Top 14 - Les polémiques arbitrales de la 11e journée analysées par Didier Mené
Top 14 - Une décision qui a fait couler beaucoup d'encre.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le patron des arbitres, Didier Mené, a donné son point de vue sur les polémiques nées des décisions prises par des officiels en Top 14 lors de la 11e journée.

Le week-end dernier, plusieurs matchs ont été marqués par des décisions arbitrales ayant entraîné de vives réactions de la part des supporters et des joueurs. Celle qui a sans doute été la plus commentée, concerne le match entre Grenoble et l'UBB et un essai refusé au talonneur Loïck Jammes à la 45e minute de jeu malgré l'usage de la vidéo. Pour Didier Mené, interrogé par L'Équipe, M. Attalah, "n'a pas les éléments pour juger, pas la netteté d'image sur l'écran de contrôle pour juger immédiatement." Si le TMO avait les cartes en main, c'est finalement "l'arbitre de touche qui a décidé. Il était le plus proche de l'action." Il indique cependant qu'il s'y a eu une erreur, des sanctions en interne seront prises contre les officiels concernés.
VIDÉO. Top 14 - Coup de gueule et Mannequin Challenge après le match animé entre Grenoble et l'UBB
Du côté des Grenoblois, certains que Jammes a bien aplati sur la ligne et non devant celle-ci, on évoque une succession de fautes arbitrales en leur défaveur. Pour Jonathan Wisniewski, qui a "la rage", c'est la goûte de trop. Sans parler de persécution, il estime dans les colonnes du quotidien sportif que le club isérois a plusieurs fois été lésé, mais que "tout le monde s'en fout" car cela ne concerne pas une grosse écurie du Top 14. "Si l'inverse s'était produit, ça aurait fait scandale", ajoute-t-il en référence aux actions "ultra litigieuses" qui ont émaillé la fin de la rencontre à Clermont lors de la 10e journée. "A la fin du match, je croise Morgan Parra qui me dit : 'je ne comprends pas que l'arbitre ne siffle pas pénalité". M. Attalah, comme l'ancien joueur Thomas Lombard, de rappeler que les arbitres sont humains qu'ils peuvent se tromper comme les joueurs.

Des comportements louables de leur part qui ne rendront pas les points perdus en route par le FCG. Lequel n'a d'ailleurs pas été le seul "petit" club touché par des décisions contestable. Mieux classé que les Grenoblois, le LOU est passé tout proche d'un succès à Montpellier (25-20) lors d'une fin de match marquée par plusieurs mêlées proches de l'en-but. Si l'arbitre a distribué plusieurs cartons jaunes aux locaux, il n'a pas accordé d'essai de pénalité. Logique selon Didier Mené : "un essai de pénalité ne peut pas être accordé pour une mêlée à dix mètres. Au-delà des cinq mètres, ce serait une grave erreur d’arbitrage." Quant à la lanterne rouge Bayonne, elle a bien gagné face à l'ASM en dépit du carton rouge adressé à Broster. Une sanction sévère confie le patron des arbitres pour qui le jaune aurait été plus approprié. "A chaud, l’arbitre pense que c’est dangereux. Pour moi, c’est un cas différent de ceux de Schuster (Pau-Bayonne) et de Plisson (Stade Français-Castres)".
VIDÉO. Top 14. Bayonne s'offre Clermont malgré la chevauchée de 60m d'Iturria et le rouge de Broster

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je sais que je vais m'attirer les pouces rouges... car la vérité n'est pas souvent bonne à entendre, mais j'ai toujours dit que pour le rugby (c'est pareil dans tous les sports), il y a un arbitrage pour les fortes équipes et un arbitrage pour les faibles équipes.

Je pense que c'est même inconscient pour les arbitres... mais quand l'erreur d'arbitrage touche Toulouse ou Toulon on voit des dizaines d'articles dessus, on n'hésites pas à dire que l'arbitre s'est trompé... quand ça touche Lyon, Oyonnax ou Pau, on dit que c'est injuste de critiquer l'arbitrage...

@maitrederf

Je pense qu'il y a deux thèmes bien séparés là-dedans.

