VIDEO. Pro D2. Bayonne mobilisé contre l'union basque, son maire pose ses conditions
Pro D2. Union basque : le maire de Bayonne pose ses conditions.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'union basque entre l'Aviron bayonnais et le Biarritz olympique continue de diviser. À Bayonne, son maire a posé les conditions d'un éventuel rapprochement.
La semaine passée, le Biarritz olympique et l’Aviron bayonnais ont fait une avancée majeure vers l’union alors que la structure professionnelle du BO et son pendant amateur ont voté en sa faveur. Un vote également favorable du côté du conseil de surveillance de l'Aviron, ainsi qu’une modification des règlements généraux de la LNR, ont renforcé l’idée selon laquelle les deux clubs basques devraient prochainement s’unir pour survivre. La Ligue, par l’intermédiaire de son président Paul Goze s’est pour sa part déclarée favorable au fait d'avoir des clubs forts financièrement et sportivement : « Il est de bonne gestion que deux clubs qui sont à 5 km l'un de l'autre, qui se concurrencent sur le public, les partenaires, les collectivités locales, mettent leurs forces en commun. »VIDEO. Pro D2. Bayonne mobilisé contre l'union basque, son maire pose ses conditionsPro D2. Vers un changement des règlements généraux de la FFR pour permettre l'union basque ?Cependant, et comme c’est le cas depuis l’annonce de ce rapprochement, tout le monde ne partage pas cet avis. À commencer par les anciens de l’Aviron bayonnais, qui par l’intermédiaire d’un communiqué, ont tenu à exprimer leur opposition au projet dans sa forme actuelle : « Conscient que le rugby Basque passe par le regroupement des équipes, nous n’apprécions pas le « passage en force » de cette union sans concertation des Anciens. »

VIDEO. Pro D2. Bayonne mobilisé contre l'union basque, son maire pose ses conditions
Crédit image : absocios

Un sentiment que semble partager le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray. Plutôt réservé sur la question jusqu’à présent, il a récemment posé trois conditions pour que la ville de Bayonne accepte ce projet lors d’une interview accordé à Sud-Ouest : le nouveau club doit être adossé à la seule association Aviron bayonnais rugby amateur, son siège doit être fixé à Bayonne et sa présidence doit être confiée à un Bayonnais. Autant dire que cela ne risque pas de plaire aux voisins biarrots. Etchegaray estime que, comme dans un couple, chaque partie doit faire des consensus et qu’il faut y associer tous les acteurs concernés. « Le rugby ne se résume pas à une force de frappe financière, il doit entraîner autour de lui une véritable adhésion populaire. » Ce qui, à l’heure actuelle, n’est pas encore le cas comme en témoigne ce récent rassemblement de supporters mécontents.

Crédit vidéo : Marie-Ange Bafcop

En parallèle, une agence de publicité bordelaise a décidé d’imaginer un nouveau logo pour cette union. En totale indépendance, Le Vestiaire lui a même trouvé un nom : l'Union Rugby Basque (URB), accompagné d’un slogan, Gora Euskadi (vive le Pays basque). « Le haut du U symbolise deux poteaux pour rappeler que le rugby est au centre des valeurs de cette nouvelle équipe », explique l’agence de pub. Plutôt convaincant non ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Montois énervé. .. crois tu que parmi les concernés il n'y a que Dax qui sauve sa gueule au détriment d un autre????????????
Y en a certains ca fait 10 ans que ca dure

  • pjb
    18776 points
  • il y a 5 ans

quoi chanter pour supporter cette nouvelle entité ? blague a part la fusion est une question de survie du pays basque tout du moins pour le rugby

Et dans cette histoire, qui va en profiter pour la troisième fois en 12 ans? US Dax encore sauvé grâce à une fusion ou la descente financière d' un autre club.

