Ecrit par vous !
Tournée - Les Springboks sont-ils redevenus une puissance mondiale ?
Siya Kolisi est le nouveau leader de cette équipe conquérante.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Dans moins de deux semaines, l'Afrique du Sud retrouvera le XV de France. Après une grosse période creuse, les Springboks semblent de nouveau compétitif.

Forts d’un rugby renaissant, ayant d’abord pointé le bout de son nez lors de la tournée du mois de juin, puis véritablement vivant pendant l’édition 2018 du Rugby Championship, les Springboks sont en Europe pour clôturer l’année sur une note positive et confirmer leur bonne forme du moment. Avec, en  ligne de mire, la prochaine Coupe du monde au Japon, les hommes de Rassie Erasmus vont défier une nouvelle fois cette année l’Angleterre, puis affronteront successivement la France, l’Écosse et le Pays de Galles.

Si l’effectif et le management actuels ont été beaucoup critiqués, surtout en début de mandat du nouvel entraîneur, il semblerait que certaines bases, solides, soient désormais en place, suggérant que les doubles champions du monde sont bel et bien de retour sur le podium mondial du rugby. Nous avons ici tenté d’extraire quelques points d’analyse essentiels, notamment sur les joueurs sélectionnés pour cette tournée, afin d’anticiper les secteurs clé que les Bleus doivent  préparer avant leur opposition face à l’Afrique du Sud au Stade de France, samedi 10 novembre.

Le retour de certains cadres change la donne pour les Boks

Ayant tous deux manqué les matchs contre l’Angleterre au mois de juin, le talonneur Malcolm Marx et le deuxième ligne Eben Etzebeth ont chacun fait un retour fracassant pendant le Rugby Championship : le colosse Eben, 26 ans, ayant également raté la totalité de la saison de Super Rugby suite à une blessure à l’épaule, a marqué les esprits en jouant les 80 minutes pour son retour à la compétition, lors du match aller contre les Pumas au mois d’août.VIDÉO. Rugby Championship. Des ratés et des ailes, les Springboks sans convaincre face aux PumasSa présence sur les terrains face aux Wallabies et évidemment face aux All Blacks fait la différence : l’Afrique du Sud est l’équipe sur la compétition qui gagne le plus de ballons en touche, notamment lorsqu’Etzebeth est là. Il est un leader d’hommes, par l’exemple, passionné par les valeurs de son maillot.

En première ligne, Malcolm Marx a de nouveau démontré, si toutefois c’était nécessaire, qu’il est potentiellement le meilleur talonneur du monde en activité. Lui aussi blessé au mois de mars, il est revenu en force en août et a pris ses responsabilités dans le tournoi annuel de l’hémisphère sud. Loué pour sa mobilité à l’avant du pack, son taux de réussite aux placages ainsi que la qualité de ses lancers en touche, il est également un finisseur régulier en équipe nationale : il a d’ailleurs marqué un essai déjà légendaire face aux Blacks à Wellington le mois dernier, contribuant à la victoire historique des Boks sur leur ennemi juré.Nouvelle-Zélande vs Afrique du Sud - Quels Springboks ont fait la différence ?

Stratégie payante : des Springboks solides défensivement, et tueurs en attaque

Historiquement connue pour le jeu rugueux et peu alléchant de ses avants, l’Afrique du Sud semble avoir étoffé sa panoplie cette dernière année et a prouvé qu’elle peut adapter son jeu en fonction de son adversaire. Si les ‘set pieces’ et les rucks demeurent des éléments clefs du jeu Sud-af', sur lesquels la France sera punie au moindre faux pas, d’autres atouts sont désormais à prendre en compte : d’abord, la solidité défensive. Fébrile depuis plusieurs années, comme lors de cette honteuse défaite 11-19 face à l’Italie en 2016, la défense Boks s’est depuis reprise en main : 235 plaquages contre les Néo-Zélandais et 144 contre les Australiens (2 victoires) sont la partie émergée d’une stratégie risquée mais payante qui consiste à laisser la balle à l’adversaire et les prendre en contre.VIDEO. Rugby Championship - Les Springboks mangent du Kangourou, appétissant animalOr donc, en contre-attaque, les Boks sont vraiment à craindre : s’étant trouvé un numéro 9 taille patron en la personne de Faf De Klerk, depuis la fin de carrière de Fourie Du Preez titulaire à la Coupe du monde 2015, le jeu des arrières Boks a gagné en percussion et en explosivité. Aphiwe Dyantyi, révélation de l’année, a déjà fait mal à beaucoup de défenses, évoluant soit au centre, soit à l’aile. Six essais en neuf sélections dont deux contre les Blacks chez eux, le joueur de 24 ans est impressionnant de maturité et de confiance.VIDÉO. Rugby Championship - Aphiwe Dyantyi s'amuse avec Beauden Barrett pour un doublé

Enfin à l’ouverture, Handré Pollard, lorsqu’il est en forme, est un redoutable créateur d’espaces ainsi qu’un excellent convertisseur face aux poteaux. Il peut compter sur sa paire de centres Jesse Kriel/Damian De Allende pour servir les ailes, sur lesquels de petits nouveaux comme Sbu Nkosi ou Cheslin Kolbe peuvent faire des miracles, prouvant que la renaissance du jeu Boks est plus complète que ce qu’elle n’y paraît. Nous pourrions également mentionner Pieter Steph Du Toit, Warren Whiteley ou encore Duane Vermeulen mais avons choisi ici de ne mentionner que quelques-uns des joueurs qui ont marqué des points à leur poste ces derniers mois.
SPRINGBOKS : la liste des joueurs retenus pour la tournée de novembre

Et même si les débats autour des quotas qui éclatent ci et là - ayant principalement pour but de déstabiliser la fédération - bousculent l’organisation sportive d’un pays plutôt fragile sur le plan politique, unanimité est faite autour du capitanat de Mr Siya Kolisi, excellent à chaque match et portant fièrement les couleurs et les hommes de sa nation.

Manfred Levesque
Manfred Levesque
Cet article est rédigé par Manfred Levesque, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est rassurant, de voir qu'un phénix peut renaître de ses cendres. Nous aussi, on a connu une période de creux. Mais fort heureusement, on va redevenir ridicules.

Non.
Mais nous encore moins.

Quand tu tapes les blacks et que tu es à deux doigts de récidiver la semaine suivante , tu peux y prétendre en tout cas

ceci dit, meme quand ils etaient devenus "une petite nation", on a pris 3 toles chez d'affilés alors bon...

Wait and see.

  • Ahma
    93341 points
  • il y a 1 an

Trois confrontations seront particulièrement riches d'enseignements et bouleverseront potentiellement la hiérarchie, contre le Pays de Galles, l'Angleterre et l'Ecosse, justement les trois équipes qui encadrent l'Afrique du Sud au classement Rugby Monde.

@Ahma

en effet, ça peut bouleverser l'ordre actuel, d'ailleurs leur place est en dessous de leur niveau actuel, en tous cas celui affiché au rugby championship cette année.

  • Ahma
    93341 points
  • il y a 1 an
@dusqual

De leur niveau sur certains des matchs du Rugby Chamionship plutôt, notamment les deux contre les Blacks (quoique j'aie eu le sentiment que ceux-ci jouaient sensiblement en--dessous de leur niveau pendant l'essentiel de la compétition).

Mais il y a eu aussi la défaite contre les Argentins, qui eux n'ont inquiété les Blacks à aucun moment, et un match contre l'Australie qu'ils n'ont réussi à perdre qu'en rivalisant de médiocrité avec les Wallabies - j'ai eu l'impression de voir l'équipe de France jouer contre elle-même.

C'est cette manie des montagnes russes qui les caractérise ces dernières années, pour retrouver leur place au sommet de la hiérarchie mondiale il faudra qu'ils bloquent les roues du chariot en position haute.

@Ahma

y a deux matches où ils passent à côté sur une dizaine au total. ils ont encore besoin de se régler mais c'est pas comme sous coetzee quand même, on sent qu'il y a un potentiel bien plus élevé dans cette nouvelle équipe sud af.

plus sérieusement, les boks font partie des rares nations capables de battre les all blacks. ils l'ont prouvé il y a peu et ce en rivalisant sur les deux matches qui les ont opposés.
rien à dire, on a aucune chance, normalement. ça devrait être une grosse fessée et si on arrive à tenir le score ce serait déjà un exploit majuscule. alors je dis, pas, sur un malentendu, on peut peut-être en venir à bout mais ça m'a l'air très compliqué dans l'état actuel des choses. et ce même si le coach avait des années d'avance sur movember, c'est dire...

@dusqual

Ils sont capables de battre les ABs mais sont moins forts et surtout moins réguliers dans la performance. On a donc une toute petite chance de les battre mais pas énorme quand même.
Après les bocks ont eu quelques années pourries mais ils n’ont jamais atteint le niveau nullissime de l’EDF

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Le Haut Landais

ils ont quand même perdu contre les italiens et les japonais, ils étaient tombés très bas mais eux ont su se relever

@to7

Ils avaient été mauvais contre les italiens mais d’autres équipes ont perdu ou failli perdre contre eux. Ils ont été arrogants contre les japonais et se sont fait punir pour ça. Même s’ils ont connu une mauvaise, ils n’ont jamais atteint la nullité abyssale de notre EDF

  • epa
    36704 points
  • il y a 1 an
@Le Haut Landais

"la nullité abyssale de notre EDF" Je me demande à quel moment les joueurs méritent un tel "compliment" et surtout quels plaisirs on peut retirer à être dédaigneux??? Un sentiment de grandeur fugace peut-être?

@epa

Ca fait quand meme longtemps que je me fais chier severe en regardant les matchs de l'EDF. J'essaie de tous les regarder mais c'est de plus en plus dur de se motiver

@Le Haut Landais

ils en étaient pas loin quand même à un moment d pire niveau des bleus... et quand on voit comment un sélectionneur a complètement changé la donne, ça donne de l'espoir pour nous, si je puis dire...
erasmus vient d'arriver, il a battu deux fois les anglais, un fois chaque nation du sud, son bilan est plutôt très bon.
ça faisait 10 ans qu'ils avaient pas gagné là bas. et les AB ont seulement été battus par les irlandais et les lions depuis la dernière cdm. et cette année en afsud, les AB ont fait un hold up.
qu'ils soient moins réguliers, je dis pas, c'est logique pour deux raisons: ils viennent de changer de coach et les AB sont quasi intouchables.
mais ils ont démontré sur ce championship qu'ils avaient les moyens de hausser le niveau pour atteindre celui des AB.
les irlandais les ont battus, mais avec un jeu sans faute et un arbitre qui a pas laissé passé les habituelles largesses des AB. ils sont plus réguliers mais ils n'ont pas rivalisé dans le jeu comme l'ont fait les boks et ils n'ont pas eu le match retour pour se prendre la revanche des AB...
ça empêche pas qu'on a une toute petite chance de les battre, mais je me garderais de minimiser la perf des boks d'erasmus, tant il a montré en un an qu'en manageant intelligemment, on pouvait battre n'importe qui.

@dusqual

Tout à fait d’accord. Je ne cherchais pas minimiser la perf des bocks, ils sont en train de revenir à leur meilleur niveau. Ils sont certainement l’equipe qui a le plus de chance de battre les ABs. On peut aussi le faire, mais les probabilités ne nous sont guère favorables

Ben si les boks laissent jouer leurs adversaires en attendant le contre, on va s ennuyer ferme la semaine prochaine, vue que les bleus jouent sans posseder la balle....
80’ devant un ballon figé ca vs tente ?

@Passovale

j'imagine le truc avec le ballon sur la ligne médiane avec les mecs autour en train de penser: "le 1er qui prend le ballon, je lui saute dessus!!"

  • Kallso
    3034 points
  • il y a 1 an
@dusqual

????????????????

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos
News
News
Transferts
Transferts