Le premier c'est le poids de l'inconscient. Cela joue forcément chez un arbitre, malgré tous ses efforts quand il arbitre un gros qui reçoit un petit il a dans un coin de la tête que le gros a de très grosses chances de l'emporter. Cela marche aussi avec les réputations : quand une équipe est sur une série de 2 ans d'invincibilité à domicile on s'attend à la voir gagner à la maison, quand une équipe a la meilleure mêlée du championnat on s'attend à la voir dominer dans ce secteur du jeu, etc.
Cela n'a rien à voir avec le rugby français, c'est un fonctionnement humain. C'est valable dans les autres sports, c'est valable dans les autres pays, c'est même valable en dehors du sport. Et c'est aussi valable dans l'autre sens : si tu es arbitré par Cardona, tu t'attends à une grosse boulette et tu scrutes chaque décision jusqu'à sortir la belle grosse polémique qui serait passée inaperçue avec un autre arbitre.

Le deuxième, c'est la médiatisation. Cela n'a rien à voir avec l'arbitrage ou un complot contre les petits, c'est juste le fonctionnement des médias. L'importance d'un fait n'est pas défini par le fait en lui-même mais par les réaction qu'il provoque. Ainsi un article "Aujourd'hui Boudjellal a déclaré qu'il faisait beau" va provoquer 500 commentaires sur l'Équipe ("n'importe quoi il fait pas si beau que ça", "avec cette déclaration il manque de respect aux valeurs" "ta gueule on a gagné 3 coupes d'Europe" "casse-toi sale arabe") et un article sur la façon dont s'est structuré La Rochelle pour revenir au premier plan va provoquer 10 commentaires. Donc on aura 10 articles sur Boudjellal dans la semaine et un article sur La Rochelle par trimestre.
Cela fonctionne pareil pour un fait de jeu: si il concerne Toulouse il y aura plus de réactions que s'il concerne Bayonne, donc il va y avoir une mention dans l'article du match, puis un article pour expliquer en quoi l'arbitre s'est trompé, puis un avec les réactions du staff toulousain.
Mais il y a aussi de bons côté à la sous-médiatisation. L'année où Boudjellal déclare qu'il a subi une "sodomie arbitrale" le président du CAB déclare que l'arbitre "est venu pour l'enfiler". Les deux ont utilisé la même image pour s'en prendre à l'arbitre: les propos du premier ont fait la une des médias et Mourad pris 130 jours de suspension, les propos du second ont été passés sous silence et il n'a pas été sanctionné.
J'attends de voir la sanction que va prendre Jackman, mais je ne suis pas persuadé qu'il prendra 13 semaines comme Laporte avait pu prendre pour s'en être pris à Cardona.

  • Pianto
    35920 points
  • il y a 3 ans

je trouve incroyable ces critiques sur les arbitres.

Pour le match de Grenoble, je pense qu'il y a essai mais malgré tous les ralentis, je n'en ai pas la certitude. Il semble que le ballon soit très proche de la ligne mais l'angle écrase les distances, c'est pas évident d'être sûr...
Dans le reportage de Canal, on voit l'arbitre être dans le doute, même après le match s'inquiéter de sa décision, bien loin de l'image que certains veulent donner, de gens qui décrètent pour être les stars du match, de mecs plein de morgue. C'est juste que son job c'est de décider et qu'il l'a fait avec les éléments qu'il a.

Pour Lyon, je suis 100% d'accord avec l'arbitre. La mêlée n'est pas dans les 5m, ils ont eu un carton jaune, des pénalités, le règlement ne permet pas de donner essai de pénalité, le ballon est jouable, ils ne veulent pas jouer... Tant pis pour eux.

Pour Bayonne, le carton rouge paraît excessif mais Bayonne a gagné donc cette erreur, on s'en fout. Ce qui fait recentrer le débat :
"Les erreurs d'arbitrage ça peut arriver, sauf si on perd. Là, c'est un scandale."

@Pianto

Je suis d'accord avec toi sur plusieurs points, mais quand les erreurs s'accumulent sur plusieurs matchs d'affilés... on ne peut plus croire en la malchance. Tu penses légitimement qu'on en veut à l'équipe...

