TOP 14 - UBB : Emile Ntamack : "On s'engouffre dans une voie qui n'est pas bonne pour le rugby"
Emile N'Tamack parle des erreurs d'arbitrage.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'entraîneur des 3/4 de l'Union Bordeaux-Bègles a tenu à réagir aux différentes polémiques sur l'arbitrage en Top 14.

C'est devenu la mode : réagir à chaud (ou pas) sur une décision arbitrale rendue lors d'un match de Top 14... et la contester. La 11ème journée de notre championnat n'a pas échappé à la règle, obligeant le patron des arbitres Didier Mené à s'exprimer sur la question. En cause ? Deux essais refusés au LOU et au FC Grenoble qui n'ont pas été au goût de Pierre Mignoni, Jonathan Wisniewski et Bernard Jackman. Ce dernier s'est d'ailleurs montré particulièrement virulent envers Salem Attalah, qui n'a pas validé la réalisation du Grenoblois Loick Jammes après arbitrage vidéo.

VIDEO. Top 14 : fallait-il accorder l'essai de Grenoble face à l'UBB ?Adversaire du FCG ce week-end, Emile Ntamack donne également son avis sur la question. Mais le discours de l'entraîneur des 3/4 de l'UBB, tranche avec celui de ses collègues.

C'est dommage d'en arriver là. Les médias font la part belle aux polémiques, aux personnes qui se plaignent de l'arbitrage, mais on n'entend jamais un contre-poids dans le sens des arbitres. L'erreur est peut-être parfois arbitrale, mais elle est pareille pour tout le monde. J'ai l'impression qu'on s'engouffre dans une voie qui n'est pas bonne pour le rugby, qui nous avait préservé pendant longtemps de pas mal de dérives. Ces déclarations, elles ne sont pas dans l'esprit du rugby. Les erreurs d'arbitrage, il y en a toujours eu, il y en aura toujours, mais on avait une décence - dans le rugby - d'exprimer les choses de façon différente. Et avec respect. Certaines déclarations étaient irrespectueuses, et pour moi, c'est inacceptable dans ce que représente les valeurs de notre sport, qui sont bafouées à plus d'un titre. 

Pour Ntamack, il est trop facile de rejeter publiquement la faute sur les arbitres : "des erreurs, on en fait tous. Le joueur, le staff. Faire de l'arbitre le seul responsable de défaillances collectives, c'est un raccourci injuste... et irrespectueux dans la façon dont c'est dit." Selon lui, est-ce à la Ligue de prendre ses responsabilités en sanctionnant les contestataires ?

Malheureusement oui. Si on n'est pas capables de nuancer ses propos... Le rugby, ce sont des valeurs de tolérance, de pardon, de respect. Je comprends qu'il y ait de la déception, de l'amertume. Mais le rugby doit rester différent. S'il était différent, c'est parce qu'on avait ces valeurs comme socle. Si on ne s'auto-régule pas, c'est à la Ligue de prendre des sanctions.

L'entraîneur de l'UBB d'ajouter que "le message véhiculé risque de rejaillir sur notre jeunesse, et ce manque de respect envers l'arbitre va se transmettre, parce qu'on se permet de le faire au plus haut niveau. Je crois qu'on n'a pas le droit de franchir cette barrière."

Quelles sanctions ?

Interrogé sur les sanctions à adopter, l'ancien entraîneur adjoint du XV de France considère être "mal placé" pour donner son opinion sur la question. "Je me répète, mais toutes ces personnes qui contestent ont un devoir d'exemplarité et un droit de réserve" :

On est tous affectés. Présidents, entraîneurs, joueurs, on est touchés tôt ou tard par des décisions qu'on peut croire injuste, et ça se lisse sur la saison. Prendre l'arbitre comme bouc émissaire et unique responsable, c'est rapide, facile, on vide son sac, mais pour quelle avancée ?

L'ancien international tricolore de rappeler des cas d'erreurs plus connues dans des match à enjeu, comme la finale du championnat de France 1993 entre Grenoble et Castres. "J'ai l'impression que la tribune [médiatique] est trop ouverte, en pointant systématiquement l'arbitre du doigt. Il a besoin de soutien, il a besoin de sentir qu'il n'est pas un atome indépendant. On a l'impression qu'on le juge comme un acteur qui ne fait pas partie de la famille du rugby. Il fait partie de notre sport." Pour lui, le risque est de se retrouver sans arbitre, les enfants n'ayant plus envie de tenir un sifflet.

