Les 5 points à retenir du match entre l'Italie et l'Angleterre
Les 5 points à retenir du match entre l’Italie et l’Angleterre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En passant sept essais à l'Italie, l'Angleterre est très bien placée pour remporter le Tournoi des 6 nations. Ce qu'il faut retenir de cette rencontre.
Italie - Angleterre (11-52) du 15/03/2014

Notez les joueurs de ce match

Mike Brown, star du XV de la Rose

En l'espace de quelques matchs, l'arrière du XV de la Rose est entré dans une autre dimension. Auteur d'un essai face à la France, puis d'un autre contre l'Écosse, Mike Brown a illuminé la première mi-temps de la rencontre face à l'Italie avec un doublé. Joueur instinctif, il n'hésite pas à délaisser son poste pour venir se proposer dans la ligne d'attaque. Dès lors qu'il a le ballon en main, il apporte toujours le danger dans la défense avec une vitesse qui ne laisse pas énormément de chances à ses adversaires. Il sait aussi se muer en passeur décisif comme sur l'essai de Jack Nowell.

Une Angleterre nerveuse mais ambitieuse

Sans être spectaculaire, même si les essais inscrits en première mi-temps sont arrivés après de beaux mouvements et que Ford a fait une très bonne rentrée, l'Angleterre s'est offert un succès facile contre l'Italie. Pourtant tout n'a pas été parfait côté anglais avec des ballons perdus au profit des Italiens (10 en première mi-temps sur un total de 20), des passes pas forcément ajustées, un jeu parfois trop individualiste, et une mêlée dominée durant 50 minutes. Les Anglais ont cependant été solides en touche et ont su profiter de la défense laxiste de leurs adversaires, notamment au centre du terrain, pour faire la différence.

Une défense italienne coupable

Après une bonne entame de match, avec une défense agressive près des zones de contacts, les Italiens ont subi les assauts anglais. Au final 12 plaquages manqués et trois essais encaissés. Sans être spectaculaire, les joueurs du XV de la Rose ont trouvé les espaces, notamment dans la zone 10-12-13 avec quatre plaquages manqués pour Orquera et Campagnaro. Lequel finira avec quatre ratés. L'ouvreur a lui laissé sa place à Tommaso Allan dès la reprise. Une statistique d'autant plus dommageable que les avants s'étaient appliqués en mêlée ou dans les zones de contests pour récupérer des ballons. Au final, les Italiens ont manqué 25 plaquages. Un chiffre beaucoup trop important à ce niveau.

Une nouvelle cuillère de bois pour l'Italie

Avec cette cinquième défaite en autant de matchs dans le Tournoi des 6 nations, l'Italie repart une nouvelle fois avec la cuillère de bois. C'est la 5e fois que les Italiens terminent la compétition à la dernière place en ayant perdu tous leurs matchs après 2001, 2002, 2005 et 2006. C'est la 10e fois que les Transalpins finissent à la dernière place du tournoi. Une année sans malgré de belles perspectives après le match face au Pays de Galles ou face aux Français. L'Italie met toujours du cœur à l'ouvrage met peine encore dans la réalisation. Si Leonardo Sarto, déjà en vue contre l'Irlande, a sauvé l'honneur en fin de partie, au fil des matchs, l'Italie a perdu en constance en concédant au final deux lourdes défaites.

L'Angleterre en passe de remporter le Tournoi

Grâce à cette large victoire, les Anglais sont très bien placés pour remporter le Tournoi. Ce ne serait que la cinquième fois (2000, 2001, 2003, 2011) que l'Angleterre sort victorieuse de la compétition depuis que l'Italie l'a intégré en 2000. Pour cela, il faudra que le XV de France batte l'Irlande au Stade de France. Cette dernière possède cependant un goal average supérieur aux Anglais. S'il ne s'agit pas forcément d'une passation de pouvoir avec le Pays de Galles, vainqueur des deux dernières éditions, le XV de la Rose, deuxième en 2012 et en 2013, fait forte impression avant sa Coupe du monde avec des joueurs de talent et un groupe qui impressionne.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pas leur meilleur match du tournoi (les matches contre Irlande et Galles étaient un régal), mais sacré potentiel chez les anglais. Peut-être l'équipe qui joue le plus en continuité, avec les Blacks.

6ème point : l'association George Ford - Owen Farrell promet énormément. 21 et 22 ans seulement! Alors imaginez si l'un des deux passe le ballon à Christian Wade en bout de ligne...

  • rico55
  • il y a 6 ans

Vous êtes dure avec les anglais quand on voit ce que vous dites sur le match de la France, on peut le comprendre on a tous ce sentiment anti-british au fond de nous. Mais ils ont vraiment envoyé du beau jeu, bien plus beau que celui qu'a proposé la france contre l'irlande. L'équipe d'en face n'était pas la meme certe mais ils ont proposé de belles combinaisons et ça commence à faire vraiment peur. Et il ne faut pas oublier que l'équipe d'italie devient de plus en plus accrocheuse chez elle, c'est quand meme une petite perf de leur mettre 50 points à Rome, ça faisait longtemps qu'ils ne l'avaient pas fait. ça me fait vraiment chier de le reconnaitre, mais les anglais surclassent vraiment l'équipe de france.

Rah, jsuis quand même triste pour cette équipe d'angleterre, ils méritainet de gagner le grand chelem, et à cause de notre premier match chatteux, bah ils vont finir seulement second...

Bon, les irlandais n'ont pas démérité dans ce tournoi, et cette victoire n'est pas volée non plus !

Vraiment un monde entre les aléas français et le début des certitudes du jeu anglais, même si tout n'est pas parfait chez eux non plus.

Cette équipe est très jeune et prometteuse. En plus de cette "virtuelle" victoire dans le Tournoi (avant le dernier match), les anglais ont de très bonnes bases pour préparer la coupe du monde.

Et la victoire des bleus du premier match ressemble décidément à un bel anachronisme...

On va pas se mentir : on ne peut pas bouder son plaisir quand on bat les anglais, mais au vu du match de cet aprèsm à Rome, on se rend compte que notre victoire c'était vraiment l'arbre qui cache la forêt : les mecs sont largement devant nous dans quasiment tous les secteurs du jeu.

Dieu merci on a un sélectionneur hors du commun qui va nous permettre de refaire notre retard d'ici la WRC l'an prochain.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News