Coupe d'Europe - Dimitri Yachvili : "Eux jouent pour gagner et nous pour ne pas perdre"
Dimitri Yachvili lors du lancement des Coupes d'Europe. Crédit photo : http://inpho.ie/

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'ancien international et consultant pour beIN SPORTS, Dimitri Yachvili sera aux commentaires du choc entre Toulon et les Saracens samedi.

Ce jeudi, le Stade Français donne le coup d'envoi de la saison européenne sur la pelouse des Harlequins pour le premier match de la Challenge Cup. Sa grande sœur débutera le lendemain mais les clubs français en lice ne seront sur le pont que samedi avec du lourd au programme. Leinster pour Castres, Northampton pour le MHR ou encore les Saracens pour Toulon. Une rencontre qui sera commentée par Dimitri Yachvili. Amoureux de la Coupe d'Europe, il se réjouit d'être une nouvelle fois aux premières loges de cette compétition. "Avec Rodolphe (Pires), on s'entend très bien. On prend plaisir à commenter et à partager tout ça ensemble". Et ce même si les audiences ne sont pas encore au rendez-vous pour certaines affiches.

Qui pour succéder aux Saracens ?

Les chiffres, il laisse ça aux autres et préfère se concentrer sur le terrain où les sept clubs français qualifiés en Champions Cup devraient être malmenés cette année encore : "ça faisait un petit moment que la Coupe d'Europe n'avait pas franchi la Manche. Le titre des Saracens était amplement mérité au vu de leur saison et de la finale mais Clermont sera encore là cette saison, comme Toulon". Quid de Montpellier, vainqueur de la Challenge Cup l'an passé ? "Il va falloir qu'il fasse évoluer leur jeu pour franchir un cap et répondre aux attentes du président". Et si les provinces irlandaises sont aux abonnés absents depuis quelques saisons, peut-être en raison "d'un creux générationnel", l'ancien Biarrot pense que certaines équipes comme l'Ulster, "en pleine reconstruction", pourraient venir rebattre les cartes même si elles n'ont pas l'effectif en termes de quantité et de qualité.Coupe d'Europe - Dimitri Yachvili : Crédit photo : https://inpho.ie/

Soit tout l'inverse des Wasps. Dimitri Yachvili en fait d'ailleurs l'un des favoris pour le titre : "ils ont une grosse équipe avec notamment Danny Cipriani, qui peut apporter de la folie, et l'arrière polyvalent Elliot Daly", que le consultant de BeIN Sports invite à surveiller tout comme le joueur européen de l'année Maro Itoje, même s'il sera attendu après sa formidable saison 2015-2016. On attend aussi avec impatience de voir Louis Picamoles évoluer en Champions Cup sous ses nouvelles couleurs. Pour Dimitri Yachvili, l'ancien Toulousain va avoir besoin d'un temps d'adaptation pour s'imposer.
Coupe d'Europe - Dimitri Yachvili : VIDEO. INSOLITE : le tour de magie de Maro Itoje face aux Wasps
Il comprend cependant son choix, comme celui de son ancien coéquipier Christopher Tolofua (en route vers les Saracens, ndlr), de tenter l'aventure outre-Manche :

Notre championnat devient un peu lourd, pesant voire rébarbatif surtout en termes de jeu. Il y a tellement d'enjeux financiers que ça joue forcément sur la qualité du jeu. Il est forcément plus restrictif alors qu'il est beaucoup plus libéré en Angleterre, en Ligue celte et dans l'hémisphère sud. J'ai l'impression qu'ils sont au-dessus en termes de qualité technique et de vitesse. En France, c'est beaucoup plus basé sur le défi physique, la conquête, le jeu au pied. Eux jouent pour gagner et nous pour ne pas perdre. Alors que les autres nations préparent déjà l'avenir, nous on tente de rectifier le présent.


S'il est capable de porter ce regard à la fois critique et objectif sur le rugby français, c'est parce qu'il a pris du recul par rapport à tout ça. Un "besoin" après une fin d'aventure difficile avec son club de coeur le Biarritz olymplique, qu'il continue de suivre. Il n'a d'ailleurs jamais souhaité devenir entraîneur, et ce, même s'il donne des conseils sur le tir au but au jeune demi de mêlée de l'UBB, Baptiste Serin une fois par semaine. Du moins quand il n'est pas à Biarritz pour s'occuper de son camping ou bien sur les plateaux de télé. "J'ai trouvé mon équilibre."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Elliott daly, de l'or en barre ce joueur.
C'est vraiment un crack je ne comprends pas qu'il ne soit pas plus utilisé en sélection. Vraiment, un joueur racé, pur, sobre, elegant, efficace. Un superbe athlète avec dès qualité de jeux exceptionnelles, il fait toujours le boulot et il est capable de renverser un match à lui seul.
Vraiment je comprend pas qu'il ne compte pas plus de sélections à l'heure actuelle.
j'espere qu'il éblouira la coupe d'Europe de toute sa classe!

  • vevere
    50966 points
  • il y a 3 ans

La Challenge Cup ou la coupe en carton du rugby européen!!!

Certes, c'est un titre mais qui n'offre même plus l'attrait d'offrir une place la saison suivante en Coupe d'Europe au club vainqueur.

Pour l'ensemble des clubs français (hormis le MHR dont c'était le seul objectif atteignable de la saison dernières 😮) ) car c'est avant tout le moyen de donner du temps de jeu aux espoirs prometteurs et aux joueurs qui reviennent de blessure. 😉

@vevere

Je crois que cette année le vainqueur du challenge se qualifie de nouveau pour la champion cup

  • vevere
    50966 points
  • il y a 3 ans
@Rchyères

Il n'y a pas une histoire de match de barrage?

J'adore le Yach, mais là il enfonce des portes ouvertes.
Cette analyse est faite par n'importe quel amoureux du rugby un tant soit peu objectif.
On attends un tout petit peu plus d'un tel joueur, même si sa parole porte plus que celle du pékin commentateur/sélectionneur en herb' que nous sommes !

@Marc Lièvre Entremont

Il s'est déjà épanché plus en profondeur sur ces sujets dans son entretien accompagné de Clerc et Harinordoquy dans l'Equipe!

@Androsfortdufruit

Ok, merci Andros !

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 3 ans

Merci Dimitri pour ca:
"Eux jouent pour gagner et nous pour ne pas perdre. Alors que les autres nations préparent déjà l'avenir, nous on tente de rectifier le présent."

@Kadova

Oui enfin c'est pas le premier à le dire c'est un secret pour personne....

Je mettrais un petit billet sur un Anglais même si la saison est longue et peut encore apporter son lot de surprises.

En challenge, je verrais bien Anglais ou Gallois (pour les Français cette coupe est toujours compliquée, entre bien se classer en Top14, et réussir en Challenge sans y laisser des plumes).

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos