Quelle pratique cette saison en école de rugby ? [Explications]
Quelle pratique cette saison en école de rugby ? [Explications]

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Et une nouvelle organisation des apprentissages pour la pratique en école de rugby, une ! Mais en quoi va-t-elle consister ?

Quel avenir pour le rugby ? La question a été posée et reposée ces derniers mois, et le débat n'a pu être que relancé avec les événements tragiques de l'été. Une chose est sûre : si d'éventuelles nouvelles règles pourraient voir le jour, un travail doit être effectué dans les catégories de jeunes pour sensibiliser au maximum la nouvelle génération. 

Une nouvelle génération qui pourrait servir de laboratoire, afin de juger les éventuelles pistes quant à l'évolution du rugby. La FFR souhaite en tout cas faire bouger les choses... même si elle n'a pas l'intention d'interdire le plaquage jusqu'à 12 ans.

Pourquoi la FFR ne va pas interdire le plaquage jusqu'aux U12 ? [Desintox]Sur le site de la FFR, Didier Retière - désormais DTN - est revenu sur la pratique en École de rugby développée cette saison. "Il y a une forme de progression sur chaque saison avec des temps différents en fonction des catégories. On commencera par du toucher deux secondes avant de passer en jeu au contact en faisant évoluer le nombre de joueurs. Ce qui est vraiment important pour nous, c’est cette progression et le fait que nos éducateurs n’oublient pas que l’objectif prioritaire est de faire progresser les enfants."

Une nouvelle organisation

L'ancien entraîneur des avants tricolores détaille aussi la nouvelle organisation mise en place à la rentrée :

Suite à l’expérimentation mise en place lors de la saison 2017/2018, des retours très favorables ont été faits par un grand nombre de commissions territoriales d’écoles de rugby et une majorité d’éducateurs. De façon à avoir une organisation cohérente par catégorie d’âge, la réussite de ces pratiques « avec contacts aménagés », nous incite pour la saison 2018/2019 à uniformiser la pratique sur le territoire national. [...]  Il faut permettre à chacun de se développer et pas dans une logique d’affrontement. On fait souvent des raccourcis et on copie ce que l’on voit à la télévision. L’idée est de générer une approche différente et de faire que pendant la saison, nous aurons un temps de travail conséquent qui soit différent et centré sur le jeu en mouvement, les passes et les duels dans l’évitement.

Sur la question du "Toucher 2 secondes", le but est de "générer de la continuité dans le jeu, de favoriser l’évitement et la coopération." Mais au fait, c'est quoi le Toucher 2 secondes ? "La règle est la suivante : à partir du moment où je suis touché, je cours avec le ballon et j’ai deux secondes pour faire la passe à un partenaire. Si je n’ai pas fait la passe, le ballon est rendu à l’adversaire."

La FFR lance le programme national ''Rugby bien joué''Quid du plaquage ? Là aussi, Didier Retière prend le temps d'expliquer : 

Le rugby n’est pas un sport de collision mais nous revendiquons être un sport collectif de combat. Pour cela, il faut de la maîtrise, de la justesse technique et de la capacité à prendre correctement les informations. Il nous faut des joueurs bien formés et capables de plaquer correctement. Cela s’apprend et s’entretient. Il y aura toujours cette pratique de plaquage mais avec des règles de contacts aménagés parce que c’est une dimension intéressante de notre sport. Nous voulons juste que nos pratiquants puissent évoluer en sécurité. Pour cela, nous mettons en place un dispositif évolutif pour pouvoir jouer dans de bonnes conditions.

