Rugby à 7 - Augmentation historique du nombre d'étapes sur le circuit mondial féminin
Le circuit féminin passera à huit étapes dès la saison prochaine.
World Rugby a annoncé ce mercredi que le format actuel du circuit mondial à 7 allait être modifié.

Tout comme son homologue du XV, le rugby à 7 cherche à évoluer vers plus de compétitivité et de popularité. De ce fait, World Rugby a dévoilé ce mercredi le nouveau format que l'organisation souhaite mettre en place pour la période 2019-2023. Le circuit féminin, aujourd'hui réduit à six tournois, passera ainsi à huit étapes dès la saison prochaine, pour la première fois de son histoire. Une décision prise en raison de l'essor du rugby à 7 ces dernières années, notamment depuis son passage à dix étapes chez les garçons (hausse de 60% de 2018 par rapport à 2017 en ce qui concerne le visionnage de vidéos et plus de 749 800 spectateurs dans les stades), mais également du rugby féminin. Les Word Rugby Sevens Series ont notamment établi des records d'audience avec 12,6 millions de téléspectateurs en 2018, toutes compétitions confondues.

Dubaï, Le Cap, la Nouvelle-Zélande, Sydney, Hong Kong et Paris seront alors en charge d'accueillir les deux circuits dès la saison 2019-2020. Glendale et Langford de leur côté, gardent leurs étapes en ce qui concerne le circuit féminin. Pour ce qui est de la compétition masculine, neuf villes sur dix ont été confirmées pour les années 2019-2023 selon World Rugby. Seule Las Vegas reste encore incertaine, même si l'étape américaine restera incontournable. Elle pourrait notamment se dérouler à San Francisco où a eu lieu la Coupe du monde l'été dernier. Les dates pour la saison 2019-2020 seront dévoilées très prochainement.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Par contre, je ne sais pas comment ils vont organiser le tournoi de HK : entre les tournois de qualifs féminin et masculin + le tournoi masculin et maintenant le tournoi masculin, il va falloir jouer toute la semaine pour que ça rentre !
Autrement, c'est évidement super pour les filles.

Il y'a une stagnation pour les garçons, mais il faut du temps pour digéré l'évolution rapide du circuit.

Finalement, le rugby (VII) montre l'exemple dans le combat pour la parité.
Tant mieux.
Ce jeu est celui ou l'écart entre les sexes est le moins flagrant (hormis : puissance, vitesse).
Je m'explique : si on suit un WE de VII par sexe on a vraiment l'impression d'une certaine unité de niveau des équipes.

@garcon63

La différence est tout de même importante. Peut-être un peu moins qu'à XV (et encore).
Les deux pratiques sont très différentes et je crois que l'on se trompe d'approche si l'on veut regarder ces deux pratiques avec le même regard.
Parce que la continuité est extrêmement relative, tactiquement, il y'a de grosses différences..

Mais c'est sûr que le format du sept est plus facile à médiatiser

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
Vidéos
News