Fédérale 1 - Saint-Nazaire vers le dépôt de bilan ?
Quel avenir pour les joueurs du SNRLA ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Une fois de plus, une mauvaise gestion des finances est évoquée. La mairie de Saint-Nazaire refuse de verser sa subvention en raison des dettes du club.

Il y a quelques semaines, la FFR dévoilait la composition de la poule élite de Fédérale 1 réservée aux clubs en mesure d'accéder à la Pro D2. Outre Massy, Nevers, Bourg-en-Bresse ou encore Chambéry, le Saint-Nazaire Rugby Loire-Atlantique avait également répondu aux critères d'admission financiers et administratifs. La DNACG validant les comptes prévisionnels pour la saison 2016-2017 avec un budget annoncé de 1,7 million d'euros notamment grâce à une subvention de la mairie avoisinant les 500 000 euros.

Or cette dernière tarde à être versée, et ce, malgré l'aval du gendarme financier exigé par la municipalité. Suite à une rencontre en toute transparence avec le nouveau président du SNRAL, Karl Misse, elle indique manquer d'éléments financiers suffisants, notamment en ce qui concerne les partenaires. Le dirigeant nazairien n'a rien caché de la situation comptable du club. En particulier ce passif de 200 000 euros composé de diverses dettes (transport, alimentation, etc.). Via son site officiel, Saint-Nazaire indique également que les "joueurs et salariés ne sont plus rémunérés depuis le mois de juin."

Une fois de plus, c'est une mauvaise gestion qui met en péril un club amateur. "Ce parcours est semé d’embuches en raison d’une situation financière passée, non conforme pour assurer un démarrage dans de bonnes conditions.Beaucoup de supporters craignent que le club de rugby connaisse le même sort que celui de volley, relégué suite à des problèmes financiers et au refus de la mairie d'éponger les dettes. Cette dernière souhaite sauver le Saint-Nazaire Rugby Loire Atlantique et ses structures mais pas à n'importe quel prix. À l'heure actuelle, sa participation à la poule élite est compromise. Mais il se pourrait même que le club dépose le bilan. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Donc ils laissent la place à Rouen ???

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 4 ans

Il y a quelques semaines, nous étions quelques-uns à nous réjouir de la montée du RC Vannes en ProD2, signe d'une bonne vitalité du rugby en Bretagne et un peu plus bas en Loire-Atlantique. Le Stade nantais qui a gagné son ticket pour la Fédérale1, le REC de Rennes qui évolue en Fédérale2 et j'en oublie.
Le dépôt de bilan du Sporting Nazairien Rugby serait une mauvaise nouvelle pour toute une belle région de rugby.

  • tipunch
    11443 points
  • il y a 4 ans

Un club avec des dettes ne devraient pas pouvoir monter.
Donc pour la Federal 1 pas dans la poule elite.
Bon d'accord il n'y en aurait pas beaucoup mais au moins cela permettrait de repartir sur un bon pied.
Le club s'endette mes esperes rembourser avec la montee
Mais si pas de montee la dette augmente.
Si montee c est pour 1 ans (souvent et du coup la dette augmente car on a son budget sur le fait qu'on va rester dans la division superieur et rebadaboum.

Donc plus de tolerance et pour eviter tout risque de magouille dans le budget, il faut un monde PRO ferme tout simplement.

parfois je me demande si quelque chose ne tourne pas rond....
Un article de décembre 2014..... nous sommes en juillet 2016.....
http://www.ouest-france.fr/sport/rugby/rugby-redressement-urssaf-de-187-000-eu-pour-le-saint-nazaire-3056476

  • Lolbib
    8245 points
  • il y a 4 ans
@Uruk_Hai_Jaw

@URUK_HAI_JAW : Cela fait donc un moment que l'épée de Damoclès "pendouille" au-dessus du budget de Saint Nazaire...

@Lolbib

Effectivement, je pensais que la situation avait été réglée... mais le temps passe et la situation n'a pu être assainie. Toutefois j'avais été surpris de voir le SNRLA sur la fameuuuuussseee liste des heureux élus de cette fameuse pouleeeee intermédiaire "amateur-pro". Le temps n'est plus à la chasse aux sorcières, mais franchement je me demande "comment... comment peut on en arriver là aujourd'hui ??? J'espère qu'une solution sera trouvée rapidement et que ce fait restera .... anecdotique 😊
Mais Noêl.... c'est le 25 décembre !

