VIDEO. Pro D2. Distribution de marrons chauds et de cartons rouges entre Biarritz et Agen
Pro D2. Distribution de marrons chauds entre Biarritz et Agen.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
C'était Noël avant l'heure à l'occasion du match de Pro D2 entre le Biarritz Olympique et Agen ce samedi avec une grosse distribution de marrons bien chauds.
C'était Noël avant l'heure à l'occasion du match de Pro D2 entre le Biarritz Olympique et Agen ce samedi. Biarrots et Agenais ont en effet montré une belle solidarité et surtout de la générosité peu avant la 60e minute de jeu avec une distribution de marrons bien chauds. Laquelle a débouché sur les cartons rouges du jeune talonneur Romain Ruffenach et de son homologue Marc Barthomeuf. Deux joueurs qui auraient pu être accompagnés de plusieurs coéquipiers compte tenu de l'envie avec laquelle les protagonistes ont échangé des amabilités après cette mêlée disputée sur la ligne des quarante mètres agenais. Mais l'arbitre a décidé de ne sanctionner que les instigateurs de la bagarre générale. Il faut dire qu'à ce moment-là du match, le SUA évoluait déjà à 14 après la biscotte adressée au troisième ligne Hamilton. Au final, ce sont cinq cartons qui ont été distribués puisque le pilier d'Agen Arthur Joly (58e) et le troisième ligne de Biarritz Philip Van der walt (68e) ont également rejoint le banc pour dix minutes.



Des exclusions temporaires ou définitives qui ont quelque peu influencé le déroulement de cette rencontre au sommet. À l'issue du premier acte, le BO était en effet mené 13-18 alors que les visiteurs avaient trouvé la faille à deux reprises par l'intermédiaire des anciens Grenoblois Clément Darbo (31e) et Viliame Waqaseduadua (40e). L'avance aurait même pu être plus importante si les visiteurs avaient assuré la dernière passe à de multiples occasions. En face, seul Nick De luca avait marqué cinq points (21e) après une très belle passe au pied de son ouvreur, le demi de mêlée Maxime Lucu ayant fait le reste au pied.

Mais à 14 contre 15 dès la reprise, les Basques, secoués dans les vestiaires à la pause par l'entraîneur des avants Benoît August, ont fait le break avec deux réalisations coup sur coup par ce même Lucu (50e), imité quelques instants plus tard par Waenga (52e). Pénalisé par ses exclusions et cramé physiquement, le SUA ne s'en relèvera jamais, encaissant d'ailleurs un cinquième essai synonyme de bonus offensif par Kevin Boulogne à la 72e.


Crédit vidéo : France 3
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Peio
  • il y a 5 ans

tomdiabolus, je crois qu'on va pas etre d'accord, etre en travers ca veut tout dire et rien dire.......
Au gaucher agenais de pousser sur l'épaule ext du droitier pour eviter que le droitier Biarrot rentre le talon agenais. dans ce cas là il se met pas en travers c'est la faute du gaucher qui d'ailleurs a souvent été sanctionné
Le gaucher georgien était naze ou pas son jour (ca arrive, idem telefoni mais le Bo avait pris confiance et le remplacant a continuer de charger), Broster a fait ce qu'il a voulu, d'autant qu'ils ont essayé de tourner les mêlées à plusieurs reprise, mais mal.
les agenais ont dégoupillés car ils mettaient la marche arriere sur 90% des mêlées et je les comprend........

Oui je l'ai vu. enfin je me suis arrêté après les 2 cartons jaunes sur mêlée completement stupide.

et oui je persiste le pilier droit biarrot est en travers sur plusieurs mêlée. Il est pas sanctionné forcément en face ils ont dégoupillés.

Donc oui il s'est compliqué le match.

  • peio
  • il y a 5 ans

Tomdiabolus, t'es sûr que t'as vu le match toi?????
c'est le seul secteur où Biarritz a surnagé, joly s'est fait joliment amuser par cabarry, quand à Broster il a concassé le georgien puis telfoni. Sur cette mêlée c'est pas flagrant, vu que l'arbitre siffle très tot que la mêlée n'est pas stable........

Pas de vidéo, arbitre qui prend ses responsabilités, sanction rapide, "incident " qui dure 2 minutes. Equipes calmées (plus ou moins). Le bonheur retrouvé d'avant la "vidéo-dépendance".
C'était ma séquence "c'était mieux sans".

Pour moi, si la boite à phalange était de sortit, l'arbitre a sa part de responsabilité.
ça s'est relevé après 2 ou 3 mêlée ou le droitier Biarrot pousse très nettement en travers.
ça a fait dégoupiller les agenais.

  • ced
    100335 points
  • il y a 5 ans

c'est le problème avec la proD2.
quand y a bagarre les mecs s'écartent et du coup l'angle de la seule caméra du stade n'est pas suffisant.

Derniers articles

News
Vidéos
News
Sponsorisé News
News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News