Ecrit par vous !
Les arbitres doivent-ils communiquer après leur prestation sur le terrain ?
Craig Joubert est souvent la cible des critiques.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les années passent, la vidéo est arrivée, mais les polémiques arbitrales subsistent. Surveillés et critiqués, qu'en pensent les principaux intéressés.
Les années passent, la vidéo est arrivée, mais les polémiques arbitrales subsistent. Les raisons sont nombreuses, et la première c’est que l’arbitrage est représenté par des hommes. Derrière un écran ou sur le terrain, les représentants de la règle continuent et continueront de prendre des décisions qui ne s’imposent pas. L’homme à la vidéo a 2 minutes et celui sur le terrain a moins d’une seconde pour donner une décision juste… ou la plus juste possible.

L’exigence des spectateurs est grandissante au fur et à mesure que la technologie avance. Il est désormais possible de passer toutes les actions au peigne fin, et de beugler sur Twitter contre une décision qu’on a jugée injuste au fond de son canapé avec 5 cadavres de bière qui jonchent le sol. Craig Joubert en a fait les frais lors du quart de finale de la Coupe du Monde entre l’Écosse et l’Australie.Les arbitres doivent-ils communiquer après leur prestation sur le terrain ?VIDÉO. Australie - Écosse / Arbitrage : Craig Joubert est-il vraiment fautif ?Les réseaux sociaux s’emballent et insultent à tort et à travers les meilleurs arbitres du monde. Le spectateur aura eu besoin de 6 ralentis pour déterminer que le Sud-africain avait pris une décision erronée… Sans avoir la moindre idée sur le fonctionnement du protocole de l’arbitrage vidéo, ni même au sujet de l’en-avant accidentel, Jean-Michel A-Peu-Près s’est mis à crier au scandale.

Stopper l’illusion que l’erreur d’arbitrage n’existera plus

La vague de contestation était telle que World Rugby a décidé de communiquer après avoir vérifié auprès de la commission des arbitres : "la décision appropriée aurait été d'accorder une mêlée favorable à l'Australie". Boom ! Une décision d'arbitrage remise en cause par l’institution. Jurisprudence qui nous amène à réfléchir quant au moyen le plus convenable de communiquer après une rencontre.

Plus proche de notre #MeilleurChampionnatDuMonde, nous avons eu quelques secousses cette année même si on est loin des violentes sorties de ces dernières années. Stade Français vs Stade Toulousain ou encore Section Paloise vs La Rochelle ont poussé beaucoup de monde à s'interroger sur des décisions qui font basculer un match. Tout le monde est en attente de connaître l’avis des spécialistes… et pendant ce temps les arbitres se font vilipender à grands coups d'arguments plus ou moins valables.

L’avis des arbitres du secteur pros

Nous avons interrogé 12 arbitres qui officient régulièrement au milieu des terrains de Top 14 ou Pro D2, ainsi que Didier Mené, patron des arbitres français, au sujet de la communication des hommes au sifflet. Échantillon des réponses données par ces derniers.

Doit-on donner les moyens à un arbitre de haut niveau de s’expliquer sur des cas de jeu ? (Au même titre que les joueurs et les coachs)

Les arbitres doivent-ils communiquer après leur prestation sur le terrain ?

Didier Mené pense que OUI, et ses arbitres aussi pour la majorité d’entre eux.

  • Cela permet de lever des zones d'ombre et d'éclaircir certaines de nos décisions. On ne peut pas rester dans notre bulle.
  • Il faut communiquer, car on demande à l'arbitre aujourd'hui d'être de plus en plus participatif et nos décisions doivent être comprises de tous.
  • Oui mais en ayant le temps d'avoir revu les images au calme, si la situation est claire on doit pouvoir y répondre à la sortie des vestiaires. Par contre on peut avoir des situations où l'on a besoin que la DTNA (Direction Technique Nationale de l’Arbitrage) tranche et là le timing sera décalé et avoir une réponse sur les réseaux sociaux via une page communautaire.
  • Oui à condition de faire cela au calme et dans un dialogue construit

Parmi les partisans du NON, un argument se détache.

