70... non plus
Jauzion était déjà un polyvalent
Mermoz est un excellent centre
Giteau n a pas un physique monstrueux mais compensé par un engagement sans faille

  • to7
    14426 points
  • il y a 4 ans

Ce que je trouve bien ici c'est que ça permet de relativiser. Bastareaud, qui est souvent ici comme ailleurs victime de critiques à l'emporte pièce (en gros, il est responsable à lui tout seul de la faillite offensive de l'ère psa, et il ne saurait pas faire de passe) n'est pas un cas isolé même s'il est un cas extrême.
C'est un profil de centre de combat, 3eligne supplémentaire pour les rucks, si ça n'a pas marché pour l'EDF ça a été plutôt efficace pour Toulon ces années passées. Alors oui le type ne peut pas à la fois gratter des ballons à la pelle et jouer comme Codorniou. Je ne dis pas que je suis "fan absolu de ce joueur" mais ça me semble malhonnête de l'accabler alors qu'il se donne sans compter et que s'il n'a pas une vitesse ou une vista énormes, il a plutôt de bonnes mains contrairement au cliché à la con qu'on nous ressasse tout le temps. Si en EDF on n'avait aucune continuité, c'est pas que nos joueurs ne sachent pas faire de passes, ils en font en club, c 'est que le soutien offensif était défaillant, faute d'organisation et d'automatismes.

@to7

Donc il y a une logique : Novès n'a pas l'intention de proposer un plan de jeu façon Laporte-RCT... Tant mieux...

  • diplo
    16902 points
  • il y a 4 ans

Entre 96/97 et 2015/2016, j'ai exactement la même évolution que le centre type du Top14, je commence même à me rapprocher des meilleurs (surtout ceux du RCT).

Putain j'hallucine, je suis potentiellement pendant 20 ans le centre type. Je suis un investissement de long terme fabuleux. C'est décidé, j'envoies mon CV à Mourrad.

@diplo

"les performances passés n'indiquent en rien des performances futures"

  • ladesh
    22953 points
  • il y a 4 ans

voilà ce que ça fait d'arrêter la bière après le match!

Pas très pertinent de prendre l'IMC pour des Sportifs. Si il avait utilisé des calcules de densité corporelle ça serai déjà mieux non ? Et puis comparer des chiffres 1 ans après la professionnalisation puis 20 après ne permet que de démontrer que les joueurs sont devenu pro ...

@Riené Plou For ke l'esprwie d'ekip

Dsl mais sur une prise de poids intelligente la prise en charge médical et nutritionnelle professionnel fait toute la différence. Si les rugbyman ont plus de masse maigre aujourd'hui c parce que on leur dit ce qu'il faut boire et manger avant pendant et après l'entrainement... Le style de jeu change parce que les règles du rugby ont évolué l’équipement a évolué la condition physique et peformances des joueurs ( notament devant ) ont évolué etc....

  • Cistude
    31917 points
  • il y a 4 ans
@Riené Plou For ke l'esprwie d'ekip

Tu peux dire ce que tu veux sur la méthode de calcul, mais imputer la prise de poids au professionnalisme, c'est plus que réducteur. C'est une option de jeu, une évolution de style

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans

Ces explications sont bien bancales! Il n' y a pas de différence entre IMC homme/femme/sportif de plus l' IMC ne tiens pas compte de la masse musculaire,l' ossature ou la morphologie donc on voit bien les limites de l' IMC et de cette "étude"! Tout le monde a bien compris que la taille et le poids de tous les pratiquants on évolué vers le haut quelque soit le poste ou le niveau

@AKA

les stats, c'est comme les strings: séduisant mais ça cache toujours l'essentiel... par contre on peut toujours en tirer tout et son inverse... pas vraiment besoin d'une analyse pseudo scientifique pour s'apercevoir que ces messieurs prennent de la blédine au p'tit déj'. Un peu plus qu'il y a 20 ans.

les muscles pesant plus lourd que la graisse, il n’est donc plus question de surpoids). donc Bastareaud il est muscler de partout !!!

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans
@moulino64

Ta remarque qui est sur le ton de l' humour est en vérité très pertinente: les bodybuildeurs ont un indice supérieur à 30 et pourtant leur masse graisseuse est au plus bas...

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans

normalement un IMC de 35.8(Bastareau) c' est obésité sévère, et 31.6 (Fritz) obésité modérée!!!

@AKA

Non, ce n'est pas de la flûte. S'il n'avait tenu compte que du poids, il y aurait eu un biais dû au fait que la taille également a augmenté durant ces 20 ans. L'IMC permet de corriger ce biais puisqu'il tient compte du poids et de la taille. Ce qui serait une erreur, c'est d'appliquer les seuils utilisés pour monsieur tout le monde à des types dont le % de masse grasse est très faible.

