INTERVIEW - Du Jean Prat avec le Stade Rouennais à France 7, Gabin Villière frappe encore !

Ecrit par vous !
INTERVIEW - Du Jean Prat avec le Stade Rouennais à France 7, Gabin Villière frappe encore !
Jamais rassasié, Gabin Villière est sur la bonne voie. Jusqu'où ira-t-il ?
Inconnu il y a un an, le jeune Virois Gabin Villière a connu une saison 2016-17 hors du commun en devenant champion de France de Fédérale 1, tout en rejoignant l'équipe de France à 7.


INTERVIEW. A 20 ans, le Virois Gabin Villière crève l'écran avec le Stade Rouennais en Fédérale 1
Il y a quelques mois, le jeune ailier nous racontait sa réussite au sein du Stade Rouennais. Depuis, que de chemin parcouru : champion de France de Fédérale 1 en battant Mâcon dans le Jean-Prat, équipe de France à 7 dans le championnat d'Europe... De quoi nous donner envie de prendre quelques nouvelles.

Pour commencer, comment as-tu vécu cette première convocation pour le circuit européen de Seven alors que tu préparais dans le même temps la finale de Fédérale 1 ?

Quand j'ai appris la nouvelle, j'étais aux anges. On m'a annoncé que j'allais réaliser un rêve de gosse, donc c'était vraiment magique. Après, j'ai vraiment pris les choses une par une sans me prendre la tête. Là ou j'ai dû réfléchir, c'est qu'avant cette nouvelle, je comptais rejoindre un club de Pro D2. J'ai eu l'opportunité d'allier deux projets très intéressants avec Rouen et avec l'Équipe de France dans la même saison, et ça a totalement changé mes choix de base.

Tu as donc décidé de mettre de côté, pour le moment, ta volonté de rejoindre un club de Pro D2 cette saison. Pas trop de regrets aujourd'hui ?

Pas pour l'instant car je suis sûr que ce double-projet ambitieux va beaucoup m'apporter et me faire progresser pour les années à venir.

Dans le même temps, tu es titulaire pour la finale du Jean Prat, où tu permets à ton équipe de prendre les commandes du match grâce à un très bel essai en contre. Peux-tu nous raconter tes sentiments à ce moment-là, et surtout à l’issu de la rencontre et de cette belle victoire ?

VIDEO. Trophée Jean Prat - Gabin Villière porte Rouen vers le titre avec un essai de 90m et un superbe offload

J'ai encore du mal à y croire aujourd'hui, toute l'action s'est joué sur des détails, qui ont été en ma faveur ! Je me suis retrouvé d'une situation défensive de un contre un dans nos 22 mètres à une situation où j'aplatis le ballon dans l'en-but adverse dans la même action. A l'issue de cette finale, l'atmosphère était magique, tout le monde était là, la famille, les supporters, les amis, l'équipe, et finir champion de France, que demander de mieux …. C'est tout le travail d'une saison, et même de plusieurs saisons qui se termine par un titre. Il a eu une saveur particulière pour tout le monde et a été fêté comme il se doit.

Crédit photo : André Roques Photographie

Ca n’a pas été trop dur d’enchainer sur le Seven après une longue saison, alors que tes coéquipiers de club étaient au repos après une très belle saison ?

Si, cela a était plutôt compliqué surtout physiquement. Pour le tournoi de Clermont c'était une grande découverte, j'étais très enthousiaste et la fatigue s'est moins faite ressentir mais pour le tournoi d'Exeter, j'arrivais vraiment à bout et il fallait que cette longue et belle saison se termine.

Pour tes débuts avec France 7, tu as découvert une équipe de France largement remaniée par rapport à celle qui avait disputé le circuit international, est-ce que tu penses que celà a pu aider à ton intégration ou, au contraire, aurais-tu préféré débuter avec une équipe plus expérimentée ?

Oui, ça a permis de s'intégrer plus facilement car il y avait une grande partie de jeunes et nouveaux joueurs dans la même situation, qui étaient là pour être testés. De plus, c'était la même chose pour le nouveau staff. Le rugby à 7 est une découverte pour moi, c'est donc super de pouvoir arriver au commencement d'un projet nouveau, de pouvoir évoluer au cours du projet car j'ai encore beaucoup à apprendre pour devenir performant en rugby à 7.