  • Patxi
    260 points
  • il y a 5 ans

Mon ami @Vevere il faut regarder plus loin que ce que dise les journaux (qui n'y pompe rien au passage) et les discussions des quelques piliers de comptoir. Il ne s'agit A AUCUN MOMENT d'une absorption de l'AB par le BO. Blanco et sa course à la présidence à la FFR n'ont rien avoir dans tout ça il ne sera même plus président. il s'agit d'une FUSION soit une coalition de 2 entités à 50 - 50. Aucune magouille, aucune entourloupe juste 2 équipes qui fusionnent.
Et au passage le BO de "Blancorléone" vous remercie mais va très bien et allé très bien (pas grâce à ces connards de médias qui l'enterrent) de plus grâce à notre subvention nous nous en sortons encore mieux. Je signale au passage que sur le seul plan rugbystique (voir rugby-transfert.com) entre les 2 clubs le "canard boiteux" ou le "😜rofiteurs du BO" ont déjà annoncé des recrues pour l'année prochaine on garder une bonne partie de leurs effectifs et de leurs jeunes.
L'aviron quant à lui cette pseudo victime voit tout ses joueurs se tirer même les jeunes du centre de formation. Et aujourd'hui n'a plus une tune parce que Afflelou s'est barré et que Merin que vous le vouliez ou non la seul chose qu'il souhaite pour son club c'est la fusion et si elle ne se fait pas je lui donne 1 an à la tête avant de se tirer vite fait. Car en plus de ne plus avoir une tune il restera les quelques idiots qui ne pompent rien au rugby professionnel d'aujourd'hui et qui ne regarde qu'une chose c'est si il y'aura un maillot bleu et blanc et si Pottoka sera toujours là.

Bel esprit du rugby !

  • vevere
    51769 points
  • il y a 5 ans

@Jak3192 bravo mais appelons un chat un chat, ce projet absorbtion de l'AB par le BO n'a que pour seul objectif de sauver Blancorléone dont la "légitimité" (tant locale qu'au niveau de la FFR) serait lourdement remise en cause si le BO se retrouvait en Fédérale la saison prochaine.

Ne pas oublier qu'il vise la présidence de la FFR en 2016...comment voter pour un type qui aura coulé un club historique de l'Elite?

L'AB qui est ausi en mauvaise posture financière a bien compris qui allait se prendre la carotte...

Moi, je trouve, le logo, le slogan et le nom du club très adaptés et assez jolis. La fusion se fera, faute de ne pouvoir faire autrement, avec ou sans l'accord des grincheux de Bayonne, si les politiciens viennent pas encore foutre leur nez là où il n'y a pas lieu. Refuser la fusion et se retrouver à deux en fédéral 1, c'est dire adieu au monde professionnel pour de nombreuses années, car la concurrence des clubs continuera de la même façon.

On a voulu un rugby professionnel et les supporters du BO et de l'AB également !!!
Il n'est pas nécessaire d'être un ponte de la finance pour savoir que le tissu économique du Pays Basque ne peut supporter deux budgets de top 14 !!!
Je comprends que l'on n'est pas envie de voir disparaître le BO et L'AB, mais alors il faut accepter de faire comme Tarbes, Lourdes...etc...
Les fusions sont toujours compliquées à gérer, à supporter surtout si en plus elle ne fonctionne pas. Apparemment, celle du SBUC et de Bègles s'est bien passée ???

1000 manifestants Bayonnais contre la fusion et il me semble qu'il y a 15000 places à Jean Dauger. Cherchez l'erreur.
Même Doshpi est partant pour la fusion.
Et quand Doshpi dit oui, on dit comme lui.
Supporters Bayonnais, ne vous laissez pas impressionner par une bande d'abrutis

Pour ma part, en tant que Biarrot d'origine exilé en Ile-de-France, ayant passé toutes mes vacances de gamin juste derrière Aguiléra, le BO étant une histoire de famille chez moi... même les conditions d'Etchegaray m'iraient. Pourvu qu'on ait une équipe basque en TaupeQuatorze.

Juste histoire d'aller se mesurer aux Varois, Auvergnats, Occitans et autres Altoséquanais. Voire même les battre.
(Le "voire" ne comptant pas face au Stade Français, faut pas déconner non plus...)

  • dom666
    44014 points
  • il y a 5 ans

Ce qui m'énerve dans cette fusion n'est pas la fusion en elle même mais la façon dont cela se passe.
Cette fusion est nécessaire mais je crois qu'elle aurait dû être murement réfléchie et que ni la direction de l'AB ni celle du BO ne se retrouve aux commandes de cette nouvelle formation. Les deux directions ont échouées place à de nouvelles têtes...

Ça pourrait être bien pour les deux équipes que la fusion est lieu car il y aurait un plus gros budget et ça éviterait à Bayonne et à Biarritz de s'effondrer complètement.