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans
@AKA

Donc son étude c' est de la flûte!

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans

moi aussi qque chose me tracasse: on ce sert de cet indice pour trouver le surpoids, l' auteur nous dis que le muscle pèse + que la graisse: d' accord, mais qu' est ce qui différencie le % de muscles/graisse?

@AKA

Rien. L'IMC est un indicateur qui n'est pas adapté aux situations "extrèmes" telles que celles de sportifs très entrainés.

Oui le poids excessif à certains postes (les piliers sont aussi concernés, certains troisièmes lignes voire mêmes les ailiers) ne provoque qu'une seule chose : la stérilité du jeu.

PSA s'est bien planté là-dessus en misant sur un petit jeu avec des joueurs puissants, et sous une météo humide. Or la météo était sèche et la volonté des équipes était de jouer un peu à outrance.

La tendance est à l'effusion du jeu jusqu'au désordre. Les meilleures équipes à la coupe du monde nous l'ont montré. Dans ce jeu-là, on ne peut avoir que 2 ou 3 "gros" dans son équipe. Associer un centre très puissant à un centre technique et léger est obligatoire. De même en 3ème ligne : c'est la complémentarité des volumes de joueurs (puissants, véloces, rapides) qui doit être sérieusement dosée je dirais. Par exemple 2 "gros" dans la 3ème ligne c'est trop. Il te faut un profil plus léger c'est obligatoire (un joueur dit de rupture, plus souvent le 7) sinon tu manques de vitesse, et tu te rends tout simplement inoffensif.
Bien sûr, on ne peut pas mettre que des joueurs "légers" à tous les postes non plus. Il faut de l'équilibre.

@artillon

tu oublie quand même les sud afs...

Y'a deux choix en fait qui marchent : avoir une équipe de gros buffles qui va détruire l'adversaire physiquement, mais alors faut pas se cantonner à des mecs de 100 kg... Et par contre on notera que les sudafs mettent aux ailes des mecs rapides, pour contourner la défense concentrée par ces buffles (genre, habana ou pietersen).

Deuxième choix : des mecs mobiles et sachant faire des passes, pour créer des breches avec des passes après contact et des percées plein axes (genre, sony bill williams, nonu, carter, etc...)

La troisième option, batarde, est de mettre des boeufs à certains postes pour essayer de combiner les deux méthodes, mais ça amrche pas ds masses (gallois il y a 4 ans avec North, Cuthbert, mais avec des avants trop légers, PSA l'an dernier, les australiens il y a 3-4 ans)

En bref, si novès s'est décidé à envoyer du french flair, c'est normal qu'il se passe de bastareau, qui a beau déménager, n'est pas très utile offensivement.

Par contre, on va manger contre les équipes physiques... et on va avoir plus de mal dans les rucks sans lui....

En même temps quand tu compares le physique de Nonu et celui de Mathieu Bastaraud il y a une différence de masse graisseuse importante je trouve.
Je ne le trouve pas en forme optimale ou alors j'ai rien compris.

Après la musculation rentre je pense pas mal pour la raison principale de cette prise de poid.

@virilmaiscorrect

Salut! je vois pas pourquoi on parle de Bastareau dans ces stats... c'est un 7 déguisé... qui osera le faire pousser en mêlée?

@virilmaiscorrect

Basta ne rate jamais de placage ??
C'est une blague j'espère ? Regarde à nouveau le match gagné sur le fil contre les Wasps. Bastareaud n'est pas assez rapide pour être un bon défenseur, en plus de ses carences offensives. Ce qu'il sait faire, c'est battre son vis-à-vis forcément moins puissant que lui, et contester le ballon. Pour renverser la pression, là il a une utilité. Mais contre des équipes rapides, aux arrières légers (Blacks comme tu le soulignes plus haut, ou Argentins, rappelle-toi le 13-18 où Basta n'existe pas et se fait balayer par un joueur qui lui rendait 30 kilos), Bastareaud n'est pas assez vif. Il perd alors ses duels.

@virilmaiscorrect

bastareau est en effet en surpoids, mais comme steffon armitage, c'est ce qui lui permet d'être stable dans les rucks pour gratter les ballons.. et defensivement, je ne l'ai jamais vu rater un placage...

après, on est d'accord, offensivement y'a un fossé entre nonu et bastareau

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 4 ans

Effet de mode ?
Période, qui a fait son temps ?

L'avenir nous le dira.

Ma copine ne voit pas ce que ça a d'extraordinaire... j'ai pris 15 kilos en 6 ans !

@Le Roi Dodo

des grossesses difficiles en première ligne ???

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News