Vous pouvez retrouver son entretien complet ici ainsi que le calendrier avec le type de pratique prescrit.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mon fils va arrêter le rugby. Il a 10 ans (il entre en U12) et joue et fait du plaquage depuis 5 ans. Il devait faire sa 6eme licence. A son âge on peut facilement identifier les joueurs très mobiles qui ont un profil de 3/4 et ceux qui aiment le contact et qui ont un profil de récupérateurs de ballons et de transmission. Mon fils est dans la 2eme catégorie. Il ne sera jamais le plus rapide sur le terrain. La nouvelle formule faite de courses sur un grand terrain à 5 x 5 va dégoutter les enfants de la 2eme catégorie. Il a fait son 1er entraînement hier et j'ai vu sa tête découragée à la fin de la séance. Je ne vais pas l'obliger à aller aux entraînements. Donc il est temps pour lui de faire un autre sport qui correspondra mieux à ses aptitudes (le judo qu'il pratique aussi depuis 5 ans ou un autre sport). Les Ecoles de rugby servent de boucs émissaires des dérives du rugby professionnel. C'est comme si en Athlétisme on demandait aux lanceurs de poids de faire du 100 mètres avec les sprinteurs. Et pourtant, je peux vous assurer que mon fils n'est pas violent ni un gros bourrin sur le terrain. Ses excellents éducateurs de U8 et U10 sont d'anciens joueurs du Top 14 Prod2 ou Fédérale 1 (dont certains en EDF), ils ont toujours favorisés un jeu de mouvement... Mais dans ce jeu il avait une place pour des défenseurs, récupérateurs. Etes vous sûrs que ces règles vont permettre de remplir les écoles de rugby ?

@Locunolé

Le plus grand tour de magie du rugby de ces dernières années, c'est d'avoir réussi à faire croire à tout le monde que les charges et percussions ont toujours été là, font partie de l'essence même de ce sport et sont normales.

@Team Viscères

C'est possible... mais vous ne pourrez pas non plus faire croire que le rugby ne se jouait qu'avec des 3/4. Il y avait bien dans le rugby "traditionnel" des lignes d'avant ("les gros"). Visiblement on prépare un rugby qui se jouera à 5 ou 7.

@Locunolé

Il n'y a aucun rapport entre la distinction gros-3/4 et la multiplication des charges/percussions. Regardez des matchs d'il y a 30 ans, vous ne verrez pas des joueurs de 120 kilos se rentrer dedans à pleine vitesse pendant 80 min, qu'ils soient avants ou arrières. Le rugby d'antan était bordélique devant, vicieux (ça se mettait des coups en douce à la moindre occasion), mais il n'y avait pas cette violence et cette répétition des impacts (à l'époque tu étais commotionné parce qu'on t'avais collé une série de marrons). La charge à l'épaule dans la gueule du défenseur est une arme récente dans l'histoire du rugby.
Le rugby existait avant de devenir un affrontement entre des chars d'assauts, il survivra sans problème si on interdit les combats de chars d'assauts. Et je le dis en tant qu'ancien pilier.

@Team Viscères

À mon époque, la percussion était remplacé par l'intimidation : comme tu le dis le vice régnait, sous les mêlées surtout, mais aussi les touches et ce qu'on appelait à l'époque, les "spontas", mêlées spontanées (ruck, c'est plus classe). Fallait faire peur à ceux d'en face, montrer qu'on avait des dingues prêts à tout, des gars dont le nom étaient connu de tous dans le monde de l'ovale et qui étaient les gloires locale. Et en face, z'avaient pas les mêmes, eux z'avaient des "justiciers", la seule différence étant que ceux-là prétendaient que c'était pas eux qui avaient commencé. Et je parle de ce qui était l'élite, la première division à l'époque.
Non, la charge à l'épaule n'existait pas en ce temps là, l'attaquant évitait ou rentrait tête baissée en attendant que les nettoyeurs et justiciers s'affrontent, le défenseur plaquait comme il pouvait : sauf la vilaine "cravate" on ne sifflait pas de plaquage haut.
C'est à peine caricatural, mais c'est vrai que le rugby de ma jeunesse était "de visu " et "de facto" beaucoup plus violent que celui d'aujourd'hui, mais les conséquences de cette violence étaient probablement beaucoup moins dangereuses et enrichissait plus les dentistes (le mien s'est gavé) que les neurologues...

@Team Viscères

Il faudra faire le bilan au niveau des écoles de rugby. Mon fils n'a plus envie d'aller aux entraînements, mais il est peut-être le seul ... "C'est à la fin de la foire que l'on compte les bouses".