  • Non, je pense qu'il faut préserver l'individu en mettant en place un système, type DTNA qui réponde aux divers cas de jeu et problématiques.

Les arbitres peuvent-ils communiquer sur internet et les réseaux sociaux ?

Les arbitres doivent-ils communiquer après leur prestation sur le terrain ?

Les réseaux sociaux font peur aujourd’hui… Didier Mené également. Il n’est pas contre davantage de participation des arbitres sur la toile mais pas sur les réseaux sociaux.

  • NON. Trop compliqué. Les internautes se lâche et parfois violemment. Ils deviennent vite incontrôlables dans leurs propos. Par contre, l'idée d'une page commune pourrait être pas mal à partir du moment où nous pouvons contrôler les différents messages.
  • NON, les réseaux sociaux sont difficilement contrôlables et les discussions sont sans fin. Non-maîtrisable.
  • Je pense qu'il faut éviter de commenter des décisions sur les réseaux sociaux. Je pense que cela peut vite prendre une proportion incontrôlée et incontrôlable.

Et vous ? Donnez votre avis !

Rédaction Le Rugbynistère
Rédaction Le Rugbynistère
Cet article est rédigé par Rédaction Le Rugbynistère, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 4 ans

En termes de communication, l'arbitre commente déjà pas mal auprès des joueurs. 2 choses simples pourraient faire en sorte que tout le monde en profite (je parle en pro bien sûr):
- que l'on puisse systématiquement entendre les échanges entre arbitres (avec les arbitres de touches, avec le TMO comme cela se fait en CE...)
- Que l'on facilite le fait que le plus grand nombre puisse entendre ces commentaires non seulement en facilitant l'accès aux spectateurs (ça ne parait pas débile de pouvoir avoir une app sur son téléphone qui retransmet le micro de l'arbitre par exemple); mais aussi en permettant aux téléspectateurs de les entendre en faisant fermer leur g... aux commentateurs français qui parlent systématiquement par dessus l'arbitre quand il donne une explication. Les commentateurs anglophones le font beaucoup plus rarement et écoutent l'arbitre avant de commenter contrairement aux français qui créent inutilement des polémiques juste parce qu'ils n'écoutent pas.

Bien entendu ces 2 solutions n'empêcheraient pas toutes les polémiques (est-ce seulement possible?), mais elles les limiteraient et éviteraient d'avoir à faire du damage control systématique après les matchs...

@Cedirak

Comme le disent si bien les commentateurs Bein "Là il peut y avoir carton jaune", même quand y a pas faute 😛

  • epa
    36800 points
  • il y a 4 ans

2 arbitres de champ c'est mieux qu'un?? Je ne pense vraiment pas. C'est un peu comme sur un bateau deux personnes qui tiennent la barre, même si les deux sont très bon dés qu'il y une situation ou il faut réagir vite c'est le chavirage assuré.

@epa

oui et non: arbitrer à deux demande une discipline entre arbitres: la decision de l'un n'est jamais déjugée par l'autre.
Donc tu te retrouves à siffler encore plus de fautes qu'aujourd'hui (puisque le deuxième arbitre va "voir" des fautes que l'autre n'aura pas vu) sans aucune garantie que ce deuxième arbitre est plus clairvoyant que le premier... On commence à tourner en rond...
Le jeu sera très haché, sans réelle plus-value qualitative (sauf, je me répète, sur les hors-jeu de défense pour lesquels les arbitres de touche devraient être un peu plus actifs, je trouve) et les melees...

Tres bon article, simple et qui met bien en avant les problemes et certaines solutions.
Comme certains d'entre vous l'ont deja dit, avoir deux arbitres de champ reglerait sans doute pas mal de cas ou une faute n'est pas vue (et ne peut pas etre vue par un seul arbitre).
Apres, les arbitres sont des hommes, font des fautes mais je les crois honnetes et faisant de leur mieux.
Vive l'arbitre!
Sans lui, je vous raconte pas les parties de mandales que deviendraient les matches!

N'empêche que ces "😜olémiques" (disons plutôt "différents", vu le nombre) nous montrent quand même qu'il y a un certain soucis à un moment dans le processus d'arbitrage. Les arbitres sont pros, c'est leur métier et chaque semaine on voit facilement une/des dizaine(s) de fautes sur notre écran que l'arbitre ne peut voir. Alors certes, c'est logique que l'arbitre ne puisse pas tout voir, mais très régulièrement on se dit pourtant que s'il était de l'autre côté du ruck il aurait sifflé une faute évidente.
Tout ça pour dire que je pense que le rugby a un soucis soit au niveau des règles, qu'il faudrait en partie simplifier (combien de joueurs ne connaissent pas certains points, comme le fait qu'il n'y a pas de rucks si le ballon est dans l'en-but?), et/ou aider l'arbitre dans sa tâche. La vidéo est trop intrusive, mais on entend régulièrement l'idée de mettre 2 arbitres ce qui ne me semblerait pas débile (un de chaque côté du terrain, coupé dans sa longueur). Ca pourrait poser des problèmes, par exemple si les deux voient une faute pour chaque équipe, laquelle prendre en compte, etc.
Mais je pense qu'il faudrait se poser des questions sur les règles, parfois inutilement complexes.


(Je vais pas faire plaisir aux puristes moi 😛 )

@Querrebleu

Pour les hors-jeu et les mêlées, pas sur que quiconque y trouve son comble (à part ceux qui truandent et qui gagnent avec (hein Richie)), d'ailleurs les nouvelles règles testées sur les U16/18 montrent la volonté d'en finir avec les défenses sur le ballon presque avant l'attaque (grâce à la ligne de hors-jeu 1m derrière le ruck), et les mêlées sont toujours le moment où les fautes sont le plus nombreuses. Combien de mêlées sifflées, et pourtant combien de fautes non sifflées? Le nombre de fois où la prise du droitier est sous le bras du gaucher? Chaque ralenti on voit au moins une action pénalisable. Soit on simplifie les règles, soit on ajoute des arbitres... Surtout qu'avec la professionnalisation des joueurs les enjeux sont de plus en plus grands!

@Querrebleu

techniquement arbitrer à deux n'est pas si difficile. Ce que tu soulignes est vrai, cependant peu avéré meme sur des jeux très rapides comme le hand.
A deux, tu vas vite siffler les defenses hors-jeu (rarement sanctionnées car l'arbitre à les yeux sur le ruck...) et, sans doute, permettrait de résoudre énormément de débats sur les mêlées...
Mais peut-être certains ont intérêt à garder cette phase de jeu "😜ure"... j'dis ça j'dis rien...

Pour moi le problème ne vient pas du fait que les arbitres doivent ou non communiquer sur leur prestation après les matchs. Le problème c'est qu'il faut éradiquer l'arbitraire de l'arbitrage durant la partie ! En droit il est une maxime qui dit "juge unique, juge inique".
Or c'est à cela que les joueurs et entraineurs sont confrontés, à haut niveau et je dirai de surcroit à petit niveau. Parce qu'il n'y a qu'un seul type qui a droit de "vie ou de mort" sur l'ensemble du jeu. C'est aussi ça qui est contestable.
Car une fois que c'est sifflé, c'est mort on ne peut plus revenir en arrière. Donc plutôt que ce commenter telle ou telle décision à postériori, ce qui ne change rien au final, il faudrait plutôt une collégialité arbitrale durant le match.
Perso je milite depuis longtemps pour un arbitrage à 2 arbitres minimum sur le champ de jeu. Parce qu'un seul homme ne peut pas voir tout se qui se passe sur un terrain avec 30 joueurs dessus, et des règles, il faut le dire, pas simples. Tout le monde en a été témoin au moins une fois dans sa vie de joueur, ou de supporter.