Même si les résultats n’ont pas forcément été là pour l’équipe, quelles ont été tes impressions pour ta première expérience avec France 7 ? Et quel est ton ressenti sur tes performances ?

Je ne connaissais pas grand chose à 7 avant ma première convocation avec l'équipe de France, mais au fur et à mesure que je découvrais les choses, je découvrais l'atmosphère qui régnait au rugby à 7 et j'ai adoré, que ce soit à l'entraînement, en compétition ou en dehors des terrains. Tout s'est fait naturellement et sur le terrain, il s'agissait de retrouver des repères avec de nouveaux joueurs et de nouveaux principes de jeu. Pour une première avec un groupe composé de nouveaux joueurs, les résultats auraient pu être bien pire face à des équipes qui se connaissent et qui ont des automatismes depuis plusieurs années.

VIDEO. Grand Prix Series. Clermont 7s. Gabin Villière fait parler sa puissance face à l'AngleterrePhysiquement je me suis senti prêt, après une saison complète avec Rouen, je n'étais pas en manque de cardio. En revanche, j'ai manqué de repères pour les placements offensifs et défensifs. De plus, je me suis rendu compte que le rugby à 7 était une pratique bien plus complète que le XV, il faut être capable de tout faire, chaque détail sur une transmission, un ruck, un placage ou un soutien a son incidence sur le jeu. J'ai donc pu me rendre compte du travail qu'il restait à faire pour devenir un joueur complet à 7.

Voici une nouvelle saison qui commence avec deux défis de taille : Rouen rejoint la poule élite, et montre un peu plus son intention d’accéder à la Pro D2. Tu es retenu dans le groupe France 7 pour cette saison, la coupe du monde approche. Quel est ton état d’esprit en vue de ces deux défis, tes objectifs?

Je pense que ces deux défis coïncident totalement ensemble et je suis pressé de démarrer cette saison, le travail du XV va m'apporter à VII et le travail du VII va m'apporter à XV. Pour mes objectifs, je me dis que j'ai 21 ans, j'ai encore des choses à apprendre pour monter de niveau et c'est par la pratique que je vais pouvoir évoluer, être dans deux pratiques et deux équipes de haut niveau que sont Rouen et l'équipe de France, c'est la situation idéale pour continuer d'apprendre.

En décembre dernier, tu nous disais que l’objectif de Rouen était “d’atteindre le carré final du Trophée Jean Prat pour montrer que nous avons le niveau d’aller plus haut”. On peut dire que cet objectif est largement atteint, alors, comment vois-tu l’avenir, à quelques semaines du début de la compétition ?

Pour cette première saison en poule élite, l'objectif principal va être déjà être de terminer dans la première partie de tableau pour découvrir les phases finales de montée en Pro D2. Ensuite, on verra bien comment ça se passe : en deux matchs, tout est possible.

Crédit photo : André Roques Photographie

Par rapport au 7, comment as-tu réagi à ce nouvel appel dans le groupe, pour la saison à venir, même si c’est surtout en renfort ?

Je ne m'y attendais vraiment pas, cela a était une très bonne nouvelle mais compliqué à gérer, car cela a conditionné mon choix de club à ce moment la. Je me suis dis que c'était un rêve de gosse et que je ne pouvais pas laisser passer une telle occasion, c'est quand même l'équipe de France. Je suis donc ravi de cette nouvelle, cela me donne de nouvelles ambitions et de nouvelles possibilités d'évolutions.

Quand on voit tout ça, on se dit que tu es en train de vraiment percer dans le rugby, donc on se pose cette question : quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir ?

J'espère pouvoir apporter à l'équipe cette saison. Cette année, les oppositions vont être plus importantes en poule élite, tous les matchs vont être plus serrés et vont se jouer sur des détails. Je me dis que tout est possible et l'objectif pour moi va être d'atteindre la Pro D2, si possible avec Rouen, d'ici deux ans.

VIDEO. Clermont 7s - Gabin Villière, remontada manquée et 6ème place : le résumé du Jour 2 de France 7 Avec l'équipe de France, je n'ai pas d'objectif précis pour l'instant. Je vais - comme à Rouen - m'investir à 100% dans le groupe pour apprendre et essayer de performer. D'y être, c'est déjà une belle marche de franchie. Je verrai mes objectifs en fonction de comment s'est passé cette première saison à 7.

Sébastien Remoué
Sébastien Remoué
Cet article est rédigé par Sébastien Remoué, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News