Colin Slade sur son aventure en TOP 14 : ''tu joues 32 matchs par an, et c'est fou''
Colin Slade sur son aventure en TOP 14 : ''tu joues 32 matchs par an, et c'est fou''.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le demi d'ouverture champion du monde avec les All Blacks est revenu sur son passage par le TOP 14.

Cinq saisons, 76 matchs de Top 14, 8 de Challenge Cup, et un total de 568 points inscrits sous le maillot de la Section Paloise : c'est le bilan de Colin Slade dans l'Hexagone. La saison prochaine, l'ouvreur néo-zélandais évoluera au Japon, chez les Mitsubishi Dynaboars. L'occasion pour lui de revenir sur son aventure dans le Béarn.

Sans langue de bois, il confie à Rugby Pass que jouer en Europe est un "boulot pénible" :

Parfois, tu ne te demandes pas pourquoi tu as quitté la maison, mais plutôt si tu savais dans quoi tu t'engageais. J'ai déjà joué 13 semaines d'affilée, et tu ne fais jamais ça en Nouvelle-Zélande. [...] Tu peux jouer 32 matchs dans une saison, c'est fou. Et ce sans compter les playoffs et la coupe d'Europe. [...] C'est sûrement la raison de mon départ, pour être honnête. 

Slade (qui reconnaît avoir été bien payé) de préciser qu'à Pau, les rotations étaient moins nombreuses que dans des formations plus huppées, possédant de plus gros effectifs et qui n'ont pas la pression de se battre pour le maintien.

Retrouvez l'interview complète ici.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

32 match par saison sans compter la Coupe d'Europe et les barrages ? Etant donné qu'il y a 14 équipes dans le TOP 14, soit il y a un problème de traduction, soit il est adepte de l'exagération notre ami. Vu le parcours de Pau dans les différentes compétitions 32 matchs c'est en effet le nombre de matchs que l'équipe joue au total sur la saison sachant que Slade a été assez peu concerné par la préparation du Challenge (8 matchs en cinq ans sur 30 possibles) et qu'il compte un match sur deux en championnat (certes il devait participer aux entraînements et il faut compter les semaines de blessure qui ne sont pas des vacances).

@Un riz savant scie

Oui il exagère sur le nombre de matchs, ses plus grosses saisons en France ont été de 23 et 24 matchs joués. Au final ce n'est pas beaucoup plus élevé que son bilan en Nouvelle Zélande puisqu'il jouait des rencontres internationales en plus (entre 15 et 20 matchs par saison environ).

Il se laisse emporter par son ressenti, et c'est intéressant de voir que les Sudistes ont quasiment toujours le même et l'axent sur le nombre de matchs alors que les chiffres ne sont pas vraiment impressionnants. Ce ressenti est probablement lié au point que tu relèves à la fin : l'absence de coupure. Les joueurs sont protégés en Top14 avec des weekends de coupure imposés, mais comme tu le mentionnes ils s'entrainent en permanence ou sont à l'infirmerie. En gros en Top14 tu commences à faire souffrir ton corps en août et tu relâches l'effort en juin. Pour un mec qui vient du sud ou il y a des compétitions resserrées et séparées par des plages de repos puis préparation, c'est forcement incroyablement dur (pour nos joueurs aussi, mais ils n'ont connu que ça donc s'en rendent moins compte).

  • to7
    14278 points
  • il y a 2 jours
@Un riz savant scie

Oui il exagère un peu mais sur le fond rien de nouveau, on sait tous que le calendrier de top14 est hyper chargé et que ça en fait sinon le meilleur du moins le plus dur championnat du monde d'après des mecs du genre bismark du plessis, ou thierry dussautoir, pas exactement des fragiles...
Un des soucis de cette formule, on l'a vu ces dix dernières années c'est que c'est hyper usant physiquement (multipliant les blessures) et mentalement (voir le cas gourdon, mais il y en a probablement beaucoup d'autres qui n'ont pas le courage d'en parler -je pense à un certain guilhem g qu'on avait quand même régulièrement l'impression de voir en plein burn out sur les terrains-)

On sait que les pays qui performent au niveau international protègent leurs joueurs, ce qu'on ne fait jamais parce qu'ils faut des matchs pour faire du pognon, l'après covid risque d'être terrible pour ça et j'ai bien peur qu'on ne crame la nouvelle génération comme on a cramé la précédente.

Même si ça peut etre dur, au prix où ils sont payés...ils sont pas les plus a plaindre

  • Pianto
    35599 points
  • il y a 3 jours
@Crocus83

quel est le prix de la santé ? Lui, il a chargé en terme de commotions.

  • P243151
    1264 points
  • il y a 3 jours

Heureusement qu’il bosse pas sur une chaîne De montage tous les jours et en se levant à 4 heures du mat sinon qu’est-ce qu’il dirait

@P243151

Bosser sur une chaine de montage en commençant à 4h du matin n'est pas pénible, ailleurs certains bossent 20h par jour et ne sont payés qu'en coup de fouet.

