Champions Cup : quel pays a le mieux réussi en phase de poules de la coupe d'Europe ?
Champions Cup : quel pays a le mieux réussi en phase de poules de la coupe d'Europe ?
Les phases de poules de la Champions Cup 2018/2019 sont désormais terminées. C'est l'heure du bilan.

Poule 1

Sans surprise, le Leinster a dominé cette poule. Battus par Toulouse à l'aller, les Irlandais ont su relever le tête et réaliser un sans-faute en suivant. Mais les Rouge et Noir ont été récompensés, et verront aussi les 1/4. En revanche, grosse déception côté anglais, avec Bath et les Wasps. La formation de Coventry n'a pas gagné une seule rencontre.

  1. Leinster (25 pts)
  2. Toulouse (21 pts)
  3. Bath (10 pts)
  4. Wasps (4 pts)

Poule 2

Dans une poule dominée là aussi par une formation irlandaise, le Munster, les trajectoires d'Exeter et de Gloucester ont été échangées entre la 3ème et la 6ème journée. Dauphins du Munster, les Cherry and White se sont écroulés. Les Chiefs ont relevé la tête... sans pouvoir se qualifier, à l'instar du CO, 3ème.

  1. Munster (21 pts)
  2. Exeter (14 pts)
  3. Castres (14 pts)
  4. Gloucester (9 pts)

Poule 3

Six matchs, six défaites... et surtout zéro point : le LOU a subi pour sa première en Champions Cup. Les Lyonnais ont le plus petit total de la compétition. Les Saracens, eux, ont le plus gros, avec... six victoires, et quatre bonus offensifs. Glasgow est le 8ème et dernier participant des 1/4.

  1. Saracens (28 pts)
  2. Glasgow (19 pts)
  3. Cardiff (10 pts)
  4. LOU (0 pt)

Poule 4

Le Racing 92 partait favori, il a assumé son statut. Mais l'Ulster n'a rien lâché, et a été récompensé par une place de meilleur second. Les Scarlets et Leicester n'étaient pas invités.

  1. Racing 92 (26 pts)
  2. Ulster (22 pts)
  3. Scarlets (7 pts)
  4. Leicester (7 pts)

Poule 5

La surprise est clairement venue de cette poule. Les Ecossais d'Edimbourg, menés par Richard Cockerill, ont terminé à la première place, devant les Français Montpellier et Toulon.  Newcastle a créé la surprise en début de compétition, mais s'est écroulé par la suite.

  1. Edimbourg (23 pts)
  2. Montpellier (16 pts)
  3. Toulon (10 pts)
  4. Newcastle (9 pts)

Et le pays qui brille le plus, à mi-parcours, est...

  • Irlande : un total de 68 points pour 3 équipes, soit 22,6 points par équipe (3 clubs en 1/4)
  • Ecosse : un total de 42 points pour 2 équipes, soit 21 points par équipe (2 clubs en 1/4)
  • France : un total de 87 points pour 6 équipes, soit 14,5 points par équipe (2 clubs en 1/4)
  • Angleterre : un total de 81 points pour 7 équipes, soit 11,5 points par équipe (1 club en 1/4)
  • Pays de Galles : un total de 17 points pour 2 équipes, soit 8,5 points par équipe (0 club en 1/4)

L'Irlande confirme sa suprématie internationale en endossant le rôle de patron sur la scène continentale. Sa moyenne de 22,6 points par équipe est exceptionnelle, et permet au Munster, au Leinster et à l'Ulster de voir les quarts. Soit un 3/3. Un 100% également réalisé par les formations écossaises. Edimbourg a remporté sa poule, et Glasgow termine meilleur second.

C'est la France qui complète le podium. Si sa moyenne a forcément subi le zéro pointé lyonnais, elle devance largement l'Angleterre (14,5 points par équipe contre 11,5) et place deux clubs, contre un seul pour la perfide Albion. Le mauvais élève, c'est le Pays de Galles. Pas de qualifié, et une moyenne de 8,5 points par équipe. C'est faible. L'Italie n'est pas représentée cette saison en Champions Cup.


Le bilan à mi-parcours, ça donnait ça : 

Champions Cup : à mi-parcours, quel pays a le mieux réussi en Coupe d'Europe ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Nikopat
    3066 points
  • il y a 3 mois

Je trouve cette stat quand même un peu faussée par l'absence de Clermont suite à leur "accident" de l'an dernier en championnat.
Vu le niveau de jeu de l'ASM cette année, on peut imaginer sans trop se planter qu'ils se seraient qualifiés sans trop de soucis aussi. Et qu'on se serait retrouvés un peu mieux classés là-dessus.

Euh... L'Afrique du Sud ?

  • to7
    10840 points
  • il y a 3 mois

on se rend compte que ce qu'on avait vu venir gros comme une maison est de plus en plus évident, difficile pour des clubs (si gros et riches soient-ils) de lutter contre des provinces; il y a d'un coté une organisation intelligente qui permet de maximiser le rendu d'un potentiel limité (en écosse évidemment mais aussi en irlande dont les équipes de jeunes ne brillent pas toujours), de l'autre une machine à broyer les talents (et pour ça le top14 est vraiment le meilleur du monde mais la premiership n'est pas si loin)
après je crois qu'il est prématuré d'en tirer des pronos pour le vi nations parce que les anglais et gallois restent moins cons que nous

@to7

Je ne comprends toujours pas ce débat qui revient tout le temps entre les provinces et les clubs (un peu comme l'autre débat entre le joueur sous contrat fédéral opposé au joueur sous convention fédérale). Club ou province c'est juste un habillage, au final ce sont des équipes. La différence entre le fonctionnement des Irlandais et le nôtre ce n'est pas parce qu'ils ont des provinces mais leur calendrier, leur politique globale qui met l'équipe nationale avant le reste, le nombre d'équipes... bref une organisation adaptée à leur objectif et à leurs particularités (manque de moyens, réservoir de joueurs limités, etc.). Chez nous on pourrait changer nos clubs pour des provinces, si on garde la même organisation pourrie le résultat sera toujours aussi pourri. Et inversement avec un calendrier intelligent on peut avoir des résultats sans provinces, rien n'interdit de faire un Top10 fermé avec des clubs.
Les Anglais n'ont pas de provinces, ils eu leurs périodes de domination. Les Irlandais ont des provinces, ils ont eu des périodes très compliquées. La différence entre eux et nous ce n'est pas l'histoire de clubs ou provinces, c'est qu'ils ont des projets et font des changements quand ça ne marche pas alors que nous n'avons pas de projets et quand ça ne marche pas on continue dans la même direction (des fois qu'en insistant ça passe).

  • to7
    10840 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

sauf que les choses sont liées avec des équipes de provinces il y a moins d'équipes d'où une organisation toute différente; enfin quelque soit la façon dont on tourne le problème, que la province soit le début ou l'aboutissement du truc, les faits sont là

@to7

Ouais ou alors on peut juste pas faire 30 équipes professionnelles avec une population de 5 millions d'habitants (certes il y a le cas de la Nouvelle-Zélande mais je pense qu'on s'accordera à dire que vu la densité de talents là-bas ce n'est pas comparable).

@to7

Justement je ne comprends pas ce lien qui semble être d'une logique implacable pour d'autres : en quoi c'est mécanique que "provinces = moins d'équipes" et en quoi donner le statut de provinces aux équipes provoquerait mécaniquement une réforme complète du rugby français?

  • to7
    10840 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

si on change juste le nom et qu'on rebaptise nos clubs provinces, sans rien changer d'autre, c'est sur que ça ne sert à rien
l'idée de provinces serait de s'inspirer du modèle irlandais dans l'organisation

  • to7
    10840 points
  • il y a 3 mois
@to7

mais c'est effectivement un sujet très complexe qu'on peut difficilement aborder sur de simples commentaires la france n'étant pas l'irlande on ne peut pas non plus faire un copier coller
il faudrait 6 à 8 provinces je crois, ça ferait déjà beaucoup moins que 14 clubs
on pourrait garder les clubs comme échelon inférieur pour faire vivre le vivier mais avoir un super rugby français de provinces, enfin ce serait un chantier énorme qui implique
1) de bien comprendre ce qui fonctionne ailleurs
2) de bien comprendre ce qui est transférable et souhaitable ou non chez nous

  • Kad Deb
    23772 points
  • il y a 3 mois
@to7

Fais attention à toi ! Vanter le système des provinces en France est considéré comme une provocation qui peut te valoir le bannissement et la relégation dans le monde de "ceux qui ne comprennent rien au rugby et pis d'abord t'y as jamais joué et ça se voit..."

  • to7
    10840 points
  • il y a 3 mois
@Kad Deb

c'est un risque que je suis prêt à courir, même un béotien verrait les choses sans difficulté, on a d'un coté des réservoirs limités, des moyens limités et de belles réussites; de l'autre des moyens énormes, des potentiels énormes et des gâchis colossaux, il faut croire qu'il y a un système qui est plus performant que l'autre
dernière finale de cdm u20 france angleterre pourtant dans 5 ans si rien ne bouge ces deux nations ne domineront pas le rugby mondial, pas plus que fall beauxis guirado chouly et fall avant eux

C'est pas si mal finalement. On se doutait que l'Irlande serait solide, l'Ecosse surprend, et on est juste derrière. L'Angleterre est finalement très décevante, tant mieux !

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
News
Chroniques
News
News
News
News
Vidéos