Je me souviens de la saison 2010/2011 (je crois) en Top14 du stade rochelais, où le stade avait eu 21 essais refusés sur l'ensemble de la saison dont 18 (selon le journal sud-ouest) auraient dus être validés... Tu te poses des questions. (Sans parler du match contre Toulouse où l'ASR avait marqués 3 essais entre la 70ème et la 80ème, tous refusés et une défaite de 3 points... L'arbitre avait reconnu à la fin du match qu'il avait sans doute fait une erreur d'appréciation... Tu as du mal à accepter...

Je comprends ce sentiment d'injustice, nous l'avons vécu... Quand (cette même saison) tu vois sur la feuille de match un arbitre né à Perpignan pour arbitrer... un match contre Perpignan, tu te dis que ça sent la carotte à plein nez... Où quand tu vois sur la feuille de match un arbitre qui t'a déjà volé, tu supportes moins les erreurs... c'est humain.

On dit souvent que les erreurs d'arbitrage s'équilibrent sur la saison... je t'avoue qu'on attend toujours la compensation de toute celles reçus en 2010/2011...

@maitrederf

C'est dur à accepter parce que l'esprit est partial. Sur un match tu vas retenir les 3 essais que l'on a refusé à ton équipe mais pas les 3 fois où ton troisième ligne a gratté le ballon alors qu'il était assistant plaqueur. Tu sors donc du match avec le bilan "l'arbitre nous a volé 21 points" et non pas avec le bilan "l'arbitre a fait trois erreur contre nous et trois erreur contre l'adversaire". Tout comme tu retiens la pénalité que selon ton esprit de supporter l'arbitre aurait dû accorder à la 80ème et qui aurait dû t'offrir le bonus défensif, mais tu oublies cette entrée sur le côté du ruck de ton pilier que l'arbitre n'a pas pas sifflé à la 21ème minute et qui auraient offert 3 points à l'adversaire (rendant ainsi la pénalité de la 80ème anecdotique).

C'est pour ça que ces bilans des erreurs d'arbitrage faits par des journalistes ou des supporters me font toujours sourire : il n'y a pas plus subjectif, incomplet et vide de sens.

C'est subjectif, parce que l'arbitrage en lui même est subjectif. Il suffit de lire les lois du jeu, il y a une part immense qui est laissé à l'interprétation (l'intention d'un joueur, le nombre de fautes qui constitue une répétition, la position et le geste des mains sur une passe, etc.). C'est simple, sur une phase de ruck classique en m'appuyant sur le règlement je peux siffler dans les deux sens et j'aurais toujours raison: le plaqueur n'a pas lâché immédiatement le plaqué => faute contre la défense, le plaqué n'a pas libéré immédiatement le ballon => faute contre l'attaque. Si je sanctionne le plaqueur qui n'a pas lâché le plaqué les supporters de son équipe objecteront "mais le plaqué n'avait pas libéré la balle, d'après le règlement la faute était pour nous", mais si je sanctionne le plaqué qui n'a pas libéré la balle les supporters de l'autre équipe objecteront "mais le plaqueur n'a pas lâché, l'arbitre n'a pas appliqué la règle". Donc qui a raison? Facile, c'est l'arbitre. Parce que c'est à lui qu'on a confié l'interprétation des règles et les décisions qui en découlent.

C'est incomplet, parce qu'on ressort un fait de jeu du match mais pas les autres. On va par exemple dire "dans tel match, l'essai de la 30ème minute aurait dû être accordé". Ok, mais la faute non sanctionnée dans le ruck à la 28ème on en fait quoi? Les deux sont des fautes d'arbitrage. Si on visionnait le match dans son ensemble on trouverait peut-être cet essai non accordé et 5 pénalités oubliées en défaveur de cette équipe, mais 9 pénalités oubliées en défaveur de l'autre équipe. Pourquoi on ressort une minute d'un match et le fait de jeu qui s'y est produit pour le ré-interpréter et à côté de cela on ne fait pas de relecture des 79 autres minutes?

Enfin c'est vide de sens, parce que pointer du doigt un fait de jeu et en conclure sur le résultat final est tout simplement absurde. On voit toujours les mêmes conclusions "le score final est de 18-22, avec l'essai refusé de la 30ème minute on aurait gagné 23 ou 27 à 22". C'est beau, ça parait d'une logique implacable... mais c'est absurde.
Si l'essai de la 30ème minute avait été accordé, ce n'est pas le score final mais le score de la 30ème minute qui change. Ainsi que tout le reste du match à partir de la 30ème minute. Chaque fait de jeu change le cours d'un match. En marquant à la 30ème minute, l'équipe se serait peut-être libérée et aurait mis un carton avec bonus offensif... ou cela aurait réveillé l'équipe adverse qui aurait quand même gagné.
Mais du coup on peut aussi revenir à la pénalité anodine oubliée de la 28ème minute. Si l'arbitre l'avait sifflé, l'équipe adverse aurait pu se dégager de son camp et l'essai refusé de la 30ème n'aurait jamais eu lieu. On ne peut pas faire un classement entre 2 faits de jeu, il n'y a pas un fait de jeu qui coûte 7 points et l'autre qui coûte 0. Un en-avant sifflé à tort peut t'empêcher de marquer un essai 15 temps de jeu plus tard (et personne n'en saura jamais rien) ou juste déboucher sur une mêlée sans conséquence au milieu du terrain. Une pénalité oubliée à 25m des perches aurait pu te rapporter 3 points ou donner l'occasion à ton buteur de se faire traiter de pipasse car il l'a raté.
Tirer les conclusions d'un fait de jeu sur le score final, c'est de la science-fiction. Donc on peut s'y adonner (parce que c'est quand même chouette la science-fiction), mais pas lui donner un sens dans notre réalité.

Tout cela n'empêche pas d'avoir les boules au coup de sifflet final. Tu es supporter, il y a un fait de jeu contre ton équipe tu râles. Mais pour moi il y a une condition nécessaire pour pouvoir le faire : en être conscient. Perso pendant un match je suis d'une mauvaise foi absolue, mais je sais que je suis de mauvaise foi. Parce qu'à mes yeux cela fait partie du jeu, tu es à fond derrière ton équipe. Mais à la fin du match, c'est terminé et on retient que c'est un jeu. Il y a eu des erreurs de la part des joueurs des deux équipes et de l'arbitre, les décisions qui ont été prises par les joueurs et l'arbitre ont été prises parce qu'ils pensaient que c'était la bonne. Et tout comme le joueur qui a tenté de passer en force au lieu de jouer le 2 contre 1, l'arbitre a peut-être pris une décision qui n'était pas la meilleur. Et on ne saura jamais ce qu'il se serait passé "si": en jouant le 2 contre 1 au lieu de faire le coffre à ballon le coéquipier aurait peut-être fait un en-avant dégueulasse, et avec une décision différente de l'arbitre mon équipe aurait peut-être perdu quand même.

Le respect pour les arbitres, pour quand est il prévu ? C'est l'une des "valeurs" de notre joli sport, le respect.

@franchement

Le respect c'est dans les deux sens... Il y a 2 ans un arbitre à oser dire à un joueur fidjien à La Rochelle... "Monsieur quand vous aurez fait l'effort de parler parfaitement français, vous viendrez me voir, donc là fermez-là".

Il y a certes sans doute de la fatigue et de l'énervement (ce qui se comprend), mais il n'avait pas à parler de la sorte à un joueur qui venait d'arriver 2 mois avant en France...

@maitrederf

L'arbitre qui sort ça manque de respect au joueur c'est clair et net. Mais ni plus ni moins que les joueurs qui gueulent sur l'arbitre à chaque décision. Et si l'arbitre a tort à 100% sur la forme, peut-être que sur le fond il avait raison de renvoyer le joueur dans ses 22. Nos joueurs ont de plus en plus tendance à oublier qu'un joueur n'a pas le droit de parler à l'arbitre, l'interlocuteur de l'arbitre c'est le capitaine. Peut-être que dans ce match, c'est la 15ème fois qu'un joueur vient réclamer un truc.

Les arbitres ont des torts. Il leur arrive de déraper, il leur arrive de faire des gros matchs de merde, il leur arrive de ne pas accepter le dialogue, il leur arrive de ne pas se remettre en question. Mais ce qui est dégueulasse, c'est qu'on ne les traite pas comme les autres acteurs de ce sport. On ne peut pas réclamer de nos arbitres qu'ils soient infaillibles en toute circonstances mais à côté tolérer que les joueurs et les entraîneurs puissent déraper à cause de la pression et les mauvais résultats.

Bien que soutenant l'UBB, pour moi l'essai y est !
Maintenant, comme j'ai pu l'écrire dans d'autres posts il faut que l'arbitrage sur le champ de jeu se fasse au minimum à deux. Le rugby d'aujourd'hui ne peut plus être arbitré comme autrefois. Les règles ont évolué, les joueurs ont évolué. Par contre les arbitres restent dans leur petite tour d'ivoire... Parce qu'ils sont arbitres, ils sont exempt de tout, de toute responsabilité, des erreurs qu'ils commettent... Or le rugby d'aujourd'hui ne mérite pas cela. On ne peut pas arbitrer une match de rugby comme un match de foot où l'arbitre peut se permettre de rester à 30 mètres de l'action pour juger. Ce n'est pas possible. Les règles sont bien trop nombreuses, le jeu va tellement vite, il y a 30 joueurs sur le terrain ; un seul arbitre de champ ne peut pas tout voir. Alors soit il faut un autre arbitre supplémentaire, soit il faut que les arbitres de touche interviennent aussi dans le champ.
En droit il y a un vieil adage qui dit "juge unique, juge inique". Au rugby, cela se vérifie de plus en plus souvent malheureusement.

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@Serge Karamazov

Je suis entièrement d'accord avec toi. Avec un arbitre deux champ, deux à la touche un à la vidéo ce n'est pas possible qu'il puisse y avoir encore autant d'erreur d'appréciation de mauvaise lecture etc.. Je trouve que les arbitres de touches ne sont pas suffisamment impliqués et la coordination arbitre de champ et vidéo n'est pas toujours logique ou évidente.

@Serge Karamazov

C'est vrai qu'au hand, à partir du niveau régional, il y a deux arbitres, un devant l'action et un derrière. C'est probablement à cause de la problématique de la zone et de la petite taille du terrain (les joueurs sont concentrés sur un petit espace et on n'y voit pas clair) mais ce serait peut-être pas une mauvaise idée d'avoir deux types sur le pré à la fois. Après, la faisabilité...

A chaque fois que je perd, je pense à cette phrase de Claude Onesta qui dit: "La seule façon d'éviter l'injustice c'est d'être plus fort que l'adversaire".

Je comprends la colère de JW...Attention cependant ! L'action polémique est à la 45ème minute...On peut tjts réécrire l'histoire...Mais qui sait ? Si l'essai avait été validé est-on bien certain que FCG aurait gagné le match ?? Suite à cette action FCG a eu le temps matériel de renverser la vapeur, n'a pas réussi à le faire....Il n'y a pas que l'arbitre qui fait la victoire des uns, la défaite des autres.....

@MARCFANXV

bien sûr, mais les cartes auraient été complètement différentes. On aurait assisté à un autre match. Le FCG aurait peut être gagné (ou pas) cette rencontre, mais il n'y aurait pas eu de litige.

@orion38

Peut-être y aurait-il eu litige de l'autre camps à base de : "Comment peut on accorder un essai sans être sur qu'il y soit".....
Ce que je retiens surtout de la saillie de JW c'est l'entrée en matière....Je serais enclin à ètre d'accord avec son propos...C'etait : " Quel Rugby veut on ? Des Monstres de 150 kgs qui se rentrent dedans, le tout arrosé de chandelles et tt le monde se fait chier...."
C'est marrant Samedi suite au match de mes juniors je me faisais une réflexion similaire....Je pensais : "C'est à croire qu'il faut essentiellement construire un mur défensif, spécialiser 2 ou 3 mecs pour venir au contest (ou faire semblant généralement ça suffit) attendre la pénalité !"....Ma réflexion n'est pas sur le coup de la déception ou amertume puisque mes Juniors on gagné....Il n'empêche, je raisonne aussi en formateur....Le message envoyé sur la façon d'appréhender l'arbitrage en dit long sur les ambitions de jeu hexagonales....Priorité devrait ètre donnée à l'attaque, à celui qui propose Jeu....Ce n'est pas loin s'en faut toujours le cas...En ce sens je rejoints JW....

mene n est pas objectif et par démagogie il les défends rien ne changera car ils sont tout puissant sans jamais se remettre en cause.
thomas lombard tout pareil alors qu il pense le contraire mais il est a la télé et est a fond pour le racing

@charly le vrai

Sur le coup Mené est plutôt juste. Il analyse très bien le cas de FCG-UBB (il n'y a qu'une seule image qui n'est pas fiable à 100% alors que le juge de touche est catégorique, l'arbitre suit donc son assesseur), de LOU-MHR (on ne colle pas d'essai de pénalité pour des mêlées à plus de 10m de l'en-but, malgré les désirs des supporters) et d'AB-ASM (il explique que l'arbitre a appliqué le règlement à la lettre alors qu'il aurait fallu dissocier le cas des vrais brutalités).

Et pourtant je ne peux pas encadrer Méné qui est un escroc et le plus gros problème de l'arbitrage en France.

C'est magnifique ils mettent tout sur le dos de l'arbitre sans jamais se remettre en question

Ce que j'ai trouvé le plus scandaleux dans l'expulsion bayonnaise c'est la réaction de l'arbitre qui dit " je n'ai pas le choix c'est rouge " . Parce que si maintenant les règlements empêchent l'acteur le plus important d'un match d'avoir un libre arbitre (justement) ça tourne vraiment au ridicule .

@Rchyères

Il faudrait savoir : quand l'arbitre applique un protocole bêtement, on lui reproche son manque de discernement ; et quand il adapte la sanction au contexte, on lui reproche de manquer de cohérence.

Et puis de toute facon on sait bien que c'est Canal qui pousse derriere pour les relegations de Bayonne et Grenoble.
Faut surtout pas que Lyon descende, grande ville au gros potentiel economique et trop proche du FCG pour les bien pensant du Sud-Ouest.
Ni Pau, puisque Total faut venir des superstars qui justifient le nom de "meilleur championnat du monde".
Ni le Stade Francais, parce que vendre un Colomiers-SF comme le classico du rugby ca aurait moins de gueule quand meme.
Ni Toulouse parce que vendre un ST-Massy comme le classico du rugby ca aurait moins de gueule quand meme.
Ni Brive, parce qu'on sait tous que c'est le club d'Hollande et qu'on va pas se facher avec le president (profitez amis briviste, a priori l'annee prochaine c'est vous dans la charette du coup)
Ni La Rochelle parce qu'ils sont bons ses cons.
Par contre je n'ai toujours pas trouve de raison au maintien de Castres, sans doute la peur de se faire manger par Caminati.

@Silkerin

excellent je ne voyais pas les choses comme ca mais cela se defend !!!!

@Silkerin

J'espère que c'est de l'humour...

@Trainduc

Non, non, je pense vraiment que Caminati peut manger quelqu'un.

@Silkerin

Il est passé où le pouce rouge vers le bas dans les commentaires?

@Alain Roulant

Dans ton .... Cu...rriculum vitae (ha saloperie de censure !)

Si les "sanctions internes" etaient connues, ca donnerait au moins l'impression que quelque chose est fait. Parce que le probleme c'est que comme dit Wisniewski un joueur pas bon, il degage. Les arbitres, bons ou mauvais, c'est toujours les memes tous les week-end, comment croire a des sanctions ? Je pense qu'en dehors des erreurs qui arrivent a tout le monde, ce qui gene c'est qu'on a l'impression (en tout cas moi) qu'il n'y a aucune remise en question et qu'on a affaire a des semis divinites quasi intouchables. Depuis l'histoire Cardona, j'ai aussi l'impression que la plupart se chient dessus a l'idee de faire perdre un gros sur une de leur decision.

Pour Grenoble, je sais bien que l'equipe est plutot faible et de toute facon a la limite avec la D2. Mais quand en faisant exactement les memes matchs tu dois avoir 9 points de plus de facon objective (La Rochelle etait meilleur, les 3 autres matchs doivent etre gagnes par le FCG), comment tu veux dire a tes joueurs que tout est de leur faute ?

@Silkerin

Qui est le plus à blâmer ? l'arbitre vidéo ou l'arbitre de touche ?Bien que l'action se soit passée à 3 m de lui, sous son nez, et le ballon de son coté, n'a rien vu ou n'a pas voulu prendre ses responsabilités ?

@Silkerin

les "sanctions internes" ne se sont peut-être pas rendues publiques....mais en cherchant bien ,on se rend compte que certains "chefs de gare" ne dirigent plus de matches "importants" suite à leurs erreurs d'arbitrage....des noms?

@Silkerin

Le "ouin-ouin mon équipe n'est pas aimé par les arbitres" c'est saoulant et ça vient toujours des équipes en difficulté.
Mais n'oublie pas que toutes les équipes ont leur lot de décisions litigieuses. Étant Clermontois je n'ai pas besoin de te fournir d'exemples je pense.
Il en va de même pour tous les autres contributeurs ici avec leur équipe de cœur.
seulement il y'a ceux qui l'accepte et ceux qui préfèrent mettre tous les maux sur l'arbitre, parce-que sans ces erreurs on serait pas relegab'...

@Silkerin

Premier match de la saison, Toulon perd à Bayonne, en grande partie à cause d'un jaune. Jaune valable, pas de souci. Mais 2 minutes après ce jaune, pour la même faute, Bayonne non sanctionné. Donc un gros aussi peut se faire enfler. Noves te sortira aussi un bel exemple, pour sa dernière saison (quelle belle conf de presse), et Toulouse est bien un gros.

ça commence vraiment à me saouler ces polémiques. Quand je pense qu'on critiquait les footeux.
Quand j'étais gamin (eh oui je commence à me faire vieux🙂), si tu osais l'ouvrir après une décision tu partais à 10m voire à 20 si tu n'obtempérais pas assez vite.
L'arbitre a raison. Point barre.
Même si c'est dur à avaler, même si ça peut avoir des conséquences graves.
Sinon on s'en sort pas.

Ce qui n'empêche pas (bien au contraire) de professionnaliser encore davantage les arbitres.

@Flanquart St Lazare

Je ne suis pas forcemement bien vieux mais arretons tout de suite. Gueuler sur l'arbitre a TOUJOURS fait partie du rugby, et du sport en general. Je peux te dire qu'en bord de touche les papis du "c'etait mieux avant" n'ont rien a envier a personne de ce cote la. Et sur le terrain, les vieux roublards eduques aux "valeurs" sont pas les derniers a ouvrir leur gueule, loin de la.

@Silkerin

J'ai jamais dit que ça gueulait pas, que ce soit sur le terrain ou en tribune.

Je dis juste que quand tu es joueur, tu ne dois pas contester.

Le pire étant bien sûr les entraîneurs et présidents de club, qui donnent un sale exemple ces derniers temps.

"c'est la goûte de trop" ???

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

merde j'allais la faire!

@Grand Sachem aux sages commentaires

et on en a que trop goûter !

  • vevere
    50926 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Ça pique les yeux...

"Si l'inverse s'était produit, ça aurait fait scandale"
Oui, enfin, il y a eu des articles sur tous les sites de sport, on en a parlé dans les émissions de sport, mais mis à part ça personne n'en parle. Non seulement le Top14 devient ennuyeux à mourir mais en plus il faut se taper les polémiques hebdomadaires sur l'arbitrage. Vraiment plus aucun intérêt.

@Trainduc

Bin ouai mais quand Grenoble, une des equipes les plus joueuses (si, si) perd contre un Clermont et ses 0 franchissements dans le match et un Pau et ses 2356 chandelles, tu demandes pourquoi s'emmerder a jouer au final. C'est quand meme pas normal que quand on dit que l'UBB a fait le match parfait a l'exterieur, c'est parce qu'ils ont defendu, tape au pied et attendu les fautes. Pour une equipe aussi joueuse ca fait chier.

@Trainduc

Va dire ça aux mecs qui se pêlent le ionf pour produire du jeu, survivre au mental, résister à la pression, et perdre des matchs de 2 points par simple cagade arbitrale !...

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News