Défaite en Italie : Le Top 14 pointé du doigt
Les Français n'ont pas tenu la cadence face aux Italiens.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le manque de fraîcheur affiché par les Bleus face à l'Italie relance une nouvelle fois le débat sur le calendrier des internationaux. Serge Simon monte au créneau et préconise l'adoption du système anglais.
Si la défaite française ce dimanche face à l’Italie a de nombreuses origines, l’une d’entre-elles relance une nouvelle fois le débat sur le calendrier des joueurs français : le manque de fraîcheur. Cramés, fatigués, à bout de souffle, les adjectifs ont été légions pour qualifier des Bleus semblant parfois avancer au ralenti face aux Azzurri. Un peu comme des Solex faisant la course avec des Vespas. On le sait, les Français sont les rugbymen qui jouent le plus de rencontres au cours d’une saison. Certains comme Vincent Clerc « ont déjà joué 22 matchs. C’est autant qu’un Néo-Zélandais ou un Irlandais sur l’ensemble de sa saison » déplore Serge Simon, président du syndicat des joueurs, dans les colonnes du Parisien.

Ajoutez à cela, les échéances européennes et les rencontres internationales, et vous obtenez un total de 48 matchs. « Ce calendrier est insupportable. Les joueurs sont pressés comme des citrons » critique Simon. Mais comme le dit Vincent Moscato à RMC, « cela n’a pas empêché la France de briguer des Grands Chelem ou de faire des finales de Coupes du monde. » La saison est certes longue, mais les Anglais sont aussi logés à la même enseigne, deux des meilleurs joueurs italiens sur le pré dimanche, à savoir Parisse et Castrogiovanni, évoluent respectivement dans ces deux championnats. Ce qui au final a pu faire la différence, c’est peut-être l’envie et la motivation d’aller chercher ces Italiens sur leur pelouse.


Qu’est-il néanmoins possible de faire pour soulager un peu les internationaux français ? « Il faut arrêter de croire que le calendrier finira par s’harmoniser » lance Simon. Paul Goze, président de la LNR, pour qui la fraîcheur n’explique pas tout, ne tend pas non plus vers une modification radicale. Il n’exclut cependant pas « des améliorations » et une réflexion sur « d’autres formules ». Peut-être faut-il s’inspirer du système anglais comme le préconise Serge Simon et adopter des « compensations financières pour les clubs ». Il apparaît néanmoins difficile dans l’état actuel des choses de priver des clubs comme le Stade Toulousain de cinq voire six joueurs cadres pendant trois semaines en l’échange d’un chèque de la Fédération. « Le système a touché ses limites » conclut Simon. Le renouvellement de convention qui s’annonce entre la FFR et la LNR s’annonce mouvementé.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Huiresspo
  • il y a 7 ans

Et Parisse, il n'est pas fatigué ? Pourtant il a fait son match dimanche, non ?

  • Laturte
  • il y a 7 ans

Je pense que le problème n'est pas le surplus de matches, car peu de joueurs ne les font tous. De plus, beaucoup de joueurs d'autres Nations du Tournoi jouent dans des clubs français... Selon moi il y a deux réelles raisons :
Le manque de temps de préparation, les français sont en retard d'une semaine sur la récupération, ils ne peuvent pas créer d'automatismes à l'entrainement
Deuxième raison, celle ci complètement améliorable, les choix de PSA dans les lignes de 3/4.
Il se vante d'un choix de riches, ce qui est vrai, mais le problème est qu'il ne met pas de joueurs aux postes auxquels ils sont titulaires en club. Ces joueurs n'ont donc pas les mêmes vues sur le jeu, les mêmes automatismes. En mettant des centres au centre (plutôt qu'un Fofana à l'aile), de vrai ailiers (Huget, Fall ou encore Malzieu) et des vrais arrières à l'arrière (Médard, Buttin ou encore Poitrenaud) la conduite du jeu serait beaucoup plus fluide et ne donnerait pas un jeu arrêté et sans vitesse avec trop de passes à l'arbitre de touche comme on l'a vu à Rome...
Cet avis n'engage que moi 😊

  • Manu
    8436 points
  • il y a 7 ans

Je pense que c'est plutôt le manque de travail et de préparation collective qui a fait défaut sur ce match en Italie. Les italiens ont eu une plage de préparation plus importante qui a fait la différence dans les rucks et dans le re-positionnement défensif. C'est souvent dans ce domaine que se joue un match de haut niveau, surtout lorsqu'il s'agit du premier d'une compétition. Les choses vont s'améliorer au fil des matches...à moins que les français se soient mis dans le doute avec cette défaite chez nos voisins transalpins.
une indemnisation des clubs? je pense que si on commence par supprimer le match de barrage du TOP14 ça libérerait une semaine de préparation supplémentaire pour le XV de France. De toute façon, quand le XV de France perd ses tests de novembre ou le Tournoi, on dit que c'est la faute du TOP14. Quand le XV de France gagne, on dit que le TOP14 prépare bien le XV de France.

  • Harry Haller
  • il y a 7 ans

Quand la plupart des internationaux français jouaient enTop 14, Jacques Brunel avait ses joueurs depuis dix jours. 10 jours pour retravailler, retrouver des automatismes brouillés par ceux qu'on a en club, 10 jours à récupérer aussi. Jacques Brunel ne s'y est pas trompé, les Italiens se sont servi de cet atout pour enchaîner les temps de jeu que les bleus ont eu du mal à suivre. Alors certes le calendrier ne doit pas servir à se voiler la face sur les insuffisances des français mais ça reste un réel problème connu de tous depuis longtemps. Et ceux qui sont chargés de mettre le XV de France dans les meilleures conditions ne font rien...pire! ils ont un temps évoqué l'éventualité d'un TOP 16.
Si "cela n’a pas empêché la France de briguer des Grands Chelem" comme le dit Moscato, ça l'a peut-être empêcher d'en gagner plus!

  • dim50
    294 points
  • il y a 7 ans

Arrêtons donc de trouver des excuses.
Le XV de France a mal joué, c'est un fait.
Mais la faiblesse française dans les rucks (qui ne date pas du week-end dernier d'ailleurs, ça posait déjà problème lors du dernier T6N), les pizzas en touche, la pauvreté de l'animation avec un jeu qui s'en remet surtout aux exploits personnels et le déplacement de certains à des postes qui ne sont pas les leurs ne sont pas à mon sens des fruits du calendrier - certes mal pensé.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos