Julien Ory (Toulon) :  « C'est dans mon caractère de me débrouiller seul »
Julien Ory a un bel avenir devant lui sur la Rade. Facebook : Mayol-Berg jardins publics
Julien Ory revient sur ses premières minutes en Top 14, son titre de champion de France avec les Espoirs, mais également sur sa relation avec Bernard Laporte...

Quel est ton parcours rugbystique ?

J'ai commencé à la Seyne-sur-Mer quand j'avais 7 ans. J'y suis resté jusqu'en moins de 15 ans première année. Toulon m'a ensuite recruté. J'ai joué plusieurs années avec le RCT, jusqu'à ce que la Fédération supprime les Reichels. Toulon voulait alors me proposer un tutorat. Je ne connaissais pas trop ce système et je l'ai mal pris, car j'ai un caractère fort. Je suis alors parti du club et je suis retourné à la Seyne-sur-Mer. J'y ai passé deux ans avant de revenir au RCT à la demande de l'entraîneur des Espoirs Olivier Beaudon. 

Finalement, j'ai quand même fait deux ans en tutorat avec la Seyne-sur-Mer. Jusqu'à cette année où j'ai été conventionné avec le RCT. Mais l'année dernière, alors que je n'étais pas conventionné, j'ai quand même pu déjà intégrer le groupe professionnel sous Fabrice Landreau et Fabien Galthié. Et ce, dès le mois d'octobre de la saison 2017-2018. J'ai participé à deux feuilles de matchs en tant que 24ème joueur, mais le club s'est rendu compte après que finalement, à cause de mon tutorat, je n'avais pas le droit de jouer. Malgré tout, j'ai fini l'année en m'entraînant avec les professionnels et en jouant avec les Espoirs. On a le même parcours avec Bruce Devaux (pilier, 22 ans). On est de la même génération (1996).

Comment as-tu vécu l'arrivée de Patrice Collazo au sein du club ?

Au départ, il ne me faisait pas trop fait confiance. Je devais faire la préparation estivale avec le groupe professionnel, mais quand je suis arrivé, il m'a dit qu'il n'avait pas besoin de moi. Alors que ma convention signifiait pour moi que j'allais m'entraîner avec eux. Je suis donc un peu reparti à zéro et il a fallu que je fasse mes preuves. Et puis en janvier, Patrice est venu nous voir en Espoirs contre Clermont et j'ai fait un bon match. On a parlé et il m'a dit « Julien, lundi prochain, tu t'entraînes avec nous. »

J'ai donc réintégré le groupe, mais je servais surtout de bouclier. Je suis alors allé voir Patrice à la fin d'un entraînement et je lui ai demandé ce qu'il fallait que je fasse pour jouer. Il m'a répondu que pour l'instant, je n'avais pas le niveau pour jouer en Top 14. Il m'a dit notamment de travailler ma gestuelle en m'entraînant avec les trois-quarts. C'est ce que j'ai fait et j'ai même joué avec les arrières en Espoirs ! Ce qui arrangeait Olivier puisqu'en Espoirs, nous n'avons pas le droit d'avoir plus de deux 96 devant et deux 96 derrière. Du coup, en me positionnant derrière, l'entraîneur pouvait aligner devant Bruce Devaux et Corentin Vernet. Chez les trois-quarts, il n'y avait personne. J'ai donc disputé quatre matchs au poste de centre. 

Comment en es-tu finalement arrivé à découvrir le Top 14 ?

Nous avons eu une opposition à Mayol entre les Espoirs et quelques joueurs peu utilisés face à l'effectif professionnel. Je m'en suis très bien sorti lors de ce match. À partir de là, ils m'ont donné ma chance et j'ai pu jouer deux matchs contre Grenoble et Bordeaux-Bègles. 

Des beaux débuts, tu finis notamment homme du match face à l'UBB, comment as-tu vécu cette première expérience ?

J'étais assez surpris, car vu comment c'était parti, je m'étais fait à l'idée que je n'allais pas jouer en professionnel. Aujourd'hui, je suis encore sur un nuage. Je me dis que je reviens de loin. J'ai travaillé, j'ai fait le dos rond par rapport à toutes les critiques que j'ai reçues...

Affaire BMW / FFR : les petites annonces auxquelles Bernard Laporte aurait pu répondre favorablementAffaire BMW / FFR : les petites annonces auxquelles Bernard Laporte aurait pu répondre favorablement

On avait notamment beaucoup parlé de ton cas et de ta relation avec Bernard Laporte l'année dernière, quel regard portes-tu sur cette affaire aujourd'hui ?

Finalement, cette histoire m'a servi de force pour prouver aux gens qui ne me voyaient que dans les faits divers, que je pouvais faire mes preuves sur un terrain de rugby. Car ces personnes pensaient en partie que si j'en étais arrivé là, c'était grâce à Bernard Laporte. Je suis très proche de Bernard, nous avons une rôtisserie-traiteur ensemble, mais en aucun cas il n'est intervenu dans ma carrière ! C'est dans mon caractère de me débrouiller tout seul. Personnellement, j'ai pris ça comme un vrai challenge. Aujourd'hui, Patrice Collazo est content de moi et c'est tant mieux.

Tu as notamment réalisé une prestation exceptionnelle au micro de Canal +, ça n'a pas dû passer inaperçu au club...

Il faut dire que je ne m'y attendais absolument pas. Le plus drôle, c'est que la journaliste m'a souhaité mon anniversaire alors que ça ne l'était pas du tout. Mais comme je ne savais pas quoi dire, j'ai répondu : « Merci... ». Ensuite, elle m'a dit que j'étais l'homme de la première mi-temps. Mes genoux ont commencé à trembler et j'ai perdu tous mes moyens. Forcément, je me suis fait charrier à la fin du match et je me fais encore charrier. J'ai tellement bégayé qu'on m'a dit que j'avais fait démarrer la moto sur le stade Mayol...

Cette saison a également été belle avec les Espoirs puisque vous venez de remporter un titre de champions de France, peux-tu nous décrire cette aventure ?

ESPOIRS : le Rugby Club Toulonnais sacré champion de France face à La Rochelle ! [VIDEO]ESPOIRS : le Rugby Club Toulonnais sacré champion de France face à La Rochelle ! [VIDEO]On s'est énormément entraînés et on est un groupe vraiment soudé. Pour la finale, on s'est également très bien préparés. La Rochelle est une belle équipe, on avait perdu de peu là-bas, chez nous, on avait gagné, mais la rencontre était vraiment très serrée. Et même si on les connaissait, une finale est toujours un moment particulier. Tu ne fais pas ça tous les jours. Donc, forcément, il y avait un peu de pression. Mais les coachs ne nous ont pas lâchés. Ils nous ont poussés du début jusqu'à la fin. Nous étions menés lors de la première mi-temps 9 à 5, après avoir passé 40 minutes contre le vent. En seconde période, on a gardé la tête haute et on ne s'est pas affolés. En revoyant le match, ça se voit sur notre comportement. Autant nous nous sommes fait prendre dans le combat lors de la première mi-temps, autant nous avons déroulé notre jeu en seconde période.

En Espoirs, quel rôle as-tu personnellement ?

Forcément, je suis un des leaders, car j'en suis à ma troisième saison avec eux. Mais je ne suis pas le capitaine et je ne veux pas l'être.

Quels sont tes objectifs désormais pour les saisons à venir ?

Pour l'instant, je suis encore sur un nuage, car j'ai réalisé mon rêve d'enfant. Désormais, je souhaite pouvoir revivre ce genre de moments et poursuivre le plus longtemps possible ma carrière dans le monde professionnel. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sans enlever le mérite d'Ory, je pense qu'au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Sur le match contre Clermont, pour ceux qui y étaient, un joueur particulièrement s'est distingué: le n°12 , blessé sur la 1/2 finale et la finale, passé pour le coup sur Var matin, titulaire sur tous les matchs des espoirs et qui a eu la confiance des entraîneurs tout au long de la saison. Pour ceux qui ont réellement suivi et vu les matchs des espoirs, le RCT a eu une paire de centres parfaits : Cutayar/Zeghdar, intégrés sur la saison au groupe des pros, qui partent tous les 2 du club. Le premier 1,83m et 97 kg environ et le second 1,95m et 95 kg à peu près. Question gabarit, on y est et côté technique, les 2 ne sont pas des bidons, tant à la main qu'au pied. J'ai du mal à comprendre qu'on laisse partir un tel potentiel...

