ULSTER : l'auteur d'insultes racistes à l'encontre de Simon Zebo banni à vie du stade
ULSTER : l'auteur d'insultes racistes à l'encontre de Simon Zebo banni à vie du stade.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'Ulster a décidé d'agir après les insultes racistes subies par Simon Zebo en Champions Cup.

L'arrière ou ailier du Racing 92 a salué la décision du club nord-irlandais sur Twitter. En marge de la 5ème journée de Champions Cup entre l'Ulster et le club francilien, Zebo avait été victime d'insultes racistes de la part de "supporters" de la formation menée par Rory Best. Et si le Racing avait finalement décidé de ne pas porter plainte, l'Ulster a décidé d'agir.

Dans un communiqué, la formation précise avoir "sanctionné un spectateur en lui interdisant l'accès au stade à vie, pour avoir enfreint le règlement."

Nous tenons à remercier les nombreux supporters qui ont fourni des informations pour nous aider dans cette enquête. Nous sommes tous très fiers de notre réputation en tant que club ouvert à tous et le comportement inacceptable de cet individu ne reflète en aucun cas celui de nos supporters, ni les valeurs de notre club. Nous avons adressé nos excuses par écrit à Simon Zebo et au Racing 92.

Pour rappel, l'Ulster défiera le Leinster en 1/4 de finale.

Champions Cup : quel adversaire en 1/2 finale pour le vainqueur de Racing 92 - Stade Toulousain ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Aïe, je plains son sosie...

Voilà une attitude qui devrait être la norme face à des propos racistes ou homophobes proférés dans des tribunes
Le rugby est un sport de voyous pratiqué par des gentlemen disait nos amis d'outre-manche ; alors normal de sanctionner ceux qui n'ont pas compris qu'un match de rugby n'est pas le défouloir d'opinions rétrogrades et devenus dans beaucoup de pays des délits

Pendant ce temps, au foot... cris de singe et lancers de banane, aucune sanction concrète.

@artillon

C'est tellement facile de taper sur le foot, ça permet de fédérer sans faire d'effort. En plus pas besoin de chercher à savoir si ce qu'on raconte est vrai, il suffit de parler des pousse-citrouille et tout le monde sera d'accord. Ce qui permet d'ignorer que début décembre le club de Tottenham a interdit de stade à vie un supporter pour un lancer de banane, ça serait quand même con de foutre en l'air une attaque facile contre le foot.
Continuons de nous masturber gaiement sur les Valeurs© du rugby, que personne n'en a d'aussi bonnes parce qu'on est trop géniaux.

@Team Viscères

Je viens de lire ton commentaire et ça m'a coupé le sifflet d'un coup.
Tu arrives sérieusement à rédiger tout ça (sans parler de l'autre réponse plus bas) à partir d'une petite phrase sans prétention ?
Franchement, pète un coup et ça ira mieux. Tu es un véritable ayatollah.
Et puis le cas de Tottenham doit être assez unique en son genre. Le racisme est répandu partout, y compris en Angleterre, en France, et la loi sanctionne bien rarement les faits de racisme.. sans parler de l'Italie dont tu as entendu les cas récents (au football bah ouais... peu importe que ce soit un sport plus populaire qu'un autre), voire des pays à l'est (Hongrie, Pologne) où tu joues parfois ta peau.
Le foot rime bien souvent avec connerie, j'invente rien. Ce n'est même un cliché non. Même si j'aime regarder ce sport aussi, ce qui n'est pas le cas de Marc visiblement.

@artillon

Je ne sais pas ce qui me fascine le plus, la première affirmation gratuite selon laquelle le foot ne lutte pas contre le racisme ou le fait de défendre cette première affirmation gratuite par une seconde affirmation gratuite selon laquelle le contre-exemple donné serait du genre totalement unique. Toujours au mois de décembre, Chelsea a suspendu 4 supporters de stade pour des insultes envers un joueur de City. Chelsea avait déjà obtenu des interdictions de stade (cette fois au pénal, bien plus contraignante) contre 4 supporters après un incident dans le métro parisien. Entre 2005 et 2015 les Anglais ont prononcé 19 interdictions de stade au pénal pour des supporters de Chelsea, 17 pour des supporters de Tottenham, 13 pour ceux d'Aston Villa. Au mois de janvier le club de Melbourne a banni un supporter pour un message raciste sur instagram. En France en plus des interdictions de stade il y a des peines de prison avec sursis qui sont prononcées, des tribunes qui sont fermés. On est loin de "aucune sanction concrète" et il faut environ 5 secondes sur Google pour trouver cela.

Ou peut-être la pirouette pour passer de l'affirmation "le foot ne sanctionne pas" à "il y a des pays très racistes, c'est un fait"... En effet tu as raison en Italie et dans les pays de l'est le racisme dans les stades est un vrai fléau. Mais que l'Italie soit confrontée au racisme ne rend pas ton affirmation "le football c'est caca ils sanctionne pas" vraie pour autant.

Et si jamais ça ne te plait pas que quelqu'un ose te contredire, c'est ton problème.

@Team Viscères

Mais tu le fais avec un tel sérieux, comme si la terre avait arrêté de tourner... C'est un vrai combat de coqs, et je vois que tes arguments sont plutôt fondés.
Dans ce cas excuse ma légèreté, personne n'est parfait. Je ne suis pas spécialiste comme tu l'auras compris.
Dis-toi qu'un idiot de plus ou de moins ne changera pas la face de l'univers. Et merci pour ton argumentation, j'ai appris des choses.

@artillon

Je rejoins Team, tout simplement parce que si on commence à affirmer des choses sur le coup de l’émotion en tapant sur untel ou untel, tu sais ce qui va se passer ici, comme c'est la cas ailleurs.
On a pas envie de perdre cet espace un peu décalé mais fortement passionné. J'aime bien discuter (ou simplement lire) avec les rugbynisteres, que ce soit toi, Team, les toulonnais (troll !) ou même Charly (non là, je déconne). Parce que c'est toujours intéressant et j'ai appris discuter et à accepter que j'ai (souvent) tord ou que je ne savais en fait pas de quoi je parlais.
Et ici j'ai souvent tord car il y a de vrais spécialistes du rugby qui savent expliquer malgrès les remous..

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Écris "tord" moins souvent, ou écris-le avec un t.

@Ahma

Ah tu vois, j'ai encore tord.

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Je n'insiste pas, je ne voudrais pas être lourt.

@artillon

On s'en bas lec', du foot 😉

@Marc Lièvre Entremont

En plus c'est complètement con, parce que le foot ne nous a pas attendu pour sanctionner les dérapages : interdictions de stade par les clubs, interdictions de stade au pénal (donc avec obligation de pointer au commissariat à chaque match de son équipe), matchs à huis clos, etc.
Les seules différences c'est que le foot est plus populaire donc le nombre de gros cons y est bien plus important, et que le rugby n'est que peu implanté dans certains pays où le racisme est une problématique très présente.

@Team Viscères

C'est vrai, même l'équipe de Paris a viré des spectateurs il me semble.

@Marc Lièvre Entremont

Paris c'était un peu différent, ce n'était pas une sanction ciblée contre des supporters ayant dérapé mais un nettoyage de masse. C'est un sujet un peu compliqué parce que d'un côté ça a permis de faire dégager des mecs vraiment nocifs (il y avait eu un noyautage d'une partie d'un virage par des groupuscules extrémistes) et de l'autre il y a eu des mecs "normaux" (juste des ultras qui mettent leur club avant tout le reste dans leur vie) qui ont été bannis plusieurs années un peu gratuitement juste pour pouvoir se débarrasser de 50-100 mecs. C'est le problème quand tout le monde (autorités, club, assos de supporters) laisse une situation pourrir pendant des années, tu finis au point où il n'y a plus vraiment de bonne option pour résoudre le truc mais juste des un peu moins mauvaises que d'autres.

Et le nettoyage n'était pas venu d'une bonne volonté mais juste d'une pression médiatique intenable après le décès d'un supporter dans des débordements d'après match, soudainement les autorités (civiles et sportives) s'étaient intéressées au problème.


Le foot a de gros problèmes à gérer qui sont liés en grande partie à sa très grande popularité, on peut critiquer l'efficacité de leurs mesures ou la timidité des mesures dans certains domaines mais pas prétendre qu'ils n'essaient pas. Encore plus dans la position dans laquelle on est, je ne vois pas vraiment le rugby lutter contre ses propres dérives (par exemple on a des générales régulièrement qui tournent de plus en plus aux affrontements de bandes et ce n'est pas comme si l'on s'en souciait véritablement). Globalement la posture où le rugby c'est mieux que les autres sports me fatigue, et c'est pareil pour le raccourci facile qui consiste à désigner le football comme le repaire de tous les maux du sport. Donc voir qu'on se congratule pour une interdiction de stade symbolique tout en pointant du doigt le sport voisin qui va bien plus loin sur le même sujet (nécessité provoqué par la plus grande ampleur du phénomène chez eux il est vrai) ça me gonfle. Devoir pointer au commissariat à chaque match lors d'une interdiction de stade (pour un club européen, ça fait entre 50 et 60 jours dans l'année quand même) ou prendre de la prison avec sursis c'est quand même un peu plus concret que de juste empêcher un supporter d'acheter des places en son nom (il lui suffit de faire acheter par un pote ou remplir un faux nom à l'achat puisqu'il n'y a pas de vérification).

