La prise de corticoïdes par trois joueurs du Racing 92 relance le débat
Dan Carter et le Racing 92 dans l'oeil du cyclone.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Racing 92 n'aurait rien fait d'illégal, mais cela ne pas pour autant dire qu'il n'y a pas un problème dans le rugby français.

Selon les informations du journal Le Monde, l'instruction concernant la prise de corticoïdes par Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko est terminée. "Le médecin du Racing a fait tout son travail dans les règles", indique le responsable de la lutte antidopage à la FFR, Christian Bagate. Désormais, la Commission d’appel de lutte contre le dopage de cette dernière, composée de deux médecins, deux juristes et une personnalité du monde sportif, a 40 jours pour vérifier que le traitement - a priori des infiltrations locales ne nécessitant pas d'AUT - correspond à ce qui a été déclaré. "Reste à savoir si les méthodes et la quantité retrouvée dans les urines correspondent au produit qui dit avoir été pris, et à quelle date. Si l’on nous dit que l’infiltration a été faite il y a dix jours et que les taux ne correspondent pas, il y a un problème".

Les joueurs sanctionnés ?

Une expertise peut alors être demandée et des sanctions ordonnées contre les joueurs et le club. Lequel peut bien évidemment faire appel. D'éventuelles suspensions qui pour beaucoup ne devraient pas être très longues. "Est-ce que vous connaissez un jury d'assises composé par la famille du prévenu ?" s'interroge via La Dépêche, Jean-Pierre de Mondenard, médecin du sport. Il prône à ce titre une plus grande indépendance dans la lutte antidopage. "Il y a des informations contradictoires qui donnent l'impression qu'il y a des pressions", note le praticien suite aux différentes déclarations des acteurs de l'affaire. L'agent de Carter et Rokocoko dans un premier temps, puis le club et enfin "Christian Bagate, qui sort subitement de sa boîte et nous dit que tout est en règle". Pour lui, cela "montre bien que tout ceci n'est pas maîtrisé."

Le débat est relancé

Malgré les mises en garde, le recours à ces méthodes n'a pas diminué. "Une infiltration pour permettre à un joueur d'aller sur le terrain, c'est contraire à l'éthique médicale. Pour moi, c'est du dopage." Un discours qui fait écho à celui de Laurent Benezech. Il y a deux ans, l'ancien pilier du Racing 92 avait déjà pointé du doigt ces pratiques. Mais cette nouvelle affaire l'a cependant surpris. Il pensait en effet que le club francilien aurait tout fait pour "éviter ce type de désagrément" en s'assurant que les joueurs avaient bien des autorisations à usage thérapeutique. Il rappelle qu'il est courant d'utiliser des corticoïdes, qu'il appelle via le Midi olympique "l'hormone du courage". Selon le dosage, cela peut d'ailleurs "augmenter le niveau de performance", explique-t-il au Parisien. Le fait que des joueurs en vue comme Dan Carter soient dans la lumière devrait à nouveau ouvrir le débat. "Cela va obliger chaque médecin de club à réfléchir un peu plus avant de distribuer des corticoïdes".


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

le dopage c est pas bien, mais la, c est juste des produits interdits, mais exceptionellement autorisés....c est pas du tout la meme chose...🙂

Je n'aime pas le Racing et il faut prendre des sanctions. Maintenant cela aurait pu tomber sur n'importe quel club. Au vu de la lourdeur du calendrier, le dopage est généralisé. N'est pas surchargé celui qui ne dépasse pas le seuil de dopage autorisé ou celui qui prend les produits dopants autorisés. C'est le sport moderne, ses enjeux économiques et médiatiques.

J'avais cru comprendre que l'AUT était obligatoire pour les infiltrations, mais peut-être ai-je mal compris.
Attention toutefois, " la justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on ne la voit pas de temps en temps, le doute s'installe ". (M. Audiard)
http://www.clubcardiosport.com/documentation/dopage/mds74_04a07pro.pdf

  • straits
    19183 points
  • il y a 3 ans
@Blair Condor

Il me semble que les AUT sont pour les maladies ou affections longe durée nécessitant un traitement de fond pas pour les traitements ponctuels de blessures. A confirmer...

  • Iyhel
    22954 points
  • il y a 3 ans

Sur Bagate, voir le bouquin de Balester où il décrit très bien son numéro cynique d'équilibriste en charge d'étouffer les vagues...

