VIDEO. PREMIERSHIP. De retour au top de sa forme, Manu Tuilagi distribue les caramels avec Leicester
Premiership : Manu Tuilagi distribue les caramels avec Leicester.
Manu Tuilagi, facteur X du rugby anglais, est de nouveau en pleine forme, comme le prouvent ses cartouches distribuées avec Leicester, à revoir en vidéo.
En Angleterre, X Factor est l'une des émissions télévisées les plus emblématiques du pays. Si la version française du télé-crochet n'a pas vraiment cartonné, elle a permis - de l'autre côté de la Manche - de révéler des artistes comme Leona Lewis, James Arthur ou les One Direction. Mais Outre-Manche, le terme "Facteur X" prend une toute autre tournure lorsqu'il s'agit d'évoquer le monde du rugby. Là-bas, tout le monde semble s'accorder sur un point : ce fameux facteur est incarné par un joueur, un seul. Manu Tuilagi.

L'Angleterre est invaincue depuis le début du 6 Nations et l'arrivée d'Eddie Jones. Elle est la seule nation à pouvoir faire le Grand Chelem 2016. Sa paire de centres est unanimement saluée, Owen Farrell (12) et Jonathan Joseph enchaînant les bonnes performances. Pourtant, il n'aura fallu que quelques matchs à Manu Tuilagi pour mettre tout le monde d'accord. Réclamé, son retour va bien avoir lieu puisque le Tiger de Leicester a été conservé dans un groupe de 24 joueurs pour préparer la rencontre face au Pays de Galles après une absence de 21 mois sous le maillot de la Rose, la faute à des blessures et des problèmes avec la justice.

Sera-t-il titulaire ? Remplaçant, avant de glaner plus de temps de jeu lors du match suivant face... au XV de France ? Si Jones fait appel à lui, c'est parce que le milieu de terrain gallois, symbolisé par Jamie Roberts, est réputé pour sa puissance. Or, Manu X Factor Tuilagi est du genre (très) solide. Depuis son retour à la compétition, en Premiership comme en Champions Cup, le joueur d'origine samoane régale. Ce week-end, les Chiefs d'Exeter ont subi ses fameuses cartouches, comme Blair Cowan et un certain Courtney Lawes quelques semaines auparavant. Son duel face à Roberts promet, donc. Et qui sait : en cas de victoire, peut-être Tuilagi poussera-t-il la chansonnette.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'aime pas son style de jeu mais c'est un sacré client: va falloir serrer les dents quand on le verra arriver lancé.
Quoi qu'il en soit ils ont une belle génération les anglais et de sacrés problèmes de riches en 3/4

  • Zejack
  • il y a 3 ans

De toutes façon c'est un anglois.

AU BÛCHER !

un peux inutile ton commentaire non ?

Oui il est solide et il met de gros tampons, mais sur les deux plaquages de la vidéo, il entoure pas vraiment ses adversaires ou c'est moi ? En france on peut considérer ça comme plaquage dangereux et se faire sanctionner. Toujours est il que son retour avec le XV de la rose n'est pas anodin et qu'il va falloir le museler le bougre

  • tipunch
    11443 points
  • il y a 3 ans
@boucherugby

pour moi aussi les 2 premiers devraient etre sanctiones. Il y va avec l'epaule sans chercher a plaquer.
Sinon quand meme tres impressionnant

@boucherugby

non pas vraiment, je veux bien le premier mais pas les autres

  • Pianto
    31446 points
  • il y a 3 ans
@boucherugby

très clairement, sur les deux premiers, il y a pénalité contre Tuilagi, il percute, il ne plaque pas et c'est interdit en défense.

Grosse densité Physique, capacité de franchissement, Force & Explosivité indiscutablement (Samoa quoi !)....Sans renier son ADN bien sur, la progression de Manu passe par sa capacité à aussi parfois dépouiller son jeu ou plutôt ne pas faire du défi une finalité mais un moyen...La comparaison avec Nonu tient à expérience égale, Nonu à ensuite franchi le cap, Manu commence sa mutation...Si son jeu évolue ds cette direction ce peut ètre le Top Player de demain, sinon, j'ai bien peur que son approche soit par trop pathogène (des fois c'est les autres qui on bobo, mais ce peut être aussi lui-mm)....

Il n'y a que moi qui voit du Ma'a Nonu en Tuilagi? Une certaine propension à la passe en moins certainement.. Pratiquement 2 années de blessures ont endigué sa progression mais l'alliage rare de puissance, de changements d'appuis et de vitesse de ce centre encore très jeune m'ont fait languir de son retour, j'espère qu'il sera du XV de la rose ce week-end et pour les années à venir. S'il s'intégrait moins bien dans la ligne de trois quarts made in Lancaster, je crois que la question ne se pose plus sous l'ère Jones.

@The Knife

Et le coup de rein, si on peut l'appeler comme ça, la même espèce d'esthétique et d'efficacité dans l'accélération pour passer plusieurs rideaux d'un seul élan. En espérant que la tentation de faire parler la puissance n'ait pas raison de ses autres qualités.

@The Knife

Non tout a fait d'accord avec toi.
D'autant plus que Nonu a commence en jouant de son physique et a appris avec le temps a etre plus intelligent dans ses decisions, a mieux gerer son match.
Alors imagines si Tuilagi suit la meme courbe, il risque de faire mal pour longtemps

Avec Eddy Jones qui multiplie les déclarations polémiques et provocatrices, Dylan Hartley qui est choisi capitaine, le retour du poète Tuilagi et de cette fouine d'Ashton, je sens que je vais recommencer à détester les anglais rapidement. L'épisode Lancaster avec du beau jeu de mouvement, avec du respect et de la politesse était vraiment un moment contre-nature pour eux en fait

@Borderlands

bordelans et momirail, detesté les Anglais si vous voulez dommage que vous projecter votre haines anti anglais dans le jeux du rugby, mais comme vous ne sembler pas connaitre notre sport votre avis importe peux. Mieux vaut avoir des example et pouvoir en parler que ... j aime pas les anglais car cela ne vol pas haut.

@Borderlands

Personnellement je n'ai jamais cessé de les détester; peu importe le capitaine ou le selectionneur

@Borderlands

C'est bien vrai ce que tu dis, et nous on était même heureux d'en avoir pris une pelletée à Twickenham. Vivement la fin du tournoi, Guirado-Hartley ca va être délicieux, j'espère que Maestri aura mangé de la viande crue.

Plisson likes it ! 😉

Il est incroyable de densite physique ce gars.
Comme tous ces freres d'ailleurs.
Je n'ose pas imaginer la quantite de nourriture que maman Tuilagi doit preparer pour nourrir sa litee de golgoths.
Les gallois vont pas s'amuser.
A mon avis, Manu Tuilagi est le seul centre a pouvoir rivaliser avec J. Roberts en Europe (et notre Bastarocket national) en terme de puissance).
Beau match en perspective

  • Iyhel
    22782 points
  • il y a 3 ans
@Le Haut Landais

Qu'il ne fasse pas la même erreur que Bastreaud qui s'est laissé enfermer dans un rôle de bélier alors que plus jeune, au SF, il savait faire des chisteras ou des petits coups de pied par dessus...

@Le Haut Landais

Tout a fait d'accord avec toi.
Basta n'a pas la vitesse et l'explosivite de Tuilagi, que Roberts n'a pas non plus.
Alors les autres centres...

@Le Haut Landais

Entre Tuilagi et Bastareaud, je pense que Tuilagi est bien devant.
La puissance seule ne compte pas. Le rapport poids/vitesse est clairement déficitaire pour le centre toulonnais.
Il me semble me souvenir, en plus, d'un Angleterre-France où Tuilagi domine nettement Bastareaud. A 2 reprises au moins il ne parvient pas à le plaquer.
A forme équivalente, Tuilagi est-dessus parce qu'il est mobile et rapide. J.Roberts rivalise défensivement avec Tuilagi.

Ils étaient quand même bien limites ses plaquages...

  • Iyhel
    22782 points
  • il y a 3 ans
@Alain Roulant

Je pense que les mêmes au niveau international, ça vaut pénalité voire jaune. Va falloir qu'il se rappelle de faire au moins semblant de mettre les bras sinon son retour va être de courte durée.

@Alain Roulant

@NoComment
Ouf, tu me rassures!!

@Alain Roulant

@ benziz

rassure toi t'as pas un maillot anglais sur le dos !

@Alain Roulant

Carrément d'accord sur les 2 premiers qui sont des charges de manchot plus que des plaquages, mais les 2 suivants sont bien sentis tout de m^me... J'aimerais pas recevoir le ballon!

Derniers articles

News
News
Transferts
Transferts
News
Transferts
Transferts
Transferts
News
News
Transferts