  • Jak3192
    57744 points
  • il y a 5 ans

Le rugby basque ?
Le feuilleton de l'été
La saga:
- sauver des présidents de clubs; avec à la fin le vidage de l'un des 2 à la fin (qui parie sur qui ?)
- masquer les mauvais choix financiers précédents (et surtout éviter d'en trop parler)
- financement public des mairies qui mettent la main à la poche pour des buts électoralistes (comme dit je sais plus qui dans ce forum: qu'ils donnent du pognon au rugby amateur). LE financier du BO a dit stop, lui. Il n'a pas à se justifier auprès d'électeurs
- mettre en avant les boulots perdus des employés (pas les joueurs, mais les obscurs)
- modification du réglement de la LNR pour permettre à ... (un club: lequel ? un president: lequel ?) de continuer à vivre dans le rugby. Modif de réglement: la fusion permettrait de créer en Pro D2 un club qui n'existait pas l'an dernier ? ben ceux de Fédérale doivent bien rigoler !
Et ceux qui se sont fait laminer dans le passé (Bourgoin, Montauban) eux, ils sont aux anges...
Et tout cela avec comme paravent (et se planquer derrière) l'honneur; les anciens, etc...

Désolé amis Basques, supporter, joueurs amateurs, éducateurs, dirigeants, équipes de jeunes
Vous n'êtes pas responsables de ce qui vous arrive,
mais l'image de tout cela est
pitoyable, grotesque, comique.

A mon avis,
1. si la FFR et la LNR travaillait normalement:
en fonction du bilan DNCG, rétrogradation des clubs à leur juste niveau s'ils n'ont pas les moyens de leurs ambitions et qui ont joué avec l'argent qu'ils n'ont / n'avaient pas
2. si les élus municipaux était plus rigoureux avec les fonds publics (vos impots basques):
suspension de tout engagement financier municipal jusqu'au rapport DNCG final (pour les élus municipaux, on peux aussi parler de "couillu", car en ces temps de vaches maigres, sortir des centaines de milliers / million d'euros pour faire plaisir a qqs dizaines / centaines (??) / milliers (???) d'aficionados plutôt que de mettre ce pognon, par exemple, dans le développement-du-rugby-dans-le-hors-temps-scolaire-dont-on-a-bcp-parlé-quand-la-loi-est-passé-parceque-les-mairies-n'ont-pas-de-tunes-pour-ça,
ça doit pas les faire rigoler aux élus locaux de subventionner à des sommes pas possible pour grosso modo 15 gonzes sur un terrain le weekend.
3. Tout cela lié à la démission des bureaux directeurs du BO et AB avec élection d'une nouvelle équipe dirigeante, avec naturellement, ces gens là ne se représentent pas.

Avec enfin un nouveau Départ sur de nouvelles bases pour le rugby Basque.
Et naturellement, un long et fastidieux chemin pour arriver à rejouer une coupe d'europe.

Je suis pas inquiet sur le nombre de pouce rouge que je vais récolter avec ce post...
Mais franchement, ne faudrait-il pas un jour coller un grand coup de pompe dans la taupinière pour écrouler ce système qui s'est vautré pour redémarrer sur des bases saines ?


  • sha1966
    55296 points
  • il y a 5 ans

mais il n' y a pas le choix!! Alors évidemment si les supporters de l'AB et du BO veulent voir leurs équipes préférées en pro d 2 ou en dessous et bien restez comme ça mais la seule façon de retrouver le top14 et d'y jouer un rôle est de fusionner

  • Pianto
    36221 points
  • il y a 5 ans

le plan rêvé à Bayonne c'est de refuser la fusion, que Biarritz descende, que Bayonne reprenne du poil de la bête et que l'AB se positionne comme LE club du pays basque sans passer par la case Biarritz.

Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas d'un club puissant et unitaire au pays basque, l'histoire du club c'est du pipeau. Ce qui les emmerde c'est que Biarritz qui est au plus mal en profite pour revenir à la même hauteur qu'eux.

Comment faire après pour regarder le voisin de haut ?

C'est à 98 % un concours de celui qui a la plus longue du canton avec les arguments pour refuser qui s'appuient sur les 2% restants (les valeurs, l'histoire, ...)

Cette fusion avec les deux sections amateurs et écoles de rugby ne tient pas la route une seconde.
Toulouse a fait monter 3/4 jeunes en première cette fin de saison à cause des blessures. Si le besoin se fait sentir dans la province basque, tu vas les chercher où? Quand un pro est en phase de reprise, il joue où ? C'est où la réserve de la province basque ? Nafaroa ? Anglet ? Biarritz ? Bayonne ?

Soit tu fais un club, des juniors (au minimum) aux pros, soit ça devient impossible à gérer.

Cette fusion ne sera acceptée que si les deux clubs sont au bord du gouffre en même temps, et encore.

Le souci c'est qu'en filant 1,5 millions cette année, ils partent pour la même somme l'an prochain sous peine de voir le club couler c'est ce qu'il arrive dans pas mal de club du top 14 jusqu'en fédérale chaque année.