  • Iyhel
    22954 points
  • il y a 3 ans

"Cela va obliger chaque médecin de club à réfléchir un peu plus avant de distribuer des corticoïdes."
Je ne vois pas vraiment quoi mais ça m'aura bien fait rire dès le matin, c'est déjà ça.

@Iyhel

Comme vous je ne vois pas trop la logique dans cette déclaration. Au contraire, on vient d'affirmer haut et fort qu'on peut en distribuer sans AUT avec juste une déclaration et que même si on ne le fait pas, on peut régler le cas a posteriori. On est passé en quelques jours de "3 joueurs contrôlés à une substance non déclarée" à "la prise des produits interdits était légale". Perso le message pour les staffs que j'y vois c'est plutôt "vous pouvez y aller, le monde du rugby vous soutiendra".

  • straits
    19183 points
  • il y a 3 ans
@Iyhel

L'usage des cortico est cependant de plus en plus répandu même en extra sportif.
Je prends mon cas perso. Suite à remplacement du LCA par tendon rotulien, je suis sorti de l’hôpital après 2 jours et après 3 jours, on commençait la réeduc.
Les médecins se sont en effet rendus compte que démarrer une rééducation tôt augmentait les chances de récupération, diminuait la fonte musculaire et augmentait l'amplitude après cicatrisation.
Par contre, qui dit travail de surlendemain dit cortico pour le supporter, et diminuer l'inflammation résiduelle de l'opération mais celle induite par le travail. J'ai donc bouffé des cortico pendant plusieurs semaines (occasionnant un méchant problème à l'estomac, contre-indication connue des cortico).
C'est donc un usage très courant dans toute la médecine !
Pas sûr qu'au niveau thérapeutique, il y ait beaucoup d'alternatives...

  • areuh83
    24576 points
  • il y a 3 ans
@straits

ouais, donc si tu es crevé et souffrant avant un match important, on te refile des corticoïdes. et tu es le meilleur le jour du match...

@straits

ben tu fais bien ce que tu veux pour toi meme.
ici on parle de sportifs professionnels pour qui des règlements encadrent la pratique et des controles vérifient que les règlements sont respectés.

si le controle montre que le règlement n'a pas été respecté. alors la sanction prévue par le règlement s'applique.

bon on est au rugby en france, donc tout va bien. il ne s'est rien passé.
d'ailleurs aucun rugbyman pro en france ne prend de produits interdits. et encore moins au racing92, c'est Jacky lui meme qui l'a dit avant d'embaucher Grobler, si ça c'est pas une preuve!

@straits

Pour l'usage sportif, il existe cependant une alternative propre et simple: le repos. Un joueur n'est pas apte pour le match prochain? Il ne le joue pas.

  • straits
    19183 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

C'est clair ! Mais c'est anti-économique.
Le Flouze 14 ne le permettrait pas !
On ne peut pas réclamer du spectacle toutes les semaines et se priver des joueurs les plus médiatiques...
Evolution du rugby mais de tous les sports voire de la vie en général...

@straits

C'est en effet là toutes les limites de ce sport spectacle qui doit être toujours "plus" (plus de matchs, plus de vitesse, plus d'impact, etc.): on en vient à créer un dopage légal et légitime, et on ouvre en même temps la porte à tous les excès et les contournements. On l'a bien vu avec les AUT révélées par les Fancy Bears, qui regroupent aussi bien des AUT délivrées suite à des actes médicaux nécessaires et ponctuels (comme Grumier qui a failli mourir à cause d'une allergie aux arachides) que des AUT de complaisances (asthme, diabète et compagnie frappant étrangement 90% des sportifs de haut niveau).

D'où la certitude dès le début de cette affaire qu'elle ne déboucherait sur rien.

tricheurs honte à eux. ils sont en train de détruire l'image du rugby.
j'espère que les instances internationales vont les sanctionner.

je serait bien curieux que l'ensemble de l'équipe des banlieusards soit controllée avant et après le prochain match.

goze, lorenzetti sont des mafieux pour qui seul l'argent importe.

@peterpan

Ce dopage thérapeutique (ou soins dopants, dans le sens que vous préférez) est une forme de triche c'est évident. Le débat que l'on devrait ouvrir à l'occasion mais qu'on abordera jamais sérieusement pour n'embarrasser personne, c'est "doit on continuer de tolérer une forme légale de dopage?".

