Top 14 - Racing 92. Brice Dulin et Yannick Nyanga convoqués par la commission de lutte anti-dopage
Racing 92 - Brice Dulin ne comprend pas pourquoi il est convoqué.
Le Racing 92 est à nouveau sous le feu des projecteurs après les résultats, jugés anormaux, de Brice Dulin et Yannick Nyanga.

Le Midi olympique nous apprend ce jeudi la convocation devant la Commission de Première Instance de Lutte contre le Dopage de joueurs du Racing 92, Brice Dulin et Yannick Nyanga. Les résultats de contrôles menés lors de la tournée de novembre pour le premier et fin octobre pour le second auraient mis en évidence la présence en très petite quantité d’higénamine (un bêtastimulant brûleur de graisse comme le clenbutérol). Une molécule présente dans les compléments alimentaires que les joueurs prennent avant une séance à la salle de musculation, confie Brice Dulin sur le site du Midol, et qui selon lui, est un "produit qui a été contrôlé et homologué par des personnes compétentes".

Si aujourd’hui, je vais sur le site internet de l’AFLD et que je demande si le produit en question est interdit, le moteur de recherche me répond que je peux l’utiliser, que c’est légal ! Je ne comprends vraiment pas pourquoi on me reproche quelque chose. En plus, sur les taux, ma zone est de 19 alors qu'elle peut aller jusqu’à 100 000 au maximum… C’est dérisoire... Si on m’avait pris au pâté ou au Ricard, j’aurais compris. Mais là…

Dulin, qui passera devant la commission le 7 mars, et non le 26 janvier comme son coéquipier, pour n'avoir pas répondu dans les temps au premier courrier recommandé de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage, est dans l'incompréhension la plus totale. Sans doute aura-t-il plus de réponses lors de son audition. De laquelle ne devrait découler aucune sanction officielle. Le produit est en effet interdit depuis janvier 2017, mais la prise a elle eu lieu en 2016. Cependant, l'arrière du Racing estime que cette "histoire à la con" lui a coûté sa convocation dans le groupe France pour préparer le Tournoi des 6 Nations. "Ça me rend fou."

Un cas qui fait écho à celui du footballeur international de Liverpool, Mamadou Sakho. Suspendu après qu'un contrôle a révélé des traces du même produit, il avait été privé de l'Euro en France avant d'être blanchi. Pour l'heure, Dulin est tout à fait libre de jouer avec son club. Quant au staff de l'équipe de France, il a à sa disposition trois joueurs pouvant évoluer à l'arrière avec Scott Spedding (ASM), Geoffrey Palis (Castres) et Djibril Camara (Stade français). Si d'aventure Brice Dulin devait être appelé par Guy Novès après son audition le 7 mars, il ne resterait aux Bleus que deux matchs à jouer dans le Tournoi face à l'Italie à Rome (11 mars) et le Pays de Galles à Paris (18 mars).XV de France - Le groupe pour préparer le Tournoi des 6 Nations

Un nouveau coup de mauvaise pub, après l'affaire Carter, Imhoff et Rokocoko, dont ce serait bien passé le club francilien.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moi, ce qui me choque dans l'article c'est : "Mammdou Sakkho Blanchi"...Pour le reste, bcp de belles Formules, chimiques à souhait....Ce qui me navre, c'est que bouffer des Pilules légales ou pas semble être devenu une norme...Les mômes s'y collent à leur tour et tt cela semble normal...Normal ? Bah, à la fin on "Blanchi" tt ce beau monde.....

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Sponsorisé News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News