Ecrit par vous !
Greg Peterson (USA) : ''L'avantage des surprises est qu'on ne sait jamais quand elles se produiront''
Greg Peterson a hâte d'affronter le XV de France à la Coupe du monde.
Greg Peterson, l'ancien deuxième ligne de Bordeaux, évoque la préparation à la Coupe du Monde, sa manière d'appréhender cet événement et les objectifs des USA.

Les États-Unis n'ont pas préparé leurs matchs amicaux contre la plupart des autres nations. En guise de préparation, les Américains ont eu un seul match amical contre le Canada (samedi 7 septembre, victoire 15-20), et la Pacific Nations Cup, début août. Pour l'ancien Bordelais aux 26 sélections, la préparation a été bonne. "Les préparatifs à la Coupe du Monde ont été excellents. La majorité des entraînements ont lieu à Denver ou au Colorado où les conditions sont difficiles avec l'altitude et la chaleur extrême. Lors de la Pacific Nations Cup, nous avons beaucoup progressé notamment grâce à deux solides victoires contre le Canada (47-19), et les Samoa (13-10). Mais aussi lors de la défaite contre le Japon (34-20) où nous avons pu avoir une meilleure exécution de notre jeu dans certains domaines. Pacific Nations Cup - Le Japon soulève le trophée en dominant les États-UnisPacific Nations Cup - Le Japon soulève le trophée en dominant les États-UnisPuis à l'entraînement nous avons aussi beaucoup travaillé. Nous avons énormément travaillé notre défense défaillante. En dehors de ça, notre jeu offensif est très bon. Bien sûr, nous avons encore besoin d'un peu de polissage. Puis, avec notre dernière victoire contre le Canada en amical, je pense que nous sommes en très bonne posture avant la Coupe du Monde."

Coupe du monde - Pourquoi les Bleus vont devoir se méfier de l'Américain Martin Iosefo [VIDÉO]Coupe du monde - Pourquoi les Bleus vont devoir se méfier de l'Américain Martin Iosefo [VIDÉO]Le rugby aux États-Unis se développe fortement avec la Major League Rugby (MLR) qui commence à attirer de grands joueurs comme Mathieu Bastareaud, Steffon Armitage ou encore Dominic Day. Huit joueurs de MLR débuteront la Coupe du Monde avec les USA. "La création de la MLR a une influence directe sur le succès des Eagles au cours des dernières années. Le fait que nos joueurs est une équipe de qualité est très bon. Puis la MLR permettra de former des jeunes joueurs. C'est un bon projet à long terme. Cependant, le développement de la ligue ne fait que débuter. Je pense ici aux arrivées de stars européennes comme Mathieu Bastareaud. Leurs expériences et volonté d'un nouveau challenge ne feront qu'améliorer le niveau du championnat."TRANSFERTS : Steffon Armitage va rejoindre la MLR et San Diego !TRANSFERTS : Steffon Armitage va rejoindre la MLR et San Diego !Mais les Eagles ne se basent pas seulement sur leur championnat national, mais aussi sur leur grande force : le rugby à Sept. Deux joueurs du USA Sevens feront partie de l'aventure japonaise. L'ailier Martin Iosefo et le troisième ligne Ben Pinkelman. "Nous avons la chance d'avoir d'excellents athlètes au sein de notre équipe qui, ballon en main, deviennent de grandes armes offensives. Mais nous avons aussi un bon paquet d'avants qui ont mis au défi tous nos adversaires en conquête. Puis une excellente charnière avec un très bon jeu au pied, pour occuper la moitié de terrain adverse."

Avec les Tonga, l'Argentine, l'Angleterre et le XV de France, les États-Unis composent la Poule C de cette Coupe du Monde. Un groupe très difficile à aborder pour les USA. "Notre objectif pour cette Coupe du Monde est de sortir de notre poule. Ça va être très compliqué, mais nous pensons que c'est réalisable."

Coupe du monde - Tonga, USA, même combat : réaliser l'exploit !Coupe du monde - Tonga, USA, même combat : réaliser l'exploit !

Cette édition de la Coupe du Monde sera la deuxième pour Greg Peterson. Lui qui avait déjà était en Angleterre en 2015. Mais chaque Mondial e reste néanmoins un événement unique. "Je suis très impatient de relever les défis que nous proposera cette poule. J'ai aussi hâte d'affronter la France. Après avoir joué à Bordeaux et côtoyé de nombreux joueurs du XV de France, j'ai envie de voir quel type de jeu ils partiqueront. Puis j'adore les surprises. J'en suis qu'il y en aura quelques-unes dans ce groupe. L'avantage des surprises est qu'on ne sait jamais quand elles se produiront. Personne ne s'attendait à ce que nous gagnions contre l' Écosse l'été dernier. Mais nous l'avons fait..."

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • dusqual
    28160 points
  • il y a 1 mois

ouais c'est un groupe qui grandit bien. à voir la progression dans les années à venir avec leur league toute neuve...
il y a pas si longtemps, je tremblais pour le xv de france de les avoir dans notre poule. les matches de prépa m'ont rassuré quant à notre niveau, mais ce sera un bon adversaire tout de même et c'est pas sur qu'on les batte.

  • ced
    97482 points
  • il y a 1 mois
@dusqual

"ouais c'est un groupe qui grandit bien. à voir la progression dans les années à venir avec leur league toute neuve..."
tu parles du XV de France ?

  • dusqual
    28160 points
  • il y a 1 mois
@ced

nan, le xv de france a justement une ligue qui au contraire est trop vieille...
de plus, il grandit plus depuis des lustres, au mieux avec le temps qu'avait galthié, il arrivera a sublimer ses mecs, mais ce seront les mêmes qiu ont perdu face au fidji et fait un nul face au japon...

Le joueur a donné l’interview en français, ce qui expliquerait les fautes, ou c’est le traducteur qui doit bosser son français?

  • ced
    97482 points
  • il y a 1 mois

heureusement qu'on va les défoncer en mêlée parce que sur l'envie on serait capable de perdre

@ced

Les américains sont toujours très motivés, quelque soit le sport. Ils mettront la tête, c’est certain, il faudra autre chose que de l’envie pour les battre. Pas notre match le plus difficile mais il ne faudra pas arriver la fleur au fusil

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News