Sans enlever le mérite d'Ory, je pense qu'au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Sur le match contre Clermont, pour ceux qui y étaient, un joueur particulièrement s'est distingué: le n°12 , blessé sur la 1/2 finale et la finale, passé pour le coup sur Var matin, titulaire sur tous les matchs des espoirs et qui a eu la confiance des entraîneurs tout au long de la saison. Pour ceux qui ont réellement suivi et vu les matchs des espoirs, le RCT a eu une paire de centres parfaits : Cutayar/Zeghdar, intégrés sur la saison au groupe des pros, qui partent tous les 2 du club. Le premier 1,83m et 97 kg environ et le second 1,95m et 95 kg à peu près. Question gabarit, on y est et côté technique, les 2 ne sont pas des bidons, tant à la main qu'au pied. J'ai du mal à comprendre qu'on laisse partir un tel potentiel...

Sans enlever le mérite d'Ory, je pense qu'au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Sur le match contre Clermont, pour ceux qui y étaient, un joueur particulièrement s'est distingué: le n°12 , blessé sur la 1/2 finale et la finale, passé pour le coup sur Var matin, titulaire sur tous les matchs des espoirs et qui a eu la confiance des entraîneurs tout au long de la saison. Pour ceux qui ont réellement suivi et vu les matchs des espoirs, le RCT a eu une paire de centres parfaits : Cutayar/Zeghdar, intégrés sur la saison au groupe des pros, qui partent tous les 2 du club. Le premier 1,83m et 97 kg environ et le second 1,95m et 95 kg à peu près. Question gabarit, on y est et côté technique, les 2 ne sont pas des bidons, tant à la main qu'au pied. J'ai du mal à comprendre qu'on laisse partir un tel potentiel...

Sans enlever le mérite d'Ory, je pense qu'au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Sur le match contre Clermont, pour ceux qui y étaient, un joueur particulièrement s'est distingué: le n°12 , blessé sur la 1/2 finale et la finale, passé pour le coup sur Var matin, titulaire sur tous les matchs des espoirs et qui a eu la confiance des entraîneurs tout au long de la saison. Pour ceux qui ont réellement suivi et vu les matchs des espoirs, le RCT a eu une paire de centres parfaits : Cutayar/Zeghdar, intégrés sur la saison au groupe des pros, qui partent tous les 2 du club. Le premier 1,83m et 97 kg environ et le second 1,95m et 95 kg à peu près. Question gabarit, on y est et côté technique, les 2 ne sont pas des bidons, tant à la main qu'au pied. J'ai du mal à comprendre qu'on laisse partir un tel potentiel...

Sans enlever le mérite d'Ory, je pense qu'au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Sur le match contre Clermont, pour ceux qui y étaient, un joueur particulièrement s'est distingué: le n°12 , blessé sur la 1/2 finale et la finale, passé pour le coup sur Var matin, titulaire sur tous les matchs des espoirs et qui a eu la confiance des entraîneurs tout au long de la saison. Pour ceux qui ont réellement suivi et vu les matchs des espoirs, le RCT a eu une paire de centres parfaits : Cutayar/Zeghdar, intégrés sur la saison au groupe des pros, qui partent tous les 2 du club. Le premier 1,83m et 97 kg environ et le second 1,95m et 95 kg à peu près. Question gabarit, on y est et côté technique, les 2 ne sont pas des bidons, tant à la main qu'au pied. J'ai du mal à comprendre qu'on laisse partir un tel potentiel...

