TOP 14 : quel bilan pour les internationaux de la Liste Elite de retour à la compétition ?
Louis Picamoles de retour avec le MHR.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Fatigués et en manque de rythme suite à leur préparation estivale, les internationaux ont-ils été à la hauteur ?

Cette défaite, moi, je la prends pour moi. Quand j’étais sur le banc, j’ai vu des joueurs se faire mal et nous, on n’a pas fini le boulot. L’explication qu’on peut donner, c’est que notre banc, avec beaucoup d’internationaux, a souffert d’un décalage de préparation. Je sortais de cinq semaines de prépa physique imposées par le nouveau deal avec la Fédération, j’ai eu une semaine pour retoucher le ballon et c’était dur de tenir le rythme.” Dans les colonnes de L’Equipe, Jefferson Poirot analyse avec lucidité la défaite de son équipe face au Castres Olympique. Selon lui, les cinq Bordelais - un titulaire et quatre remplaçants - n’ont pas su apporter le petit plus face aux Tarnais, la faute à cette préparation physique inédite des internationaux. “J’étais sans énergie, précise-t-il. Ce soir, on a parlé vite fait entre nous et on a tous ressenti la même chose. Je pense que ça sera bénéfique, mais… plus tard.

Rappel des faits : pour la première fois, les quarante-cinq joueurs de la Liste Elite (contre trente l’an passé) ont eu droit à dix semaines sans match : la moitié pour se reposer, et l’autre moitié pour se préparer. Une préparation personnalisée à Marcoussis puis dans les clubs, sans pouvoir participer aux entraînements collectifs, ateliers de skills exceptés. Alors, manque de rythme ? Sur les quarante-cinq Tricolores sélectionnés par Guy Novès, seuls quatorze d’entre eux ont débuté un match ce week-end. Retour sur leurs performances.

Ils étaient titulaires

Jonathan Danty a été l’un des meilleurs internationaux du week-end. Étincelant face au Stade Rochelais, le centre a été décisif sur plusieurs réalisations parisiennes. Un poison pour la défense, avec 54 mètres gagnés en 7 courses. Sans oublier cinq plaquages. Jules Plisson a inscrit dix points, animant parfaitement le jeu des Soldats Roses. Une belle reprise. Alexandre Flanquart avait déjà joué la semaine passée, autorisé par le staff tricolore. Il a marqué un bel essai, a été sollicité en attaque (7 courses), en défense (7 plaquages) mais finalement peu en touche (un seul lancer capté).

VIDEO. Insolite - Problème technique pour Mathieu Raynal en plein match : ''c'est super la technologie, ça marche pas''

Du côté Clermontois, Damien Chouly, Camille Lopez, Rémi Lamerat et Damian Penaud ont pu reprendre sous le maillot du champion de France. Avec efficacité pour ce dernier, auteur d’un essai et d’une bonne perf’ (7 courses - 112 mètres gagnés - 3 franchissements - 6 défenseurs battus). Son coéquipier du centre est apparu plus en retrait balle en main mais s’est tout de même montré à son avantage (10 courses - 3 offloads - 7 plaquages). Damien Chouly a été le deuxième avant en termes de mètres gagnés (41) et de plaquages effectués (13). Solide. Enfin, Camille Lopez a fait le job, inscrivant onze points. Face à eux, Romain Taofifenua s’est surtout montré pour son carton jaune. A son crédit, deux ballons récupérés dans les rucks.

Défaits face à Agen, Brice Dulin et Henry Chavancy avaient été alignés dès le coup d’envoi. Le n°15 a marqué un essai, mais a très peu avancé, jouant souvent au pied (4 ballons). Avec cinq passes, Chavancy s’est montré altruiste. Il est également le deuxième ¾ ayant le plus avancé (37 mètres) et le deuxième plus gros plaqueur de l’équipe (15).

VIDEO. Top 14 - Agen : l'essai de George Tilsley face au Racing 92 était-il valable ?Face à Pau, Yoann Maestri était le seul Toulousain aligné dès le départ. Il n’a pas été pénalisé, a plaqué treize fois et réalisé cinq courses. Pas mal. Onze courses, cinquante-trois mètres gagnés (meilleur ¾) mais quatre turnovers concédés : c’est le bilan offensif de Nans Ducuing (UBB, face à Castres). En défense, l’ailier s’est arraché avec sept plaquages.

Enfin, Louis Picamoles et Yacouba Camara ont débuté face à Oyonnax. Le n°8 a effectué une passe décisive et inscrit un essai. Avec 18 courses, il a été le joueur du MHR le plus influent. Il a également battu deux défenseurs. Pour Camara, qui portait le maillot montpelliérain pour la première fois, c’est en touche qu’il faut voir de la satisfaction (4 ballons gagnés). L’ancien Toulousain a plaqué trois fois. Contre cinq pour l’ex-joueur de Northampton.

Ils étaient remplaçants

Kevin Gourdon et Uini Atonio n’ont rien pu faire pour éviter la défaite rochelaise à Paris, mais leur entrée en jeu a coïncidé avec un certain renouveau des Maritimes. Le 3e-ligne s’est démultiplié avec huit courses, deux offloads mais un seul plaquage. Atonion, lui, a plaqué deux fois, mais a également raté deux plaquages. Il a franchi une fois, pour 28 mètres gagnés.

Rabah Slimani a fait ses débuts sous le maillot de l’ASM. Sans grand éclat avec une seule course, mais est-ce vraiment ce qu’on lui demande ? En face, Xavier Chiocci, Guilhem Guirado et François Trinh-Duc ont été transparents, en attaque comme en défense.