  • Lolbib
    8245 points
  • il y a 4 ans

Je trouve aussi cela surprenant que la DNACG ne fasse qu'un point en avant saison sur le prévisionnel de la saison suivante sans regarder le réel de la saison passée... D'autant qu'avec les appels, recours et autres ralentisseurs juridiques, les sanctions, quand il y en a, arrivent bien tardivement (année n+2 souvent). Pourquoi ne pas mettre en place un point tous les 6 mois :
- juin : réel saison n + prévisionnel saison n+1
- décembre réel 6 premiers mois versus le prévisionnel annoncé en juin + prévisionnel de janvier à juin
- en juin rebelote : on vérifie le réel versus le prévisionnel annoncé en décembre.
Et tout ça validé et tamponné par un commissaire aux comptes indépendant.

Cela obligerait les dirigeants à véritablement piloter les clubs ; cela permettrait d'avoir en décembre des outils pour décider de la saison n+1 et non de les avoir en juin.

En entreprise, il y aurait 10 fois plus de faillites (déjà qu'il y en a pas mal...) si elles étaient pilotées comme le sont les clubs...

  • m73
    10463 points
  • il y a 4 ans

J'arrêtes pas de me répéter mais la FFR négligé totalement de professionnaliser les dirigeants de clubs ! Tu veux entrainer des poussins ? Faut un diplôme, tu veux entrainer des u17, faut encore un autre diplôme...tu veux être préparateur, encore un diplôme etc

Par contre dirigeant, comptable etc c'est la fête à la bite, la lulu du coin peu gérer un club de F1, on lui file même la carte pour bouffer aux banquets du conseil.... mais pas un foutu diplôme de gestion rendu obligatoire en 15 ans !

Les clubs sont mal gérés parce que ceux qui les gères mal n'ont aucune obligations en terme de management, de gestion etc , aucune formation ordonné par la FFR .

  • martix
    8406 points
  • il y a 4 ans

l'aspect sportif est professionnel mais les dirigeants sont eux encore amateurs malheureusement

  • ankou
    32056 points
  • il y a 4 ans

Bizarre cette commission qui ne ce base pas sur du réel, mais juste sur des promesses. Elle avait les chiffres, mais peut-être est elle naïve. Je conçois que toutes les villes ne peuvent entretenir les rêves de ses administrés, n'est pas Biarritz qui veut.

@ankou

oui, c'est bizarre. Il suffit de dire qu'on a une promesse de don de 1 000 000 d'euros pour voir son dossier validé ?

  • ankou
    32056 points
  • il y a 4 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Ca semble en faire partie en tout cas.

Allez....C'est reparti...Viendra le temps où le divorce entre Rugby Pro et monde amateur sera bel et bien consommé....Je pense que l'interpénétration entre ProD2 et F1 (idem entre Prod2 & Top 14) devrait être privilégiée aux tentatives de resserrer tout cela en facilitant (multipliant) montées/descentes.... Notre Rugby a besoin + que jamais de s'oxygéner, se renouveler....Aujourd'hui l'Objectif (c'est l'unique moyen de grandir) des Clubs est de grossir la voilure coute que coute et tant pis si le navire (la galère ?) est à l'extrême limite de la ligne de flottaison ! Quand il s'agit de réduire la voilure les choses deviennent plus compliquées....Le constat est valable pour la quasi intégralité des Clubs...Dommage pour St-Nazaire excellent dans la Formation, Champion en Balandrade en 2015 par exemple (cela a un cout de faire de la Formation)...Les amateurs qui grossissent s'appuyant sur un projet solide de formation sont paradoxalement bien souvent les plus fragiles....

@MARCFANXV

Les partenaires (eux qui apportent les sous) n'aiment pas l'instabilité. Des poules trop ouvertes = trop de risques de descente.
Par contre, je te rejoins sur le coût de la formation. Tu formes, tu paies pour ça, et un gros vient de chiper tes poulets et c'est limite s'il te refile une piécette rose.

