Pro D2. Plusieurs cadres de l'Aviron bayonnais et de Biarritz sont prêts à jouer dans l'équipe basque
Pro D2. Imanol Harinordoquy avec l'équipe basque ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Plus d'une douzaine de joueurs de l'Aviron bayonnais auraient donné leur accord jouer pour l'équipe basque et cohabiter ceux de Biarritz si elle voit le jour..
Union © des clubs basques, saison 3, épisode 10. En coulisses, les dirigeants de l’Aviron Bayonnais et du Biarritz Olympique s’activent pour présenter un dossier aussi solide que possible. Selon Sud-Ouest, un budget prévisionnel doit être envoyé à la LNR avant la fin de la semaine. Il serait de l’ordre de 15 millions d’euros d’après les estimations. En parallèle, les deux clubs doivent également préparer des budgets distincts en cas d’échec du rapprochement. Au BO, et malgré des pertes estimées à 1,187 million d’euros, on serait prêts à repartir pour une nouvelle saison en Pro D2 avec 9 millions, et ce, alors que des rumeurs envoyaient les Biarrots en Fédérale. À Bayonne, la tâche serait plus ardue puisque le déficit dépasse les 2 millions. Autant dire que ce projet de rapprochement revêt désormais une importance capitale dans une région qui peine à supporter deux clubs professionnels et leurs ambitions.

Du côté des joueurs, et notamment des Bayonnais, on a compris que celle-ci était inéluctable pour que le rugby basque continue d’exister au plus haut niveau. « Au début, ça m’a fait mal, confie Mathieu Ulgade dans Sud-Ouest. Et j’ai réalisé que c’était le seul moyen de revoir un jour le Pays basque en Top 14. » L’ouvreur polyvalent aurait pu aller voir du côté de Grenoble ou de Brive, mais c’est finalement ce projet qu’il l’a fait rester. Comme lui, une dizaine de joueurs ont donné leur accord pour faire partie de cette équipe basque ou sont en passe de le faire comme Dwayne Haare : Jean-Jo Marmouyet, Grégory Arganèse et plus récemment Santiago Fernandez et Benjamin Macome, après Joe Rokocoko, Jean Monribot, Martin Bustos Moyano, Guillaume Rouet, Aretz Iguiniz. « Rester à deux ou à dix, ce n’est pas pareil. Vivre l’aventure ensemble était une des conditions essentielles de mon engagement », indique ce dernier, également convoité par le FCG.

Si les supporters semblent toujours divisés, les joueurs sont séduits par l’idée de cohabiter pour le bien du rugby basque. Ainsi, l’ancien biarrot Imanol Harinordoquy (35ans), en fin de contrat à Toulouse pourrait revenir au pays pour mener ces pionniers. Ses anciens coéquipiers Lund, Davies, Placines, Burotu, Giresse, Cabarry, Clément et Broster seraient en passe de donner leur accord à l’instar du numéro 9 Maxime Lucu. Autant dire que si elle voit le jour, cette équipe basque va avoir de la gueule. La paiement de l'intégralité des parts d'Alain Afflelou, qui détenait près de 48% du capital de l'Aviron, d'ici à la fin de la semaine devrait permettre conseil de surveillance d'entériner cette union de raison.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bebeigne, cette union est effectivement le seul moyen de permettre au pays basque de retrouver le haut de l'affiche. Personne ne peux être insensible à l'idée de jouer un match de phase finale dans un Anoeta comple et reprenant en cœur hegoak

  • johnraf
  • il y a 5 ans

Mon coeur bleu et blanc saigne... On parle de fusion, mais on ne parle pas de la disparition de deux clubs qui ont fait l'histoire du rugby. La définition du mot rugby dans le Larousse de 1967 : "jeu de balle joué par l'Aviron Bayonnais". Un club qui disparaît est une âme qui part. Je suis triste

  • ced
    100335 points
  • il y a 5 ans

moi ce qui m'inquiète c'est que si la fusion a lieu ça fera une (très) grosse équipe de plus dans le championnat.
du coup ce sera plus dur pour l'Usap de remonter en top XIV, finalement je suis contre cette fusion.

  • bebeigne
  • il y a 5 ans

je vois que les journalistes inventent tout et n'importent quoi pour faire passer la pilule auprès des BAYONNAIS car ceux sont les seuls qui vont perdre gros..... NOUS, NOUS nous méfions de ce président de biarrot...il le porte sur lui....les mensonges !!!!!! AMIS BAYONNAIS lisez et relisez....bien tout contrat avec ce monsieur.........

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

L’enchaînement est aussi logique qu'aussi implacable qu'un Lomu a 5m de la ligne: dette = moins bon effectif = descente = moins de rentrées d'argent = dette
Même si cette fusion ne me plait pas trop au niveau de la méthode (voir plus bas) c'est certainement la seule manière de sortir le rugby pro du Pays basque de la spirale vers la fédérale avec une nouvelle entité qui devra quand même être mieux gérée.

Croisons les doigts pour que cela se fasse avec les joueurs énumérés ci-dessus, car ça va faire une sacrée équipe en Pro D2.

  • Fred98
    2001 points
  • il y a 5 ans

J'ai lu certains commentaires de supporters Basques et je me dis, pourquoi penser que le BO et l'Aviron n'avaient plus aucune chance de revenir en Top14 ou de rester en ProD2 ? Pour cela, il suffisait d'avoir de bons gestionnaires et non des équipes de bras cassés (ou plutôt de poches trouées) à la tête des dits clubs ainsi qu'une réelle transparence sur les finances de ces clubs. Pourquoi serait ce impossible de revenir en élite ou de rester dans le rugby Pro ?
En deux ans, le BO puis l'Aviron descendent en ProD2 et ça y est, c'est la catastrophe !
Il faut arrêter de dramatiser tout ça ; comment ont fait le CAB, Oyo, LR, Pau, Agen pour remonter et bien figurer pour les 3 premiers. Que fait le LOU depuis deux ans alors qu'il a pratiquement 50% de budget en plus que ces clubs ? Maintenant, croire que quelques noms de joueurs issus de TOP14 ou ProD2 et un budget de 15 Millions garantit une place dans l'élite, c'est un peu comme jouer au 421. C'est possible, mais l'échec est également envisageable ; le LOU en est l'exemple parfait avec un budget bien supérieur.
Pour réussir, il faut aussi une âme à cette équipe, une équipes dirigeante avec des valeurs et des connaissances en terme de gestion des hommes et des finances, un staff à la hauteur mais aussi de la chance (eh oui, avec le resserrement du niveau de l'élite, il en faut !). Enfin, tout comme certains, je trouve cette fusion trop précipitée et surtout, la méthode très douteuse. Certains veulent sauver leurs miches alors qu'ils sont à la base de ces échecs des deux clubs, et ils pensent que la solution est là, toute trouvée....Il est vrai qu'on ne peut empêcher certains de rêver.... Croyez vous que l'USAP, le LOU, Mont de Marsan, Albi ou autres Aurillac n'auront pas envie de monter en TOP14 ? L'argent et la volonté ne font pas tout ! Enfin, bonne chance aux joueurs, personnels et bénévoles des deux clubs qui restent mais également à ceux qui se sont fait rouler dans la farine pendant des semaines et qui, pour certains, vont se retrouver au chômage.
Ces méthodes d'entreprises finissent par m'éloigner de plus en plus du rugby d'élite et ce n'est que ma passion qui me pousse à continuer à suivre ce sport.

Pour une
Appelation d'Origine Contrôlée
Pays Basque ...

Je suis ravi, que dis-je, enchanté, que les joueurs cité ci-dessus aient décidé de rester, malgré la rétrogradation, la super com des dirigeants (lol), malgré le flou qui entoure le projet, bref malgré pas mal de truc chiant. De plus certains avaient des contacts avec des clubs de TOP14! Si tu cherches la définition du mot Valeurs©, ia un début de réponse ici.

Donc je suis heureux, car les mec qui restent, restent pour l'amour du pays (peut être un peu du petit bayonne aussi), peu importe le maillot et le stade. Ces joueurs, biarrot comme bayonnais nous montrent l'éxemple!

Et moi un mec qui refuse une place en TOP14 pour jouer en proD2 avec Lagisquet comme entraîneur je me dit qu'il a un pet au casque, et c'est des gars comme ça qu'il nous faut pour espérer remonter... ça et un buteur fiable😊

Merci pour cet article, qui va enfin faire taire tous les Jean Michel Chiffres avec leurs super sources irréfutables: "mais oui, la fille de mon voisin est mariée au cousin germain du fils du jardinier d'Aguiléra dont le chien traîne souvent avec celui de Blanco, JE SAIS TOUT!! "

Mais c'est pas la peine de fanfaronner parce que notre déficit est moins gros que celui du voisin!
On reste quand même dans la merde financièrement!

J'espère donc qu'on va arrêter de ce crêper le chignon pour savoir qui a le plus petit déficit (premier concours de la plus petite!!), et qu'on va ouvrir les yeux (le projet est acté, que ça nous plaise ou non).
Maintenant il faut avancer, parce que ces messieurs la haut n'ont pas vraiment l'air d'avoir envie de nous attendre.

Ikus arte

  • VivaRCF
    17913 points
  • il y a 5 ans

Quand on voit les déficits des deux clubs, on comprend pourquoi la fusion est nécessaire...

  • Cistude
    31917 points
  • il y a 5 ans

@Shao "Pas sûr que le public adhère". Et moi je met ma main à couper que si sportivement ça se passe bien, le stade (quel qu'il soit) sera archi plein, et la râleurs d'aujourd'hui seront ceux qui criront "je l'ai toujours dit que c'était une bonne idée cette fusion pardi!". C'est toujours pareil...