@Serge Karamazov

Arbitrer à deux sur le pré (il y en a quand même deux autres sur les touches, hein...) n'apporte pas une solution definitive: confère le handball, jeu dans lequel les litiges sont legions... Ce ne sera tout au plus qu'une amelioration de plus, comme l'a été la video. Pas de miracle à attendre.
Comme dit plus bas, on a affaire à des hommes, et seule la consistence de l'arbitrage est à analyser: tel arbitre interprête la règle de telle manière, please messieurs veuillez vous y conformer! Se faire pénaliser plus de fois sur une meme interpretation est pour moi une erreur "Presque" professionnelle
Ensuite, faut tuer ce mythe du zero défaut qui nous bouffe la vie. C'est vrai, les arbitres sont humains, donc faillibles. Ce n'est pas une nouveauté.
Les arbitres doivent se justifier après match? certainement pas, ils le font déjà pendant le match (micro). Après le match celà reviendrait à ce qu'ils se répètent (car ils ne se déjugeront pas, soyez-en sûrs, camarades!!). De toute façon le match ne se rejouera pas, la decision qui devait être prise a été prise. Tout ceci n'atténuera pas la pression de l'instant, la fatigue, le besoin de prendre une decision très rapidement.
Par contre, que les arbitres entre eux se taillent des costards et s'auto-analysent (j'insiste: entre-eux) est plus que nécessaire si on veut que le corps arbitral reste intouchable.

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 4 ans

Les arbitres n'ont pas que ça à faire de communiquer sur leur prestation après un match.

Par contre, j'espère qu'ils regardent leur match, afin d'analyser leur comportement. Je pense que cette initiative serait plus utile.

Quant à l'arbitrage d'aujourd'hui, je pense qu'il est le même qu'avant, à la seule différence, qu'il existe la télé, l'écran géant, internet et autres outils, qui ne laissent rien passer. Sans oublier les mentalités, qui ont beaucoup changer.

  • epa
    36800 points
  • il y a 4 ans
@Loyam

Ah bon les mentalités ont changé?? Il n'y plus sur le bord du terrain des "spectateurs" qui hurlent :"Salaud l'arbitre" "#§@@#" etc.... Bizarre...

Au fait combien de règles régissent ce jeu?

@yandelug

Au grand Manitou: 22 règles, certes, mais 50 paragraphes, 200 alinea... mais ça fait aussi le charme.
Et puis on ne peut pas demander à des voyous une connaissance encyclopédique de contraintes sur lesquelles, par definition, ils ont méchamment envie de s'assoir...

@yandelug

Autre question(il faut tjs un niais pour les poser):qui des coaches,joueurs les connaissent toutes (du moins en grande partie)?pour ma part, il faut intensifier les rencontres, corps-arbitral et acteurs du jeu,avant,après ,peu importe,mais créer un échange intensif et régulier pour atténuer tous ces conflits,("ça existe déjà" me dit-on!).

@yandelug

22 règles mais toutes avec interprétation possible donc environ 22 000 fiches. Plus de fiches que de cartes panini à collectionner.

@yandelug

Seulement 22.

L'année dernière Romain Poite est venu à Castres pour parler de l'arbitrage et bien ça devrait se faire beaucoup plus souvent parce que ça permet aussi de comprendre que parfois à leur place sur le terrain en une fraction de seconde on ne voit pas la meme chose

  • ced
    100335 points
  • il y a 4 ans

pour moi c'est non, moins les arbitres parlent plus on évite les polémiques.
ce qui ne veut pas dire qu'ils ne doivent pas travailler et qu'on ne doit pas mettre plus de moyen à disposition.

@Mche, World Rugby a fait plus que sortit un article, il a sorti une app!! et même une app spéciale coupe du monde! et rugby ready, et les règles du jeu, dans 100 langues, même en norvégien! des articles pédagogique y'en a à la pelle...
après faut les trouver, et les lire.
Mais il faut aussi les vendre et les mettre en avant. L'app coupe du monde était quand même top et avait plein de liens vers les lois du jeu. Pratique.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans

Non ils ne doivent pas communiquer. Dans un monde parfait les arbitres seraient des sourds muets

Le truc, c'est que l'Arbitrage a considérablement progressé ces dernières années....Je trouve que le taux d'erreurs est devenu marginal....Sauf qu'il y a TV, débats etc...qui agissent tels des miroir grossissants et déformants !!!! Qui ne peut admettre que le zéro n'existe pas devrait se diriger sur d'autres Terrains que ceux de Sport.....

A mon avis, ce n'est pas à l'arbitre de monter en première ligne (on se rappelle le guet-apens dans lequel est tombé Cardona chez Moscato). En revanche, il faut que la FFR et/ou la DTNA créent un site où les actions du week-end seront décortiquées et où une réponse officielle sera apportée (l'arbitre a eu raison ou l'arbitre a eu tort ou l'arbitre a pris une décision acceptable mais une autre interprétation aurait été possible).

Cela existe déjà en Afrique du Sud.

  • Batman
    3131 points
  • il y a 4 ans

Bien sûr qu'il faut qu'ils communiquent, qu'ils expriment leur points de vue à ce moment de la partie. La pire insulte que l'on puisse donner à un arbitre est "malhonnête".
Qu'est ce qu'un arbitre en a à foutre de telle ou telle équipe ? Quand on lit sur twitter que "Agen dérange car il a un petit public donc rapporte peu à la ligue donc doit disparaître du top 14 donc les arbitres sont missionnés pour le faire descendre", Mourad devrait en prendre de la graine #lolilol.

Sinon il existe un article plutôt bien foutu (en anglais) :
theblitzdefence.wordpress.com/2015/10/24/professional-rugby-is-impossible-to-referee/

En gros ça dit que les arbitres ne prennent que 5% (je sais pas si c'est exagéré...) de l'ensemble des fautes d'un match (principalement pour assurer la continuité du jeu), il c'est normal que les supporters se sentent floués sur le tri des fautes. Donc si l'arbitre peut se justifier de pourquoi il sanctionne (ou pas), c'est pas plus mal.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 4 ans
@Batman

5% ca me parait peu, ayant arbitre a tres tres petit niveau, j aurais dit entre 10 et 20%... mais en effet bien des petites fautes ne sont pas prises en compte, petits retards de replacement et autres faits de jeu sans interet ni consequence sur le jeu. et tant mieux sinon qu est ce que ce serait infame a jouer et a regarder. le reglement de rugby est tres etoffé et le nombre de details qui le composent font qu un arbitre doit suivre la tournure d un match avec du recul et prendre en compte ce qui merite de l etre.

Au vu du sondage seuls 4°/° n'y comprennent rien...On est sauvés.....

Il est vrai que la prise de décisions est souvent brutes selon les événements que l'on a vu sur le terrain et selon notre position. Mais a partir du moment où l'on reste cohérent sur la façon d'arbitrer les fautes durant tout le match, je ne vois pas pourquoi on aurait à se justifier à qui que ce soit à part peut être les joueurs lors de la 3eme mi-temps ...
Franchement déjà que les joueurs et arbitres ont des connaissances parcellaires des règles lors du match (hhéé oui c'est bizarre mais c'est qu'on fatigue aussi sur le terrain), alors expliquer en détails pourquoi on a trié les fautes de telles manière, pourquoi on a sanctionné plus durement celle-ci que celle là aux arbitres et joueurs de canapé, les officiels finiraient leur match 48h après tout le monde.
Non mais que la presse commence déjà par arrêter de lancer des débats à la con à chaque fois qu'il y'a un point qu'il leur a pas plu de leur point de vue d'expert et peut être que les instances arriveront à proposer quelque chose de pas trop dégueulasse en terme de communication.

les arbitres arrêteront de faire des erreurs le jour où on aura des 9 qui feront des passes qui arrivent toujours dans les mains du 10, en France c'est loin d'être gagné.

Le problème avec l'arbitre c'est qu'on peut pas savoir si il s'est trompé ou si il est malhonnête, mais quand on regarde certains matchs on peut plus parler d'erreurs d'arbitrage

  • epa
    36800 points
  • il y a 4 ans
@fabien81

Si le 10 ne bougeait pas tout le temps aussi...

  • mche
    151150 points
  • il y a 4 ans

C'est World Rugby qui établit les règles, ce serait donc plutôt à eux de nous sortir des articles les concernant et pas à la FFR. Il est vrai que, comme ce serait probablement en anglais, la FFR pourrait traduire.

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Transferts