Bon le garçon aime les BMW mais ce n'est pas un crime, il est pote avec Nanard? Tout le monde a le droit d'avoir des potes même des louches. Mais ce que je vois c'est que Collazo lui fait confiance et je pense que ça n'a qu'à voir avec le rugby.
Laissons le bosser tranquille, faire ses preuves, pour le reste on s'en fout.

qu est ce qu il peut y avoir comme pisse vinaigre et anti toulonnais ici ...
Vous n'avez pas honte de critiquer un talent si prometteur en mélangeant tout et n'importe quoi ..
la moitié des gonzs qui blablate sur Julien n'aurait pas le courage d'aller lui poser la question eux mème .. le nombre des courageux sur internet explose quand on est derrière l’écran ...
A BON ENTENDEUR !

  • AKA
    43787 points
  • il y a 1 mois

@Rchyères Merci pour la précision, çà fait Closer mais çà éclaire bien des choses! Çà ne change rien à la finalité mais je me suis toujours demandé pourquoi Bernie avait des largesses pour ce gars, maintenant j' ai compris et c' est même pire que s' il avait voulu aider un jeune gars dans la mouise!!! Mais ce que femme veut....

  • to7
    11153 points
  • il y a 1 mois

Je n'aime pas plus laporte que quiconque ici et c'est au fond plutôt triste qu'un si jeune joueur soit déjà pris dans des magouilles; mais il faut arrêter 5 minutes, ce n'est pas laporte qui est bon à sa place sur le terrain. Or pour 'instant ce qu'il a montré sur le terrain est quand même pas mal. Pour le reste il a 22 ans, je ne sais pas qui a cet age avait la force de caractère de refuser des cadeaux, fussent ils un peu douteux

@to7

Je suis d'accord jugeons e joueur sur ces qualités rugbystique avant tout

  • Yonolan
    4592 points
  • il y a 1 mois

Et en plus il sait forcer son naturel..
Non parce que pour quelqu’un qui a pour caractère de se débrouiller tout seul , prendre un associé et rouler dans la voiture d'un autre ça montre bien qu'on sait s'adapter
Il ira loin ce petit...

Belle article, un jeune prometteur qui a su se remettre en question pour pouvoir évoluer au haut niveau. Il a crevé l'écran face à l'UBB et il mérite d'entre plus souvent dans la rotation en 3eme avec son profil atypique

@Placeb35

Et comme l'ami Toulonnais, l'article est sur Ory et non Bernie le dingue et les commentaires doivent plus faire la part belle au joueur
Vous inquiétez pas on aura d'autre article pour le cas du président Laporte

Mmmm ça sent la frustration et la conner*e dans les commentaires....!
23 ans et vous ne pourrez jamais lui apprendre quoi que ce soit d'un point de vue sportif... vous vous n'êtes que les internautes qui vomissent leur haine envers BLP .. sauf que le sujet c'était ce jeune très prometteur...
Alors autant il est agréable de vous lire d'ordinaire...mais là...c'est ridicule! Vous qui chougnez sans cesse que nos jeunes ceci..nos jeunes celà.... et vous êtes les premiers à le rhabiller sur ses seules frequentations... bravo

  • CEVEN
    154222 points
  • il y a 1 mois
@Telo Martius

Où discernez-vous du «vomi de haine» dans les comm. postés ?
Au pire, cela pourrait passer pour un chambrage qui -en l'espèce- est juste le revers de la médaille d'une "certaine" notoriété (en affaire) que lui-même ne renie pas.

@CEVEN

Chacun son analyse... d'autant que vous n'êtes même pas concerné dans la mesure où vous ne vous êtes même pas exprimé sur le sujet...
BLP simplement chambré? Vous venez de découvrir l'espace commentaires?

  • CEVEN
    154222 points
  • il y a 1 mois
@Telo Martius

"dans la mesure où vous ne vous êtes même pas exprimé sur le sujet"
En effet, je ne l'avais pas -jusqu'alors- fait ; désolé.
Vous conviendrez aisément que votre condition:
- "si t'as jusqu'à présent rien dit sur le sujet, viens pas la ramener" est pour le moins ... déconcertante, interpellante; "absurde" selon Albert C.

"Vous venez de découvrir l'espace commentaires"
Voyez-vous, c'est pas tant que je viens de le découvrir; juste que j'avais benoîtement oublié qu'il permettait d'émettre juste un avis, de poser un regard, une réflexion; voire -pour les plus alerte- de délivrer un humour de haute tenue.