@Team Viscères

Finalement, on a quand même bien parlé foot.

@artillon

" Nous n'avons pas les mêmes valeurs !"

Super comme symbole mais sans doute pas si facile à appliquer. Quant à savoir pourquoi le Racing n'a pas porté plainte... S'il y avait eu dépôt de plainte ce crétin malfaisant aurait pu hériter en plus d'une sanction pénale bien méritée.

@lelinzhou

Probablement que l'Ulster les a informé de ce qu'il avait l'intention de faire et que c'est bien suffisant non?

@HookAHooker

Pourquoi suffisant ? La loi française prévoit des poursuites pénales pour insulte raciste. Tu penses que la suspension de stade est suffisante et que faire donc dans le cadre de pareilles conneries si ça ne se produit pas dans un stade ? On laisse tomber ?

@lelinzhou

La loi française s'applique en France. Il y a l'équivalent en Angleterre...?

@Matthieu Lardetrop

Je suppose que les injures avec caractère raciste sont sanctionnées in UK comme les injures ordinaire. En outre il y a pour le football des dispositions spéciales pour les injures racistes dans les stades (Football Offenses Act de 1991), il est fort probable qu'elle puisse être étendue par jurisprudence au stades de rugby.

@lelinzhou

c'est une expulsion à vie quand même ensuite j'imagine que Zebo et Le racing on discuté et qu'ils se sont dit que c'était suffisant. C'est ce que je sous entendait. Après je suis d'accord avec toi, la radiation à vie c'est peut être excessif (on peut changer) mais une poursuite pénale pour marquer qu'une ligne a été franchit aurait été nécessaire. Ensuite je ne sait pas quel est le droit irlandais en la matière.

@HookAHooker

la radiation à vie, ca semble etre une peine forte, mais c'est aussi du pipi de chat



moi, j'adore le rugby et pourtant, je n'ai que tres rarement l'occasion de pour assister a des matchs, si j'arrive a aller en voir 1 tous les deux ans c'est le bout du monde.Ca pour dire qu'une radiation, meme pour un amateur de rugby, ca n'a des fois que tres tres peu d'effets concrets.



Si des faits sont reprehensibles, une sanction devrait etre appliquée.



Sans compter que je doute sur l'application d'une radiation. Ils vont mettre sa photo dans tous les guichets de rugby ? Faut pas une carte d'identité pour rentrer dans un stade.

  • Kallso
    3034 points
  • il y a 1 an
@LaGuiguille

Non mais il faut spécifier ton nom pour acheter un billet par la voie officielle.

@Kallso

Les copains sont là pour ça...

@lelinzhou

Le brûler vif en place publique aussi? C'est incroyable les ligues de vertu modernes et leurs envies de pénal. Sanctionner les propos d'abord les opinions ensuite j'imagine... Banni A VIE...

@Wolfhound

L'insulte à caractère raciste est un délit. Tu penses donc que trouver normal qu'un délit soit sanctionné ne peut être que le fait d'une "ligue de vertu" rétrograde et coincée ? Ou bien trouves-tu bénin voire normal ce genre de comportement ?

@Wolfhound

Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit. Quelle époque horrible nous vivons où il n'est même plus autorisé de s'en prendre à un être humain à cause de sa couleur de peau...

@Team Viscères

Tout le monde aura noté ta bonne foi et ton honnêteté intellectuelle. Comme si la foule qui crie "pendez le" (en s'en prenant au crétin qui profère des injures racistes) n'était pas EXACTEMENT la même foule qui criait pendez le au noir du sud... Comme si en outre, en plus de l'avoir banni à vie, le foutre devant un tribunal allait le rendre tolérant... En grande Bretagne, le mois dernier une mère de famille a été placée en garde à vue, ses enfants laissés seuls à la maison, parce qu'elle avait eu le tort de postuler dans un tweet qu'opéré ou pas et en vertu des lois de la génétique, un homme transgenre restait un homme. Eh bien tu vois, dans ce genre de cas, je pense que la lberté totale d'opinion ça a du bon quand la pensée officielle contredit la science et est prêt à foutre en prison des généticiens...

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

C'est tout de même une opinion, même si elle nous répugne, et puisque c'est un délit il faut avoir l'honnêteté de reconnaître qu'il s'agit d'un délit d'opinion. On ne peut pas proclamer son attachement au respect absolu de la liberté d'expression et réclamer en même temps des sanctions pénales pour les déclarations racistes. La liberté d'expression est totale ou elle n'existe pas du tout, il n'y a rien entre les deux. On ne peut pas se dire attaché à la liberté d'expression "sauf pour...et pour...et pour...".

@Ahma

Justement en France la liberté d'expression totale n'existe pas, elle est encadrée. Je ne saurais pas dire si c'est mieux ou moins bien que dans les pays où elle est totale ou presque comme les pays nordiques ou les USA (et encore ils ont probablement aussi des limites, la liberté d'expression totale est bien plus un concept philosophique que juridique), mais c'est ainsi. L'atteinte à la vie privée, la présomption d'innocence, la diffamation, l'incitation à la haine/violence/racisme et autres, l'insulte, l'apologie du terrorisme ou des crimes de guerre, le secret de l'instruction judiciaire ou je ne sais combien d'autres cas sont autant de limitations de la liberté d'expression en France qui rendent la carte "c'est son opinion" brandie ici non valable.

Sinon pour revenir à ma formulation de départ, je veux bien te concéder qu'il serait plus juste de dire "ce n'est pas une opinion acceptée par la loi mais un délit d'opinion". Mais ça sonne beaucoup moins bien comme punchline.

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

En ce qui concerne les atteintes à la vie privée, la diffamation ou l'incitation à la haine, je pense qu'on peut éventuellement les distinguer de l'expression d'opinions racistes (ou sexistes, ou homophobes...) d'ordre général, dans la mesure où elles sont susceptibles de nuire directement à des personnes en particulier. On peut donc imaginer une liberté d'expression non limitée, mais qui n'implique pas le droit de nuire à autrui. Evidemment, dans les faits, on peut concevoir des situations où il sera difficile de tracer une limite exacte entre l'expression d'idées racistes et l'incitation à la violence.
Sur l'idée que l'argument "c'est son opinion" n'est pas valable : disons plutôt que la loi, aujourd'hui en France, ne le voit pas de cet œil. Mais on peut éventuellement le juger valable, selon sa propre sensibilité sur la question.
Ceci dit, si pour ma part je ne suis pas favorable à la pénalisation des déclarations racistes, il n'en va pas de même de la politique d'un club, qui je pense est en droit de considérer qu'il ne veut pas de certains individus parmi son public.

@Ahma

"En ce qui concerne les atteintes à la vie privée, la diffamation ou l'incitation à la haine, je pense qu'on peut éventuellement les distinguer de l'expression d'opinions racistes"

Tu résumes bien toute la complexité de l'application du concept intellectuel de liberté d'expression totale à la vie réelle : on se retrouve quasiment toujours à un moment ou un autre face à une limite qui est forcément subjective et compliquée à défendre. Chacun va pouvoir expliquer pourquoi il verrait la limite à cet endroit, mais cela ne rend pas cette limite objectivement saine/bonne/justifiée. La notion de "nuire à autrui" est tout aussi vague et complexe que celle de la liberté d'expression, on a tous une sensibilité/fragilité différente et des propos qui vont laisser une personne indifférente peuvent blesser profondément une autre (par exemple les propos homophobes courants pourtant non ciblés et pas toujours volontaires font des dégâts énormes chez les ados qui sont en train de se découvrir).
D'où la ligne tracée par la loi : elle est tout aussi subjective que les autres et parfois injuste, mais elle est la même pour tous. Libre à chacun d'être en désaccord avec cette ligne et de vouloir la faire modifier, libre à chacun d'exprimer ce désaccord, mais cela ne change pas le cadre. Pour faire une analogie foireuse : tu es libre de ne pas aimer la restriction à 80km/h sur les routes, libre de penser et dire que c'est une connerie, libre de vouloir la faire sauter, libre de penser que tu as raison sur ce sujet, tu peux même avoir raison sur ce sujet ou essayer de faire la révolution pour l'abolir (attention, la révolution est elle aussi interdite par la loi). Mais si tu te fais gauler à 90km/h sur la route, ton point de vue n'a plus aucun poids. Tu sors du domaine de la réflexion et du débat, tu rentres dans le cadre de la loi et de son application. Tu peux toujours exprimer ton opinion au tribunal pour te faire plaisir, mais il ne seras pas pris en compte et tu n'échapperas pas à la sanction en faisant valoir ta sensibilité personnelle sur le sujet.

Sanction exemplaire à suivre en France?

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News