Maxime Machenaud, Camille Chat, Eddy Ben Arous et Bernard Le Roux ont eu beaucoup d’activité en défense avec respectivement deux, trois, sept et six plaquages. Pas mal pour des remplaçants. Ils ont très peu pesé balle en main, si ce n’est Chat (15 mètres gagnés). Yoann Huget et Jean-Marc Doussain ont participé au court mais précieux succès de Toulouse face à la Section. Mais en neuf et quatre minutes, ils n’ont pas eu le temps de faire la différence.

Vidéo. Top 14 : Le gros match de Yann David dans la victoire du Stade Toulousain face à Pau

Quatre Bordelais sont entrés en jeu face à Castres : Loann Goujon est celui qui a le plus avancé (6 courses - 19 mètres gagnés) et défendu (7 plaquages). Pour les trois autres - Jefferson Poirot, Clément Maynadier, Baptiste Serin - il faut espérer que le rythme va vite revenir.

Ils n’ont pas joué

Ils sont quinze, sur les quarante-cinq membres de la liste Elite, à ne pas avoir foulé les pelouses du Top 14 ce week-end. Six d’entre eux sont des blessés de longue date. Pour les autres, il faudra au moins patienter une semaine pour lancer leur saison…

Les joueurs * : Vakatawa (Racing 92), Boughanmi, Rattez (La Rochelle), Le Devedec, Sanconnie (Brive), Ntamack, Fickou, Dupont, Baille (Stade Toulousain), Spedding, Nakaitaci, Iturria, Vahaamahina, Fofana (ASM), Ollivon (RCT)

* en italique, les joueurs blessés

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je reste persuade que la preparation physique doit se faire en club et non en equipe de France. Il aurait mieux fait de faire enormement de jeu pour avoir beaucoup d'automatisme. Apres il est evident que physiquement ils sont a des annees lumieres de l'hemisphere sud. Pourquoi ne pas avoir vu avec les clubs un complement a la preparation physique pour les internationaux a la place?

Doussain est entré sur le terrain juste pour rappeler au ST l'une des raisons pour lesquelles il a fini 12ème la saison dernière…

  • Kanpai
    25277 points
  • il y a 3 ans
@Bachibouzouk

C'est là qu'on voit l'importance de la confiance.

Doussain, depuis qu'il a commencé à apparaitre en équipe 1, a toujours fait preuve de régularité, c'était même selon moi sa plus grande qualité.
Ce n'est pas le meilleur joueur techniquement, ni le plus puissant ou rapide et il ne fait pas de coup de folie à la Michalak, mais il ne lache rien et on pouvait compter sur lui pour toujours évoluer au même niveau.

Mais depuis 2 ans et de mauvaises perfs en bleu (puis le naufrage collectif du stade), il est en perte complète de confiance, et semble semble toujours hésitant sur ce qu'il doit faire (c'est aussi le mal de Bézy, cette perte de spontanéité).

Et c'est dommage, parce qu'il était vraiment précieux sur les matchs très tendu ou dans des conditions difficiles.

@Kanpai

En parlant d'hésitation, je ne comprends pas l'attitude de Doussain sur une action fin de match : ballon gagné par les avants, phase statique, il est le plus près du ballon, la balle est sécurisée.
Au lieu de la prendre pour dégager ou de compléter le ruck, il a appelé et s'est reculé...
bilan à la poussée, les avants palois ont démoli et ont récupéré le ballon qu'il devait jouer.
Ils ont pu attaquer
2eme bilan: les palois ontr eu une pénalité face aux poteaux qui leur a donné le match nul

  • Kanpai
    25277 points
  • il y a 3 ans
@noComment

Cela illustre parfaitement cette perte de confiance.

Doussain arrive devant le ruck, mais tergiverse : il se demande si il doit attendre son demi de mêlée ou bien prendre l'initiative de jouer le ballon lui même au risque de faire une connerie (on en revient au manque de confiance, il y a 2-3 ans il n'aurait pas fait cette erreur), et du coup ne fait rien ce qui laisse le temps aux Palois de récupérer le ballon.

Ce qui me rassure un peu pour le stade, c'est que dans ce match j'ai aussi vu des avants faire la passe eux même lorsque Bézy n'était pas disponible de suite, pour garder le jeu en mouvement et profiter des avancées.

"Damien Chouly a été le deuxième avant en termes de mètres gagnés (41) et de plaquages effectués (13). Solide."

Et tout ça au poste de 8, en face de Toulon. Souvenez-vous-en lorsque vous voudrez lui pourrir le paletot.

@Marc Lièvre Entremont

Chouly il é nul.

@Team Viscères

Tu es encore trop sympa, y'a pas de faute à Chouly.

@Marc Lièvre Entremont

Il en fait assez tout seul 😉

@Marc Lièvre Entremont

C'est bien ça le problème, c'est qu'en match international, son impact physique n'est qu'un souvenir...

@quentin2dakar

Tu es médisant, jouer contre Toulon c'est jouer à l'international.

  • bernie
    16074 points
  • il y a 3 ans

Doussain a failli coûter le match aux toulousains par son inertie et son attentisme qui permet à Tomas de marquer l'essai.
Pour le reste, j'espère que la prépa physique sera bien digérée aux tests de novembre car c'est ce qui compte le plus à mon sens.

@bernie

Quand je l'ai vu temporiser sur un ruck alors qu'on voyait les Palois préparer le contre-ruck j'ai failli avaler ma télécommande...

@Team Viscères

Ha personnellement je l'ai jeté par la fenêtre et j'ai renversé mon godet sur le tapis..! Ça m'a rappellé quant il a mis une percu sur McAllister lors d'une relance contre Montpellier.

@Team Viscères

Le mec frais avec la lucidité de 100 minutes de jouées...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News