Il est clair que les bayonnais ne veulent pas , et à juste titre , de cette fusion . Il est inconcevable qu'elle se fasse contre leur volonté juste pour éviter la rétrogradation financière du BO

  • Cazela
    736 points
  • il y a 5 ans

Certaines équipes se passent bien de titres....

Nous c'est les supporters !

  • Cazela
    736 points
  • il y a 5 ans

...

  • arnaud
  • il y a 5 ans

M'emmerde avec leur mot BASQUE! Y'a un paquet de supporter qui sont gascons bayonnais, boucalais, landais...et le BAB n'est pas basque!!! Anglet qui est au centre a une devise gasconne! Les casemates de pêcheur de Biarritz ne s'appelle pas casemates pour rien! Les noms gascons des rues du petit bayonne...enfin bon...
Je suis pas anti basque, ni anti fusion...mais anti main mise d'un marketing vert blanc rouge faisant insulte à l'histoire de ces clubs.

  • AKA
    49542 points
  • il y a 5 ans

PS: un derby BO/Anglet en Fédérale1 çà aurai de la gueule Non? LOL

  • AKA
    49542 points
  • il y a 5 ans

Si cette subvention est votée (on en est encore loin) bien du plaisir aux contribuables de Biarritz dont les finances sont dans le rouge. Maintenant que les politiques sont lâchés dans l' arène on n' a pas fini de rigoler Bon courage les gars

Les deux clubs se concurrencent sur le public ?
Il me semble pourtant qu'ils ne manquent pas de supporters et que ces derniers sont très attachés à leurs couleurs respectives.

Concernant les partenaires, la concurrence est nationale et avec les autres sports, notamment le football. Un sponsor cherche de la visibilité sur tout le pays et non juste la région. Par contre, c'est sûr, il faut faire preuve d'originalité et avoir des résultats. Avec ces deux présidents, ils sont en haut de l'affiche pour de mauvaises raisons, ça n'aide pas vraiment à attirer.

Et les collectivités, ça serait bien qu'elles arrêtent d'autant aider les clubs professionnels pour soutenir le rugby amateur, qui profite quand même à plus de monde.

Allez les Basques, le rugby survivra !

  • HH
  • il y a 5 ans

"les anciens de l’Aviron bayonnais, qui par l’intermédiaire d’un communiqué, ont tenu à exprimer leur opposition au projet "
Ben non, ils ne s'opposent pas au projet puisqu'on lit qu'ils sont "Conscients que le rugby Basque passe par le regroupement des équipes...". C'est juste qu'ils n'aiment pas la façon dont le projet est mené, c'est à dire sans eux.
C'est juste une opposition sur la forme, pas sur le fond et c'est plutôt une bonne nouvelle pour le rugby basque.

Il ne faut pas oublier que l' BO demande une ralonge de 1,3 M€ a la mairie, alors que déjà l'année dernière ils avaient demandé 400 000 €.

Donc cela indique que le BO est dans la caca financièrement. Ceci dit, je comprends les bayonnais qui ne veulent pas remflouer gratos le BO.

Logiquement le BO devrait repartir en FED1 et l'AB en PROD2.

Mais car il y a un mais, l'AB n'est pas non plus au mieux financièrement (passif de 400 k€ ?) donc on se retrouve dans un beau bordel !!!!!!

Il va bien falloir que certains fassent des concessions sinon ça va pas aller loin .....

Hélas, j'adore ce pays basque et tout ce qu'il représente alors Mr svp faites quelque chose d'unique !!!

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 5 ans

Vu les conditions imposées par le maire de Bayonne, les Biarrots vont faire la grimace mais en dehors des valeurs populaires, vu l'état des finances du BO et vu cette tentative de passage en force je comprends les Bayonnais.

thiboo Rien ne va se faire à cause de la connerie de certaines personnes: ça c'est facile pourquoi tu ne balance pas des noms? certains c'est qui ? blanco et merin ? pour moi oui c'est leur faute ils n'ont pas ete assez clair !!!

  • Minotop
    13882 points
  • il y a 5 ans

Elle est bien belle l'union basque mais si Blanco et Mérin ne se tirent pas ils vont définitivement faire couler le rugby là bas! Ils sont restés dans une gestion de club des années 80-90 !

  • thiboo
    26445 points
  • il y a 5 ans

Rien ne va se faire à cause de la connerie de certaines personnes...

« Le rugby ne se résume pas à une force de frappe financière, il doit entraîner autour de lui une véritable adhésion populaire. »
Le Racing s'en passe bien, lui, de l'adhésion populaire...

On pourrait les appeler les "All Basques" : ils porteraient un maillot noir avec un piment d'Anglet à la place de la fougère...

Derniers articles

Vidéos
News
Sponsorisé News
News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
News