Ma vieillesse est décidemment un no-frage ... Sigmund©

@CEVEN

Dans ce cas là émettez un avis sur le sujet...et non un avis sur mon avis... ! Ne tournez pas non plus mes phrases en les vulgarisant... ça voulait surtout dire.."si vous ne vous êtes pas exprimé, en quoi vous sentez vous concerné?"

Puis cessez ce ton théâtral dans lequel vous vous victimisez... vous défendez le fait qu'on guingace un peu ce jeune..mais à votre égard ça ne serait pas permis? Quel égo ce Molière!

  • CEVEN
    154222 points
  • il y a 1 mois
@Telo Martius

Bien Maître, je tacherai de retenir votre leçon pleine de sagesse ...
Amen 😊

@CEVEN

Voilà 😊

  • AKA
    43787 points
  • il y a 1 mois

Quelle pommade! Au fait, il a rendu la Béhème? 😜

@AKA

C’est une nouvelle marque de voiture ?

  • Ahma
    73814 points
  • il y a 1 mois
@Léa Henry

La marque date de 1916, selon Wikipédia.

@Ahma

C'est pas un fabricant de moteur d'avion ?

  • Ahma
    73814 points
  • il y a 1 mois
@Placeb35

Possible. Ce n'est pas leur activité la plus connue.

@Ahma

A l'origine c'était des fabricants de moteur d'avion, comme Rolls Royce pour les Britons
D'où le blason avec l'hélice au couleur de la Bavière
Et puis après ils se sont concentrés sur l'automobile et la moto

@Placeb35

Et accessoirement je parlais aussi des cannes d'Ori en faisant du second degré

  • breiz93
    34657 points
  • il y a 1 mois

23 ans et déjà dans les affaires avec Bernie ..., cet aspect se passe de commentaire.
Concernant le rugby, le jeune homme semble avoir du caractère, ce n'est pas un défaut à condition de savoir se remettre en cause.

@breiz93

c'est surtout des affaires très privées entre sa mère et Laporte ...

  • breiz93
    34657 points
  • il y a 1 mois
@Rchyères

Cela ne nous regarde pas.
Moi j'ai bien Mme Laporte au Conseil Municipal de ma ville...

  • cahues
    100109 points
  • il y a 1 mois

Etre dans les affaires avec Laporte, cela montre le caractère du gars.Au moins tu sais ou tu vas....

C'est un article sponsorisé par Bernie Krapul ? Ah ben non, suis-je bête, " en aucun cas il n'est intervenu dans ma carrière ! ". Et si Ory est aussi franc que son associé rôtisseur-traiteur on peut le croire sans réticence.

@lelinzhou

Pauvre commentaire......

@Culversville

Pauvre commentaire...

@lelinzhou

Dénigrer le gamin, même ironiquement (car c'est votre fond de commerce), juste parce qu'il a des relations avec BL c'est effectivement pauvre...

  • Ahma
    73814 points
  • il y a 1 mois
@Trou Michel

On peut éventuellement souhaiter s'en tenir au joueur sans parler de la personne, si on estime qu'on ne doit parler ici que de rugby. Mais si on juge légitime de parler de la personne, la proximité avec Laporte est une raison très suffisante pour émettre de sérieuses réserves.

@Ahma

Ah ce que sache c'est Collazo qui fait les feuilles de match et qui a remis en question le minot sur l'investissement qu'il avait a fournir pour évolué au haut niveau

@lelinzhou

Je crois qu'il a prouvé à la mine qu'il mérite la confiance de Collazo, pas du genre à se faire dicter ses choix. Après, les fréquentations douteuses, c'est un autre problème que le terrain.

Bravo minot, pour avoir joué avec son père et son oncle dans les dernières années de ma carrière, je sais qu'il a du sang de futur grand, famille de mecs surdoués, très droits et très, mais alors très marioles, le genre avec qui tu vas jouer partout les yeux fermés et le slip en béton

Derniers articles

Transferts
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
Transferts
News
Transferts
News
News
Transferts
Transferts