Fédérale - Que sont devenus les joueurs de Limoges depuis la relégation ?
L'an passé, Limoge défiait Albi en Fédérale 1.
Que sont devenus les joueurs qui composaient l'effectif de l'USAL en Fédérale 1 élite la saison passée ?

L’année dernière, l’USA Limoges bataillait dans la poule élite de Fédérale 1. Une poule constituée de prétendants à la montée en Pro D2. Sur les onze équipes engagées, l’USAL terminait l’exercice à la 10e place avec 6 victoires pour 14 défaites. De gros problèmes financiers au terme de la saison 2017-2018 avaient précipité la chute de l’USAL en Fédérale 2. Et c’est à un exode massive de joueurs que les dirigeants de Limoges avaient été confrontés. De l’effectif de l’élite il ne reste que trois joueurs et un seul qui avait sa part dans la rotation en Fédérale 1 Elite.Fédérale 1 - Limoges demande sa rétrogradation, les play-downs annulésFédérale 1 - Limoges demande sa rétrogradation, les play-downs annulés

Les fidèles

Tony Boudot (pilier) et Mathieu Razet (arrière) n’avait pas joué un seul match la saison passée. Mathias Atayi (arrière) en avait disputé 11 marquant deux essaisLa plupart des joueurs ont déniché un contrat au niveau qui fut celui de l’USAL l’année passée. Quatre joueurs ont intégré des effectifs de Pro D2 avec des fortunes diverses. D’autres moins nombreux évoluent à l’échelon inférieur, Fédérale 3 et honneur.

Les « déclassés »

Ils évoluent dans un division inférieure :

  • Fédérale 2 : Mohamed Samba (2ème-ligne), cadre de l’USAL est à St-Yrieix, le Sud-africain Duncan Naude autre cadre au CA Périgueux, Hugo Veyssière (arrière ) à St-Junien. Naude est en contact avec Tarbes, il pourrait retrouver l’année prochaine la Fédérale 1.
  • Fédérale 3 : l’ailier tongien Mani Vakaloa est à Plouzané.
  • Honneur : le demi de mêlée, un cadre, Jonathan Leite est à Causse-Vézère.
  • L’entraîneur des 3/4 Nicolas Vial Piallet dirige Sarlat en Fédérale 3.
  • Andrew Mailei (centre) le Tongien a pris sa retraite.

Les « surclassés »

Ils sont au nombre de quatre à avoir décroché un contrat à l’échelon supérieur, en Pro D2 :

  • Jason Tindillière (pilier) : 15 matchs avec l’USAL n’a joué que des rencontres espoir avec Vannes.
  • Lucas Lyons (3ème-ligne) : 10 matchs avec l’USAL, s’est imposé à Bourg : 19 matchs, 1 essai.
  • Julien Berger (demi de mêlée) : 16 matchs, 2 essais avec l’USAL, est arrivé en fin de saison à Nevers. Il y est régulièrement titulaire dans une équipe qui joue la montée en Top 14.
  • Pierre Lafitte (ailier): 20 matchs, 11 essais avec l’USAL, s’éclate au SA XV avec 24 matchs et 4 essais.

Le contingent de la Fédérale 1

Il est de loin le plus nombreux. On trouve :

  • En première ligne : trois piliers aussi importants dans la rotation de leur nouvelle équipe qu’ils l’étaient à l’USAL : l’Irlandais Alan Cotter (Lannemezan) Jean-Charles Pétin (Langon) et Kilian Marie (Blagnac) qui va jouer les 1/2 finale d’accession. Tout comme le talonneur Julien Beziat lui aussi à Blagnac. Au talon, Alexandre Fau s’est imposé à Rennes. 
  • En deuxième ligne : même constat les deux joueurs concernés sont aussi souvent sollicités par leur nouvelle équipe qu’à Limoges. Le Tongien Samisoni Masima (Valence d’Agen) et Pierre Rousserie à Bergerac, qui devrait rejoindre l’année prochaine l’ambitieuse équipe de Dijon.
  • En troisième ligne : Ils sont quatre. Deux qui jouaient un rôle important à l’USAL et qui ont pris leur place cette saison : Damien Fierro à Niort et le Tongien Kaufusitua Manoa à Beaune. Les deux autres, peu utilisés la saison passée, ont nettement augmenté leur temps de jeu : Tom Herenger (Valence d’Agen) et surtout Corentin Schmitt (St Médard en Jalles). A Saint Medard en Jalles, c’est aussi le cas du demi de mêlée Noé Larribe.
  • A l'ouverture : les trois sont en réussite. Anderson Neisen avec Valence-Romans (18 matchs, 3 essais, 70 points) joue la montée en Pro D2 et deux artilleurs : Rémy Barboutie à Bergerac 8e réalisateur de la division avec 238 points, Stéphane Guenin à Niort, 10e réalisateur avec 231 points. Tous ont nettement augmenté leurs statistiques par rapport à l’année dernière. Anderson Neisen ne sera pas conservé par Valence-Romans. Nul doute qu’il trouvera un autre point de chute à ce niveau.
  • AU centre : tous ont amélioré leurs stats cette année. Pierre Meneghini (Valence d’Agen, 4 essais), le Sud-africain Neil Bester (Rodez, 3 essais), Rémi Gervais (Grasse, 2 essais) et le serial marqueur Lucas Liabot, qui a joué les 1/4 de finale avec Dijon et qui termine l’exerce avec 24 matchs et 9 essais.
  • A l'arrière : Théo Lopez est le seul 3/4 dont les stats présentes sont moins bonnes cette année. Avec Mâcon il n’a été utilisé que sept fois, notamment parce qu'il a été blessé.

Le sentiment que donne cette revue d’effectif, c’est que l’USAL, s’il avait été maintenu en Fédérale 1 avec le groupe de l’année passée, aurait joué les premiers rôles et n’aurait pas été loin de décrocher un billet pour les 1/4 de finale d’accession avec des têtes d’affiche comme Lafitte, Lyons, Barboutie, Guenin, Liabot, Rousserie, etc.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Par rapport à la remarque de fin d'article, c'est précisément pour ça qu'ils ont été relégués, parce qu'en explosant leur budget ils avaient un effectif que les clubs plus respectueux des règles ne pouvaient pas avoir. Le tout dans le monde "amateur" bien sûr.

  • Alcam
    5133 points
  • il y a 2 mois

Mani Vakaola est bien fédérale 3 mais à La Baule

  • Alcam
    5133 points
  • il y a 2 mois
@Alcam

son aventure dans le Finistère n'a duré que 4 mois

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Guides
Sponsorisé Guides
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Transferts