@marco_c

Marco-c, je pense que plus d'ouvertures entre les 3 divisions aurait l'effet contraire....Une descente ne serait plus appréhendée comme " aux enfers !", à l'inverse une montée plus appréhendée comme "au paradis" avec la part d'aléatoire que cela comporte ! Le Rugby d'Elite gagnerait en sérénité par extension en stabilité...Le Partenaire réduirait corrélativement à une descente sa participation mais ne quitterait pas le navire pour autant....Ou alors il faut aller franco vers ligue fermée mais là on sort de notre culture....Dans le système actuel (la tendance est au durcissement), les Clubs se trouvent dans la quasi-obligation de flirter dangereusement avec les limites budgétaires ! A la 1ère anicroche c'est badaboum voire dépôt pur & simple !!! Cela a aussi un cout pour la collectivité....

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 4 ans
@MARCFANXV

il est peut etre temps en effet de faire passer les clubs amateurs au pro au compte goute.
c est vrai que ca fait ch.. une ligue fermee, mais au moins on va arreter d avoir des clubs qui volent en eclat pour essayer de suivre la course a l armement des copains.

  • Jak3192
    56923 points
  • il y a 4 ans

Moi je trouve plutôt baroque tout ce mic mac avec la ... DNACG: "Direction nationale d'AIDE et de contrôle de gestion".
Une AIDE?
C'te blague
Ces gens de la DNACG accordent donc une validation de compte au club.
La mairie devrait donc lâcher la somme promise.
Mais le maire refuse car le passif du club est plutôt important, et qu'en fait la subvention municipale ne permettrait que d'éponger une partie du passif.
Donc il faudrait dans le courant de l'année "resubventionner" le club, car il est permis de penser que le club aura toujours son trou de 200 000 eur, puisque le budget validé ne concerne que l'année à venir et non le passif des années passées.
Et le pognon, à moment donné, il faut le restituer. Donc (à ce que je comprends) le trou financier est réel et (à la lecture de l'article) ce trou financier n'est à aucun moment pris en compte par la DNACG, puisqu'ils valident le budget à venir, et pas le bilan de l'année passée (moi j'aimerai bien fonctionner comme ça avec mon budget perso...).
J'ai bon jusque là ?
Donc, à mon humble avis, si ma démonstration est valide,
il faudra un jour que ces organes de contrôle financier (valable pour toutes les fédérations sportives) soient totalement indépendant des fédérations (copinage quand tu nous tiens ?).
Cela évitera de constater (notamment dans le rugby) dans le cours de l'année que le club n'a plus les moyens de payer (voir la longue liste depuis XXX ans dans le rugby).
A titre perso,
moi, le maire,
de quelque bord qu'il soit,
et si j'ai bon sur tout ce qui précéde,
je trouve qu'il a bien fait son boulot.
Quant à la FFR, la Ligue et tout ces gens,
ya encore bcp de boulot pour qu'ils soient compétent.

Quand on touche une subvention de 500 000 euros est on encore vraiment amateur ?

  • etche
    12637 points
  • il y a 4 ans
@Rchyères

les joueurs sont amateurs , pas la structure du club !
demande au club de ton village si les voyages en bus, les receptions d'après match, les jeux de maillots etc... sont gratuits. C'et pas le monde des bisounours. Par contre, c'est aux dirigeants de trouver l'équilibre entre les recettes (entrées au stade, buvette notament) et les dépenses (citées plus haut). Mauvaise gestion = demander des sous a ceux qui peuvent en donner, la mairie !
Sinon, je trouve ça pitoyable que la ligue accepte des comptes dans le rouge pour un club de la nouvelle poule d'accession qui doit résoudre ce genre de problème et éviter ces situations.

  • tipunch
    11443 points
  • il y a 4 ans
@etche

Faisant partie de la poule elite il y a des joueurs professionnels pour sur .. (ne devant pas depasser un certain plafond de la masse salarial)
Apres dans les joueurs amateurs il y en a aussi qui sont "remuneres" de maniere illicite (d'ou les problemes avec l'ursaf dans beaucoup de club)
Le probleme la c 'est comment ils ont fait pour etre accepte dans la poule elite. A peine cree deja des problemes ...
il n'aurait jamais du etre accepte

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News