  • AKA
    48281 points
  • il y a 2 jours
@Team Viscères

Rien à voir, on parle du rhyme du Top14! Démonter des paquebots au Pakistan est encore plus dur qu' une chaîne de montage en France et on trouve toujours plus dur alors restons dans le rugby 😉

@AKA

Je n'arrive pas à suivre... si on doit rester dans le rugby, pourquoi venir mentionner la chaîne de montage en premier lieu? Et si comparer à pire n'a pas de sens (ce en quoi je suis entièrement d'accord), alors la première comparaison n'avait pas de sens non plus.

Le Top 14 est plus pénible que les autres championnats à cause de sa cadence démentielle, c'est un fait et on le martèle tous à longueur d'année. Slade fait ici ce simple constat, pour un joueur de rugby la cadence du Top14 est pénible. Peu importe les conditions de travail de l'ouvrier à la chaîne, cela ne changera jamais rien au fait que le rythme du Top 14 est plus pénible que celui des autres championnats. Venir attaquer Slade sur l'angle du "il est pas à plaindre" ou du "y a pire ailleurs" n'a pas de sens parce qu'il ne se plaint pas, et surtout parce que c'est un raisonnement qui tient surtout du raccourci populaire du privilégié (argument habituellement réservé au patronat ou aux politiques quand ils veulent discréditer sans parler du fond).
Par exemple ici le sujet abordé est le rythme du Top14, mais on détourne l'attention en faisant passer Slade pour une chouigneuse qui ne réalise pas sa chance d'avoir un métier confortable. C'est d'autant plus étrange qu'aucun de nous n'a d'intérêt à détourner l'attention du sujet du calendrier. Je pense que l'on vaut tous mieux que cela et que l'on est capable d'écouter le contenu de son discours plutôt que de le lapider parce que serait un riche privilégié.

@Team Viscères

Yes !.. Lynchage totalement à côté de la plaque et face au vent, donc, surtout, ne pas cracher... On imagine l'escalade des tours si Slade s'était livré sur ses commotions à répétitions... Ce qui, en passant, n'aurait pas plus constitué une couinerie de privilégié à faire déborder la vase, vu que le problème est bien réel et concerne le futur sanitaire de mecs trentenaires, avec ou sans enfants...

@Team Viscères

Coups de fouet ? Pipi de chat. Moi j'en connais qui ont tenu 4 ans à se taper en boucle des interviews après-match de Philippe Saint-André sélectionneur.

  • P243151
    1264 points
  • il y a 3 jours
@Team Viscères

J’en sais rien rien mais jouer au rugby et bien payé comme Slade est moins dur que sur une chaîne de montage

@P243151

Vous ne comprenez pas que "jouer au rugby" à ce niveau n'existe pas On dit souvent que la critique et facile et l'art est difficile. Si "jouer au rugby" comme l'a fait Slade est si simple, alors pourquoi il y a si peu d'élus? C'est compliquer à comprendre que le haut niveau sportif n'est pas ouvert à tout le monde et ça dans tous les sports.

@P243151

Et?

@Team Viscères

certains aiment être flagellé pendant 20h sur une chaine de montage

@Le Haut Landais

On veut des noms!

@Team Viscères

je sais pas, on était tous masques mais je reconnaitrai leurs fesses

  • Pianto
    35599 points
  • il y a 3 jours

Il a raison, le rythme est fou, ailleurs on n'impose pas ça aux joueurs et on s'en aperçoit lors des confrontations internationales hors coupe du monde.

En revanche, sur le pré, il a assuré, c'est ce qu'on lui demandait. merci à lui.

Un boulot pénible, faudrait voir à pas exagérer quand même !

@Fufu Brindacier

@Team Viscères
c'est tres relatif.
penible par rapport a ce qu'il a connu en tant que joueur pro en NZ, certainement

@Le Haut Landais

Oui c'est exactement ça. Il n'est pas en train de se plaindre ou de nous demander de pleurer pour lui, il explique juste que c'est beaucoup plus pénible que dans d'autres championnats et que cela a joué dans sa décision de repartir. Je n'y vois aucune exagération, et cela me perturbe même de voir qu'un joueur qui parle ouvertement de la surcharge du Top14 puisse être pointé du doigt par des internautes alors que les mêmes internautes passent l'année à se plaindre (à raison) de la surcharge du calendrier du Top14.

@Fufu Brindacier

Ils sont très bien payés, ils font partie de l'élite mondial d'un sport que l'on consomme en divertissement et qui appartient au domaine du rêve pour nous, et il y a bien plus pénible comme boulot ailleurs. Mais tout cela n'empêche absolument pas que ce boulot puisse parfois être pénible voir douloureux pour certains joueurs. Tout comme nous avons tous déjà connu des périodes pénibles dans nos boulots respectifs, quand bien même en comparaison à d'autres nous avons des situations de privilégiés.

Ces Blacks, que des chochottes !

@lelinzhou

exactement, c'est pas au SCL qu'on se plaindrait de trop jouer tant que le president paie sa tournée

@Le Haut Landais

Tant que le président paie SES tournéeS.

@lelinzhou

grosser erreur de ma part, merci de l'avoir corrigée

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
Transferts
News