Découvrez l'histoire de Mathias Atayi, joueur de rugby et passionné de poésie
Mathias Atayi manie aussi bien les lettres que le ballon ovale.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Rugby rime avec poésie. Mathias Atayi en est la preuve formelle. Ce passionné de rugby et de lettre a sorti en ce début d'année un recueil de poèmes.

Mathias Atayi, 30 ans, né d'une mère française et d'un père togolais, est un joueur de Limoges. Il a grandi à Brive avec des parents séparés, avant d'être placé en foyer à l'âge de 11 ans avec sa grande soeur pendant 1 an et demi pour ensuite vivre en famille d'accueil jusqu'à sa majorité. Depuis l'âge de 9 ans, il n'a cessé de jouer au rugby avec notamment ses débuts en benjamin au CABCL, club dans lequel il a passé 14 saisons en passant même par le centre de formation jusqu'au contrat professionnel de 2 ans en Top 14 avec Brive (de 2011 à 2013). 

Il a ensuite passé une saison en Pro D2 avec Massy, puis cinq en Fédérale 1 au club de Limoges où il évolue aujourd'hui.
 Côté scolaire, il a obtenu une licence en STAPS ainsi qu'un Brevet d'État Rugby et un BPJEPS Activité Physique Pour Tous : il est aujourd'hui responsable de l'école de rugby de Limoges. Nous sommes allés à la rencontre de cet amoureux des lettres et des bons mots, voici notre entrevue :

Quand et comment t'es venue l'envie d'écrire ? Et plus particulièrement des poèmes ?

L'envie d'écrire m'est venu tout à fait par hasard, il y a un an, pour Noël. J'ai écrit mon premier poème sans savoir que j'allais publier un recueil par la suite. J'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire, je me suis mis de manière naturelle et instinctive à en écrire d'autres. Au bout d'un certain nombre, j'ai décidé d'en faire un livre. Je pense que j'ai toujours eu un goût certain pour les mots et les belles formules en général. 

Pourquoi des poèmes ? J'ai choisi cette forme d'écriture parce que c'est un moyen ludique et artistique d'exprimer ses pensées et sa vision du monde. De plus, l'inspiration ne me vient qu'en écrivant des vers et en faisant rimer des phrases et mots avec d'autres.

L'être humain n'est pas somme des objets qu'il possède,
N'a pour propriété que ce corps éphémère.
Également un bout d'âme que la vie lui concède,
C'est par le don de soi qu'on atteint la lumière." Mathias Atayi

Le rugby a-t-il été une source d'inspiration ?

Le rugby n'a pas été une source d'inspiration en tant que tel, bien que j'ai écrit un poème sur les valeurs du rugby qui n'apparaît pas dans le recueil. Mais ce sport m'a grandement aidé et a participé à construire la personne que je suis actuellement. Donc probablement que les valeurs que ce sport m'a donné se retrouve dans mon écriture. Mais je me suis inspiré d'observations quotidiennes et de mon ressenti sur les Hommes, les sentiments et la conscience. Mes sujets de prédilections sont donc les sentiments, la conscience comme je l'ai dit, mais surtout le sens de la vie dans sa globalité.

Je trouve que le rugby et la poésie sont deux activités qui se marient bien entre elles, même si ça ne se voit pas au premier coup d'oeil. Ils ont pour point commun d'être vecteur d'émotions, de valeurs et d'humanisme.

La valeur de l'argent n'a que celle qu'on lui donne
Quelques uns se damneraient pour des bouts de papiers
Le plus gros des lingots ne vaut pas une pomme
Mais le système bancaire leur a fait perdre pied." Mathias Atayi

Quel est pour toi le poème par excellence ?

Je ne crois pas qu'il y est un poème par excellence. Certains poèmes procurent plus d'émotions que d'autres. Il y en a qui sont plus significatifs et qui ont plus de sens que d'autres selon la perception du lecteur. Finalement, les poèmes sont comme les gens : on a des affinités pour certains et moins pour d'autres.

Le bonheur est en moi, dans le jardin d'Éden
Attentif je l'écoute me chanter sa rengaine
Tout au fond de mon être il a semé des graines
Jamais on ne meurt de soif au près de la fontaine." Mathias Atayi 

As-tu des projets maintenant ?

J'ai commencé à écrire un compte en vers. C'est un exercice assez difficile mais très intéressant. Je ne sais pas encore si le rendu final me plaîra, mais pourquoi pas le publier...

Si vous désirez vous procurer le recueil de poèmes de Mathias Atayi, "Envolées fugaces", il est disponible à la demande sur Amazon, BOD ou la FNAC au prix de 9,95€. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Un compte en vers où un comte en verre ou un conte en vert ?

C'est un peu maladroit de publier autant de fautes d'orthographe dans un article à propos de la poésie, genre littéraire noble, fut-il écrit par un rugbyman.

... « les valeurs que ce sport m’a donné se retrouve dans mon écriture »... peut-être, mais apparemment pas dans l’orthographe du rédacteur, ou alors il y a un problème !

ha ! la Poésie du Rugbyman...

"J'ai commencé à écrire un compte en vers. C'est un exercice assez difficile". Sans doute serait-ce plus facile avec des chiffres.
Mais je pense que les fautes d'orthographe de l'article ne sont pas de son fait.

@lelinzhou

Les bons contes font les bons amis…

Bêtement, je pense au sketch de Timsit ; "moi, mon truc préféré, c'est la poésie, number one la poésie, number 2, ...<à compléter>"

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Amateur
Vidéos
News