2011, cruel souvenir...

S'il y a bien un match qui retient l'attention du public français sur le thème des erreurs d'arbitrage, c'est bien la finale de Coupe du monde 2011 entre les Bleus et les All Blacks. Ce jour-là, Craig Joubert est particulièrement critiqué... mais pas par le staff tricolore, resté digne dans la défaite. Alors, interdit de toucher à l'arbitre ? Ntamack était de l'aventure :

Ce n'est pas que c'est interdit. C'est la forme, car on a valeur d'exemple. On peut avoir notre propre pensée sur l'honnêteté ou la capacité de l'arbitre. Mais de quel droit je vais me permettre de juger ouvertement les compétences d'une personne ? On ne me l'a jamais appris dans le rugby... 

Plutôt que de ressasser le passé, le Bordelais préfère parler d'avenir. A-t-il une idée pour améliorer le système et venir en aide aux arbitres ? "Je crois au travail. Il faut les accompagner. Au-delà de 45 ans, ils ne peuvent plus être sur le terrain mais ils pourraient être des superviseurs. Les arbitres, comme les joueurs, ont besoin de soutien actif et régulier. Arbitrer, c'est aussi vivre à travers le contexte, ce n'est pas appliquer bètement le règlement. Oui, ils font des erreurs, mais il faut leur donner le sentiment qu'on compte sur eux pour qu'ils s'améliorent, mais on ne peut remettre en question leur honnêteté."

Premier bilan avec l'UBB

Côté terrain, Emile Ntamack est également revenu sur le bon début de saison de son équipe. Les Bordelais sont cinquièmes en Top 14 et compte une victoire (pour une défaite) en Champions Cup : "on est contents du parcours et de l'évolution de l'équipe, même si on part du principe qu'on se doit de faire mieux, car on a perdu une fois à domicile (contre le MHR, ndlr). Le groupe progresse au quotidien, mais on sait que ça évolue très vite en passant d'une situation qui peut apparaître grisante et favorable à une situation où on se retrouve pas loin du peloton général. Il y a beaucoup de prétendants de qualité et la saison est longue." Prochain rendez-vous contre La Rochelle à domicile.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tout est dit.
Bravo.

  • mac B
    7121 points
  • il y a 3 ans

Bien sur qu'il a tout juste l'Emile! Attention à la footballisation de notre sport. L'effet loupe de la médiatisation ne fait qu'empirer le phénomène. Continuons à éduquer non seulement les joueurs mais aussi tous ceux qui sont attirés par les lumières du rugby mais qui n'en ont pas les valeurs.

  • Jak3192
    56943 points
  • il y a 3 ans

Emile N'Tamack?
Un gars vraiment bien.
Point

Trop de pression sur un résultat pour des clubs ou des personnes qui sont dans la zone compliquée soit du haut du tableau soit dans le bas ...avec toutes les conséquences financières!
Il a clairement raison !

Mais j'ouvre un autre débat; qu'en est-il des arbitres qui laissent échapper le match par des décisions impropres? quelle sanction ? Et je ne pense pas forcément à Joubert ...

@noComment

Les sanctions sportives existent pour les arbitres. Le fameux "placard" où les hommes au sifflet ne veulent pas entrer. C'est comme les équipes, les arbitres qui sont considérés moins bons ne sont pas promus en fin de saison.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@noComment

s il a clairement raison pourquoi proposer un debat sur les decision impropres?
"impropres" j imagine au passage que ca veut dire "qui ne plaisent pas a nocomment"
plus serieusement, la perfection n existe pas, les arbitres font des erreurs et ce sera toujours le cas. dans certains cas exceptionnels, les deux equipes jouent "propre" et permettent au directeur du jeu d etre plus coherent par la reduction du nombre de faits de jeu.

il n y a pas de debat sur les erreurs des arbitres a avoir. les sanctions existent deja c est juste qu on te convie pas pour les prendre

@noComment

Qu'appellez vous "décision impropre", une erreur d'arbitrage?

@Team Viscères

sur des matchs, l'arbitre assisté par ses 2 hommes de touche et ayant un recours possible à un arbitre vidéo - apanage d'un rugby moderne et télévisuel - a validé par sa non sanction des faits de jeu importants :
ainsi Galan a subi un plaquage provoquant un écrasement des cervicales et une indisponibilité longue sans que l'arbitre ne donne qu'un carton jaune!
Maigre compensation quand la santé du joueur - les cervicales sont essentielles - a été clairement attaquée.
Le joueur coupable a eu 3 semaines de non pratique !

La commission de discipline a tranché jugeant le joueur coupable.
Cette action intervient 2 minutes après l'entrée en jeu de galan et l'amène à sortir blessé.
Ma question est : le joeur a été blessé, l'autre joueur est puni ( 3 semaines )
L'arbitre qui n' pas protégé la santé du joueur aura quel suivi ?
Ah le week end suivant, il officiait sur un terrain quand les 2 joueurs n'étaient pas sur le terrain.

L'arbitre anglais du match france samoa laisse un pilier entrer pour dégommer un soutien d'un joueur au sol. L'image est violente, l'appel à la vidéo accouche d'un " on reprend le jeu " sans même signaler au joueur la dangerosité de son geste.

Quant à M. Joubert, que penser de son arbitrage orienté ?

Que dire de ses arbitres se pavanant devant les caméras se mettant en scène comme de pauvres acteurs voulant à tout prix occuper une place visuelle, commettant des erreurs - c'est humain, l'arbitre fait partie du jeu - mais l'homme voulant se mettre en avant va estimer avoir toujours raison et ne jamais en démordre ?

j'ai souvenir il y a quelques années avoir entendu Poite reconnaître une erreur d'arbitrage ayant entraîné une défaite pour une équipe, Poite assez humble pour avouer s'être trompé.

Je précise pour les esprits moqueurs ou étroits que je joue au rugby, mes fils ont fait du rugby, je fréquente les stades, je regarde des matchs et que je n'ai jamais insulté un arbitre ou un joueur ou un supporter, que j'ai toujours respecté mon adversaire, le joueur ou l'être humain
Mais qu'il m'arrive de m'interroger sur les arbitres et les conséquences de leur décision ?

  • CEVEN
    170437 points
  • il y a 3 ans
@noComment

@NOCOMMENT :: "Mais j'ouvre un autre débat; qu'en est-il des arbitres qui laissent échapper le match par des décisions impropres? quelle sanction ? Et je ne pense pas forcément à Joubert ..."

Quant au débat que vous proposez: donnez relief & consistance à votre pseudo: abstenez vous 😑

Ou alors, n'avez-vous pas bien lu/cerné/appréhendé/compris la réflexion de 'Milou': tout match de rugby génère son lot d'erreurs.
Le rugby étant pratiqué par des humains, la marge d'erreur (aussi grave soit elle) participe du jeu.
Il est évident que tout le monde se trompe; certaines fois ce sont des arbitres (ils sont 4, celui de champ plus Touche et TMO), d'autres fois les joueurs, les coaches, etc...

Relisez mieux l'analyse de 'Milou' et la philosophie qui s'en dégage; vous comprendrez que le débat auquel vous invitez est nul (inutile) et non avenu.

L'issue d'un match n'est pas la résultante des décisions d'un seul homme mais l'enchainement de faits et de circonstances ...

@CEVEN

réponse à ceven
dès la maternelle on apprend aux enfants à ne pas se moquer du nom des autres
Votre commentaire sur mon pseudo est d'une telle force ou intelligence !!!
cela motive à répondre

  • mimi12
    76191 points
  • il y a 3 ans

J'espère que ces belles et justes paroles feront réfléchir !

Le problème, c'est surtout les présidents de clubs et les staffs, car il ont une tribune pour se faire entendre, et ils en abusent ouvertement.
J’espère qu'ils auront compris le message du Milou...
Perso je regarde quelquefois le rugby avec madame à côté (basketteuse, de son état) et je me plais à lui remontrer les échanges parfois savoureux entre les arbitres et les joueurs. Je trouve qu'on a des mecs qui peuvent faire leur boulot avec beaucoup de diplomatie et une bonne dose d'humour.
Pas évident à ce poste hautement à risque.