Par contre il est inutile de taper sur le Racing en mode "bouh ce sont de vilains tricheurs qui ont lésé les gentils clubs propres". Pour croire que seul le Racing flirte avec le dopage pour la préparation/récupération de ses joueurs, il faut être sacrément naïf. On a eu l'épisode pharmacie du RCT, les accusations de Ballester, celles de Benezech, les infiltrations avant les matchs sont légions, les joueurs sont toujours plus forts, rapides, endurants, mais on va nous faire croire que tout cela se fait à l'eau claire...

  • areuh83
    24576 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

oui sauf que l'épisode pharmacie du RCT n'a débouché sur rien, aucun dopage, juste un pharmacien indélicat. Autre histoire, S. Armitage, avait pris du Dafalgan codéine.
Là, ceux sont 3 joueurs de la même équipe sur un match de finale. Je suis asthmatique et suis sous cortisone, je peux t'assurer que l'effet est dopant.

@areuh83

L'épisode n'avait débouché sur rien mais montre bien l'hypocrisie médicale du monde sportif. Pour rappel dans les produits délivrés légalement par la pharmacie aux joueurs, il y avait de nombreux inhalateurs contre l'asthme (encore un sport pratiqué par un grand nombre d'asthmatiques!). C'est l'exemple typique de l'AUT de complaisance, les instances sportives tolèrent l'arnaque à l'asthme, qui permet pourtant de justifier la présence de beta2agonistes chez l'athlète. Et ce alors qu'une simple inhalation de Ventoline a déjà des effets notables (pour avoir testé l'inhalateur d'un équipier lors d'un entrainement de fin de saison).

Pour revenir aux corticoïdes avant même l'effet dopant évident et indiscutable, il y a déjà un autre fait: sans ce traitement, les joueurs n'étaient pas apte. Comment appeler un produit qui permet à un joueur inapte d'être miraculeusement apte, à part du dopage?

  • Iyhel
    22954 points
  • il y a 3 ans
@peterpan

Je me souviens pas qu'on ait traîné Novès et Bouscatel dans la boue après le titre 2008 alors qu'Élissalde a visiblement eu droit à un cocktail infernal pour retaper son genou miraculeusement à la mi-temps.

C'est une pratique ultra-courante.
C'est légal.
C'est une forme de dopage.
C'est dangereux pour la santé des joueurs.

Tiens au fait pourquoi depuis les années 2000 toutes ces stars se pètent au moins une fois dans leur carrière le tendon d'Achille ? Sans parler des genoux... le mélange muscu+cortico n'est pas réputé très bon pour les articulations...

  • straits
    19183 points
  • il y a 3 ans
@Iyhel

Tout à fait d'accord sur tous les points listés en te remerciant pour ta nuance.

Et je crois que tous les banlieusards d'Auckland ou du Cap ont droit à leurs protocoles thérapeutiques également !

@peterpan

banlieusards ? C'est très péjoratif et cela nuis à la portée de tes paroles.
Ne sais-tu pas que ces pratiques sont les mêmes dans tous les clubs de top14 ?
Quant aux instances internationales, j’espère que tu n'es pas trop pressé...

@Marc Lièvre Entremont

C'est pas dans tous les clubs de top 14 c'est dans tout le rugby de haut niveau et dans tous les sports. Le dopage n'exite pas seulement en athle ou en cyclisme

@Yionel ma star

il y a un organisme de controle, qui fait des controle. quand des tricheurs sont positifs au controle. c'est comme l'acootest. ils doivent etre sanctionnés.

c'est pas parcequ'il y a d'autres mecs qui sont bourrés, que les bourrés qui se font chopper doivent etre amnistiés.

je prie pour que l'ensemble des joueurs du R92 ait été controlé après leur victoire miraculeuse de cet après midi.

je prie pour que tous les positifs au controle aient leur nom dévoilés.

et on verra bien si goze et ses amis peuvent indéfiniment protéger les tricheurs.

j'espère aussi que tous ces mecs vont se faire controler en coupe d'europe, car alors c'est pas la justice du rugby français qui s'applique.

@peterpan

La Racing n'a enfreint aucun règlement, il a juste joué avec et les institutions du rugby laissent faire avec complaisance.

Pour rappel, la règle dit plus ou moins cela : la prise de corticoïdes doit être réalisée sous AUT sauf pour certaines voies d'administrations non vérifiables par la suite, et en cas de contrôle positif on peut justifier la prise du produit a posteriori.

Le plus hallucinant n'est pas qu'un club ait joué avec cette règle, c'est que des types aient mis une telle règle en place.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News