Le problème n’est pas l Ecole de rugby
Car les 3/4 des éducateurs font du très bon boulots .
Mais à partir de 14/15 ans on ne recherche que le gabarit et des gamins avec un minimum de rugby ou / et n’ayant pas fait d’école de rugby se retrouve en gauderman en alamercerie ou dans les pôles au détriment de gamins qui ont fait l école de rugby et qui savent manier le ballon et lisent le jeux !!!!
Tout simplement j appelle cela le syndrome de du «  Merle »

@Christ19200

T'es sûr pour les merles-grives ?.. Parce que le gabarit, c'est bien un choix assumé et calculé pour défoncer quelques grives qui tenteraient de narguer les merles, non ?... Moi j'appelle ça le syndrome Bernie-Djôni-pas de fôôôtes... Et le type qui a lancé l'offensive contre le "french flair" (en gros la vitesse du ballon, sa vie, l'évitement, la continuité et l'adaptation) se trouve actuellement à la tête de la Fédé qui propagande sur la qualité de ses réformes...

@ginobigoudi

bien avant lui,Jacques Fouroux,prônait déjà ce rugby"technico-physique"(sic);

Ce que j'espére plus que tout est que l'on arrête les rassemblements EDR une mi-temps en toucher 2 secondes et une mi-temps contact.
Soit on fait du toucher, soit on fait du plaquer, ! Le toucher est sur le haut du corps, tout ce que l'on ne veut pas voir sur du plaquer... comment voulez vous que des gamins de moins de 10 puissent faire cette gymnastique mentale sur des périodes de 7/8 minutes. Rien que le fait de tourner le terrain de 90° à la mi temps pour passer (en M8) de 4 contre 4 à 8 contre 8 perturbe beaucoup d'enfants.
Du toucher et rien que du toucher au moins sur le premier trimestre!

Autre point, je suis favorable à l'interdiction totale de contester le ballon à un joueur au sol afin de faciliter la sortie du ballon et éviter les rucks, il ne devrait pas y avoir de rucks/déblayages chez les M8/M10. Les enfants (et beaucoup d'éducateurs) ne maitrisent pas les régles du plaqueur/plaqué et il y a tendance à vouloir reproduire le TOP14.

Consolidez les connaissances des régles avec la participation des M14 qui commencent les écoles d'arbitrages sur les rassemblements territoriaux plutôt que de les lancer sur les tournois ou il peut y avoir une forte pression sur les épaules de ces jeunes arbitres

  • gwen89
    1071 points
  • il y a 2 ans
@Bobby64

Je suis d'accord sur les mi-temps toucher, puis contact. Cela n'a pas de sens. Selon moi, il faudrait :
1/ Toucher 2 secondes au short de septembre à mars
2/ Plaquer au printemps à effectif réduit (7*7 max)
3/ Pas de contestation du ballon, et surtout pas de mêlée

Enfin, arrêtons d'écrire que la FFR met en place une nouvelle organisation. Cela existait déjà la saison dernière avec une plage de toucher 2 secondes beaucoup plus longue. Il s'agit même d'un retour en arrière.

@gwen89

C'est le calendrier mis en place par la FFR... En fait ça dépend des catégories.
Et non ces règles (Toucher 2s et rugby au contact) n'était pas pour tout le monde l'an dernier. Quelques comités l'on testé (l'expérimentation dont parle Retière). Cette année cette pratique se généralise sur tout le territoire. Après les éduc vont quand même travailler le contact et le placage pour le "rugby total" des tournois de fin de saison (hors calendrier FFR).

@MadWall

Perso j ai bien aimé le toucher 2s sans conteste du ballon avec les débutants moins de 7 . C était un peu difficile à arbitrer mais les petits joueur étaient bien dans la recherche du partenaire . Et quand sont arrivé les tournois de printemps avec la reprise rugby disjest. Il n’y avait plus à voir .., la pauvreté reprenait le jeux .,,
Perso pour les 10 :/12 je suis très flag ...

Et je militerai bien volontiers pour avoir une ligne sur les maillots au niveau du nombril avec interdiction d attraper l adversaire au dessu de l’école de rugby a l’équipe de France en passant par le top 14 la prod D2 etc...,

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News