Champions Cup - Les 5 points à retenir de la victoire du Racing 92 face au Munster
Les Racingmen recevaient les irlandais du Munster sous la chaleur bordelaise
Ce qu'il faut retenir de la demi-finale du Racing 92 face aux irlandais du Munster au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux.

La domination francilienne

Rien à redire sur ce match, les joueurs de Jacky Lorenzetti ont tout simplement été monstreux. Dominateurs dans tous les domaines, plus précis, plus inspirés, efficaces en défense, justes techniquement, agressifs en défense, les Ciels et Blancs méritent amplement cette victoire. Ils ont en plus de leur puissance, ajouter à leur palette une envie de jouer et de beaux mouvements offensifs. 

Les français à la fête

Avec douze joueurs français titulaires dont onze internationaux (seul Louis Dupichot ne l'est pas), les franciliens présentaient un visage joueur et satisfaisant. Les premières et troisièmes lignes 100% tricolores, tout comme les centres et le triangles d'arrières, ont réalisé un match plein sous les yeux de Jacques Brunel et de son staff. 

Vingt premières minutes de folie

3 essais en 20 minutes, et une domination impressionante. Dans la lignée d'un Teddy Thomas décisif à trois reprises (même s'il en a offert un à Maxime Machenaud, on peut créditer Teddy Thomas d'un triplé). Inspirés, créateurs et puissants, ces vingts premières minutes ont clairement donné le ton du match et permit aux résidents habituels de la U Arena d'asséner un véritable coup de massue sur les têtes des joueurs du Munster

L'imprécision irlandaise

Habituellement impressionnant de précision dans les mouvements collectifs mais aussi dans leur qualité technique, les irlandais ont longtemps déjoué face à des racingmen affamés et extrêmement efficaces en défense. Passes ratées, placages manqués, lacunes de rapidité dans les enchaînements, défaillance dans le réalisme, indiscipline ... les Munstermen ont affiché des difficultés dans beaucoup de secteurs, et particulièrement en première mi-temps, ce qui permettait aux joueurs des Laurent Labit et Travers de rentrer aux vestiaires avec un score de 24-3. Plus percutants en seconde mi temps, les irlandais n'ont cependant jamais réussi à inquiéter durablement les franciliens si ce n'est en toute fin de match en raison d'un relâchement notable des Ciels et Blancs. 

L'homme du match

Difficile de retenir un seul homme sur une telle performance collective. Teddy Thomas a bien évidemment été réaliste et déterminant au score tandis que Virimi Vakatawa a lui aussi été omniprésent. Aujourd'hui il a joué juste, mis ses indéniables qualités physiques et techniques au service du collectif. Impliqué sur les 3 essais, il a également très bien défendu et a gratté quelques ballons précieux. La justesse dans l'animation et le jeu au pied de Maxime Machenaud ainsi que ses qualités défensives sont à ressortir, tout comme l'hyperactivité d'un Camille Chat décidément au niveau européen. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Est-ce que Moustache a remarqué que Vakatawa jouait à l'aile ?? Que quelqu'un lui dise sinon, svp

Derniers articles

Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News