@Indy oui cette année il y a du déficit mais quand tu joinds 2 budgets tu le combles (11M - 1M = 10, 16M - 3M= 14) Voila, imagine que BO et AB aient le meme budget que l'annee derniere BO perd 1 M et passe a 10 au lieu de 11 et AB 14
L'avirron aura moins forcement vu quils seront en pro d2 mais disons comme BO l'année derniere 11M - 3M = 8M et 8M + 10M ça fait 18M donc les 3M pour le licensiement des joueurs qui ne seront pas gardés et tu arrives a 15M le compte est bon
Si vous avez pas compris désolé haha

Bien que je pense que le projet de fusion est incontournable pour revoir un club du pays basque en top14, je reste septique sur la préservation du "rugby basque".
Ca fait bien longtemps que les clubs qui ont des sous préfère embaucher des stars de l'étranger plutôt que former des locaux. Après, on peut dire que Rokoco, Moyanos etc... sont basques de coeur, je n'ai aucun problème avec ça mais il faut bien reconnaitre que ce n'est pas parce que un club né de la fusion aura des sous qu'il aura forcément une politique de formation digne de ce nom... j'attends de voir les détails du projet de fusion...

  • tico74
    25444 points
  • il y a 5 ans

Est-ce qu'enfin nos amis basques deviendraient raisonnables....?

  • Shao
    560 points
  • il y a 5 ans

C'est marrant, je vois totalement l'inverse de toi, on verra qui aura raison, même si dans les deux cas, la passion me quittera.

En tout cas je te rassure, je suis un Bayonnais qui ne déteste pas les Biarrots, je mords pas !

  • Patxi
    260 points
  • il y a 5 ans

Super !! Enfin on reconnait que le BO n'est pas le canard boiteux qui profite de Bayonne parce que il doit soit disant redescendre en Fédérale 1. Et oui le BO se sauve. Mais sans notre voisin et ALLIE l'Aviron Bayonnais se ne serai qu'une question de temps avant que la Fédérale 1 soit belle et bien inéluctable.

Allons supporter bayonnais ET biarrot, mettons cette vieille guerre de clocher de côté et réalisons ensemble ce grand et magnifique projet qui pourrait faire naitre une superbe équipe de Top 14 d'ici 2 ans. Des supporters en veux tu en voila, de l'argent à ne plus savoir quoi en faire, un centre de formation nous réservant les meilleurs pépites et futurs stars de tout le pays basque voir même de toute la France, des entraineurs et joueurs sur motivé prêt à tout dégommer... On y va on se tient par la main et tous ensemble on croit en ce magnifique projet qui relévera la tête des équipes basque et qui nous permettra d'ici quelques années de rivaliser avec les grosses écuries comme le Racing, le RCT, l'ASM et j'en passe.

Moi j'y crois et j'espère de tout coeur que je ne suis pas le seul à attendre la reprise de Pro D2 impatiemment pour voire notre futur machine à gagner.

Signé : Un Biarrot qui ne deteste pas l'Aviron Bayonnais 🙂

  • Shao
    560 points
  • il y a 5 ans

Ça aura de la gueule, ça reste à voir ...
Les meilleurs éléments sont partis, dont les capitaines.
Le risque de tension est grand (pourquoi tel joueur est conservé et pas lui etc).
Pas sur que le public adhère.
Les finances sont déjà dans le rouge.

Cette fusion, je la vois plus comme la mort de deux clubs que comme le retour du rugby basque ..

Sans les relations de Blanco, le BO serait en fédral, et l'AB peut être aussi.

On parlait justice au niveau des sanctions pour les joueurs il y a encore peu de temps... la question peut également se poser pour les clubs.
D'autres, pour des pertes inférieures ou des bilans bien moins catastrophiques (financièrement parlant) ont subi les foudres de la DNACG... Surement qu'ils n'avaient pas les mêmes relations...

Même si je continue à espérer revoir un club Basque au plus haut niveau, j'aimerai que ça se fasse de manière transparente et saine...

en tous cas, ces mecs la sont courageux de ne pas quitter le navire, parce qu'on les ballade quand meme sacrement depuis plusieurs semaines.chapeau messieurs

L'an prochain si la mayonnaise prend l'Union va être un sacré client pour la pro D2...

Après comme dit Indy je trouve les méthodes scandaleuses... Merci Blanco !

C'est quand l'inscription pour des cours de compta de Blanco et Merin ?

Parce que j'aimerai beaucoup savoir ce qu'il va advenir du trou abyssal dans les comptes des deux clubs...

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

1,187 millions de dettes + 2 millons de dettes = 15 millions de budget... cherchez l'erreur !

Quand on voit des clubs de Fédérale relégués de 2 divisions pour moins du 1/10° ça dégoute un peu !

Vive le sport pro qui vit avec l'argent qu'il na pas !

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Vidéos
News
Sponsorisé News
News
Transferts
News
News