Ecrit par vous !
Nouvelle-Zélande vs Afrique du Sud - Quels Springboks ont fait la différence ?
Rugby Championship - Pieter-Steph du Toit a été un des meilleurs joueurs côté sud-africain.
Les Sud-Africains ont réalisé l’exploit samedi en Nouvelle Zélande, en allant chercher une victoire dans un match à couper le souffle.

Forts d’un rugby tout à coup retrouvé, les Springboks ont tout donné pour arracher ce succès, offrant une partition quasi-parfaite sur leurs quelques occasions offensives – mais surtout, en montrant des qualités défensives absolument hors norme pendant 80 minutes. Avec 226 plaquages contre seulement 46 (!) pour les All Blacks, c’est une équipe entière qui n’a rien lâché d’un bout à l’autre de la partie.Rugby Championship - Comment les Springboks ont fait tomber les All Blacks chez eux

Le Top 5 des Boks qui ont fait la différence :

  1. Aphiwe Dyantyi : Le joueur des Lions retrouvait aujourd’hui son aile et a bonifié ce qui lui a été mis entre les mains : auteur de 2 essais (20’, 57’), du coup de pied à suivre qui amènera celui de Willie Le Roux (25’) et de plusieurs retours clé en défense, il a d’abord permis aux siens de rester dans le match au tableau d’affichage après un début de partie compliqué. Il s’est ensuite illustré en mystifiant Beauden Barrett d’un crochet dévastateur sur l’aile gauche pour finir le boulot initié par ses avants. Il est le symbole d’explosivité de cette ligne arrière Sud-Af' qui peut faire de véritables dégâts lorsqu'elle a été mise dans de bonnes conditions : une passe sautée d’Elton Jantjies, rentré au centre en seconde période, créée le décalage et permet de concrétiser un des rares temps forts des vert et or. Superbe.

  2. Warren Whiteley :  Le discret numéro 8 des Boks, a été tout simplement époustouflant. Son incroyable retour sur TJ Perenara à la 66e n’est que la partie émergée de la pyramide de plaquages qu’il a entrepris. Son pack, vainqueur de 6 mêlées sur 6, a été quasi irréprochable et confirme bien notre analyse pré-match sur l’importance des ‘set pieces’, comme disent les anglophones. De nouveau capitaine en seconde période suite à la sortie de Kolisi, il est également le dernier passeur pour le cinquième essai de son équipe. Il a, en un match qui servira de longues années comme référence, presque fait oublier Duane Vermeulen  ce qui en soi est déjà un exploit.

  3. Malcolm Marx :  C’est en fait toute la première ligne qu’il faut féliciter dans ce match, celle conduite par Le Monsieur + du rugby sud-africain ces deux dernières saisons. Entouré au coup d’envoi, de Kitshoff et Malherbe  tous deux piliers des Stormers, ils ont ensemble héroïquement résisté aux assauts répétés des All Blacks, surtout dans ces fameuses vingt dernières minutes (entrée de Mtawarira à la 66e). 7 sur 8 en touche, une avalanche de plaquages et un maul pénétrant amenant à l’essai (32e), Marx confirme, si toutefois c’était nécessaire, qu’il est l’homme en forme au poste de talonneur, peut-être même le meilleur du monde actuellement. En tout cas, cet essai en ce 15 septembre 2018 à Wellington participera sans nul doute à faire pencher la balance en faveur de cette opinion.

  4. Cheslin Kolbe :  Comment ne pas mentionner le rookie de cette sélection sud-af', celui que nous attendions tous de voir briller la semaine passée mais qui n’a pas eu sa chance.. ! Mais l’adage ne dit-il pas que tout vient à point à qui sait attendre ? Comment rêver mieux que d’inscrire son premier essai international, dans un match gagné contre la meilleure équipe du monde, chez elle, et après une géniale interception ?! Haut de son mètre 72 pour 74 kg, Kolbe fait oublier de par cette fulgurante inspiration le raffût qu’il reçoit de Rieko Ione côté droit, pour le quatrième essai des Blacks.

  5. Pieter Steph Du Toit :  WOW ! Son entraîneur disait de lui il y a quelques semaines qu’il fallait qu’il joue, et peu importe le poste, tant Pieter est dans une bonne passe en ce moment. De plus, il est vrai que, sortir Etzebeth ou Mostert de leurs places de titulaires en deuxième ligne serait de la folie, tant les deux comparses ont une nouvelle fois brillée aujourd’hui  comme tout au long de ce tournoi. Du Toit, auteur d’un match monstrueux sur 80 minutes en a même écrasé une larme au coup de sifflet final. Séquence émotion certes, mais il incarne par-là les valeurs du rugby sud-africain, celui qui permet à cette équipe si hésitante les semaines passées, de se surpasser l’instant d’une rencontre, celle qui compte le plus pour tout un pays. Bravo Monsieur !

Manfred Levesque
Manfred Levesque
Cet article est rédigé par Manfred Levesque, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Transferts
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Transferts
News
News