Émile, une valeur sûr depuis ma plus tendre enfance quand je le regardais mettre des cadrages débordements. Voilà le rugby qu’on aime, celui qui va au delà du simple sport, celui qui inculque des valeurs.

MONSIEUR N'tamack.

Trop la classe Emile! Que la ligue sanctionne, on ne peut laisser dériver notre sport vers la contestation permanente et l'irrespect des arbitres.

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans

Discours sain pour ne pas dire salvateur, propos pleins d'intelligence et de mesure... Top. Bien sûr que tout se lisse sur une saison, bien sûr qu'un club tour à tour profite d'une erreur d'arbitrage ou en pâtit. Et qu'est-ce qu'il y en a marre de ces mecs qui crient au complot généralisé contre leur club de "petits" qu'"on" veut voir "descendre", qui expliquent qu'ils gênent et que les arbitres sont le bras armé des comploteurs qui veulent avoir la peau de leur club... Y en a marre aussi de ce refrain trop souvent entendu : "D'habitude je dis rien sur l'arbitrage mais là c'est plus possible etc.", un peu comme notre rouquin national et son "J'balance pas d'habitude mais Estebanez c'est une salope. Par derrière." Alors bien sûr que les entraîneurs ont une pression maximale et se trouvent parfois les boucs émissaires qu'ils peuvent mais enfin... Je pense sincèrement qu'il faudrait pénaliser durement et systématiquement toutes ces attaques qui n'ont pas lieu d'être. Ou alors, que les mêmes entraîneurs pourrissent nominativement devant les caméras leur joueur qui a dégueulé le ballon à deux mètres de la ligne ou qui a foiré un deux contre un dans les grandes largeurs.
Ah oui, sinon c'est "Ntamack", pas "N'Tamack"... Doit être habitué, le Milou, mais peut-être que ça l'emmerde encore qu'on écorche son patronyme...

@Arrière intercalé

Tu as raison 😉 On a modifié !

Bravo a vous Monsieur beaucoup d'entraîneur devraient prendre exemple sur votre façon de faire évoluer notre sport merci chapeau bas

Milou, prends la présidence de la fédé stp !

Putain un mec du rugby pro qui dit un truc intelligent sur l'arbitrage !!
Ça se fait rare

Putain merci Milou! Après Lièvremont l'autre jour, cela fait plaisir d'entendre des voix qui portent plus que les nôtres exprimer ce que l'on pense.

aaaaaaah merci Émile !!!!!
Enfin ! Très beau discours qui a le mérite de casser tout les arguments des critiqueurs de marché ! Le problème c'est que les rugbymans ne savent pas arbitré. Non pas qu'ils ne connaissent pas la règle, mais arbitrer c'est bien plus que cela. C'est prendre une décision en 3 secondes, c'est faire preuve de psychologie, de cohérence et de bonne volonté. Personnellement, je n'est jamais réellement arbitré, quelques jeunes mais c'est tout et c'est déjà pas simple à mon avis.
Alors c'est normal d'avoir un goût amer dans la bouche quand vous avez une décision litigieuse contre vous qui fait basculer le match, mais il faut savoir se contrôler. Est-ce qu'on les joueurs déclenchent des générales à tout bout de champ ? Non et pourtant, je ne pense pas que ce soit l'envie qui manque. Donc un peu de tenu messieurs les entraîneurs, je ne veux pas que mon sport prenne cet aspect du foot qui est arrivée à un point de non retour à mon avis...

La Classe Emile, la classe.........

Le prochain match c'est la rochelle mais c'est a chaban

@Yionel ma star

Merci Yionel, je vais faire la modification !

@Maxime Rouquié

Maintenant il vous faut prendre la parole ,surtout vous les jeunes arbitres,expliquer votre boulot,votre cursus de formation,votre façon de partager avec les coaches des équipes que vous arbitrez,pour pas mal d'entre vous c'est une véritable vocation!ce discours d'Emile vous l'avez déjà entendu venant d'autres acteurs du terrain.....merci quand même à Emile pour sa prise de position intelligente;@dichat'z

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News