Elections FFR - Alain Doucet : "je suis un grand défenseur du rugby à 5"
Alain Doucet est en pleine campagne pour la présidence de la FFR.
L’ancien secrétaire général de la FFR, Alain Doucet, se présente pour en devenir son président. Il sillonne la France, dans le but de convaincre les électeurs de le choisir le 3 décembre… ou plus tard…

Quel est votre parcours dans le rugby ?

J’ai joué au club de Trie-sur-baïse et Pouyastruc, avant de devenir éducateur dans le comité des Hautes-Pyrénées et le comité territorial. J’ai ensuite pris la présidence de cette dernière structure avant de monter à la fédération.

Vous avez été très actif pour imposer le vote décentralisé. Vous croyez vraiment que le prochain président de la FFR sera élu avec ce système ?

J’y compte bien. Tous les éléments sont réunis pour qu’on utilise ce système. Pierre Camou et Bernard Laporte se sont montrés favorables. On a amené la preuve que c’était possible puisqu’on a contacté un prestataire de service qui peut le faire en un petit mois. Pour 15K € c’est réalisable, alors qu’un vote à Paris coûte bien plus cher à la FFR et à notre environnement. Aujourd’hui la loi autorise le vote du président jusqu’au 31 mars, donc je ne vois pas la raison pour laquelle (Camou déclare qu’il n’a pas le temps matériel d’organiser le vote décentralisé, ndlr).

En cas d’échec, avez-vous prévu des "porteurs de voix" (licencié qui porte des procurations) comme Laporte ?

On est organisés au niveau des porteurs de voix mais avec moins de moyens que Bernard Laporte. On aura les pouvoirs les clubs, le 3 décembre. Mais je ne vois pas comment on ne peut pas aller vers le vote décentralisé qui n’est pas un obstacle financier.

Le Rugby à 5 (Rugby à Toucher) est-il une menace pour le Rugby à XV ou un véritable levier de promotion pour le Rugby à XV ?

Sans hésitation un tremplin ! Je suis un grand défenseur du rugby à 5 pour la simple et bonne raison que je suis le papa de la pratique du rugby "sans contact". Un jour Bernard Lapasset a demandé d’inventer autre chose que le Rugby à 15 pour attirer de nouveaux pratiquants ou les conserver. On a trouvé la bonne recette avec le Rugby à 5 que nous devons faire entrer dans les écoles. Certains critiquent le fait de jouer au Rugby "sans contact" mais jouer avec un ballon ovale, c’est l’essentiel.

Bernard Laporte souhaite professionnaliser l’arbitrage en Top 14 et bouger les lignes. Quelle serait votre vision ?

J’attends la réponse de celui qui serait le président de la Commission Centrale des Arbitres dans ma liste. Il faut d’autres horizons même si Didier Mené a fait du bon travail, notamment sur la représentativité au niveau international et à la formation. J’aimerais que les arbitres du plus haut niveau sifflent sur les matchs des cadets/juniors. Je suis embêté de les voir uniquement sur des matchs d’en haut. Autre objectif, limiter les déplacements des arbitres qui font trop de distance aujourd’hui. Pourquoi faire arbitrer un palois en Côte d’Azur… On a des arbitres de très bon niveau dans le Languedoc ou en Provence.

Je souhaite continuer le rajeunissement de l’arbitrage et ne pas professionnaliser comme Bernard Laporte. Ce n’est pas utile à mon avis. Je me battrais pour conserver les arbitres à la FFR, je ne veux pas les céder à la LNR. 

En 3 points, en quoi votre programme est meilleur que celui présenté par Camou et Laporte ?

- Séparation plus marquée entre rugby pro et amateur

  • Créer une "promotion professionnelle" de 28 clubs, véritable airbag entre le rugby professionnel et le haut niveau amateur, composée de 14 clubs de haut niveau et 14 équipes espoirs des clubs du Top14.
  • Créer un Championnat de France amateur de 122 clubs composé de poules géographiques, avec les actuels clubs de F1 n’ayant pas vocation à devenir professionnels, les clubs de F2 et les espoirs de Pro D2.
  • Créer un Championnat de France amateur de 2e division de 180 clubs composé des équipes de l’actuelle F3 et des réserves de promotion professionnelle.

Candidat à la FFR, Alain Doucet veut une vraie séparation entre amateur et professionnel- Modifier pôle France

  • Arrêter de prendre les jeunes joueurs de 18 ans toute la semaine au pôle France qui mobilise beaucoup de personnes et d’énergie. J’aimerais créer des stages spécifiques pendant les vacances. J’aimerais prendre Slimani et Nicolas Mas pour former les piliers les plus prometteurs de France pendant 2 semaines, en leur donnant des formations de diététiques, de récupération...

Candidat à la FFR, Alain Doucet veut créer une équipe de France U25- Redistribution financière. On travaille pour l’asso fédérale

  • Je veux inscrire dans les règlements généraux que tous les excédents soient distribués comme tel à la fin de la saison.



Votre meilleur souvenir en tant que dirigeant fédéral ?

Le Train du Rugby pour lancer la Coupe du Monde 2007. Le jour où on l’a lancé au Havre, 120 internationaux se sont mêlés à la fête. Toutes générations confondues ce train spécial est arrivé à St Lazare, c’était compliqué de rentrer à la maison (rires).

La plus belle émotion ?

L'émotion de la victoire contre les Blacks à Cardiff avec des spectateurs neutres dans le stade qui encourageaient les Bleus. On était partis pour prendre une branlée…

Quelle question aimerais-tu poser à Bernard Laporte ?

Pourquoi tenir des propos si provocants envers des gens de la famille rugby ?

Une à Pierre Camou ?

Pourquoi cette obstination à faire ce Grand Stade ?
Grand Stade - Une plainte déposée contre Pierre Camou et le secrétaire d’État aux sports Thierry Braillard


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moi je suis pour le jeu à 1 ! Par contre si en face le mec a des cannes de fou ça devient vite pénible

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts